HAPPY SUNDAY #31

C’est quand déjà le printemps? Le 20 mars? Oh ben ça va, plus que 45 jours… Ahem. Je sais que je ne suis pas la seule dans ce cas, l’hiver me semble excessivement long cette année. Tout ce gris et cette pluie commencent à sérieusement entamer ma bonne humeur et je dois dire que c’est un peu curieux comme sensation, moi qui ne suis habituellement pas sujette à la dépression saisonnière. Alors je vous invite tous.tes à former un grand cercle avec moi et à faire la danse du soleil pour que celui-ci revienne bien vite.

À vrai dire je crois aussi que ce mauvais temps m’affecte davantage parce que ce n’est pas la grande forme niveau physique. Voilà presque 3 semaines que je me suis faite poser mon stérilet en cuivre et autant la pose s’est plutôt bien passée, autant « l’après » n’est pas folichon.

Je n’ai jamais eu de règles véritablement douloureuses, disons une douleur dans la moyenne je pense, juste avant et au début du cycle. Mais depuis la pose de mon stérilet, je souffre de douleurs bien plus aigües et, surtout, quotidiennes. Et j’avoue que même en essayant de prendre sur moi, ces douleurs lancinantes sont épuisantes, d’autant qu’elles sont accompagnées de micro-saignements. Ô joie, ô bonheur.

Ça va un poil mieux depuis quelques jours mais ce n’est pas encore tout à fait ça. Le pire étant que les douleurs surviennent généralement le soir et qu’elles se poursuivent, voire qu’elles s’accentuent, lorsque je suis au lit. Idéal pour trouver le sommeil et dormir en toute quiétude… LOL.

Breeef, je vais arrêter de vous raconter la vie de mon utérus, mais force est de constater que celui-ci n’est pas très content et qu’il me le fait bien comprendre. La suite au prochain épisode. En attendant, la bouillotte, les tisanes de feuilles de framboisier, et plus récemment des petits auto-massages de réflexologie plantaire (on en reparle bientôt) sont mes meilleurs amis.

Heureusement, je peux compter sur un truc hyper important pour me réconforter : LES CRÊPES! Vous avez ma recette ici si ça vous intéresse. Je l’ai quelque peu modifiée récemment en y ajoutant un chouilla d’huile végétale et de la compote de pomme (environ 80 g) et ça les rend hyper moelleuses, un pur régal! ♥

En parlant d’alimentation, il y a en a une que je tente de convertir doucement mais sûrement à la pâtée, j’ai nommé Persillette. Oui je suis comme ça, on passe des crêpes à la pâtée pour chat, en toute logique. Je vous en ai parlé à quelques reprises sur instagram, ma petite minette allant sur ses 13 ans, j’aimerais beaucoup lui trouver une alimentation parfaitement adaptée pour qu’elle vieillisse en bonne santé.

Topo sur la situation actuelle → Persillette a toujours mangé des croquettes, refusant purement et simplement la pâtée (et croyez-moi, ce n’est pas faute d’avoir essayé). J’ai toujours acheté ce que je considérais comme de bonnes croquettes, en y mettant le prix. Elle mange actuellement celles de la marque Concept for life, dédiées aux chats senior. Certes, elles contiennent un peu de céréales, certes sous l’argument « senior » se trouvent avant tout des considérations marketing. MAIS elles ne contiennent pas trop de minéraux (taux à surveiller chez les senior puisque fragilisant leur système urinaire) et, surtout, Persillette les mange (et croyez-moi bis, ce n’est pas du luxe lorsqu’on sait que j’ai dû essayer au moins une quinzaine de marques depuis que nous l’avons adoptée il y a 10 ans. Elle, difficile? Meuh non voyons! Ahem).

Bon, l’alimentation féline est comment dire… Source de beaucoup d’interrogations, questionnements, polémiques, etc… Loin de moi l’idée de vouloir dire que telle alimentation est meilleure que telle autre. Je suis clairement loin d’avoir la science infuse à ce sujet mais je me renseigne du mieux que je peux, auprès de différentes sources (le site Alertes croquettes et le groupe Facebook associé notamment).

Voilà donc où j’en suis dans ma petite réflexion. J’aimerais beaucoup parvenir à intégrer de la nourriture humide (des pâtées donc) dans l’alimentation de Persillette pour, in fine, inverser complètement le ratio pâtée / croquettes. En clair : de la pâtée au quotidien et, 1 à 2 fois par semaine, des croquettes en guise de « gourmandise ».

Pour la pâtée, j’ai opté pour plusieurs variétés de la marque Thrive. Là encore, j’ai effectué quelques recherches sur le sujet puisque toutes ne sont pas de bonne qualité et, surtout, toutes ne sont pas forcément adaptées aux chats senior. Si jamais, je me suis aidée d’un de ces tableaux.

Si les premiers jours ont été difficiles, je ne cache pas ma joie de commencer à entrevoir une petite victoire puisqu’en lui en donnant en trèèès petites quantités, avec des croquettes à côté, madame daigne les manger. J’y vais vraiment progressivement et je ne désespère pas, je l’aurai un jour, je l’aurai! ;-) Toujours est-il qu’à terme, je sais que je resterai sur des pâtées toutes prêtes et que je ne lui préparerai pas ses repas. C’est quelque part un peu hypocrite, je le sais, mais je ne me sens absolument pas capable de lui préparer moi-même de la viande, du poisson, etc…

Du coq à l’âne, vous vous souvenez que je cherchais des sabots pour le jardin? Grâce à Natasha qui m’a bien aiguillée, j’ai trouvé une paire qui me convient sur l’eshop Landmade, une boutique sur laquelle on trouve plein de belles choses durables pour la maison. Les sabots sont en PVC, un plastique moins gourmand en pétrole puisque composé à plus de 50% de sel, et en fibres de chanvre. Certes, ce n’est pas parfait, mais c’est toujours bien mieux que ceux qu’on nous vend en jardinerie.

Petit info importante : s’ils vous tentent, prenez la taille au dessus! J’ai pris ma pointure habituelle et ils sont trop justes donc un échange est en cours ;-)

Bon et puis j’en ai profité pour me prendre d’autres petites choses ma foi fort sympathiques que vous découvrirez dans une vidéo unboxing d’ici quelques jours ;-) (Ceci est un teaser)

Cette année je m’y prends à l’avance s’agissant du cadeau d’anniversaire de mon amoureux. Pour une fois, ahem. À vrai dire, c’est souvent lui qui me souffle des idées puisqu’on préfère souvent s’offrir des cadeaux utiles. Pour cette année, ce sera probablement une bonne perceuse-visseuse, qu’il choisira d’ailleurs lui-même. Mais je tiens tout de même à lui offrir un « petit plus » auquel il ne s’attend pas et j’ai opté pour un livre photo.

J’entends souvent dire que ce genre de présent est quelque peu dépassé. Moi je ne trouve pas =) J’ai toujours été très attachée aux souvenirs et j’ai adoré « retranscrire » notre année 2017 dans un livre photo. Si vous avez lu mon bilan 2017, vous savez que ça n’a pas été une année toute rose. « M’obliger » à me concentrer sur le positif en sélectionnant des photos me rappelant de bons moments m’a fait beaucoup de bien.

C’est Flexilivre* qui m’a proposé de tester son service d’impression de livre photo. « Encore un! » me direz-vous. Oui mais deux choses m’ont beaucoup plu chez eux : les albums photos sont imprimés en France près de Lille; et Flexilivre est labellisé Imprim’Vert, ce qui induit de sérieux efforts de réduction de leur impact écologique (non utilisation de produits toxiques, bois issu de forêts durablement gérées, encres d’origine végétale…)

J’ai personnellement opté pour un petit album carré de 21X21 cms. Mais vous avez d’autres formats : A4 ou A5, portrait ou paysage… Une fois le format choisi, une variété de thèmes vous sont proposés. Ça peut être une bonne idée si vous êtes en manque d’inspiration. De mon côté, j’ai préféré opter pour un thème blanc, c’est à dire nu, pour avoir un livre photo épuré et entièrement personnalisé.

Vient ensuite le choix de la couverture : souple, rigide, avec spirales, ouverture à plat… J’ai opté pour une couverture rigide illustrée mate. Reste enfin à compléter votre livre avec les photos de votre choix. On peut télécharger des photos de son ordinateur mais aussi directement des réseaux sociaux comme Instagram et Facebook. C’est simple : tout est personnalisable! Vous pouvez modifier la mise en page, ajouter des cadres, des fonds, des zones de textes… Le choix en matière de polices est, je trouve, suffisant.

Comme je souhaitais quelque chose d’épuré, j’ai simplement ajouté les dates et lieux des photos. J’ai également inscrit « 2017 » sur la tranche, le livre photo retraçant les petits moments de bonheur de cette année là. J’ai rajouté quelques double-pages supplémentaires pour y glisser toutes les photos que je souhaitais y intégrer, puis j’ai commandé =)

Pour la suite, vous êtes tenu.e au courant par mail de l’impression du livre et de son expédition.

De mon côté, je suis très satisfaite du résultat. Le papier, tout comme l’impression, sont d’excellente qualité. Il ne me reste plus qu’à l’emballer dans un petit tissu en lin pour l’offrir à mon amoureux en mars prochain. (Et là je suis contente qu’il ne lise absolument pas mon blog) ;-)

J’espère que vous passer un bon dimanche, je vous embrasse ♥

* création de contenu sponsorisé pour Flexilivre

20 petits mots

  1. Marie

    Salut julie

    J ai toujours eu des règles ultra douloureuses avec la découverte récente de un kyste dermoide (reste de tissus enbryonnaire de 6 cm qui a toujours rendue ma période règles très très sensible…. ). L huile essentielle de basilic tropical est ma meilleure pote pour ce genre de douleur. … Bon courage. Bises

    Répondre
  2. Roberta

    Bonjour Julie,

    C’est la première fois que je commente un article alors que je suis ton blog depuis quelques années déjà! Et je l’apprécie beaucoup. Juste pour te souhaiter bon courage avec ton stérilet! Quand le mien a été posé, cela a été douloureux ensuite pendant trois semaines. Et dans l’année qui a suivie, des petites douleurs ponctuelles. Mais depuis tout va mieux! Et c’est un moyen de contraception vraiment super – si il nous convient évidemment.

    Bon courage donc

    Roberta

    Répondre
  3. Blandine

    Bonjour Julie :-)
    Comme toi le premier mois après la pose de mon premier stérilet au cuivre a été difficile (saignements et contractions) mais ensuite ça c’est calmé progressivement et tout est rentré dans l’ordre (l’infusion de sauge aide bien). A part des règles un peu plus abondantes (la sauge est toujours ma meilleure amie lol) tout est rentré dans l’ordre ! Courage !

    Répondre
  4. Mlle Mandorle

    Coucou la belle!

    Je suis vraiment désolée pour toi concernant ces douleurs suite à la pose de ton stérilet. C’est ce qui me fait peur avec ce stérilet, j’ai trop souffert pendant mes règles.
    Suite à mon opération, je saignais un peu. Ma mère m’a conseillé Lachasis 9ch en homéopathie. Mes saignements ont cessé avant que je n’en prenne mais c’est visiblement efficace.
    C’est super sympa l’idée du livre photo! Mon homme aussi me donne des idées car parfois, je sèche un peu. On fête notre anniversaire dans quelques jours et j’ai justement commandé des magnets avec quelques photos de nous et des endroits que nous aimons. Je me garde l’idée du livre pour nos 10 ans!
    Merci pour ce joli récap! Bon dimanche à toi et gros bisous!

    Répondre
  5. Hélène

    Coucouuuu ! Oh ouiii la danse du soleilllll ! La météo change de jour en jour, et pas dans le bon sens, le désespoir se fait sentir aussi en terre d’Anjou ma bonne dame ! J’aime beaucoup ces petits happy sunday, qui sont toujours doux à la lecture..
    Bonne semaine à venir, en espérant que ces vilaines douleurs se taillent bientôt [ici la pose du stérilet est passé.. Comme une lettre à la poste ! Six mois environ ensuite pour avoir un retour à la normale du cycle, le temps que le corps s’y fasse, et puis hop] !

    Répondre
  6. Marion

    Hello Julie ! Un petit commentaire au sujet de ton expérience de stérilet au cuivre car je me reconnais énormément dans ton témoignage et… J’ai fini par le faire enlever. Bien sûr je ne te souhaite pas du tout de devoir le faire retirer mais j’aimerais juste que d’autres personnes ne fassent pas la même erreur que moi, à savoir le garder quasiment un an tout en le tolérant très mal parce que tout le monde te dit « t’inquiète ça ira mieux, le corps a besoin de temps, laisse toi encore un mois ». Résultat ça m’a vraiment gâché une année et je me suis mordu les doigts de ne pas m’être écoutée plus tôt et de ne pas avoir dit STOP.
    Pour moi aussi la pause s’est super bien passée, pas de malaise ni rien, juste l’utérus un peu contracté mais rien de dramatique, j’ai passé la journée avec une bouillotte et tout allait bien. Au fur et à mesure des jours, j’ai commencé à avoir de grosses douleurs complètement aléatoires dans la journée (en montant un escalier, en m’asseyant…) et des petits saignements tous les jours de manière ininterrompue. Mes règles qui duraient d’ordinaire 4-5 jours et qui étaient très modérément douloureuses se sont mises à durer dix jours et à devenir extrêmement douloureuses, avec un flux hallucinant. Résultat collatéral : grosse anémie et énorme fatigue, j’ai du me supplémenter en fer. Et pour finir, parlons du but numéro 1 du stérilet : le sexe. Je vais entrer dans le glamour du sujet : impossible de faire des galipettes sans mettre au préalable une serviette dans le lit car ça me faisait saigner à tous les coups (heureusement que mon homme n’est pas dégouté par le sang haha). Et puis aussi ça me faisait mal à tous les coups. De quoi te couper l’envie de faire des galipettes, libido au point mort.
    Mais malgré ça, stupidement, j’ai quand même gardé mon stérilet un an. Parce qu’à chaque fois que j’allais voir la sage femme, elle me disait « ah mais oui, c’est votre corps, il faut qu’il s’habitue, je ne vois rien d’anormal ». Et au bout d’un an, je l’ai fait enlever et elle m’a dit « oui vous savez il y a en moyenne 10% de femmes qui ne tolérent pas le stérilet, pas de chance ».
    Depuis je suis passée à la symptothermie, c’est clair qu’il y a plus de contraintes mais aussi plus de fierté de connaitre son corps, et surtout aucun acte « intrusif ».
    BREF ce roman pour vous dire les filles que si le stérilet vous ne le sentez pas, vraiment, faites vous confiance et ne restez pas des mois et des mois à vivre l’enfer :(

    Répondre
    1. Jill

      Coucou !
      Je rencontre les mêmes problèmes que toi avec mon sterilet au cuivre (saignements, douleurs au quotidien et surtout douleurs puis saignements pendant et après les rapports …). J’ai l’impression que ca commence à aller mieux, il était temps, au bout d’un an …
      Et comme toi, la sage-femme me dit que c’est normal et que c’est mon corps qui doit s’habituer, ce qui m’agace fortement car non, mettre un an à s’habituer à un DIU n’est pas normal ! J’hésite à me le faire enlever, et des témoignages comme le tien m’encouragent dans cette voie :)

      Répondre
      1. Marion

        Oui c’est clair ça n’a rien de normal de subir pendant un an les effets indésirables d’une contraception. Moi aussi au début je me répétais que c’était normal, surtout qu’il y a une sorte de discours généralisé de la part des spécialistes qui est le suivant : « Tu fais ta bobo écolo en voulant pas d’hormones, ben sois déjà contente qu’il existe une contraception sans hormones à peu près fiable, tu vas pas en plus te plaindre parce que tu as mal et que tu saignes ! Nan mais oh ». Enfin je caricature à l’extreme et bien sûr il y a de plus en plus de professionnels bienveillants (surtout les sages femmes!) mais je trouve que dès qu’on décide d’arrêter la pilule, on a intérêt à pas se plaindre de quoi que ce soit parce que sinon on se prend une réflexion qui sous entend en général qu’on avait le choix de la simplicité, qu’on a décidé de se compliquer la vie et que maintenant il faut assumer.
        Moi le déclic qui m’a décidée à le faire retirer, c’est quand je me suis dit : Mais pourquoi je m’impose ça, des douleurs quotidiennes, des saignements interminables, des règles épuisantes, de la fatigue, de l’anémie, une humeur irritable ? Pour pouvoir faire l’amour sans risque ? Avec tous ces effets indésirables de toute manière je n’en ai même plus envie donc l’intérêt est vraiment nul ^^
        Bon courage à toi en tout cas ! On mérite toutes une contraception qui ne nous demande pas des sacrifices pas possibles pour quelques parties de jambes en l’air !

        Répondre
    2. Julie Auteur de l’article

      Merci beaucoup pour ce partage d’expérience Marion <3 J'imagine effectivement que ça n'a pas dû être facile =/ J'espère que ça ira mieux pour moi... Bonne soirée!

      Répondre
  7. Myriam

    Merci pour ce post et merci aussi pour les commentaires. J’envisage de me faire poser un stérilet au cuivre car j’aimerais bien arrêter les hormones, notamment pour retrouver un peu de libido et aussi car je souffre de démangeaisons inexpliquées qui me gâchent la vie alors je me disais en revenant au naturel peut être que… Mais effectivement les témoignages parlent souvent des douleurs lors de la pose mais donc plutôt gérable car ne durant pas très longtemps, des règles plus abondantes mais peu de témoignages comme les vôtres donc merci. Je vais peut-être finalement donner raison à ma gynéco (alors que bon je me disais encore une qui reste avec ses vieilles idées reçues…) qui est contre et me dit qu’en gros je ne peux rien espérer de mieux qu’avec ma pilule actuelle que je supporte plutôt bien (par rapport aux autres testées avant…)

    Merci le test du livre photo. Est-il beaucoup plus cher que la concurrence ? Ça fait longtemps que je dois en faire aussi mais je arrive pas à m’y mettre. C’est tellement long et compliqué (pour moi) de trier, choisir, retoucher, choisir l’ordre, légender, harmoniser tout ça, etc…. Pfiou! Je vais y passer la nuit et j’aurais encore pas fini! Et si jamais faut tout refaire le lendemain…

    Bref, bonne semaine à toutes et tous!

    Répondre
    1. Julie Auteur de l’article

      Bonjour Myriam. A vrai dire chacune de nous réagit différemment face au stérilet… Difficile de se fier à une expérience particulière =) Je crois qu’il faut avant tout s’écouter et faire comme on le sent « nous ». Pour le livre photo, je trouve son prix dans la moyenne. Il varie bien sûr en fonction des options choisies mais pour le mien, avec plusieurs double-pages rajoutées, j’en aurais eu pour une quarantaine d’euros. Bonne soirée!

      Répondre
  8. Natasha

    Je suis contente de savoir que mon lien t’a permis de trouver ce dont tu avais besoin !
    J’ignorais que les livres photos étaient des cadeaux un peu dépassés… moi j’adore en faire et en offrir (et j’adorerais en recevoir !) mais je ne connaissais pas de sites écologiques donc je suis contente de découvrir Flexilivre.
    J’espère que tes douleurs s’estomperont très vite et que le printemps reviendra frapper à ta porte bien avant le 20 mars ;-) !

    Répondre
  9. lespetitspiedsdanslesgrands

    Bonjour Julie,
    Je ne garde pas un super souvenir de ma période stérilet… Qui d’ailleurs n’a pas bien tenu et m’a fait cadeau de mon fils ! Une belle surprise finalement, mais une surprise tout de même ! J’aurai toujours un doute sur le rôle de ma cup dans l’histoire… Voilà, maintenant je t’ai bieeeen mise en stress ! Ne fais pas comme moi, fais toi examiner régulièrement et tout ira bien j’en suis sûre. C’est tellement difficile de trouver un mode de contraception qui nous convienne… Chez nous 2 enfants = 2 accidents (pilule oubliée et stérilet descendu donc…), forcément ça n’aide pas à se détendre ! Maintenant j’ai un implant. J’attends encore un an et je passe à la ligature des trompes, pour être enfin libérée !
    Très joli album photo. Je ne pense pas du tout à en faire, je devrais ! Merci pour l’idée !

    Très bon lundi à tous !

    Répondre
    1. Julie Auteur de l’article

      Rolala ça ne me rassure pas du tout tout ça… ^^ Bon, j’espère que tout ira mieux pour moi ahem. Et EVIDEMMENT, je contrôlerai « tout ça » régulièrement! =’)

      Répondre
  10. Céline // Lumitea

    L’album photo me semble vraiment très beau, je n’y avais jamais pensé mais cela peut-être super sympa a faire chaque année, avec les meilleurs moments.
    A une époque où l’on prend tout en photo pour finalement les garder dans des dossier virtuels et ne plus jamais les regarder, vraiment, cette idée m’enchante!!
    Je suis sûre qu’il fera très plaisir a ton amoureux :-)

    Répondre
  11. Carine - Chronique Itinérante

    Bonjour Julie,
    Je suis les aventures de ton stérilet avec beaucoup d’intérêt étant moi-même en phase de questionnement et d’envie de changement au niveau de ma contraception (pilule). Les témoignages des autres sont importants et le tien me tient particulièrement à coeur tant tes paroles sont toujours remplies de bienveillance. En tout cas, le plus simple aujourd’hui pour toi, est sans aucun doute d’écouter ton corps. :)
    Bon courage !
    Carine

    Répondre
  12. catherine koelsch

    Bonsoir Julie,
    je suis comme toi, je commence à saturer de l’hiver, qui n’en finit pas…
    Cette année, plus que les autres, après mon retour de Guadeloupe juste avant Noël,
    j’ai déprimé, enfin,pas trop non plus, mais, passer du soleil et des 30 degrés quotidiens, à la froidure et la grisaille,
    je trouve de plus en plus dur.
    Je dors même assez peu, réveillée à cinq heures du matin sans pouvoir me rendormir.
    J’y retourne en mars, pour voir ce que l’on peut y créer, j’ai trouvé un associé.
    Belle soirée,
    bon week-end,
    Cathy.

    Répondre

Laisser un petit mot

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *