ISTANBUL | Sultanahmet / quartier des Bazars

IMG_3395

Cela va faire une quinzaine de jours que suis revenue de Turquie. Le fait d’avoir trouvé du travail plus précocement que ce que je n’imaginais a rendu ce retour moins difficile. Il n’en reste pas moins que j’ai déjà une envie folle d’y retourner. La frénésie d’Istanbul, les adhan qui donnent la chaire de poule, l’hospitalité des turcs, les mezze goûteux… Tout ça me manque terriblement.

Ce voyage a définitivement eu quelque chose de spécial, un petit quelque chose qui restera gravé en moi pour très longtemps. Tout a été d’une richesse absolument fabuleuse et il ne s’est pas passé un jour sans que je me dise « mon dieu que j’aime ce pays! »  Nous avons passé 6 jours à Istanbul et 3 jours en Cappadoce et c’était clairement beaucoup trop court! Avec le recul et selon moi, 10 jours ne sont pas négligeables pour Istanbul au vu de toutes les richesses que cette ville a à offrir. Quant-à la Cappadoce, elle mériterait également une dizaine de jours pour apprécier à leur juste valeur ses paysages lunaires époustouflants.

Pour ce qui est de l’hébergement,  vous avez le choix entre plusieurs solutions : coachsurfing, location d’appartement, hotel… Nous avons opté pour cette dernière solution en prenant soin de bien vérifier son emplacement, que ce soit à Istanbul ou en Cappadoce. J’en reparlerai plus précisément dans les billets qui suivront (oui forcément vous vous doutez bien que vous allez en manger de la Turquie hein?!) ;-)

J’ai commencé à trier nos 596 photos ce weekend, ahem (pire qu’un chinois en voyage à Paris selon chéri) Evidemment, il y a pas mal de doublons et celles que je veux partager avec vous dépassent tout juste la centaine (ouf!)  J’ai eu envie de commencer par vous montrer Sultanahmet et le quartier des bazars, deux endroits que j’ai énormément aimés. C’est ce qu’on appelle le vieil Istanbul. C’est un passage obligé puisque les principaux sites touristiques y sont présents mais je ne vous conseille pas de choisir votre hotel dans ces quartiers. Enfin tout dépend de ce que vous recherchez mais disons qu’après 21 heures, le vieil Istanbul retrouve sa quiétude pour laisser la place à Beyoglu, quartier plutôt jeune et branché et très animé la nuit.

IMG_3364

Sultanahmet est un quartier très connu et prisé des touristes puisqu’on peut notamment y visiter la mosquée Sainte Sophie (Aya Sofya) Ce monument est sans doute le plus connu d’Istanbul. Bien que le droit d’entrée soit plutôt élevé (30 TL), il impressionne forcément par sa beauté architecturale et la richesse de son histoire. Néanmoins, je lui ai personnellement préféré la mosquée bleue, tout aussi connue, mais beaucoup plus somptueuse. C’est simple, j’ai eu le souffle coupé en levant les yeux une fois à l’intérieur. Ses coupoles en cascades et ses splendides mosaïques m’ont mis les larmes aux yeux… L’entrée y est de plus gratuite. Toujours dans le même périmètre, la citerne basilique offre un moment de fraîcheur face à la chaleur parfois étouffante d’Istanbul. Le droit d’entrée pour ce réservoir souterrain est clairement exagéré (20 TL) mais on doit tout de même reconnaître que ses 336 colonnes dont certaines sont finement sculptées laissent pantois par leur majesté et par leur symétrie presque troublante. 

☞  Même si nous n’avons pas opté pour cette solution, sachez qu’il existe un museum pass (115 TL) que vous pouvez acquérir si vous comptez faire la tournée des musées à Istanbul. Il est valable 72 heures à compter de la première entrée et donne accès au palais de Topkapi et à son harem, à Sainte Sophie, à Saint Sauveur in Chora, aux musées archéologiques d’Istanbul, au musée des Arts turcs et islamiques et au musée des mosaïques du Grand Palais. Avec lui vous faites une belle économie par rapport aux prix individuels de tous ces sites, encore faut-il vouloir les visiter. Autre gros avantage de ce pass : il sert de coupe file, un bon plan pour les monuments toujours bondés comme Sainte Sophie.

IMG_3198

IMG_3097

IMG_3110

IMG_3103

IMG_3393

IMG_3121

IMG_3400

IMG_3128

IMG_3134

IMG_3131

IMG_3144

IMG_3170

IMG_3189

IMG_3141

Toujours dans le quartier de Sultanahmet, le palais de Topkapi et son harem offrent un aperçu fascinant de la vie des sultans ottomans. Côté pratique, outre le droit d’entrée (30 TL), il faut s’acquitter d’un droit supplémentaire pour visiter le harem (15 TL). Mais honnêtement, ça vaut franchement le coup au vu de la richesse visuelle de l’endroit. Même ceux qui ne s’intéressent pas forcément à l’histoire seront bouchée bée devant tant de beauté. On a vraiment adoré!

Nous avons décidé de nous arrêter là pour les visites « touristiques » dans Sultanahmet mais sachez qu’il existe beaucoup d’autres monuments / sites qui méritent tout autant le détour. Je pense notamment aux différents musées mentionnés précédemment ainsi qu’à la petite Sainte Sophie qui a l’avantage d’être gratuite.

IMG_3575

IMG_3570

IMG_3590

IMG_3576

IMG_3529

IMG_3505

IMG_3579

IMG_3506

IMG_3524

Juste à côté de Sultanahmet, le quartier des bazars regroupe comme son nom l’indique les bazars d’Istanbul mais également deux mosquées absolument prestigieuses : la mosquée de Soliman le Magnifique et la mosquée de Beyazit. Nous n’avons pas pris le temps de visiter ces deux monuments et je le regrette profondément…

En revanche, nous avons consacré une journée au Grand Bazar et c’était presque trop peu! Ce marché, le plus pittoresque de la ville, est un dédale de rues complètement labyrinthique dans lequel il est inutile d’essayer de se repérer (on a essayé : mission impossible! ^^) Vous y trouverez de tout : des tapis aux vêtements bon marché, en passant par le cuivre et le tissu. On en prend plein les yeux et aussi plein les oreilles à cause des sollicitations des nombreux commerçants (come on, spend your money!). C’est le jeu! ;-) Vous pouvez marchander sauf dans les boutiques où il est indiqué « fixed price » et gardez toujours votre sourire, votre tentative de marchandage passera nettement mieux. Faîtes très attention à la qualité des produits présentés, en particulier aux tapis et aux tissus que personnellement je ne vous conseille pas. Disons que 90% des tapis qui sont vendus à Istanbul ne sont pas « authentiques » dans le sens où ils ne sont pas fabriqués traditionnellement et de façon unique mais en masse dans pays comme le Kazakhstan… De notre côté, nous avons acheté un kilim en Cappadoce et nous ne regrettons absolument pas notre choix. J’en reparlerai plus précisément dans un autre billet.

☞  Par contre, une excellente adresse dans le grand bazar pour la soap junkie que je suis : Soapery propose notamment des savons naturels à la coupe qui sont complètement déments! Le choix est particulièrement appréciable, en tout cas assez pour que je ne sache pas choisir. Résultat : je suis repartie avec trois beaux morceaux de savon, soigneusement emballés et qui ont embaumé mon sac de leurs douces effluves. Les prix sont fixes, mais la qualité est plus qu’au rendez-vous et attention, ça part très très vite! Les barres de savon étant fabriquées au fur et à mesure, ce que vous trouvez un jour ne sera peut être plus disponible le lendemain.

Le Bazar égyptien ou marché aux épices est un régal pour les yeux. Des loukoums, des épices aux couleurs éclatantes, des fruits secs… De quoi faire frémir les papilles! On ne s’est personnellement pas laissés tenter mais ce n’est pas l’envie qui nous manquait! C’est l’endroit parfait pour ramener des souvenirs comestibles.

IMG_3199IMG_3330IMG_3344IMG_3333IMG_3369IMG_3370IMG_3382IMG_3385IMG_3376IMG_3386IMG_3341J’espère que ce premier aperçu d’Istanbul vous aura plu! La prochaine fois, ce sera au tour de Beyoglu et du Bosphore d’être à l’honneur.
IMG_3446

13 petits mots

  1. Délia

    Moi qui ne suis pas une fanatique de voyages, j’admets que la description du grand bazar me donne très envie de partir!
    En plus on dirait que le ciel bleu est omniprésent :-)

    Répondre
  2. Nolwenn

    Oh les jolis clichés ! Je suis allée dans le sud de Turquie il y a très longtemps (lorsque j’avais encore l’âge de voyager avec mes parents eh eh) et mon regard d’enfant avait beaucoup aimé et après, je ne sais pas trop pourquoi j’ai considéré, sûrement à tort, que cette destination était un nid à touristes qui ne me disait plus rien… En regardant tes magnifiques photos et ton ressenti, je repense aux témoignages et expériences d’amis qui y sont allés tout récemment et ça là ça y je remets Istanbul dans le top de mes prochaines destinations.
    Merci pour cette chouette invitation au voyage et belle journée à toi !

    Répondre
  3. Carole

    Je suis partie à Istanbul en novembre dernier. Merci pour tes belles photos qui me rappellent de très bons souvenirs. C’est vrai que la ville est splendide ! Et l’appel à la prière qui résonne dans la ville : c’est vraiment à vivre…

    Répondre
  4. TASSAIN Madeleine

    BONJOUR et merci pour ces splendides photos, quel merveilleux voyage tu as fait et contente en plus.
    J’ai de la chance de pouvoir y partir, en touriste, le 17.11.14 pour une dizaine de jours, j’ai hâte de découvrir la Cappadoce et
    ISTAMBUL au retour.

    Je te ferai part de mes souvenirs.
    Bon 1er AOUT
    Madeleine

    Répondre
  5. Fleur 67

    J’ai adoré la description ! Je suis partie trois fois à Istanbul .La premiēre fois ,adolescente avec mes parents en 1985 ,la deuxième avec ma sœur ,et la dernière avec mon mari et mes enfants . À chaque fois ,nous logeons à Taksim . J’adore visiter Sultanahmet et ses belles mosquées et le soir ,nous revenons à Beyoglu ou à Taksim . Il ne faut pas oublier de prendre le ferry et faire une croisière sur le Bosphore et aller deux jours à Bursa aussi .
    Le soir ,on allait sur la terrasse de l’hôtel Marmara Pera ,au 17 ème étage avec une vue imprenable sur tout Istanbul . Le soir ,c’est agréable en été de prendre un verre avec cette vue panoramique !
    Maintenant il me reste à découvrir la Cappadocce que je ne connais pas et les piscines naturelles de Pamukkale .

    Répondre
  6. Marina

    Cet article vend du rêve ! Et dire que je tombe dessus en ce moment… En plus d’être un pays magnifique, la Turquie est peuplée de gens courageux qui se sont battus comme des guerriers face aux militaires qui ont voulu faire un coup d’Etat.

    Répondre

Laisser un petit mot

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *