Le point « beauté » pré et post jardin

IMG_7769

Depuis quelques semaines, je mets (beaucoup) les mains dans la terre au jardin. Et qui dit jardin dit soleil, mains agressées et muscles un peu échauffés. J’ai donc adopté une petite « routine » composée de produits que j’aime beaucoup. Je vous en parle aujourd’hui en espérant que cet article pourra vous être utile.

–   L A   P R O T E C T I O N   S O L A I R E   –

On a déjà eu l’occasion de parler protection solaire par >> ici << Je ne reviendrai donc pas sur les types d’UV, la différence entre filtre chimique et filtre minéral, et la nocivité des solaires traditionnels. Je vous renvoie à l’article concerné si cela vous intéresse.

En revanche, je me suis rendu compte que je n’avais pas évoqué le problème des nanoparticules dans ce billet. Pour résumer, dans de nombreuses protections solaires, le dioxyde de titane ou l’oxyde de zinc sont utilisés sous la forme de nanoparticules. Le problème? Nous n’avons à l’heure actuelle aucun recul sur le potentiel toxique de ces dernières. À l’échelle du nano, ces particules sont susceptibles de pénétrer dans l’organisme et là… Peuvent-elles modifier la strucure ADN de nos cellules? Se révèleront-elles cancérigènes? Plusieurs études vont dans ce sens mais tout est encore un peu flou.

Vous commencez à me connaître, je suis du genre à prévenir plutôt que guérir et je prends donc soin de choisir des protections solaires qui soient : naturelles (à base de filtres minéraux) et SANS nanoparticules.

IMG_7770

Vous avez été plusieurs à me demander un petit update du côté des produits utilisés. Si je reste assez fidèle au spray solaire Acorelle SPF 30, cette année j’essaie aussi les protections solaires de la marque Biosolis que m’avait fait parvenir Mon Corner B il y a quelques mois. Dotées d’un SPF 50+ elles sont plutôt agréables à utiliser. Leur texture fine se masse facilement et rapidement sur la peau. Néanmoins, on n’échappe pas à un léger film blanc. Personnellement, il ne me dérange pas tant qu’il reste suffisamment « discret ». Au contraire, il me permet de voir que je suis correctement protégée.

À savoir – Tout comme chez Acorelle, ces protections solaires contiennent de l’aluminium. Si je l’évite à tout prix dans les déodorants, je passe ici outre, estimant faire preuve de suffisamment d’exigence sur les autres ingrédients.

–   L E S   M A I N S   –

Il faut bien le dire, les mimines en prennent un sacré coup au jardin, surtout lorsqu’on ne met pas de gants. Je déteste en porter (tout comme le chapeau, je sais c’est très mal). Non seulement ça donne bien trop chaud, mais j’ai surtout besoin d’un minimum de minutie lorsque je jardine. Et puis sentir la terre sous mes doigts, j’aime ça! Bref, je les mets lorsque je commence et puis je finis toujours par les enlever.

Tout ça pour dire qu’après une session jardinage, ce n’est pas franchement joli joli… J’ai les mains sèches, un peu rugueuses par endroits, abîmées dans d’autres, et je ne vous parle même pas de l’état de mes ongles (#juliecracra)

IMG_7773

Je commence donc toujours par leur offrir un nettoyage en bonne et due forme. Vous le savez sûrement, je suis une grande adepte des savons solides saponifiés à froid. Pour autant, j’ai toujours un flacon de savon liquide fait maison pour la « journée ». Entre la cuisine, le jardin et toutes les autres fois où je dois me savonner les mains, utiliser un pain de savon n’est absolument pas pratique, voire peu économique.

Je reste donc sur une base de savon de Marseille liquide que j’additionne d’environ 8% de glycérine végétale pour plus de douceur et d’hydratation. J’y ajoute également parfois quelques gouttes d’huile essentielle, selon ma préférence du moment, à hauteur de 1%. Et je frotte! (avec une petite brosse à ongles qui m’est d’un grand secours) ;-)

Pour prendre soin de mes mains, ça faisait un bout de temps que je n’avais pas utilisé de produit spécifique. N’importe quelle huile ou beurre végétal faisait l’affaire et me convenait. Et puis j’ai reçu une merveille de la part de Mademoiselle Bio : le Baume de Satin de la marque Douces Angevines. Dois-je vous rappeler que je suis excessivement fan de cette jolie marque française qui mêle herboristerie et cosmétiques? J’ai déjà plusieurs de leurs produits en indispensables de salle de bain, en voilà un de plus.

Ce petit m’était déjà presque destiné sur le papier : « ce merveilleux baume protège à tout moment la beauté fragile de vos mains : froid, chaleur, travaux ménagers, jardinage… Évite le dessèchement et les tâches pigmentaires, fortifie les ongles ». Et alors en pratique, c’est que du bonheur! Il m’a conquise tant par son odeur fraîche et boisée que par son efficacité et son confort d’application. Carotte, lavande sauvage, sésame, citron, benjoin, rose musquée du Chili… Il contient de merveilleux actifs qui prennent soin des mains tout en offrant une parenthèse olfactive très agréable.

–   L E   C O R P S   –

IMG_7779

Côté corps, je vous en ai parlé il y a peu sur les réseaux, ma routine habituelle est on ne peut plus simple : brossage à sec, lavage au savon saponifié à froid, et une huile sèche et un baume plus costaud pour la nutrition. Les beaux jours étant désormais bien installés, j’ai eu envie de quelque chose de plus léger, qui s’applique en deux temps trois mouvements (après une bonne session jardinage j’ai tout sauf envie de passer 1 heure à me masser, mes bras ont déjà suffisamment travaillé ^^’)

J’ai donc ressorti de mes placards le fluide rafraîchissant après soleil Acorelle. Et quel plaisir de retrouver cette texture laiteuse et presque gélifiée, qui fond sur la peau quasi instantanément, un vrai régal! Et puis l’odeur… Merci l’huile de monoï, j’ai l’impression de revenir de la plage! ;-)

Et qui dit jardin, dit parfois muscles un peu échauffés, piqures d’insectes, petits bobos / bleus. J’ai donc également ressorti le baume universel Himalaya de la marque Cîme dont on avait déjà parlé dans une session de coups de coeur soins. C’est un baume multi-usages à la texture presque fouettée qui calme les peaux irritées, soulage les muscles fatigués, soigne les piqures d’insectes, etc… Il a une odeur mentholée très agréable et rafraîchissante et ses actifs (huiles essentielles de Gingembre, Genévrier, Camomille matricaire, et Gaulthérie notamment) sont très efficaces sur moi.

*

Et vous, avez-vous des petits indispensables « beauté » durant les beaux jours?

J’espère que cet article vous sera utile, je vous embrasse 

Cet article contient des liens affiliés

15 petits mots

  1. Kelyrin

    Super sympa ce petit article !! Ces produits font drôlement envie, tu as une façon de les décrire, c’est fou ! J’ai tellement hâte que l’été et les vacances arrivent pour profiter un peu du soleil du Sud et ressortir mes routines d’été fétiches. <3 D'ailleurs le monoï, j'ai toujours adoré l'odeur mais après avoir fait 3 ans de danse tahitienne, c'est devenu une institution chez moi ! J'aime l'emporter avec moi sous la douche pour qu'il fonde sous la chaleur de l'eau, en verser quelques gouttes au creux de ma main une fois que ma douche est finie, et m'enduire le corps avec avant de me sécher. :) <3

    https://goodmorningkelyrin.wordpress.com/blog/

    Répondre
  2. Gwendoline

    J’aime beaucoup le fluide rafraichissant d’Acorelle que je viens de découvrir. Comme toi, j’ai l’impression de revenir de la plage quand j’en met ! D’ailleurs je viens de découvrir leur spray solaire et je l’adore. Pas de film blanc, facile à appliquer et compo clean. Je suis ravie !

    Pour les mains après le jardinage (et même le reste de l’année), je reste sur des baumes ultra nourrissants et hydratants à l’huile d’argan par exemple. Une huile seule ne me convient pas du tout, et j’en ai essayé plusieurs pourtant. J’ai toujours les mains desséchées, à en avoir des croutes sur le dessus #instantGlamour XD.

    Belle journée Julie.

    Répondre
    1. Julie Auteur de l’article

      Merci pour ton commentaire Gwendoline! Les croutes haha! J’ai connu il fut un temps mais ça s’est calmé, va savoir pourquoi ^^’

      Répondre
    2. carine

      Bonjour, Gwendoline, pourrais-tu me dire si le spray solaire acorelle contient aussi de l’aluminium stp? merci par avance de ta réponse. Carine

      Répondre
  3. gourmelen

    bonsoir,
    merci pour tous ces partages.
    de mon côté avant d’aller travailler la terre je me savonne les mains et les ongles avec du savon de Marseille puis, je laisse sécher sans rincer.
    les mains sont protégées et plus faciles à nettoyer ensuite.
    et, depuis le massage ayurvédique que j’ai vécu tout récemment, après la douche, je me masse avec de l’huile de sésame, bio et tiède.
    cette huile est superbe pour tout le corps et même les cheveux, le visage.
    au plaisir de nouvelles lectures sur ce blog.
    stella

    Répondre
  4. Lela

    Bonsoir,

    Attention à la marque biosolis, j’ai testé la crème solaire l’année dernière à la plage j’ai finis rouge et pleine de coups de soleil;
    J’avais le corps entièrement rouge cela ne m’étais jamais arrivée avec aucune crée solaire. Même mon ami qui souvent refuse de mettre une protection et ce tartine de monoi (sans jamais prendre de coups de soleil) à finis rouge écarlate. C’est peut être une crème suffisante pour jardiner mais pas pour la plage ou autre longe exposition.

    Répondre
  5. Slow Joy

    Roh tu viens carrément de me donner envie d’acheter l’après soleil d’Acorelle ! J’en ai un d’une marque cracra donc je suis ultra fan, et je désespère à en trouver un chouette et sain. Je vais donc tester celui là !
    Sinon, comme toi je suis #TeamPotagerSansGants haha ! Je connais la galère !
    Belle journée,
    Joy

    Répondre
  6. Agathe

    Je suis comme toi : je ne mets jamais de gants (ni pour jardiner, ni pour faire le ménage).
    Mon jardin est assez petit donc je passe rarement des heures dehors à m’en occuper, ou alors je profite d’être à l’ombre.
    J’ai l’impression que du côté des crèmes solaires bio il y a des bonnes évolutions.
    J’ai encore de la crème à finir avant d’investir dans de nouveaux flacons, mais je suis contente de voir qu’on peut désormais éviter d’être blanche comme un fantôme :)

    Répondre
  7. Constance

    Merci pour ce (comme toujours – et même si on n’a pas de jardin !!) super article, Julie. Où achètes-tu la glycérine végétale ? Merci !

    Répondre
  8. Lo / Eeonian

    Je commente toujours tes articles / posts jardinage en disant que je n’ai qu’un coin de fenêtre mais que j’ai hâte de pouvoir me sentir plus concernée avec un jardin et un potager… comme je fais du wwoofing pour l’été, je suis enfin en plein dans la cible ! ;)
    Malheureusement, pour cet été, je suis repassée aux crèmes solaires conventionnelles (la Garnier en spray… berk, berk, berk, berk) parce qu’il fait trop chaud à Hawaii – même si celle de Bager Balm (que j’utilise habituellement) me plaît malgré son léger film blanc, elle ne résiste pas à la transpiration… :( est-ce que celles-ci te conviennent de ce point de vue là, quand il fait très chaud ? (j’ai cru comprendre que c’était actuellement le cas en France en ce moment !)
    Pour les piqûres de moustique je te conseille le Badger Balm que j’adore également ! (cette marque, ohlala <3). Bon, même si j'étais assidue au début, je n'y pense plus trop parce qu'en deux semaines j'ai dû récolter plus d'une centaine de piqûres de moustiques donc je n'y prête plus attention. Mais vraiment, il est top ! :)

    Répondre
    1. Julie Auteur de l’article

      Non je te confirme que celle-ci ne résiste pas non plus à la transpiration, il faut renouveler les applications très (trop?) fréquemment… =/ Haaan plus d’une centaine de piqûres?! Mais comment fais-tu? Je passerais mes journées à me démanger! ^^

      Répondre

Laisser un petit mot

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *