HAPPY SUNDAY #19

IMG_8081

Bonjour bonjour! HAAAA ça fait du bien cette pluie non? Je ne sais pas pour vous mais ici, on a eu une semaine toute grise et pluvieuse. De mon côté, je mourrais de chaud et je désespérais de voir mon jardin sec comme la pierre. Autant vous dire que j’attendais une bonne grosse averse comme le Messi ;-)

Mercredi j’ai passé la journée chez Kerisac. Je vous en ai parlé sur les réseaux sociaux, c’est une entreprise familiale qui est installée depuis 4 générations à Guenrouët dans le 44 et qui propose des cidres réalisés à partir de pommes bretonnes soigneusement sélectionnées. De mon côté, je la connais depuis trèèès longtemps et on en boit d’ailleurs assez régulièrement à la maison. C’est donc tout naturellement que j’ai accepté d’être « blogueuse ambassadrice » (un titre un peu pompeux pour dire qu’on aura l’occasion de collaborer ensemble cette année et, pourquoi pas, les suivantes).

IMG_8106IMG_8103

Je suis toujours ravie d’assister à ce type de « journée presse » (surtout en petit comité, il n’y avait que Marie-Ange et moi du côté des blogueuses). Je suis, à chaque fois, très curieuse à l’idée de voir les coulisses de mes propres yeux et, surtout, de parler avec les « fondateurs » de la marque. S’agissant de Kerisac, j’ai énormément aimé l’approche et la philosophie de Laurent Guillet, le directeur commercial actuel, arrière-petit-fils d’Edmond Guillet, fondateur de la cidrerie.

Moi qui suis habituellement très tournée vers les petites productions / l’artisanat (Kerisac ayant honnêtement dépassé tout ça de son côté), la discussion sensée et éclairante que nous avons échangée avec Laurent Guillet lors du déjeuner m’a permis de remettre certaines choses en perspective (notamment par rapport à cet article, même s’il concerne davantage les cosmétiques) et de ne pas voir « tout blanc VS tout noir ».

IMG_8087

D’ailleurs, c’est drôle parce qu’on se fait parfois une image tronquée d’une entreprise, de part sa grande visibilité. Je m’étais déjà « faite avoir » avec la marque Ladrôme que j’imaginais être une entreprise assez importante (en taille j’entends) alors qu’en réalité, après être allée leur rendre visite en août dernier, il s’agit d’une entreprise à taille humaine, ni plus ni moins. Idem pour Kerisac. De part leurs canaux de distribution (en GMS et en crêperies), je m’étais imaginée un énorme entrepôt dans une zone artisanale. Qu’elle ne fut pas ma surprise de me retrouver en plein bourg de Guenrouët, avec mon GPS me signalant « vous êtes arrivé » (j’ai même vérifié une nouvelle fois en retapant l’itinéraire ^^).

Bref, tout ça pour dire que ce n’est pas parce qu’une entreprise grandit, qu’elle fait les choses moins bien et qu’elle perd de ses valeurs initiales. Typiquement pour Kerisac, c’est une marque  familiale qui met la qualité et le goût de ses produits au premier rang de ses priorités. Si elle ne porte aucun label Bio (seul un de leurs cidres l’est), elle a une approche raisonnée de la culture de la pomme cidricole et nombreux sont les producteurs avec qui elle travaille qui mettent en place des ruches pour favoriser la biodiversité et d’autres « techniques » proches de la permaculture. Et puis comme nous l’expliquait Laurent, les traitements sur la pomme cidricole n’ont absolument rien à voir avec ceux réalisés sur la pomme de table. Ils sont bien moins nombreux, voire presque inexistants.

IMG_8092IMG_8093IMG_8094

J’ai sincèrement beaucoup apprécié cette journée qui fut très enrichissante, et durant laquelle nous avons dégusté un merveilleux repas concocté par le chef du restaurant gastronomique Le Relais Saint Clair. De mon côté j’ai eu droit à un menu 100% végane absolument exquis! Et que dire du Kerisac de glace, que je ne connaissais absolument pas et dont je suis tombée COMPLÈTEMENT amoureuse! Moi qui suis une fan inconditionnelle des vins moelleux, j’ai été ravie de découvrir ce « moelleux de pomme » (l’idée vient du Canada) qui a de suite séduit mes papilles. Un pur régal! Le chef nous en a fait un sorbet pour le dessert, j’en salive encore… ^^

Cette semaine a également sonné le départ des soldes d’été. Bon, vous le savez sûrement, je ne suis pas du genre à courir les magasins (ni de base, et encore moins durant les soldes!) Néanmoins, j’ai craqué durant les pré-soldes pour une superbe combinaison Bonobo en Tencel, une fibre très ecofriendly. À 30€ au lieu de 60€, j’aurais eu tord de m’en priver ;-)

IMG_8141

J’étais partie pour m’arrêter là et puis une furieuse envie de réagencer un peu notre salon a eu raison de moi et j’ai craqué pour 3 succulentes (dans un magasin de déstockage) et pour un superbe tapis Hübsch (une marque dont je vous parlais ici) chez Decoclico. Oui parce que si vous me suivez sur Youtube, vous savez sûrement qu’Arizona et Luigi m’ont littéralement flingué le superbe Kilim ramené de Turquie il y a quelques années… Je ne me suis toujours pas remise des deux énormes trous qu’elles m’ont faits dedans à grand renfort de dents grignoteuses. Il est plié dans mon bureau, telle une pauvre petite chose meurtrie ^^ Il faut vraiment que je prenne le temps de contacter une entreprise spécialisée pour le faire réparer.

Et vous, vous avez trouvé une ou deux petite(s) chose(s) (pas) soldée(s)?

Sinon, je me suis ENFIN remise à la lecture avec Du miel pour les abeilles dont je vous parlais dans le dernier Happy Sunday. Je n’en suis qu’au début mais pour l’instant ça me plaît bien. C’est doux, feel good, tout ce que j’aime durant l’été.

Passez un bon dimanche ♥

9 petits mots

  1. Amélie Bigot

    Coucou Julie,
    Je connais le cidre de glace depuis que j’en ai trouvé dans un salon en provenance du Canada, j’ai trouvé cela un peu cher, 25€la bouteille mais c’est vraiment très bon, c’est un cidre qui se déguste. Je suis curieuse de découvrir celui de kerisac . Bon weekend à toi, bises

    Répondre
    1. Julie Auteur de l’article

      Coucou Amélie, ce n’est effectivement pas donné mais c’est vrai que ce n’est pas du tout la même chose que du cidre. Il faut plutôt le voir comme un bon pommeau ou un excellent moelleux à base de pomme =)

      Répondre
  2. Le Boudoir d'Océane

    Coucou, merci pour cette découverte. Je suis moi même en Bretagne près de Rennes et tu parle d’un magasin de destockage, peux-tu me dire ou il se situe ? Merci à toi, je n’écris jamais de commentaires, mais je lis toujours tes articles :) Bon dimanche!

    Répondre
    1. Julie Auteur de l’article

      Coucou Océane! C’est le magasin Au fil des lots, celui de Saint-jacques à côté du Cocktail scandinave =) Bon dimanche!

      Répondre
  3. Superfici'Elle - Angèle

    Coucou Julie,
    Ahh c’est drôle, je suis une champenoise qui n’aime pas le campagne, et qui n’aime que le cidre même, et surtout celui de la marque Kerisac que je trouve à Paris dans mon magasin Casino!!
    J’imaginais une grande usine aussi!! Je suis d’autant plus heureuse de voir que c’est une petit entreprise à taille humaine! Je l’aime encore plus, na!! Merci beaucoup pour cette jolie découverte!

    Bises

    Répondre
  4. Carnets d'une bretonne

    Coucou Julie, ravie d’avoir fait ta connaissance lors de cette chouette journée ainsi que celle de ton blog (que je découvre et que j’aime beaucoup). J’ai beaucoup aimé les échanges que l’on a eu avec Laurent également, qui permettent de se resituer sur certains points. Je te souhaite une belle fin de dimanche et j’espère que l’on aura l’occasion de se revoir

    Répondre
  5. Karine_From98

    Bonjour Julie,
    Merci pour ce billet, on trouve assez facilement du cidre Kerisac en GMS par ici (Nouvelle-Calédonie) et je suis donc heureuse de savoir qu’on peut en acheter sans arrière-pensée.
    Bises.

    Répondre
  6. Alexandra C

    Bonjour Julie,
    J’ai vu tes dernières vidéos de virée au potager, où tu parlais de ton jardin tt sec le pauvre et aujourd’hui en voyant cet article j’ai tt de suite pensé à toi : https://www.facebook.com/M.Mondialisation/posts/1793299954019736
    Tout est dit dans la vidéo associée mais en gros les oyats permettent d’économiser de l’eau tout en arrosant mieux les plantes (qui supportent alors mieux la chaleur et la sécheresse en période de canicule notamment ;) ) ! De plus, les oyats permettent d’arroser les plantes de façon autonome jusqu’à deux semaines ce qui permet de partir en vacances ! :D
    Je ne t’ai jamais vu en parler dans tes vidéos et je pense que cela peut être une super astuce en plus de ton paillage et ecolo qui plus est ! :D

    Gros bisous !

    Répondre

Laisser un petit mot

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *