ISTANBUL | Balade dans Beyoğlu et croisière sur le Bosphore

IMG_3362

Second volet des photos de mon périple stambouliote! Après Sultanahmet et le quartier des bazars, c’est au tour de Beyoğlu et du Bosphore d’être à l’honneur aujourd’hui. Le détroit du Bosphore, entre la mer Noire et la mer de Marmara, sépare l’Europe de l’Asie et de l’Anatolie. Sur la rive ouest, la partie européenne d’Istanbul est-elle même scindée en deux par l’estuaire de la Corne d’Or.

Beyoğlu se situe sur la rive nord de la Corne d’Or. Tous les jours, nous allions et venions entre Beyoğlu et Eminönü  en empruntant le pont de Galata qui relie les deux rives. Je ne me lassais pas de cette atmosphère si singulière : les mosquées couronnant les sept collines, les pêcheurs alignés par dizaines, les cris des mouettes tourbillonnant au dessus de nos têtes, les vendeurs ambulants de simit (couronnes de pain au sésame)… Si on avait vraiment trop chaud, on passait en dessous du pont où les bars / restaurants sont très nombreux. Malgré les sollicitations parfois insistantes des serveurs, la balade y est tout de même agréable et la vue en terrasse vaut vraiment le coup.

Côté restaurants, on grignotait le midi et on s’accordait un restau’ le soir. Il faut dire que les prix ne sont franchement pas excessifs et les assiettes sont plutôt bien remplies. De plus, pour la végétarienne à tendance végétalienne que je suis, c’était d’une facilité enfantine. Peu importe le restaurant choisi, je trouvais toujours chaussure à mon pied. D’ailleurs, c’est une vérité décevante : dans 90% des restaurants français, les végétariens sont définitivement ignorés et encore trop peu compris… Les cartes des restaurants stambouliotes offrent systématiquement une page de plats végétariens. Nous avons également été dans un restaurant vegan, (le Parsifal restaurant) une excellente adresse que chéri a apprécié tout autant que moi (j’étais heureuse vous n’imaginez pas à quel point!) ;-)

Le tout pour trouver un bon restau’ selon moi, c’est de se « laisser perdre ». Il ne faut pas se cantonner aux artères principales mais plutôt divaguer parmi les ruelles labyrinthiques de Beyoğlu pour se laisser surprendre ;-) Par contre, rien de tel pour une soirée romantique qu’un dîner sur la terrasse du très fameux Midpoint sur Istiklal Caddesi qui offre une vue imprenable sur le vieil Istanbul (attention réservation obligatoire!)

Comme j’avais pu vous le mentionner dans mon précédent billet, nous avons opté pour un hotel en guise d’hébergement. Nous voulions être dans un coin vivant et animé et le moins que l’on puisse dire c’est que nous avons été plus que servi! ;-) Non seulement notre hotel était situé en plein cœur de Beyoğlu, quartier jeune et branché d’Istanbul, mais en plus il était carrément sur Istiklal Caddesi, à savoir l’avenue incontournable de ce quartier. Oui c’est particulièrement bruyant, et ce à n’importe quelle heure du jour et de la nuit, mais on a a-do-ré! ;-) Pour celles et ceux que ça intéresse, il s’agit du Serene hotel. Les chambres y sont très correctes et propres, même les « économiques ».

Point fort de Beyoğlu : la tour de Galata, . Celle-ci ne nous avait pas vraiment attirés jusqu’à ce qu’on se laisse tenter un peu par hasard en fin de journée. Le droit d’entrée nous apparaissait complètement abbérent (environ 20 TL par personne) mais en réalité, il suffit de bien choisir son heure… Sans le vouloir, nous sommes montés tout en haut à l’heure où le soleil se couchait et j’aurais très sincèrement payé le double rien que pour voir ce spectacle… C’était d’une beauté à couper le souffle. Du haut de la tour, une vue panoramique sur Istanbul s’offre à vous et en fin de journée, les couleurs du ciel sont presque irréelles. On est resté près d’1 heure à contempler le spectacle… Somptueux, tout simplement.

IMG_3227IMG_3252IMG_3220IMG_3361IMG_3241IMG_3233IMG_3245IMG_3083IMG_3432IMG_3448IMG_3416IMG_3239IMG_3452IMG_3413IMG_3263CIMG_3482

*

Les croisières sur le Bosphore sont très prisées des touristes et des dizaines de bateaux vont et viennent au départ d’Eminönü. J’avoue que je n’étais pas vraiment partie pour en faire une quand j’ai vu la pollution que cela engendre dans Istanbul… Mais l’homme étant motivé et les prix raisonnables (10 TL par personne) je me suis laissée séduire et je dois être honnête : j’ai fortement apprécié cette balade en bateau.

En descendant le Bosphore, la rive asiatique est à droite et l’Europe à gauche. La croisière permet de voir énormément de monuments qu’on n’a pas forcément l’occasion de visiter et avec le recul, je conseille vivement cette petite excursion. IMG_3297IMG_3359IMG_3293IMG_3286IMG_3261IMG_3276IMG_3268IMG_3253IMG_3229

J’espère que cette deuxième série de photos dédiées à Istanbul vous aura plu. Dans quelques jours direction la Cappadoce et ses paysages extraordinaires… =)

10 petits mots

  1. marionromain

    Je pars pour Istanbul dans quelques jours, alors cet article tombe à point nommé. Il me conforte dans les choses que j’ai déjà prévu de faire après épluchage de moult guides et ressources, et il m’enrichit de plein d’autres petits conseils. Alors merci de la part d’une future voyageuse stambouliote !

    Répondre
  2. esty91

    J’avais déjà envie de visiter la Turquie mais là, grâce à toi et ta façon d’en parler et de la photographier j’en ai encore plus envie, l’office du tourisme Turque devrai t’embaucher tellement tu en parles si bien ;)

    Répondre

Laisser un petit mot

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *