Mes récents coups de coeur soins #15

Bonjour vous! J’avais très très envie de vous remercier pour vos messages et commentaires sous mon dernier article. J’ai eu l’impression de me délester d’un poids avec ce billet et le fait que vous l’ayez si bien accueilli m’a fait chaud au coeur ♥ Place maintenant à quelques belles découvertes faites récemment du côté beauté =)

Huile démaquillante OOLUTION* – [Note : je ne me maquille que très peu et considère donc le « démaquillage » comme un simple nettoyage de la peau] Cela faisait une éternité (vraiment) que je n’avais pas utilisé de « vraie » huile démaquillante, autrement dit pas une simple huile végétale brute mais une formule qui s’émulsionne au contact de l’eau et qui se rince donc bien plus aisément. Si je reste convaincue que ma peau est mieux nettoyée – plus en profondeur du moins – avec une huile végétale brute qui emporte plus d’impuretés sur son passage, j’ai retrouvé avec un immense plaisir le confort d’utilisation des huiles démaquillantes avec celle d’oOlution. Texture et odeur très agréables, composition ultra safe comme toujours, rinçage les-doigts-dans-le-nez, action nettoyante / démaquillante incroyablement douce avec la peau… Celle-ci est veloutée, confortable et ne tiraille absolument pas. Carton plein!

Déodorant soin probiotique DAYDRY* – J’étais très intriguée à l’idée de tester ces déodorants qui font beaucoup parler d’eux ces derniers temps. Ce sont des déodorants naturels mais bien différents de ceux que j’ai pu utiliser jusqu’à présent à base de bicarbonate et d’huiles essentielles. Ici, on laisse des probiotiques faire leur job. Sans rentrer dans des détails trop scientifiques, la marque utilise des souches de probiotiques naturellement actives contre la prolifération des bactéries responsables des mauvaises odeurs. Et bon sang ça fonctionne! J’ai sincèrement été bluffée par leur efficacité. Seul hic pour l’intransigeante que je suis : ils contiennent du Polysorbate 20, un émulsifiant qui n’est pas forcément problématique sur le plan santé mais dont la fabrication à partir d’oxyde d’éthylène – un gaz toxique et cancérigène – est extrêmement polluante. Dommage!

Huile végétale d’inca ichi SAVONDOU* – Depuis quelques semaines, mes joues refont des caprices. Comme au début de l’été, elles sont déshydratées, rouges et réactives. La première fois, j’avais pris ça pour un manque d’eau et avais réussi à régler le souci grâce au sérum éclat Soin de soi. Mais désormais, je crois avoir décelé le « vrai » problème : j’ai une tendance à la rosacée (qui expliquerait aussi pourquoi parfois, durant quelques minutes, mes joues me chauffent comme si j’étais trop près d’un feu de bois). C’est alors que Jeff – de Savondou – est apparu tel un sauveur en m’offrant un flacon d’huile végétale d’inca inchi, une huile qui m’était complètement inconnue. Et alors là, révélation! Son action calmante / apaisante sur les rougeurs est absolument incroyable! Si le problème n’est pas encore réglé, il est très largement sous contrôle et je ne relâche pas mes efforts d’application. Son seul « point faible » : son odeur très particulière. Pour la faire courte, on a l’impression d’écosser des petits pois ;-)

Crème mains et corps fleur de sureau et fleur d’oranger LULU & BOO* – À l’instar des huiles démaquillantes, cela faisait un petit bout de temps que les crèmes pour le corps étaient absentes de ma salle de bain, et ce au profit des huiles corporelles. Lulu & Boo est une petite marque britannique dont je vous ai déjà parlé et qui ne me déçoit jamais, tant par la formulation de ses produits que par leur sensorialité. Cette crème ne déroge pas à la règle, elle est di-vine! Sa texture fouettée fond sur la peau pour la laisser souple, veloutée et nourrie. Son odeur mi-fleurie mi-agrumée est bien présente sans être écoeurante. La composition est, comme toujours, parfaite avec des actifs aux vertus incroyables pour la peau (beurre de karité, huile végétales d’avocat, d’églantier…) Son prix, quoiqu’un peu élevé, est plus que raisonnable pour cette qualité.

J’espère que ces découvertes vous auront plu. N’hésitez pas à partager les vôtres ou à donner votre avis sur ces produits si vous les avez essayés =)

 

* Produits reçus pour tests

10 petits mots

  1. Manon H.

    Hello Julie, je crois que c’est la première fois que je vais te laisser un petit commentaire, mais je te suis depuis tellement longtemps!
    J’ai aussi de la rosacée (avec de la couperose en prime) et c’est d’ailleurs grâce à toi que j’ai 1) réalisé que l’état de mes joues empirait à cause de la déshydratation, et que je devais donc investir dans un produit spécifique pour cela 2) eu l’idée de faire mon propre sérum home-made pr traiter le problème! Les huiles essentielles comme celles d’hélichryse italienne ou de ciste ladanifère m’ont bien aidée :) et l’hydrolat de carotte est celui qui fonctionne le mieux avec ma peau, c’est super apaisant et très doux! Sinon, avant d’envisager de faire mon propre serum j’avais fouillé le net, et j’avais trouvé des sérums tous prêts de deux marques, qui avaient l’air super: le sérum rosacée de la marque Vanessences (qui est une marque géniale, j’utilise leurs shampoings) et le sérum anti-rougeurs d’Oleassence :-) si jamais ça peut aider quelqu’un, toi ou une lectrice :-)
    Je te fais de gros bisous et j’en profite pour te dire merci pour tout ce contenu génial que tu proposes, je te lis/regardes toujours avidement!
    Manon H.

    Répondre
    1. Julie Auteur de l’article

      Merci beaucoup pour ces conseils Manon, je prends note! Je pense que je vais « booster » mon huile d’inca inchi avec quelques gouttes d’HE =) Bisous! <3

      Répondre
  2. DURAND

    Coucou Julie, même problème de rosacée mais autre solution : après des recherches sur le net je me suis fait une préparation avec de l huile de chanvre, cameline et calophylle. Par dessus une crème hydratante pour faire barrière au vent et au froid. C’est toujours un plaisir de te suivre

    Répondre
    1. Julie Auteur de l’article

      J’utilise aussi l’huile de chanvre assez régulièrement mais c’est vrai que je n’ai pas pensé à ses possibles vertus contre la rosacée, je vais m’y repencher du coup. D’autant qu’on fait de très bonnes huiles végétales de chanvre en Bretagne, j’aurais tord de m’en priver ;-)

      Répondre
  3. Amandine

    Salut Julie!
    Le déo m’a rendue tellement curieuse que je l’ai commandé! Je l’ai reçu aujourd’hui, je viens d’en mettre et je suis un peu surprise car je m’attendais à une odeur fraiche étant donné son nom « fraicheur intense ». Du coup je me demandais si c’était mon exemplaire qui avait un défaut ou si le tiens non plus n’a pas d’odeur fraiche ? (mais dans ce cas, pourquoi l’appeler comme ça je suis perplexe!)
    D’ailleurs je trouve qu’il a même plutôt une petite odeur pas très agréable (mais seulement quand on met vraiment le nez dessus…élégance élégance!). En soit ça n’est pas un drame qu’il ne soit pas parfumé, l’important c’est qu’il tienne ses promesses d’anti-odeur justement, à voir pour moi! Jusqu’ici j’utilisais le déo solide de la marque Lamazuna mais il n’est pas efficace pour une journée complète en ce qui me concerne donc je suis désespérément à la recherche d’un qui fonctionnerait!

    Répondre
    1. Amandine

      Du coup verdict en ce qui me concerne : 11 euros de gâchés… Le déo a fonctionné les 2 premiers jours où je l’ai utilisé. Depuis il a de moins en moins fait effet et je me retrouve avec des odeurs pas top avant même le milieu de la journée..! Bon ça sera encore pas le déo qui tient ses promesses sur moi ^^ »

      Répondre

Laisser un petit mot

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *