J’ai testé Skinjay, les capsules de douche aux huiles essentielles

Depuis 2 semaines environ, j’ai fait une place à un « accessoire » assez surprenant nommé Skinjay dans ma salle de bain. Dans ma douche plus précisément. En bref, il s’agit d’un dispositif universel qui se fixe sur n’importe quel type de douche et dans lequel on peut insérer des capsules d’huiles essentielles.

Autant vous l’avouer, lorsque la marque m’a proposé de tenter l’expérience Skinjay pour vous en parler, j’ai un peu hésité pour la simple et bonne raison que les capsules sont jetables, quoique recyclables, et créent donc des déchets (mais on y reviendra davantage plus bas). Pour autant, après plusieurs douches à utiliser ce dispositif, je dois bien admettre que je suis franchement emballée par le concept.

C’est un fait, quelque chose me manque cruellement depuis que nous habitons notre chez-nous actuel : une baignoire, pour prendre un bon bain chaud et délassant de temps en temps. Prendre un bain est une catastrophe en termes de gaspillage d’eau, nous sommes d’accord. Mais je vous l’ai déjà dit, si je fais des efforts d’un côté, j’accepte aussi bon nombre de mes « défauts » pas du tout écolos et un peu égoïstes de l’autre. Et vraiment, j’assume pleinement le fait d’aimer les bains. Bains que je ne peux donc plus prendre, puisque sans baignoire, c’est un peu compliqué ;-)

Dès la première utilisation de Skinjay, j’ai retrouvé ce côté délassant que j’aime tant. Pendant bien moins longtemps et avec moins d’intensité certes (rien ne peut remplacer un bain). Mais tout de même, être comme « enfermée » dans un cocon sensoriel durant quelques minutes procure une sensation de bien-être incroyable. Et le fait d’avoir une douche cabine qui ferme complètement accentue ce côté « bulle olfactive ».

Bref, je reviendrai un peu plus bas sur ce que je pense de tout ça. Place maintenant à quelques explications. Créée en 2012, la marque Skinjay propose un module universel qui se fixe sur la douche, et dans lequel s’insèrent des capsules d’huiles essentielles pour la douche. En clair, il permet de profiter d’une petite escapade sensorielle à domicile. Déjà présente dans plus de 150 hôtels de luxe partout dans le monde (le Plaza athénée pour n’en citer qu’un), Skinjay est également accessible au grand public de part sa simplicité d’installation et d’utilisation.

Parlons justement de l’installation. Elle peut se faire sur n’importe quelle douche à partir du moment où celle-ci est équipée d’un flexible de douche universel dont le raccordement est accessible. Le module se place entre le cordon et le mitigeur, comme pour un nouveau flexible. Nul besoin de sortir la grosse caisse à outils et 38 pinces, ça se fait les doigts dans le nez ou presque.

Une fois le module installé, vous n’avez même plus à y toucher. Qu’il soit ouvert ou fermé, qu’il accueille ou non une capsule d’huiles essentielles, votre douche continuera de fonctionner comme s’il n’était pas là. Rien ne change : ni le débit, ni la température de l’eau, etc…

S’agissant des capsules de douche, leur formulation est 100% naturelle et enrichie en huiles essentielles. Les mélanges ont été imaginés par Jean-Charles Sommerard, parfumeur Skinkay et expert en aromathérapie. Et les capsules ont été élaborées de façon à permettre aux huiles essentielles de nébuliser au contact de l’eau chaude. Qu’on soit clair : il s’agit ici d’un dispositif dédié à la détente et au bien-être. Les capsules n’ont pas pour vocation de laver, de mousser, ni même de parfumer. Elles produisent une sorte de « bulle olfactive » dont on profite par inhalation durant environ 5 minutes (sachant que l’odeur perdure ensuite un peu dans la salle de bain).

Côté mise en place et utilisation, c’est on ne peut plus simple : on fait chauffer l’eau de la douche, on éteint, on agite la capsule pour mélanger les huiles essentielles, on l’insère dans le module, on rallume l’eau et on profite! =)

Tous les produits Skinjay sont fabriqués en France : en région Rhône-Alpes pour les capsules, et en régions PACA et Picardie pour les modules. Et la marque travaille, à ce titre, avec des établissements accueillant des personnes en situation de handicap.

Revenons-en maintenant au point sensible : les capsules. Elles sont normalement recyclables. Je me suis personnellement posée quelques questions puisqu’à l’instar de certaines capsules de café, leur petite taille d’une part, et leur composition en aluminium (en tout ou partie) d’autre part, sont susceptibles de les rendre non « traitables ». S’agissant de la taille, en France, les centrales de traitement ne prennent pas en compte, et donc ne recyclent pas, les déchets inférieurs à 3 cms. Avec Skinjay, nous sommes sauvés, les capsules font 3,5 cms (oui, je les ai mesurées ^^). S’agissant ensuite de l’aluminium, certains centres de tri semblent refuser ce qu’ils appellent le « petit aluminium ».

Vous me direz, « arrête de chipoter et retire tout simplement l’opercule (la seule partie en aluminium des capsules Skinjay), pourquoi tu nous embêtes! » Oui mais du coup, l’opercule, elle, est un vrai déchet résiduel qui ne sera pas traité. Beaucoup de chichis pour une petite opercule, je sais. N’empêche que j’ai mené ma petite enquête auprès de mon centre de tri (Rennes) et qu’on m’a expliqué qu’un dispositif spécial a justement été mis en place afin de traiter les petits emballages contenant de l’aluminium. Résultat : tout est bien recyclable chez moi : la capsule ET l’opercule, alléluia!

Donc si le sujet de la recyclabilité effective des petits emballages vous turlupine, je ne peux que vous conseiller de prendre attache auprès de votre centre de tri, voire de le visiter (c’est toujours très intéressant) ;-)

Reste que même recyclables, les capsules constituent des déchets. Et comme le dit l’expression, le meilleur déchet est celui que l’on ne produit pas. Bon, si je suis plutôt anti-capsules s’agissant du thé et du café (bien que l’on en fasse désormais des biodégradables, c’est génial!) mon avis sur les capsules Skinjay est quelque peu différent. J’en ai utilisées plusieurs jours d’affilé afin de faire un vrai test pour vous en parler avec le plus de détails possibles.

Mais dorénavant, je n’en utiliserai plus tous les jours (oui parce que je compte en racheter). Disons seulement lorsqu’une envie de bain se fera sentir ;-) Une fois par semaine tout au plus, si ce n’est moins. Et je reste persuadée que niveau impact, on est biiien loin du bain justement.

Je vous l’ai dit en début d’article, je suis franchement séduite par le concept. Les mélanges d’huiles essentielles sont très heureux et agréables. J’ai une grosse préférence – pour ne pas dire un coup de coeur – pour Forest de la gamme Odyssey. C’est TOUT ce que j’aime : citron, romarin, pins, cèdre et patchouli. Une senteur profonde et boisée mais à la fois très fraîche et marine. Je n’en avais qu’une dans le kit, ça a été ma petite tristesse de la journée ^^

En deuxième place, je mettrais Smile de la gamme Mission, un mélange de petit-grain bigaradier, de marjolaine à coquilles et de lemongrass. C’est un mariage très frais et agrumé qui fait du bien et met de bonne humeur, littéralement. Dans un tout autre genre, j’aime aussi beaucoup Breathe, qui contient des huiles essentielles d’eucalyptus globuleux, de thym thymol et de menthe poivrée. C’est un mélange extrêmement revigorant, qui est parfait lorsque vous sentez qu’un petit rhume vous guète. Il ne soigne pas bien entendu! Mais il dégage la respiration de manière très agréable.

Parlons peu, parlons prix à présent. Le discovery kit, qui comprend un module + 4 capsules, coûte 149€ ou 169€ suivant si vous optez ou non pour la version 100% chromée. Quant-aux capsules, le pack de 5 est au prix de 9,90€ pour la gamme Odyssey et 14,90€ pour la gamme Mission.

Est-ce raisonnable? Le prix du discovery kit en lui-même ne me choque pas. Le module est extrêmement robuste, solide et lourd. La qualité est là il n’y a rien à dire. Celui des packs de capsules (le prix d’une capsule revient à environ 2€) me laissait un peu plus dubitative de prime abord. Et puis en y réfléchissant, et en comparant par exemple avec des bombes de bain qui coûtent souvent bien plus cher, je me dis que finalement le prix n’est pas si exagéré, d’autant qu’il s’agit ici d’une formule 100% naturelle à base d’huiles essentielles (et en sachant encore une fois que je n’en ferai pas une utilisation quotidienne).

J’ai donc bien envie de poursuivre l’expérience Skinjay (en achetant directement 5 packs de Forest, ahem) ;-) Vraiment, ces petits moments de détente olfactive sous la douche, même s’ils ne sont pas quotidiens, sont un pur régal. Si vous êtes du genre à aimer les huiles essentielles et leur sensorialité, et à vous accorder du temps pour vous dans la salle de bain, vous ne pourrez qu’aimer Skinjay. Je n’en doute pas une seconde.

Et si vous avez envie de vous laisser tenter, sachez qu’il y a en ce moment une offre de Noël : 50€ vous sont remboursés pour tout achat d’un discovery kit, et ce avant le 20 décembre 2017.

Qu’en pensez-vous? Aimeriez-vous tenter l’expérience?

Article sponsorisé par Skinjay

8 petits mots

  1. Pêche & Églantine

    Eh bien c’est un concept bien original que tu nous présentes aujourd’hui. Je t’avoue que je ne sais pas trop quoi en pensé car comme tu le dis d’un côté cela permet de passer un moment de détente et de plaisir en prenant soin de soi et en même temps cela pousse à consommer plus d’eau, oblige à faire une démarche de recyclage (ce que tout le monde ne fait pas…).
    Mais en petit cadeau à utiliser de temps en temps pour des occasion précises pourquoi pas !
    Belle journée Julie,
    Pêche
    https://pecheneglantine.fr

    Répondre
    1. Julie Auteur de l’article

      Oui il est certain que c’est un concept qui ne conviendra pas à tout le monde =) De mon côté, je suis du genre à rester parfois sous l’eau chaude quelques minutes, et puis encore une fois les bains me manquent… C’est très égoïste j’en conviens mais j’apprécie ces petits moments de détente. Des moments pour lesquels les capsules Skinjay sont finalement très appropriées. Merci pour ton avis en tout cas!

      Répondre
    1. Julie Auteur de l’article

      L’idéal serait de pouvoir l’essayer dans un hôtel ayant adopté le concept à l’occasion. Mais de mon côté, je vais rarement passer une nuit dans les hôtels de luxe HAHA =’)

      Répondre
  2. Lofromthewood

    Merci pour ce retour complet qui aborde (presque) tous les points m’ayant laissée perplexe. S’il y a bien un produit sur lequel je ne choisis que du bio, c’est bien pour les HE, l’essence de l’essence avec des pesticides perd de son sens (oui c’est pour la rime ^^). Sais tu si leurs HE sont bio, ou s’ils envisagent d’élargir leur gamme ?
    En tout cas c’est un vrai plaisir de te lire et te voir, très longue vie à Friendly Beauty !
    Joyeuses fêtes !

    Répondre
  3. Mothey mathilde

    Cc Julie,
    Très bonne idée j’adoooore ! Effectivement les capsules sont chères (ça serait une bonne solution de pouvoir les recharger…comme celles de café )
    Sinon pour le bain sans culpabilité, la solution, ne pas se doucher pendant 5 jours et hop un bain yeurk !
    Bises

    Répondre
  4. Laura

    Hum je suis un peu dubitative sur leur site y’a écrit :
    « LES CAPSULES SKINJAY SONT-ELLES RECYCLABLES ?
    Skinjay a choisi l’aluminium pour ses opercules et un plastique PEHD pour l’enveloppe de ses capsules, afin d’avoir un produit entièrement recyclable.
    Pour recycler nos capsules Skinjay, il vous suffit donc de :
    _Décoller l’opercule de la capsule
    _ Jeter l’opercule
    _ Recycler la capsule »

    le terme « jeter » ne signifie pas que c’est recyclable et comme tu le dis ça dépend des centres de tri et même pour le plastique c’est ps évident. Beaucoup ne recyclent que les bouteilles.
    La compo ne me semble pas si clean il y a de l’alcool et du parfum :/ Et il n’est pas dit si les huiles sont bios et locales (probablement que non du coup). Et sur la peau et surtout les muqueuses pas de danger ? Je n’ai jamais mis d’huiles essentielles dans le bain donc je ne sais pas. J’ai du mal à imaginer faire couler l’eau du pommeau sur mon visage sachant que l’eau contient des huiles essentielles.
    Bon c’est pas tout à fait ça pour moi mais c’est cool si ça te permet de passer un bon moment sous la douche :)

    Répondre
    1. Julie Auteur de l’article

      C’est justement ce paragraphe qui a fait que je me suis renseignée de mon côté ;-) Oui les capsules sont recyclables (puisque leur taille est supérieure à 3 cms), non l’opercule ne l’est pas et doit être jetée, SAUF si le centre de tri dispose d’un dispositif spécial permettant justement de traiter les « petits aluminiums », comme c’est le cas chez moi. Par contre, je n’ai jamais entendu dire que certains centres de tri ne recyclent que les bouteilles. As-tu un lien à ce sujet?

      Pour la compo, l’alcool est très fréquemment utilisée chez les marques naturelles / Bio (les allemandes notamment : Weleda, Lavera…) et ça ne me pose personnellement aucun souci, même si je comprends que ça puisse être un problème pour d’autres personnes =) Pour les huiles essentielles, elles ne sont pas dans l’eau (puisque non miscibles) elles nébulisent au contact de l’eau, c’est un peu différent. J’avais moi-même l’habitude d’en mettre quelques gouttes dans mon bain avec un peu d’huile de coco, c’était ultra agréable et je n’ai jamais eu de soucis. En revanche tu as raison, elles ne sont pas issues de l’agriculture Biologique.

      Merci pour ton commentaire en tout cas! =)

      Répondre

Laisser un petit mot

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *