Roadtrip en Irlande | Diamant du Kerry et péninsule de Dingle

IMG_6899

Cette série d’articles dédiés à notre roadtrip en Irlande touche à sa fin et me voilà nostalgique. Je l’ai faite traîner le plus possible, en espaçant les billets, en prenant mon temps pour les rédiger… Mais toutes les bonnes choses ont une fin et je vais aujourd’hui vous raconter nos derniers jours passés dans le sud ouest de l’Irlande. La météo a été nettement moins clémente mais ça ne nous a pas empêchés d’apprécier les paysages qui se sont offerts à nous. Au contraire, la grisaille et la pluie font aussi partie du charme irlandais ;-)

Après avoir été éblouis par le Gap of Dunloe, nous prenons la route en direction de l’ouest. Nous avons envie de nous concentrer sur le « diamant du Kerry », cette petite portion de route considérée comme la suite naturelle du Ring of Kerry mais souvent mise de côté par manque de temps. Au lieu de rejoindre la fameuse Kerry way qui longe la côte, nous faisons le choix de passer par les terres en empruntant le Ballaghisheen Pass, un col dégagé offrant un sublime panorama. En y arrivant de l’est, la route est droite pendant plusieurs kilomètres, donnant une impression d’infini, avec des tourbières à perte de vue. Quant-à la vue depuis le col, ses contrastes sont grandioses.

Le soleil est encore avec nous malgré un vent à décorner les boeufs et nous décidons d’aller nous promener sur l’île de Valentia. Reliée à PORTMAGEE par un pont gratuit, c’est une île peu touristique / fréquentée (elle compte environ 600 habitants). Juste après le pont, nous bifurquons à gauche pour rejoindre la Bray head, une belle balade à faire en boucle le long des falaises. De la pointe, on a une vue imprenable sur les îles Skellig (les fameuses, aperçues dans certains épisodes de Star Wars). Un conseil si vous prévoyez de faire cette balade : prévoyez les chaussures de randonnée. Car même si le parcours n’est pas des plus physiques, les chemins laissent leur place aux champs humides sur la seconde moitié de la boucle.

valentiaIMG_6906

En fin de journée, un peu fatigués et refroidis à cause de ce vent qui ne nous a pas quittés, nous rejoignons avec plaisir notre Airbnb super cosy dans lequel un poêle déjà allumé nous attend (en réalité on finira par avoir beaucoup trop chaud et nous terminerons notre repas… en slip!)

Notre logement se trouve à quelques centaines de mètres des Skellig cliffs, d’impressionnantes falaises d’où on a, encore une fois, une jolie vue sur les Skellig islands. Nous avons eu la bonne surprise de se voir offrir deux tickets par notre hôte pour aller les admirer.

Après une bonne nuit, nous arrivons sur place en même temps que la bruine, toujours accompagnés d’un vent de folie, le genre de vent qui t’empêche presque d’avancer par moment. Mais bon sang, on s’en fiche parce que le spectacle est à couper le souffle! L’océan se déchaîne contre les falaises, les contrastes de couleurs sont saisissants et la météo peu clémente rajoute une petite  dimension apocalyptique à l’ensemble ^^

IMG_6918IMG_6921IMG_6928skellig

Après ces majestueuses falaises, nous longeons la côté vers le sud. Les routes sont étroites, les pentes et montées très impressionnantes. Chaque virage offre un panorama grandiose. Décidément, ce diamant du Kerry porte bien son nom. Nous nous arrêtons brièvement à BALLINSKELLIGS, petit village au bord de l’eau à l’allure un peu romantique qui offre une jolie plage de sable fin. Il fait d’ailleurs partie de la courte liste des zones « Dark Sky » d’Europe dans lesquelles la pollution visuelle est inexistante. Un régal pour les astronomes et autres amoureux des étoiles qui s’y retrouvent le dernier week-end d’août pour les admirer.

Puis nous continuons notre route et rejoignons la Kerry way vers le sud en direction de la Derrynane House. Cette maison (celle de Daniel O’Connell, grand homme politique irlandais du XIXème siècle) est désormais transformée en musée et elle se situe au milieu d’un petit parc national fait de plages, de dunes et de plantes tropicales.

Alors… Il y a toujours une journée « sans » dans un voyage. De notre côté c’était celle-ci. La bruine s’est transformée en pluie, nous empêchant d’apprécier notre balade et les paysages à leur juste valeur. Et, surtout, la plage au bord de laquelle nous nous sommes baladés était jonchée de toutes sortes de déchets. BEAUCOUP de déchets. Bidons d’essence, chaussures cassées, sacs en plastique, emballages alimentaires… Ça m’a rendu folle, littéralement. Le mauvais temps + la fatigue liée à la fin du voyage + mon tempérament écolo = petite crise de nerfs. J’ai ramassé tout ce qu’il m’était possible de ramasser (soit presque rien vu la quantité des déchets) et j’ai jeté tout ça dans une poubelle près du musée. Après-midi à oublier donc.

IMG_6936IMG_6938

Le lendemain, nous reprenons la route vers le nord pour rejoindre la péninsule de Dingle. Au passage, nous nous arrêtons sur l’immense plage de ROSSBEIGH. Sa longueur autant que ses dunes sont assez impressionnantes.

Plus loin, à MILLTOWN, nous tombons sur un magasin Bio en bordure de route et on s’y arrête pour faire quelques emplettes. On déjeune dans la voiture (pluie oblige) avec néanmoins une belle vue sur la célèbre plage de INCH, qui apparaît dans plusieurs scènes du film La fille de Ryan.

IMG_6955IMG_6963ross

En début d’après-midi, on décide d’aller jeter un oeil au Minard Castle, une tour en ruine qui domine la baie de Kilmurry. Même si on ne peut pas s’en approcher, cette tour en impose et le coin est particulièrement sauvage et joli. Derrière la tour, nous passons un petit portail et découvrons le puits de Saint-Jean-Baptiste dont les eaux étaient réputées guérir certaines maladies. À voir le nombre de petites pièces et autres effets personnels qui l’entourent, la croyance est toujours un peu d’actualité ;-)

IMG_6970IMG_6975

Nous passons l’après-midi et le lendemain à profiter au maximum de la péninsule de Dingle malgré une météo capricieuse et aléatoire. Réputée pour être l’un des plus beaux coins d’Irlande, nous avions vraiment hâte de voir toutes ses merveilles de nos propres yeux. Sans dire que nous avons été déçus, nous nous attendions à plus impressionnant. Oui la péninsule est particulièrement jolie et sauvage. Mérite t-elle tout le flan qui est fait autour d’elle? Peut-être pas, en tout cas pas plus que d’autres coins particulièrement beaux qu’on a eu l’occasion de visiter avant elle.

Reste qu’on en prend tout de même plein les yeux en empruntant la Slea Head Drive, cette route qui longe la côte et qui offre de somptueux panoramas. À DUNQUIN au bout de la péninsule (c’est le village le plus à l’ouest de l’Europe!), on aperçoit malgré la brume les îles Blasket dont les seuls habitants sont… des moutons!

Sur la péninsule il y a aussi énormément de ruines et un beau patrimoine de sites religieux. Encore faut-il aimer ça je vous l’accorde! ;-) Ce n’est pas vraiment notre dada mais nous avons tout de même voulu aller voir le Gallarus Oratory, une petite chapelle en forme de bateau renversé construite en pierre sèche (entrée à 3€). Oui bon, disons que ça a confirmé une chose : ce n’est pas notre dada ^^

IMG_6984IMG_6990IMG_6992IMG_6996

Pour notre dernier jour sur la péninsule de Dingle, malgré un temps incertain, nous prévoyons de monter au sommet du mont Brandon. Arrivés à la troisième croix (sur 5), la pluie est trop forte et la visibilité trop faible pour continuer. Nous redescendons et rejoignons le centre de Dingle en empruntant le Connor Pass. La vue n’y est pas entièrement dégagée mais nous avons tout de même un chouette panorama sur la péninsule.

dingleIMG_7021

Et voici pour terminer quelques bonnes adresses dénichées sur la péninsule de Dingle :

  • The Murphy’s à DINGLE – Un pub qui fait aussi restaurant et qui permet de dîner copieusement sans se ruiner car il faut bien le dire : les restaurants de Dingle sont particulièrement onéreux!
  • The Skipper à VENTRY – Un resto chaleureux et « pas trop cher », à l’allure très marine, tenu par un français.
  • O’Sullivan’s Courthouse Pub à DINGLE – notre pub coup de coeur de tout ce roadtrip. Nous y avons passé notre toute dernière soirée à écouter de la musique irlandaise. Ambiance ASSURÉE!
  • Dingle Candle à DINGLE – une superbe boutique qui vous plaira beaucoup si vous aimez les savons, cosmétiques naturels et bougies ecofriendly. Du fait main, des odeurs divines et des prix pas trop exagérés, je dis oui!

Et voilà… J’en ai fini de vous conter ce merveilleux roadtrip en Irlande. J’espère que j’aurai pu vous faire voyager un peu, voire vous aider si vous projetez un roadtrip dans le sud ouest de l’Irlande.

→ Les précédents articles sur notre roadtrip en Irlande : 

→ Et si vous préférez écouter plutôt que lire, je vous rappelle que deux vidéos sur ce roadtrip sont disponibles sur la chaîne : ici et 

4 petits mots

  1. Gwendoline

    Aaaahh les jours sans des voyages… Tu as raison, il y en a toujours au moins un ! Pour nous, c’était sur l’île d’Inishmore. J’ai craqué après 2h à chercher le worm hole sans le trouver. La fatigue… ^^
    Comme toi, j’ai trouvé la péninsule de Dingle très jolie mais finalement, pas plus que le reste du sud ouest. Je suis tombée amoureuse des kerry’s cliffs. Mon plus gros coup de cœur pendant ce voyage en Irlande. Rien que d’y repenser, j’ai des étoiles dans les yeux .*-*
    Tu m’as fait rire avec les sites historiques religieux. Nous non plus ce n’est pas notre dada, nous les avons donc soigneusement évités ! XD
    Belle journée Julie !

    Répondre
  2. Myrtilla

    Tes photos sont incroyables, j’en ai la chair de poule ! J’adore ce genre de paysages, et je te comprends parfaitement pour les déchets, ça me dérange aussi énormément ! Merci pour ton article qui m’a fait voyager quelques instants ! :)

    Répondre

Laisser un petit mot

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *