Comment je choisis mes cosmétiques | Les marques que je recommande et celles que j’évite

LOGOS

Vous êtes de plus en plus nombreuses à me demander quelles sont mes marques préférées, celles que je vous recommande et celles que je fuis. Je m’exécute enfin dans ce billet et vous dis tout sur le pourquoi du comment je choisis mes cosmétiques naturels / Bio. Je ne rentrerai pas dans les détails liés à la composition des produits, aux ingrédients à éviter, etc… Il ne sera ici question que des marques / boutiques en elles-mêmes. Et autant vous dire que je ne vais pas me faire que des amis en publiant cet article ;-) Mais ça m’est égal, je ne suis pas là pour lécher les bottes de quelle que marque que ce soit.

Depuis que je consomme des cosmétiques d’une manière générale, s’il y a bien une chose que j’ai toujours eu à l’esprit c’est que les marques ne sont pas sur le marché pour jouer tranquillement à la marelle… Je veux dire par là que leur seul et unique but est de vendre, faire du chiffre, ramener du blé. Point. Evidemment, je grossis le trait. Mais grosso modo, une entreprise c’est du business et ça le restera toujours. Le problème c’est que pour atteindre leur but, certaines marques n’hésitent pas à nous rouler dans la farine plus ou moins subtilement, voire à nous prendre carrément pour des pigeons. On a toutes en tête une publicité où une mannequin parfaite maquille son teint parfait avec le dernier fond de teint parfait. Rien que ça, ça m’agace à un point vous n’avez pas idée…

Depuis que je consomme des cosmétiques naturels / Bio, j’ai l’impression que c’est pire. Avec l’engouement qu’a suscité cette partie du monde de la Cosmétique, de nombreuses marques à l’éthique douteuse ont flairé le filon et n’ont pas hésité à s’engouffrer dans la brèche en essayant de faire passer un loup pour un agneau. Mais si vous savez, ce fameux greenwashing. On prend un produit à la composition dégueulasse, on ajoute un ou deux extraits de plantes à hauteur de 0,01% dans la formulation, on dessine de jolies fleurs sur l’étiquette, on met un bouchon vert sur le flacon et voilààà. Sauf que ça ne fonctionne pas comme ça. Si le naturel se résumait à une histoire de packaging ça se saurait…

Et il y a aussi les marques qui tentent le Bio, obtiennent une jolie certification et se font passer pour des héros de la cosmeto végétale. Sauf qu’à y regarder de plus près, le produit contient majoritairement de l’eau, de la glycérine végétale, ou tout autre actif « commun » lui ayant permis d’obtenir sa certification sans trop de difficultés. On se retrouve alors avec un produit qui est certes estampillé Bio, mais dont les actifs susceptibles d’être intéressants sont quantitativement très minoritaires et ne sont pas concernés par la certification. Et selon moi, on retrouve le même problème avec le Bio peu cher. Une crème de jour à 3 euros certifiée Bio? Franchement passez votre chemin.

Parce qu’au delà de toute cette histoire de mode, de calcul du pourcentage des ingrédients Bio, des certifications, etc… Ce qui importe le plus à mes yeux, c’est l’éthique de la marque en elle même. Et la question est toute simple : préférez-vous donner votre argent à X qui s’est mise au Bio parce que ça rapporte, qui vend des produits fabriqués on ne sait pas trop où en Europe et qui appartient à un groupe d’envergure internationale aux pratiques commerciales douteuses; ou bien à Y qui commercialise des produits naturels / Bio parce qu’elle croit véritablement que c’est meilleur pour la santé, qui fabrique en France, parfois dans des petits laboratoires sans prétention et qui résiste tant bien que mal aux assauts des gros groupes cosmétiques. C’est ça la vraie question : nourrir la baleine ou la sardine? C’est à vous de choisir.

Evidemment, la réalité n’est pas aussi manichéenne. Tout n’est pas tout noir ou tout blanc. Il y a aussi des marques naturelles / Bio d’envergure internationale qui sont fortes de valeurs et d’éthique. Je pense notamment aux pionniers que sont Weleda et Lavera (On remarquera tout de même qu’il ne s’agit pas de marques françaises hein…)

Finalement, si je m’attache beaucoup à la composition qui doit être la plus saine possible, l’éthique et les valeurs d’une marque arrivent ex aecquo en critères de choix d’un produit cosmétique. Et croyez-moi, ça réduit considérablement les perspectives. Je ne demande pas à ce que la marque reverse la moitié de ses profits à une association de protection des animaux, ni même à ce qu’elle s’engage à faire planter un arbre en Papouasie à chaque commande de plus de X euros. Je demande simplement à ce qu’elle fasse du naturel / Bio pour les bonnes raisons et surtout, à ce qu’elle ne prenne pas ses consommateurs pour des jambons. J’estime que ce n’est franchement pas trop demander.

/!\ Petit disclaimer qui me semble obligatoireJe ne juge nullement les personnes qui utilisent les produits des marques citées dans cet article. D’ailleurs, je pense ne jamais juger personne. Chacun est bien libre de consommer comme il l’entend et de choisir les marques dans lesquelles il se retrouve. Il n’est ici question que de moi et de mes choix en matière de cosmétiques. Nul besoin de vous sentir offensé si vous aimez des marques que moi je n’apprécie pas.

*

MARQUES(B)

– Les marques pionnières allemandes, notamment Weleda, Lavera et Santé. Je fais une confiance quasi aveugle à leurs produits qui sont en général très bien formulés. Ce sont des marques de confiance qui ont débuté dans le Bio il y a déjà plusieurs dizaines d’années. Le seul hic c’est que les allemands utilisent généralement de l’alcool afin de conserver leurs produits. En fin de formulation, c’est peu gênant. Mais s’il est présent en trop grande quantité, cet ingrédient a tendance à rendre le produit quelque peu asséchant sur certaines peaux sensibles.

– Les marques de soins comme Fleurance Nature, Les Douces AngevinesFlorame, Ballot Flurin (liste non exhaustive, ce sont les premières marques qui me sont venues à l’esprit). Il s’agit de marques françaises que j’ai rencontrées à plusieurs reprises et qui m’ont toujours donné satisfaction. Pas de discours superflu ou de communication exacerbée, des compositions saines et intéressantes, des prix corrects… Si certains produits ne m’ont pas forcément convenu (ce point étant très subjectif), d’autres me sont devenus totalement indispensables. Mention spéciale pour Ballot Flurin qui est une marque dont l’éthique me plaît énormément. Leurs produits contiennent du miel de très grande qualité mais la production est « rationnée » et non industrialisée afin de préserver nos amies les abeilles.

– La marque Novexpert. Dois-je encore me répéter au sujet de cette marque (voir ici et ici)? Son crédo : des formulations très techniques mais totalement safe sur le plan toxicologique, pour que la beauté d’aujourd’hui ne se paye pas demain. Des docteurs en galénique collaborent à la fabrication des produits et la marque est tellement « en avance » sur le plan cosmeto-technologique qu’elle s’abstrait aujourd’hui de toute certification Bio afin que ses produits arrivent rapidement sur le marché. Les prix sont élevés mais nullement liés à une quelconque forme de communication : on paye en majorité le produit et ses ingrédients de qualité, pas tout le tralala qu’il pourrait y avoir autour.

– Les marques du groupe Léa Nature, notamment So’Bio étic, Natessance, Jonzac. Ce groupe m’a toujours quelque peu impressionnée par sa volonté de « démocratiser » le naturel et le Bio pour le rendre accessible à la majeure partie de la population. Les produits sont plutôt bien formulés, même si la qualité n’est parfois pas exceptionnelle. J’ai personnellement un faible pour So’Bio étic qui a le mérite de faire d’excellents produits de maquillage pour le teint avec une composition saine, ainsi que pour Jonzac qui, pour moi, propose d’excellents produits adaptés aux peaux sensibles. Je mets cependant un tout petit bémol car j’ai remarqué que depuis quelques semaines, plusieurs marques du groupe adoptent un discours se rapprochant des marques que je n’apprécie pas habituellement : des produits « miraculeux » qui transformeraient la peau pour la rendre absolument parfaite… J’ai l’impression qu’on perd en « franchise » et qu’on gagne en communication « bidon » et c’est dommage.

– Les marques françaises d’aromathérapie comme Ladrôme, Essenciagua, RevelEssence. Bon… Inutile que j’attende plus longtemps, je jette le pavé dans la marre : j’apprécie de moins en moins Aroma-Zone. J’avoue avoir été particulièrement enchantée à la découverte de cette boutique il y a quelques années. Un monde nouveau s’était ouvert à moi : celui du naturel et de la cosmétique maison. Et puis très vite, j’ai trouvé ça complexe et j’ai plus ou moins abandonné l’idée de tout faire moi même tout en continuant d’acheter les « basiques » (des huiles végétales, des hydrolats, des huiles essentielles…) Mais le fait est qu’il ne faut pas se leurrer : petit prix rime bien souvent avec piètre qualité, surtout en ce qui concerne les produits d’aromathérapie. Et après avoir essayé les marques Ladrôme, Essenciagua, et RevelEssence, j’ai de suite compris qu’Aroma-Zone n’était pas fait pour moi. Je préfère payer plus pour une meilleure qualité. Et surtout, je préfère payer plus mais en ayant la satisfaction de contribuer à faire fonctionner des distilleries françaises qui s’efforcent d’oeuvrer dans le sens qualitatif et pas dans le sens quantitatif.

*

MARQUES(BB)

– Les marques naturelles / Bio qui appartiennent à des groupes qui ne partagent pas cette perspective ne m’aspirent guère confiance… Disons que si le groupe propose d’un côté des marques aux compositions fort peu recommandables et de l’autre des marques naturelles ou Bio, j’ai du mal à comprendre la logique… Si je peux concevoir que pour « survivre » sur le marché, une marque n’a pas eu d’autre choix que de se faire racheter par un groupe plus important, j’ai tout de même du mal à accepter que ce rachat ait été possible alors que le groupe en question ne partage aucunement les mêmes valeurs, ou pire encore, qu’il les méprisent par le biais de pratiques plus que douteuses… Le cas de Sanoflore qui appartient à l’Oréal est assez symptomatique, je vous laisse aller voir l’article qui y est dédié. Mais il y a également Melvita qui appartient à l’Occitane, groupe particulièrement doué en ce qui concerne le green washing ; Une Beauty qui appartient au groupe Chanel – Bourgeois… Il ne s’agit pas de « mauvaises » marques, ni de « mauvais » produits à proprement parler mais j’ai tout de même tendance à les éviter parce que leur donner mon argent c’est en quelque sorte nourrir des groupes qui ne portent pas les valeurs en lesquelles je crois. Je préfère tout simplement me diriger vers des marques qui avancent en solo.

– Les marques Bio « opportunistes » n’ont pas non plus mes faveurs. J’entends par opportunistes les marques qui font du Bio parce que c’est en vogue, parce qu’à l’heure où de plus en plus de consommateurs veulent prendre soin d’eux avec des produits plus sains, le Bio grignote peu à peu des parts de marché et s’y mettre peut rapporter gros. En fait, je ne me reconnais pas dans ce Bio « commercial »… Pour moi, le naturel et le Bio c’est bien plus qu’une question de business qui rapporte et même de composition exempte de cochonneries. C’est croire en la Nature, en ses bienfaits et ses vertus, croire que proposer des produits sains est la meilleure des solutions pour que la beauté d’aujourd’hui ne se paye pas demain. Sans vraiment savoir pourquoi, j’épouvre cette sensation de Bio « commercial » avec certaines marques dont le discours m’apparaît comme étant « faux » ou plus ou moins opaque. C’est le cas de Laino par exemple, mais aussi de Tulécos ou de DN Unik, des marques peu connues que j’ai eu l’occasion d’essayer récemment. Si je ne m’empêche pas totalement de me tourner vers ces marques si j’en ressens l’envie, j’essaie en général d’aller voir ailleurs, là où l’herbe est plus verte selon moi ;-)

*

MARQUES(CC)

– Les marques de parapharmacie (Nuxe, Lorac, La Roche Posay…) ont une espèce « d’aura » qui me dérange assez souvent. J’ai l’impression qu’aux yeux de certaines (sans vouloir juger qui que ce soit), ces marques ont une image de soins parfaitement inoffensifs et sains, ce qui est probablement dû à leur dimension médicale. Sauf qu’il suffit de regarder de plus près les compositions pour s’apercevoir du fait que tous ces produits sont parfois loin d’être naturels. S’ils sont généralement exempts de grosses cochonneries (notamment au niveau des conservateurs : parabens, phenoxyethanol…), ils contiennent encore de nombreux ingrédients louches et peu recommandables… Je tiens en particulier à mentionner Klorane qui m’aspire une haine profonde. Cette marque commercialisait il y a encore quelques temps une gamme capillaire à base d’huile de vison dont le procédé d’extraction est abominable. Elle est issue de pauvres animaux élevés entassés dans des cages, et dépecés pour leur fourrure et pour cette fameuse « graisse ». Au vu des critiques qui lui ont été adressées, le marque a arrêté cette gamme pour la remplacer par une autre, moins condamnable, mais ça reste pour moi impardonnable. Chaque fois que j’aperçois un produit Klorane, je ne peux pas m’empêcher d’être en colère.

– Les pros du green washing (Le Petit Marseillais, L’Occitane, Caudalie, Yves Rocher, The Body Shop…). Parfois, le green washing n’est pas très subtil. Mais certaines marques sont particulièrement douées, notamment parce qu’elles ont un budget conséquent pour nous en mettre plein les yeux. On en prend pleinement conscience avec les marques mentionnées précédemment. Demandez à une personne lambda ce qu’elle pense d’Yves Rocher et elle vous répondra certainement qu’il s’agit de produits avec une bonne composition, une composition naturelle et végétale. Bah oui, « Yves Rocher, créateur de la cosmétique végétale« , c’est eux qui le disent… Sauf qu’à part leur gamme certifiée Bio, leurs produits ont des compositions particulièrement douteuses avec des ingrédients plus ou moins nocifs. J’ai l’impression que c’est encore pire avec L’Occitane, marque très douée en terme de packaging, qui ne prend d’ailleurs même pas la peine de mentionner les compositions de ses produits dans leur intégralité sur sa boutique en ligne…

Edit du 27/01/2015 : S’agissant de la marque Caudalie, j’ai effectivement été un peu dure en la mettant dans le même panier que les marques sus-mentionnées. Il n’empêche que si les produits sont bien souvent beaucoup plus propres que chez certains concurrents, on retrouve tout de même pas mal de cochonneries à l’impact écologique non négligeable. En prenant au hasard un sérum de la marque (je n’ai vraiment pas cherché à prendre la plus mauvaise composition), j’y ai retrouvé des stabilisateurs d’émulsion dont la production est particulièrement polluante ainsi que… des silicones! Dans un sérum, je trouve que c’est quand même un comble…

– Avec Lush, le green washing est plus aléatoire. Certains produits ont une composition très correcte tandis que d’autres contiennent des conservateurs moyennement recommandables. Mais ce qui me dérange le plus avec Lush, c’est que cette marque dégage une impression de naturel alors qu’il n’y a qu’à entrer dans une boutique pour voir que le naturel n’est pas vraiment au rendez-vous. Sérieusement, il n’y a que moi à avoir des hauts le coeur si j’ai le malheur de rentrer dans un magasin? Je ne dis pas que ça sent mauvais mais l’odeur est BEAUCOUP trop forte et surtout terriblement chimique. Et s’il y a bien une chose que j’ai compris depuis que j’utilise des produits naturels, c’est que les odeurs des bons produits sont bien souvent subtiles ou discrètes. Alors désolé Lush, mais non merci.

*

Voilà. Je pense avoir fait le tour! Encore une fois, inutile de vous sentir offensé si vous adorez Lush ou si vous utilisez des produits l’Occitane par exemple. Il ne s’agit ici que de moi et j’ai pris la peine de rédiger cet article suite à de nombreuses demandes en ce sens ;-)

Des bisous mes p’tits chats

106 petits mots

  1. Audrey

    Ton article est très complet et j’ai adoré le lire ! Merci pour toutes ces infos, tu m’as aidé à y voir plus clair sur certaines marques et surtout tu m’as vraiment ouvert les yeux sur certaines !
    Bisous :)

    Répondre
  2. pompon se pomponne

    Je consomme du bio que ce soit en matière de cosmétiques ou d’alimentation.
    Et je suis ravie de voir que quelqu’un d’aussi jeune est une réflexion aussi pointue.
    Tu me diras le « talent » n’attends pas le nombre des années:).
    Je suis assez d’accord avec toi le seul bémol serait en ce qui concerne so bio étic, j’ai essayé , j’ai regarder et lu et vraiment je ne suis vraiment pas convaincue et j’ai par contre un amour sûrement dû à mon métier pour sanoflore, je suis très très sensible à leur packaging:) et à la structure de leurs compositions.

    Répondre
    1. Julie Auteur de l’article

      Alors pour So Bio étic je suis plutôt d’accord avec toi en ce qui concerne certains produits. Par exemple, je n’utilise aucun de leurs produits moussants (type shampoing, gels douche…) parce qu’ils contiennent généralement des sulfates plutôt agressifs. En revanche, leurs produits de maquillage pour le teint… Mon dieu qu’ils sont géniaux! Pour le prix franchement, je les recommande énormément autour de moi si on veut se tourner vers des produits plus clean! ;-)

      Répondre
  3. Délia

    Effectivement tu risques de ne pas te faire que des copains ;)!
    Mais c’est de bonne guerre, sachant qu’aucun groupe ne se gêne pour pigeonner tout le monde, rien n’interdit de dire ce qui est.
    Par contre, tu parles du bio pas cher, et dis que c’est pas forcément tip top, mais moi je range les marques floressance dans ce panier, car je trouve les produits très accessibles (tout comme ceux de weleda, qui sont pourtant de très bonne qualité). Du coup je pense que malgré un prix bas, si la marque le veut vraiment, elle peut faire des choses bien !
    A force de t’entendre parler de Jonzac, j’ai acheté une crème pour remplacer mon sérum éclat floresssance (comme par hasard le SEUL qui n’est pas vendu par mon leclerc!!). J’ai hâte de voir ce qu’elle va me faire sur le moyen terme, parce que les plaques de boutons en décomposition miteux sur l’arrête des joues, je craque!!
    En tous les cas, ton article pourra guider plus d’une brebis égarée, dieu sait combien j’aurais été ravie si j’avais trouvé ce genre de choses pendant que je me battais contre les compositions ;)
    Des bisous mon lapinouu! ♥

    Répondre
    1. Julie Auteur de l’article

      Merci ma chouquette! <3

      Tu as raison tout le Bio pas cher n'est pas à mettre dans le même panier. En réalité, lorsque j'ai dit ça je voulais principalement parler de toutes les marques de distributeur qui se mettent à faire du Bio avec des compositions frôlant le ridicule tant elles sont pauvres en actifs intéressants ;-)

      Biouuuuus

      Répondre
  4. pompon se pomponne

    J’aurais aimé que tu parles du bio de luxe.
    Pour ma part, je suis assez remontée envers certaines marques.
    Je pense que certaines utilisent des actifs très précieux ce qui justifient leur cout mais que d’autres nous prennent aussi pour des gogos.
    Ainsi va la vie, ainsi vont les affaires…
    Il y a tellement à dire sur le sujet.

    Répondre
  5. Laeticia

    Je dis BRAVO !!! Contente de voir que je ne suis pas la seule à en avoir marre que les gens se laissent « rouler dans la farine » par le greenwashing, à base de packaging et publicités bien étudiés….!

    Bravo encore ! Je partage :)

    Répondre
  6. Hime

    J’aime beaucoup ton article, je le trouve très pertinent. Je suis d’accord à 100% pour Klorane. Je m’étais demandé en voyant la gamme au vison si ce n’était pas une mauvaise traduction de castor oil, mais en fait non. Quant à Lush, je n’ai jamais pu tenir plus des 2 minutes les 2 fois où j’ai passé la porte d’un magasin. Im-po-ssible, j’avais juste des migraines atroces.
    Concernant les marques « à éviter », j’aime assez les quelques produits UNE que j’ai, mais je trouve souvent que la pigmentation n’est pas au rendez-vous… La gamme Bio de Nuxe est clairement et totalement commerciale, et je trouve Sanoflore assez souvent bien trop cher pour les compositions de leurs produits. Par contre, leur présence en para est un plus indéniable quand tu es en panne de nettoyant/ crème/ tonique dans un endroit où il y a aucune boutique « nature » à l’horizon… C’est du vécu XD
    Je déteste cette mode du greenwashing, où on ose te faire croire que la mention 0% veut dire 100% safe, que les fleurs, le vert, et le flacon tendance recyclé c’est bon pour toi et la planète…

    Répondre
    1. Julie Auteur de l’article

      Je suis assez d’accord pour Sanoflore : si jamais j’ai vraiment besoin d’un produit et que c’est la seule marque Bio qui est commercialisée dans le seul magasin où je peux me rendre, évidemment, je me tournerais vers elle. Maintenant, si j’ai le choix, je préfère nettement aller voir ailleurs. Voilà tout =)

      Répondre
  7. Maghily

    Merci pour ce joli tour d’horizon !
    Ça donne déjà une meilleure idée des marques vers qui il est intéressant de se tourner ! J’achète beaucoup chez Une parce que je tolère bien leurs produits et que je les trouve facilement mais j’avoue que le fait que cela appartienne à Bourjois me rebute également un peu…

    Répondre
    1. Nina

      Ah! J’allais dire exactement la même chose! j’aime beaucoup leur produit et les compo sont franchement bien par rapport a d’autre marque bio de grande distribution. Mais le fait que ça soit une marque de Bourgeois…

      J’aime bien la marque Boho aussi, qui fait du make-up bien , fabriqué en France avec des super compo et les packaging sont en produits recyclés.

      Répondre
  8. Mlle Mandorle

    Coucou !

    Je te rejoins pour beaucoup de choses ! Convertie à la Slow depuis l’an dernier, je suis tombée dans la cosmétique maison, et donc devenue une grande fan de AZ. Mais j’ai eu de nombreux déboires avec mes commandes dernièrement (1 semaine pour préparer ton colis et 1 de plus pour l’envoyer, il faut pas être pressée), et quand j’ai vu mon frigo où je converse les HV et hydrolats, j’ai eu une prise de conscience énorme. C’est pas Slow. Du tout ! Julien Kaibeck n’aime pas trop AZ non plus, il dit très justement qu’ils nous poussent à la consommation. Je vais finir ce qu’il me reste, mais à l’avenir je prendrai une grande partie de mes produits chez Revel Essence. Chez eux, c’est Slow, juste l’essentiel, et SURTOUT, la qualité est vraiment là ! J’ai juste testé hier soir leur huile de noisette, et ce matin, leur eau de Géranium, je suis bluffée ! Ma peau prend deux fois plus vite les bienfaits, c’est incroyable. Je pense que c’est bien l’illustration de la différence de qualité que tu mentionnais plus haut.

    Concernant YR, j’ai eu la pire des mésaventures avec eux au mois d’Octobre qui a valu un beau coup de gueule : j’ai offert un soin aux HE à ma mère, ils lui ont refusé car elle a eu un cancer. Je ne reviendrai pas sur tous les détails, ni les commentaires odieux de personnes travaillant pour la marque, mais YR c’est FINI. Je ne croyais plus à leur greenwashing depuis des années, je n’ai plus pensé que nous avions un institut Herbéo à Bordeaux, mais je regrette vraiment d’avoir pris ce soin chez eux. Plus jamais. Ils font d’ailleurs de nouvelles pubs pour bien ancrer dans le crâne des consommateurs que sont les « pionniers de la cosmétique végétale », histoire de continuer à vendre tout en trompant les gens. Quand à la gamme bio, je n’y toucherai même pas, pas confiance du tout.

    Lush, ah Lush… J’ai tellement aimé cette marque. Et puis, il y a eu la prise de conscience. Trop d’actions de « sensibilisation » de la cause animale qui m’ont choqué, prix augmentés, trop de parfums expérimentaux immondes, trop de fleur d’oranger (gâce à eux, je déteste cette odeur) et trop de brainwashing à forcer les gens à être veggie. C’est bien en soi, mais je n’aime pas qu’on me force la main, je préfèreq uand c’est subtil. Je me souviens de So’Bio étic quand on y avait été, je n’étais pas versée dans le bio encore question alimentation. Mais j’ai plus apprécié le geste. J’apprécie qu’une marque ne me force pas dans mes choix. Donc Lush, grosse déception aussi.

    Je ne savais que Melvita appartenait à L’Occitane, et Une Beauty à Chanel… Merci pour ces infos, je ferai attention. Je savais pour Sanoflore avec L’Oréal, c’est pareil, Urban Decay, YSL beauty, c’est eux aussi. Pour Urban Decay, je suis dégoûtée, car je possède encore deux palettes de chez eux.

    Bref, je fais comme toi, très attention aux compositions, surtout depuis que j’ai lu certains livres, comme je l’expliquais dans un article récemment. Donc totalement d’accord avec toi, sur toute la ligne ! Merci pour cet article complet. Et puis si des marques ne sont pas contentes, elles n’ont qu’à s’améliorer et on verra après !

    Gros bisous et bonne soirée à toi !

    Répondre
  9. eithlenn

    je me retrouve beaucoup dans ton article. par contre, j’ai trouvé une crème de jour bio à 3€ XD (enfin 3,95€ pour être plus précise) et elle vient de chez Alverde ! J’ai la chance d’habiter à 2km de l’Allemagne et 95% de mes produits viennent du DM ; Lavera, Alverde, pour les ongles c’est Essence et Catrice (même maison mère donc 5F auto), etc.
    par contre, tu ne parles pas des marques américaines, celles que tu m’as ait découvrir sur iHerb, j’ai eu le coup de coeur pour Acure car c’est l’un des rares shampooing et nettoyant visage qui ne me provoquent pas de réaction cutanée.

    En ce qui concerne UD, j’ai appris qu’ils avaient, malgré leur rachat par Mamie Zinzin, gardé leur éthique et leurs fournisseurs produits, à confirmer.

    passe un bon week-end, câlin au chat et au lapin ♥

    Répondre
    1. Julie Auteur de l’article

      Oui j’ai complètement omis les marques américaines car je passe désormais très rarement commande sur iherb. Mais à l’occasion, pourquoi ne pas faire un billet sur les marques hors France qui valent vraiment le coup, c’est une idée d’article! ;-)

      Je transmets les câlins! ;-D

      Répondre
  10. Skull and Beauty

    J’ai appris des choses, notamment sur l’appartenance aux groupes des marques. Je te rejoins sur az , j’ai appris une chose essentielle en aromatherapie, c’est de faire confiance à mon nez. Et la seule fois où j’ai commandé chez AZ, cela n’était pas satisfaisant du tout, et je partage ton avis.
    Quand je prend un flacon en main en magasin, je regarde déjà la compo, quand elle me semble correct , je regarde alors le reste, et bien je perds beaucoup moins de temps maintenant !

    Répondre
  11. Camille

    Merci pour cet article ! J’en connaissais la plupart surtout Yves Rocher (niveau Greenwashing on fait pas mieux) mais suis un peu déçue de l’Occitane (surtout vu leur prix) et Lush (dont on dit tout de même beaucoup de bien sur d’autres blogs …). De toute façon, je fabrique beaucoup de cosmétiques moi-même (savons, shampooing, baumes à lèvres) excepté le maquillage !

    Répondre
  12. Anne

    Très bon article ! Je suis tout à fait d’accord concernant les marques citées, mes préférées personnellement étant Weleda, Ballot Flurin mais aussi De Novo (pas bio mais petite marque, compos exemplaires et produits très efficaces) ainsi que Pranarôm, que je préfère à Revelessence en ce qui concerne les huiles essentielles et huiles végétales.
    Je partage, je pense que ça peut être utile pour des personnes moins informées sur le sujet !

    Répondre
    1. Julie Auteur de l’article

      J’aurais tout à fait pu inclure De Novo dans l’article tant leur philosophie et les compositions me plaisent. Mais le fait est que je n’ai jamais testé leurs produits alors je me suis abstenue ^^

      Répondre
  13. sabrina

    Lush est les odeurs écœurantes dès le premier pied posé dans la boutique, je n’est jamais pu …. Je me rends compte que j’utilise beaucoup les marques que tu essaye d’éviter même si je comprends ta démarche.

    Répondre
    1. Julie Auteur de l’article

      Oui comme je l’ai dit c’est vraiment une démarche et des choix très personnels, libre à quiconque de consommer comme il l’entend, je ne me permettrais pas de juger! ;-)

      Répondre
  14. Laurie

    Merci pour cet article complet qui me donne plein de pistes à explorer !
    J’ai en effet changer ma routine soin et n’utilise quasiment plus que des produits safe, bio etc.
    Concernant YR, je connais très bien la marque ayant travaillé pour elle, ce n’est pas pour ça que je la défend mais je trouve que l’on fait beaucoup de bruit sur cette marque. YR n’a jamais voulu être complètement bio car ils veulent avant tout rester accessible à la majorité des femmes. YR a été le premier a arrêté les tests sur animaux en 1989. Ils essayent de trouver des alternatives aux produits tels que les parabens (qui ne sont pas utilisés dans beaucoup de produit, seul ceux où ils n’ont pas encore trouvé comment les remplacer pour conserver le produit). YR cultive en AB sept plantes emblématiques à La Gacilly (village natal d’YR). Ils sont extrêmement engagé dans l’environnement, dans le développement des pays pauvres etc.
    Désolée pour le roman, c’est juste que j’entend beaucoup parlé en ce moment de la marque, du greenwashing etc. mais sincèrement même si les compo ne sont pas toutes clean (malgré que les plantes soient pour la plupart bio d’où les images de fleurs etc sur les packaging) il faut étudié leur histoire et leur engagement ;) (faite un tour au jardin botanique d’Yves Rocher à La Gacilly, l’été il y a des visites qui expliquent très bien la marque). Bref, c’était juste au cas où ça intéresse certain(e)s ! En tout cas merci pour cet article instructif ;)

    Répondre
    1. Julie Auteur de l’article

      Alors là pour le coup je ne suis pas d’accord. Pour tout te dire je connais moi aussi très bien Yves Rocher. J’ai déjà « visité » leur siège et j’ai eu l’occasion de discuter avec pas mal de personnes y travaillant. Mais mon avis n’a pas changé. Même s’ils sont engagés en terme d’environnement, ils font franchement les mauvais choix en terme de communication. Ca pue le greenwashing à plein nez… =/ Leurs compositions sont très souvent loin d’être idéales alors pourtant que le discours et les packagings font très « nature ». Il y a clairement intention de tromper le clientèle. J’ai fait le test en posant la question à ma maman et à ma grand mère qui sont de fidèles clientes d’Yves Rocher depuis de très nombreuses années et le verdict a été sans appel : « ce sont des produits naturels » voire « les produits sont Bio »… La marque a parfaitement réussi son coup puisque depuis le temps ma mère et ma grand mère ne doivent sûrement pas être les seules à penser cela…

      Et puis j’ai également discuté avec d’autres marques plus « petites » et sans entrer dans les détails, Yves Rocher est une marque qui est vraiment prête à tout pour arriver à ses fins, quitte à adopter des pratiques plus que douteuses envers d’autres entreprises. Ca, évidemment, c’est la dure loi de la vie des affaires. Mais j’avoue avoir appris des choses qui m’ont quelque peu choquée… C’est dommage!

      Répondre
  15. gwladys

    C’est vrai tu as raison. Si on veut « changer le monde en mieux » on doit consommer différemment, et ça ne passe pas que par la recherche des labels bio. Dans le fond c’est savoir à qui on achète, comme on le ferait en petite communauté. Si des marques bienveillantes arrivent à percer cela peut révolutionner l’économie. Faire connaître ces marques c’est le mieux que tu puisses faire à ton échelle car peu de gens pensent avant d’acheter. bravo, j’adore les résonnements logiques :D j’essaierai ces marques que tu défends

    Répondre
  16. Cam'

    Merci beaucoup pour cet article. J’ai appris pas mal de choses notamment sur UNE et Melvita, et je comprends ton point de vue sur ces deux marques. Je ferai plus attention désormais quant à mes achats ;)
    A bientôt :)

    Répondre
  17. Mamzelle Emie

    Très bon article.

    Alors comme toi, les marques allemandes sont pour moi des bases (pionniers du bio)
    Sobio Etic : belle surprise et très bons rapport qualité/prix.

    Body shop/l’Occitane/Yves rocher n’ont rien de bio ni d’éthique. Et la Palme du greenwashing revient à Yves Rocher.

    Pour Lush , je ne comprend pas que les gens s’imaginent que c’est bio. Quand on rentre dans un magasins, odeurs et couleurs devraient mettre la puce a l’oreille. Pour moi,il s’agit d’une marque « ludique » , un peu différente mais pas du tout d’une marque naturelle/bio. Certains produits sont bien formulés cependant.

    En ce qui concerne Caudalie, je serais moins tranchée. Je trouve que si la marque n’est absolument pas bio, les compos ne sont pas aussi dégueulasses que ça (Zéro parabènes, phenoxy, huiles minérales, phtalates…) et je trouve que la marque a un « joli fond » et une bonne cible.

    Comme toi les rachats m’ont fait fuir à grande vitesse. L’appât du gain me dégoute. Mais je dois me rendre à l’évidence, certaines marques valent le détour comme Une Beauty et Kibio (groupe Clarins qui financièrement n’a pas tenu le coup mais dont les produits étaient exceptionnels !!)

    Pour Aromazone, Totalement d’accord. L’appât du gain encore une fois. Entre les fragrances diluées, les huiles essentielles , les hydrolats avec a peu près 3 fleurs /KG , les « ommissions » sur le site … l’éthique n’est pas au top.
    Et pour moi bio doit rimer avec éthique…

    A bientôt :-))

    Répondre
  18. Punkyhead

    Super cet article!

    Je n’achète que très peu de produits de beauté, préférant les produits bruts (huiles, beurres, HE…)
    En effet, mon problème existentiel reste encore et toujours l’huile de palme. Je trouve affligeant et hypocrite que certaines marques BIO continuent à l’utiliser dans leurs formulations quand on sait les dégâts écologiques et humains que cela provoque (RSPO ou non, c’est du pareil au même!). Je ne parle même pas des marques qui se disent vegan! Les dérivés d’huile de palme ne font pas mal aux animaux?
    Bref, je te rejoins pour pas mal de choses, surtout en ce qui concerne AZ. J’ai été très déçue par la qualité des produits…

    XXX

    Répondre
    1. gwladys

      Quand on évite au l’huile de palme partout, ce n’est pas pour en retrouver dans des produits Ecocert!
      Non sens total par exemple sur la marque neve cosmetics personne ne parle du fait qu’il y a de l’huile de palme (dérivés, peut être moins facile à lire dans l’INCI ok)Je n’ai pas encore trouvé de crayon Khôl sans huile de palme en bio je pense passer aux poudres du coup ou fabriquer moi même! Terre d’oc nous dit que leur huile de palme vient de forêts gérées donc c’est bien..
      et si on surfait un peu sur le site de greenpeace de temps en temps pour visualiser la déforestation du nutella « forêts gérées » :D :D

      Répondre
  19. Beauté de Porcelaine

    Ton article est de loin le meilleur que j’ai pu lire sur le sujet, il risque de déranger mais c’est ça qu’il faut pour éveiller les consciences, donc bravo !

    Je te rejoins sur tous les points abordés. Etant dans le sud-est, il existe beaucoup de petites ou plus ou moins grandes marques qui font de superbes produits, comme Pulpe de Vie, Kesari, Florame, Joli’Essence ou La Drôme qui sont à côté de chez moi. Pour l’anecdote, Aroma Zone produit aussi à côté de chez moi, mais impossible d’acheter sur place, dommage ! Mais comme tu le dis, leurs produits perdent en qualité : les commandes arrivent souvent avec des produits périmés ou mal conservés…

    Après, je ne suis pas « toute blanche » dans ma conso perso puisque j’utilise à la fois des produits bio mais aussi des cosmétiques asiatiques dont les compo sont pas toujours « clean » mais qui sont géniaux pour leurs doses d’actifs et puis pour leur côté « ludique ». Passé un temps, j’utilisais aussi Melvita, Sanoflore et Bio Nuxe, mais je m’en suis éloignée depuis quelques mois, notamment pour des histoires d’éthique.

    Enfin dernier point, je ne sais pas si tu connais le site Doux Good, mais c’est une boutique en ligne qui vend essentiellement des cosmétiques bio de jeunes créateurs / producteurs français et qui est vraiment pas mal (bon, y’a aussi du Melvita dessus ^^). J’y achète pas mal de trucs.

    Bises et bon WE :)

    Répondre
  20. Megane

    Coucou,

    Tu n’as pas parlé de Cattier, et j’aimerais beaucoup avoir ton avis sur cette marque que j’affectionne beaucoup.

    Merci pour cet article!

    Répondre
    1. Julie Auteur de l’article

      Oh oui exact j’ai oublié Cattier qui est pour le coup une des premières marques françaises à s’être lancée dans le Bio, un peu façon Weleda. J’aime beaucoup plusieurs de leurs produits et les compositions sont très souvent intéressantes. Par contre, à l’image d’autres marques comme So Bio étic, leurs produits moussants contiennent souvent des sulfates agressifs, dommage!

      Répondre
  21. Mathinuages

    Merci pour cet article! Ça fait maintenant un an que je suis passée au tout naturel et bio et parfois tout cela est assez déroutant. Merci pour ta franchise concernant Aroma Zone dont je commence à me méfier aussi, mais rien n’est dit clairement. Tu viens de me proposer des alternatives et pour cela je te remercie grandement.

    Je suis nouvelle sur ton blog et je dois dire que c’est une petite pépite. A très vite c’est sur

    Répondre
  22. Les Carnets de Christelle

    Coucou!
    Ton article m’a beaucoup intéressée. Je suis adepte des produits bio depuis plusieurs années et je me rend compte depuis quelque temps que même consommer bio, sans test sur animaux voir vegan ne suffisait pas (ou plus). Je suis d’accord avec toi, il faut choisir à qui on donne son argent (mon credo et titre d’un prochain article sur mon blog: « lorsque j’effectue un achat, j’inscris officiellement le monde dans lequel je veux vivre »), alors oui, donner ses sous à l’Oréal en achetant du Sanoflore ça me pose problème…
    La question se pose aussi dans l’alimentaire où il y a bio et bio… mais ça c’est un autre débat…
    Bref… on a pas fini d’en parler!
    En tout cas bel article :-)
    Bisous

    Répondre
  23. Elodie

    Article très intéressant, je suis d’accord avec 90% de ce que tu dis (je ne suis pas d’accord pour L’Occitane et (surtout) Caudalie :))

    Répondre
  24. Colombines

    Merci pour cet article, qui confirme ma pensée pour de nombreuses marques et m’en a fait découvrir quelques unes !
    Un seul cas me surprend, celui de la marque Caudalie, que je pensais un peu plus propre que ça (catégorie Nuxe et Sanoflore à mes yeux).
    J’espérais que tu ferais cet article, alors merci beaucoup !! :D
    Bisous ☼
    Juliette

    Répondre
  25. Louloutte

    Salut Julie,
    J ai cru comprendre que tu as eu bcp de réactions excessives suite à cet article ( je suis ta page sur Facebook) J avais pas envie de commenter ton article, car je ne partage pas tout ce que tu penses ( concernant sanoflore en particulier, car je connais qq un qui y bosse donc j ai un autre regard) . Mais je respecte totalement tes choix et sérieusement se prendre le chou pour une marque de cosmétiques, y a des choses plus intéressantes dans la vie non ?
    Des bises

    Répondre
    1. Julie Auteur de l’article

      C’est surtout dommage que les désaccords ne se fassent pas entendre ici ou bien par mail, bref qu’importe, mais avec la personne concernée… Aller faire un débat sur Twitter en allant chercher des voix qui sont d’accord avec nous, je trouve ça franchement déplacé… Je n’ai jamais dit que je cherchais à ce que tout le monde soit d’accord avec moi, ni même à convertir certaines personnes aux mêmes « idéaux » que moi. On m’a simplement beaucoup demandé d’exposer mon ressenti par rapport aux marques, le voilà, c’est tout =)

      Répondre
  26. Maeva

    Super article ! Il est vrai que l’on est souvent perdu dans la jungle des marques entre greenwashing et petites marques éthiques on fini par ne plus croire personne.
    Pour ma part je suis intégralement abonnée à la RochePosay car j’ai de l’eczéma et ce sont les seules crèmes qui ne m’agressent pas la peau : c’est à dire que ma peau ne me gratte, ne me pique pas après la douche etc. Je vois que tu parles de Jonzac adaptée aux peaux sensibles je vais enfin pouvoir tester une marque bio afin de faire une comparaison ! J’espère que cela sera concluant ! Merci en tout cas pour ton blog toujours très intéressant et tes très nombreux conseils !

    Répondre
  27. Stella

    Article très intéressant!
    Par contre en ce qui concerne so bio étoc, je trouve que niveau compo ils ne sont pas parfait! Il faut vérifié produits par produits! Par exemple les gels douche avec du SLS.
    Et je suis aussi fan de Melvita. J’avais entendu dire qu’ils appartenait à l’Occitane (que j’aimais bien avant de passer au naturel) ça me gêne un peu pour les même raison que toi mais la qualité, le prix et le choix me font continuer à acheter cette marque!

    Répondre
    1. Julie Auteur de l’article

      Oui, comme j’ai pu le dire plus haut, je n’utilise pas les produits moussants de So Bio, car contenant des sulfates bien trop agressifs pour la peau / le cuir chevelu ;-)

      Répondre
  28. Savedya

    Hello,
    Supr article! pour ma part, je suis aussi passé au Slow depuis qq années et je délaisse bcp AZ car je peux trouver des huiles végétales/HE bios près de chez moi. Au final, ça revient moins cher et ma peau est tout neuve :-)))

    Je fais très attention si je dois acheter un cosmétique à la compo et je ne fais pas confiance aux labels…Faut rester critique…
    A très bientôt.

    Répondre
  29. Maryse

    Bonjour, je viens de découvrir ton blog grace à la chiane de Coline. Je vois en plus que tu es bretonne comme moi ! J’ai trouvé ton article hyper hyper hyper intéressant. Oui ça fera des polémiques masi on s’en fou ! J’adore la marque Caudalie mais à lire ton article ça me fait un peu réfléchir. J’avoue je ne suis pas une pro du bio mais j’essaie depuis quelques mois d’aller vers le naturel.

    Moi qui ait la peau sensible bio ne veut pas dire forcément bien pour la peau. Ce n’est que mon avis.

    Répondre
  30. Sarah (Renne Beau)

    Je ne m’étais pas posée la question de bio-éthique/bio-étiquette auparavant, peut-être parce que je n’achète des cosmétiques bio que depuis peu. Je m’approvisionne essentiellement en Allemagne, et là bas des crèmes bio à 3€ (Alverde de chez DM, un drugstore plutôt chouette) peuvent avoir une composition qui n’a rien à envier aux grandes. Pareil pour les shampooings et autres.
    Je note dans un recoin de ma tête les marques « trusted », des fois que je fasse quelques emplettes en France. :)

    Répondre
  31. JAZZZMIIINEE

    Hello Julie!
    Encore une fois un article très trèèèèès complet ;-)
    Petite question subsidiaire : que penses-tu des marques comme Lov Organic (il me semble que tu avais reçu le kit découverte), Tata Harper, REN, Aurelia Probiotic au niveau composition et positionnement de la marque?
    Merci et bonne journée!
    Delphine

    Répondre
    1. Julie Auteur de l’article

      Les produits Lov Organic m’ont beaucoup plu, surtout le skin savior. Ce qui me chagrine un peu c’est que les prix sont exorbitants… Je pense vraiment que le « Bio luxe » ce n’est pas pour moi. Je n’ai jamais essayé Ren ou Tata Harper parce que quand je vois les prix qu’ils pratiquent je manque de m’évanouir ^^ Non plus sérieusement, pour celles qui ont la bourse qui va avec, pourquoi pas! Mais je pense sincèrement qu’on n’a pas besoin de mettre des mille et des cent dans des produits de beauté pour avoir de la qualité =) Par contre côté maquillage, c’est vrai que la marque RMS Beauty fait d’excellents produits! Je vous ferai probablement un billet récapitulatif sur le Bio luxe du coup :-)

      Répondre
  32. Anne MiamAddict

    Coucou Julie,
    Un énoooooooorme MERCI pour cet article vraiment très intéressant et complet, comme l’ensemble de ton blog dont je suis fan comme tu le sais !
    J’y vois déjà un peu plus clair dans la jungle des marques cosmétiques bio/éthiques/écologiques grâce à tes conseils qui ont véritablement contribué à mon envie de me convertir aux produits de beauté naturels.
    Belle journée à toi et bonne continuation,
    Anne

    Répondre
  33. Marine

    Super ton article…
    Je ne réagirai que sur Lush, je comprends que l’on ne veuille pas utiliser cette marque mais je les trouve assez transparents quant à la composition des produits. Il n’est mentionné nulle part que les produits sont 100% bio, les compositions sont inscrites en toutes lettres en caractère normal sur les pots, alors je ne vois pas comment les gens peuvent être trompés ! Pour moi les pires dans ce jeu ce sont les Yves Rocher et The Body Shop qui eux parlent de nature et compagnie alors que Lush ne communique que sur un truc : l’absence de tests sur les animaux ! Et c’est en premier lieu sur ce critère que j’ai choisi d’utiliser leurs produits.
    Très bonne continuation

    Répondre
  34. Veganizer

    Hello,

    Super article, comme toujours ! J’ai découvert une jolie marque qui devrait te plaire: « Alors ça pousse? ». Ce sont des produits « made in Jura » et à base de plantes. Je me suis offert le baume premier. C’est un baume pour le visage qui ne contient quasiment pas d’eau, et qui est donc très nourissant !
    Les produits sont réalisés avec amour et en petite fournées.
    Je ne t’en dis pas plus… :)

    Répondre
  35. Amandine

    Merci pour cet article complet ! Les shampooing et après-shampooing Santé et Lavera sont certainement les meilleurs que j’ai pu testé dans les marques bio, je convertis tout le monde autour de moi !
    J’aurai une question à te poser. J’aurais aimé savoir si tu avais des marques de maquillage (mascara, rouge à lèvre, …) à nous proposer qui sont trouvables relativement facilement, abordables niveau prix et de composition et d’éthique plus que correctes. Je me tourne actuellement vers Kure Bazar pour les vernis et Une Beauty pour le reste (blush, mascara et rouge à lèvre) mais leur filiation avec Bourgeois ne me plais guère… J’aimerai donc changer mais j’aimerai éviter de réinvestir dans une marque aussi peu scrupuleuse. Merci beaucoup!

    Répondre
    1. Julie Auteur de l’article

      Coucou Amandine! Alors pour les marques de maquillage, comme j’ai pu le mentionner, je trouve que So Bio étic fait d’excellents produits pour le teint. Et leur mascara Audacieux est une vraie pépite! <3 Je l'utilise depuis maintenant plus d'un an et je pense ne jamais en changer tant il me satisfait! =) Sinon, tu as les marques Zao make up et Boho Green que je n'ai personnellement pas assez testées pour pouvoir me prononcer sur la qualité de leurs produits. Pour les rouges à lèvres, je n'ai été satisfaite par aucune marque française jusque là et me suis tournée vers Red Apple Lipstick, une marque américaine qui fait des rouges à lèvres naturels d'une qualité incroyable.

      Répondre
  36. Laura

    Super article ! C’est intéressant ce que tu dis sur Aroma-zone, j’y suis assez habituée mais je vais tester d’autres marques d’aromathérapie pour me faire une idée. Pour So’bio étic je suis beaucoup moins enthousiaste que toi : je n’ai pas testé tous leurs produits mais leurs shampooing/savons m’ont beaucoup déplu, notamment au niveau de leur compo. Leurs autres produits ont l’air plus clean cependant… Mais il est vraiment difficile de pouvoir faire entièrement confiance à un marque ! Pour ma part comme ma maman part souvent en Inde, elle me ramène toujours des produits ayurvédiques qui sont vraiment géniaux ! Que du naturel, et l’efficacité est au rendez-vous. On devrait vraiment s’en inspirer !

    Répondre
  37. Louise

    Merci pour cet article franc plein d’informations et qui permet de réfléchir sur le bio, le naturel et le greenwashing. Cela me rappelle des grosses déconvenues alors que j’essaie de penser bio/éco/éthique comme pour Sanoflore…

    Mieux vaut tard que jamais et faire quelques erreurs comme on dit. Depuis l’été 2014, je m’intéresse aux soins bio du moins le plus bio possible. Mais cet univers étant tout frais bah forcément on teste sans vraiment se renseigner se fiant juste au label (Une pigeonne une !). Cependant malgré le peu d’informations, j’ai évité toutes marques qui montraient une ligne pas clean et l’autre clean (plus louche tu meurs) donc forcément quand on croit naïvement à l’honnêteté des marques sans approfondir bah on achète des produits chez Sanoflore, croyant que cela n’appartient pas à une grosse marque. Heureusement internet est là :D.

    Par contre, j’avoue m’être attachée à certains gammes qui se sont avérées efficaces (aka Magnifica de Sanoflore ou la marque Avril, dont je conseille tout de même les vernis bio 7free), ce qui me crée un dilemme car il m’est difficile de trouver des produits bio qui parviennent vraiment à agir vraiment et abordables.

    Le terme de végétal voir naturel m’a toujours fait tiquer. « Végétal ? Naturel ? Mais est-ce bio? ». Sans me faire d’illusion par rapport au greenwashing, la seule marque que je concède à acheter c’est YR. J’essaie tout de même de prendre les produits les plus propres chez eux et depuis je n’achète qu’un produit chez eux, n’arrivant pas à trouver d’équivalent bio efficace et abordable.
    Pour les produits asiatiques qui restent moins attrape nigauds du moins en général car les principaux actifs naturels sont placés en tête de listes et les produits non clean en fin de liste (à l’inverse des produits occidentaux…), je lis les compos et minimiser les vilains composants (après bouh la pollution avion, je plaide coupable…) et n’en choisis que pour la phase démaquillage. Je vais quand même essayer d’aller encore plus vers le bio car ma conscience me travaille pas mal encore x).

    Franchement merci de remettre une bonne partie des pendules à l’heure et d’apporter des détails pour que nous évitons encore de plonger dans la mer sans réfléchir ^^.

    Répondre
  38. Ester

    Super ton article! Moi j’ai commencé à changer mes produits de beauté pour des produits naturels il y a moins d’un an donc ce thème m’intérese beaucoup! J’adore certaines marques comme Weleda! Je craque aussi de temps en temps pour les marques que je sais que ne sont pas 100% naturels comme Caudalie, Lush ou The Body Shop… personnelement je trouve que oui, on peut acheter des produits de ces marques, du moment où on lit les ingrédients et on sache qu’es-ce qu’il y a dedans! Par example, Caudalie et Lush ont quelques naturels (je pense à Eau de Raisin ou les masques frais de Lush).
    Merci por cet article! :)

    Répondre
  39. Nivelle

    Merci pour cet article !
    J’aimerais bien arrêter Aromazone pour quelque chose de meilleure qualité et moins « industriel » mais j’ai un soucis : j’adore l’huile végétale de Nigelle qui est vraiment pas mal du tout pour ma peau mais je n’arrive pas à en trouver ailleurs… Est ce que quelqu’un aurait une idée ?
    Surtout qu’en plus j’en ai dans mon jardin donc ça doit être possible d’en trouver produite en France…

    Répondre
  40. Flora

    Salut, salut,
    J’ai découvert ton blog avec cet article, autant te dire de suite que j’ai adoré! J’aime tes convictions, ton discours et ton positionnement sur nos modes de consommation et plus généralement, sur nos modes de vie. Ah, et j’apprécie aussi les articles « forme légère, fond profond » comme j’aime à les qualifier et le tien en fait partie, c’est un très bon récapitulatif.
    Je partage avec toi ces ressentis sur les marques que tu cites. Je crois que la première marque « naturelle » qui m’a littéralement fait fantasmer au point d’hanter mes nuits a été Les Douces Angevines (déjà, j’adore leur nom de marque, c’est peut-être idiot mais ça fonctionne terriblement bien sur ma petite personne), je suis toute contente de retrouver la marque dans ta liste.
    Je découvre Novexpert, qui, comme ça, au premier abord ne m’attirait pas du tout. Et ce matin, j’ai passé commande sur RevelEssence qui me faisait de l’œil depuis un bout de temps, ton article m’a motivé à enfin tenter leur HE car comme toi, je me suis lassée d’AZ (du service surtout en fait, pas tellement de la qualité mais je réserve mon jugement puisque je n’ai pour l’instant aucun moyen de comparaison).
    Avec le temps, je me rends compte que je suis de plus en plus branchée slow cosmétique. En effet, utiliser un produit, même le plus bio, safe, efficace possible me devient limite dérangeant lorsque arrive le temps de jeter le packaging sans que je sache véritablement ce qu’il devient, comment il est traité. Je trouve qu’on jette TELLEMENT et tellement facilement dans nos sociétés que réutiliser/recycler ce qui m’entoure m’attire (évidemment, c’est une pensée et une mise en pratique qui dépasse largement le cadre beauté/cosmétique).
    Bisous Julie!

    Répondre
    1. Julie Auteur de l’article

      Merci pour ton commentaire Flora! <3 Pour Novexpert je t'avouerais que j'étais moi même fort peu emballée aux premiers abords. Ce n'est qu'en parlant avec le créateur de la marque et en testant véritablement les produits que je me suis dit "ah ouais quand même, on est dans le high level là" ^^ J'espère que tu seras aussi satisfaite que moi en ce qui concerne RevelEssence! ;-)

      Répondre
  41. Aude

    Je dois dire que je suis soulagée de lire enfin quelqu’un qui pense comme moi. Je fais confiance aux marques allemandes, ce sont les premières que j’ai testé lorsque j’ai poussé la porte d’un magasin bio, et depuis je m’y fie même si je dois vérifier qu’il n’y a pas trop d’alcool dans la formule. Pour le reste, ça se complique. Il faut déjà enlever l’hamamélis avec qui ma peau est fâchée, pas simple. Je suis assez fâchée avec les surfeurs de la vague du bio, même si je suis pour la démocratisation du bio, je constate bien que tout n’est pas bon dans ce mouvement. Je dois avouer une grosse faiblesse envers le masque à l’orange de Nuxe biobeauté, mais c’est bien la seule parmi les produits que j’ai testé. Je suis assez fan de So Bio Ethic, ils ont le mérite d’être distribués dans mon Auchan local, et si je ne trouve pas tout extraordinaire, c’est largement mieux que l’océan pétrochimique autour.
    La marque qui m’a le plus déçue c’est Melvita, j’y retrouve vraiment un esprit commercial qui me gêne aux entournures. J’y ai acheté une eau de toilette récemment, pas sûre que j’en reprenne. Je voudrais bien essayer Revelessence, depuis que tu en as dit du bien, j’ai envie de la tester, mais d’abord il me faut terminer mon hydrolat de lavande d’AZ, j’ai beau essayer de leur trouver des points positifs, AZ me déçoit à chaque fois.

    Nivelle : Pranarôm vend de l’huile de nigelle. Je ne sais pas d’où elle vient par contre.

    Répondre
  42. Carole

    Bonsoir, article complet et détaillé. Merci de la sincérité de ton article.
    J’essaie au quotidien de promouvoir sur ma boutique en ligne de jeunes marques françaises – car on en a de très talentueuses – et de mettre en avant des créateurs passionnés.
    Alors tout simplement merci pour cet engagement. Carole

    Répondre
  43. Célimène

    Coucou!!

    AA le « green washing »! Je ne connaissais pas du tout au début et je suis tombée majestueusement dans le piège avec les Yves Rocher etc. C’est vraiment une attitude que je trouve malhonnête au plus haut point. ça m’exaspère au plus haut point de me dire que même dans des concepts bio et éthique il existe encore des marques qui en profite pour se réfugier derrière ça. On ne peut vraiment plus faire confiance à personne, c’est vraiment à la fois décevant, décourageant et TRES énervant.
    Personnellement, j’utilise beaucoup la marque Weleda depuis toute petite (ma mère me passait toujours de l’huile de Weleda dans mes cheveux métis secs après ma douche quand j’étais enfant, c’est un bon souvenir), et aussi Lavera donc le rapport qualité – prix est impressionnant. Sinon, c’est vrai que je me tourne aussi vers des marques sur iherb comme desert essenc, avalon organics, ecotools, etc. Les marques comme « santé » ou « bio éthic » me font de l’oeil, je vais me tourner aussi un peu plus vers ces marques. Merci beaucoup des conseils et de cet article vraiment bien travaillé!

    À bientôt! Bizz

    Répondre
  44. Emilie

    Merci pour cet article très documenté, très clair et très vrai… que je recherchais depuis longtemps.
    J’essaye un max de « nourrir la sardine plutôt que la baleine » et de choisir des produits qui ne me feront « pas de mal ».
    Ton article va fortement m’y aider.
    Si pour les marques « à regarder de loin » j’avais déjà à peu près la même liste que toi, je me posais pas mal de question sur des produits comme « UNE » , « LAINO », … j’étais sûr qu’il y avait un truc louche là dessous mais avec mais maigre connaissances en la matière je ne trouvais pas quoi. J’ignorais par exemple complètement que c’était des marques issues des grands groupes que tu nomes.
    Pour ce qui est d’Aroma zone je suis (encore une fois) sur la même longueur d’onde que toi, mais plus par ressenti/impression que par infos sûrs et vérifiables… mais il est clair qu’à ce prix là ça ne doit pas être de la meilleure qualité.
    Parlons des « produits de qualité-éthiques voire locaux »:
    – Evidemment Weleda est pour moi aussi en haut de la liste
    – J’ai découvert il y a peu Fleurance Nature, j’ai testé et approuvé, mais au vu du prix (fort bas) j’avais des craintes… tu me rassures
    – Pour l’aromathérapie, étant Belge, je privilégie la marque Pranarom (à mon avis très comparable à Ladrome)
    – J’ai déjà pu tester et appricier des produits So Bio Ethique (surtout maquillage) mais ils sont mals distribué en Belgique… ça me désole… Et j’apprends ici qu’il s’agit du même groupe que Natessance qui est elle facilement trouvable (et que j’utilise en priorité pour mes enfants)
    – Du coup, pour le maquillage j’avoue avoir bcp utilisé UNE, mais je me tourne de plus en plus vers Couleur Caramel, Zao et Alva … des avis sur ces produits?

    Répondre
    1. Mlle Mandorle

      Bonsoir Emilie,

      J’ai testé les produits Zao Makeup, marque fondée par un ancien maquilleur de Couleur Caramel, et pour le même prix, les produits sont de qualité encore meilleure. Couleur Caramel, les rouges à lèvres sont très secs, mais chez Zao, c’est vraiment confortable. J’en ai fais une revue sur mon blog si cela t’intéresse. Tu as aussi des marques comme So’Bio étic, Avril, Boho Green pour le maquillage bio et éthique. En tout cas, Zao, je te recommande chaudement. Leurs étuis sont en bambou, et les produits sont rechargeables. Pas chez Couleur Caramel.
      Bonne soirée à toi ! ;-)

      Répondre
      1. Lucie

        Merci pour ce commentaire qui complète l’article! Je veux racheter des cosmétiques là justement comme j’arrive au bout de certains et je cherche la meilleure marque bio et écolo :) J’essayerais bien Zao. Je cherche du mascara qui épaissit les cils (les miens sont déjà longs) et par la suite, du fond de teint et de la poudre… Je vais aller lire ton blog ;)

        Répondre
  45. Rythme Indigo

    Je me retrouve dans les différentes marques que tu cites! J’apprécie également beaucoup la marque Nature et progrès, dont les compos sont nickel (en tout cas dans ce que j’ai eu entre les mains), et leur charte vraiment précise et exigeante!

    Répondre
  46. Malena

    Salut Julie!

    Merci pour ton article! Je me tourne depuis une demi-année vers la cosmétique plus naturelle et c’est toujours intéressant de connaître de nouvelles marques même si elles ne sont pas toutes disponibles en Suisse où j’habite.

    J’aimerais par contre aussi avoir ton avis au sujet des déchets produits par tous ces petits pots que nous achetons et qui finissent tôt ou tard à la poubelle (ou au recyclage dans le meilleur des cas). Si nous voulons protéger notre environnement pour l’avenir, cela passe également la réduction de nos déchets. En bref, as-tu des astuces pour réduire les déchets produits par nos routines beautés? Est-ce que tu favorise certaines marques ou certains produits en fonction des emballages (plus grandes quantités, emballages recyclables ou biodégradables)?

    Ce serait super d’avoir ton avis à ce sujet. Pour moi, en plus d’utiliser des produits plus naturels, il seraient important qu’on réfléchisse également à notre production de déchet!

    Merci d’avance pour ta réponse!

    Répondre
  47. Manon

    Merci pour cet article très complet et très intéressant ! Tu as dû prendre beaucoup de temps à le rédiger :)
    Je me retrouve dans ta façon de t’orienter vers telle ou telle marque. Je pense que c’est important de s’informer sur ce que l’on consomme !
    Très bonne soirée :)

    Répondre
  48. Julia

    Super article! Très intéressant et enrichissant :)
    Je me tourne de plus en plus vers des marques « sûres », avec une éthique en phase avec ce que je ressens et j’ai aimé lire ton article.
    J’aime beaucoup la marque Jonzac (j’ai déjà acheté à 2 reprises leur crème de jour que je trouve top! Une crème doudou, réconfortante). Je tente tout de même de finir mes produits « caca » histoire de ne pas gâcher mais dès qu’un produit est terminé: ZOU! Poubelle et je laisse la place à des produits de meilleure qualité !

    Bises!

    Répondre
  49. Ehtiras

    Je partage vraiment ton sentiment sur ces marques…
    Pour Caudalie j’ai acheté un ensemble de miniatures (crème mains et baume à lèvres, j’utilise principalement des produits bruts et j’avais envie de tester un produit fini. Et il y avait une promo ^^) et j’ai eu la bonne surprise de voir qu’ils avaient un label 1% for the planet. C’est pas énorme mais j’apprécie quand même ;)
    Bonne journée!

    Répondre
  50. Marine

    Coucou. Première fois que je passe sur ton blog :)
    Très intéressant cet article! Tu viens de m’apprendre pas mal de choses, en particulier pour UNE et Melvita…!

    Répondre
  51. natpiment

    j’avais loupé ton article ! je comprends et partage ta méfiance, marre de passer pur des dindes …..j’évite tout produit où je n’arrive pas à trouver la compo ….mais je me fais encore avoir (bien sûr ….) . je crois qu’il est difficile à comprendre le lobing des grandes marques qui rachètent les petites marques bio car il faut avoir les reins financiers et juridiques solides pour survivre dans ce « si joli monde de la beauté »….je l’ai vu (de très près) dans le monde de l’alimentation bébé bio ou une grosse marque a fait couler une petite marque qui ne voulait pas se faire racheter ….bises

    Répondre
  52. Silu Minoé

    Merci pour cet article très détaillé. Je l’ai partagé car il me semble important que ces pratiques soient connues du plus grand nombre.
    Ma mère est une inconditionnelle d’Y.R. depuis plus de 30 ans, à mon grand désespoir.J’ai beau lui dire et redire que leurs arguments « nature » sont purement marketing, elle n’en démord pas et reste persuadée que leurs produits sont naturels…
    Ces pratiques sont non seulement malhonnêtes, mais surtout elles discréditent les marques véritablement BIO et naturelles.

    Répondre
    1. gladiou

      montres-lui le détail d’une composition de produit à ta mère, on verra ce qu’elle en dit ! Yves Rocher fait du bourrage de crâne aux clients, on devient pas n°1 en étant honnête.

      Répondre
  53. julie

    Salut Julie,

    J’ai beaucoup aimé ton article et je crois qu’il est important d’en écrire de plus en plus des article comme ça. Moi même j’en ai jamais écris. Il ne faut pas avoir peur de dire ce qu’on pense sur notre blog quand même. J’espère que tu n’as pas reçu de email pas gentil suite à cet article. Moi je ne consomme que du naturel et bio et j’essaie d’encourager des petites entreprises fondé par des femmes, j’aime mieux payer un peu plus cher et encourager la redistribution des richesses et des marques artisanales. Mais quand j’achète des marques commerciales je choisi celles qui correspond à mes valeurs, par contre je comprends les gens, on doit se casser la tête pour tout déchiffrer les produits, la compo, la provenance. Moi j’ai la passion, alors le faire ça ne m’ennuie pas du tout, même que j’aime vraiment ça.. Mais je comprends celle qui n’ont pas le temps. Le green washing est vraiment rendu un gros phénomène et les marques doivent arrêter de manipuler les gens! <3

    Répondre
  54. Maëlys

    Salut! Ton blog est super et très instructif :) je voudrais savoir ce que tu penses de la marque de maquillage bare minerals car elle m’a l’air pas mal mais j’aimerais avoir l’avis d’une connaisseuse avant d’acheter!
    Merci d’avance :)

    Répondre
  55. ARNOULT

    Merci pour ce partage d’information !
    J’aime beaucoup les produits naturels et bio, j’en ai fais ma passion … c’est nouveau ! je suis allée dénicher le meilleur du bIo à mon sens comme les Douces Angevines par exemple dont tu en parles en bien d’ailleurs.
    Ma philosophie « la beauté par les plantes »
    Venez visitez ma boutique : http://www.pranaloe.fr

    Répondre
  56. Vanessa

    Pour les he je trouve celles de Saint Hilaire de très bonne qualité. De même qu’une autre personne ayant commenté, j’évite aujourd’hui de plus en plus les produits manufacturés en général. Ça m’ennuie beaucoup que certaines marques bio/propres vendent les mêmes trucs que les marques crades. Parce qu’avec une huile végétale bio 1ére pression à froid, on peut souvent faire l’impasse sur une crème de jour, de nuit, un sérum, huile de massage etc… Mon huile de caméline me sert à tout, je ne la transforme pas, je rajoute parfois des he et c’est tout. En gros, consommer propre c’est déjà vachement bien, consommer moins, ça me plait encore plus.

    Répondre
  57. Mayumi

    Perso je te rejoins sur Jonzac et Ladrome qui sortent clairement du lot. Après en ce qui concerne Weleda j’ai plus de mal, il faut vraiment aimer les crèmes qui sentent fort sans compter que ce n’est pas bio. En tant que bio addict c’est clair par contre que malgré les moins que tu as cité je préfère tout de même un cosmétique bio que non bio.

    Répondre
  58. Mpgc

    Bonjour , je viens de lire ton article et j’avoue qu’il est difficile de s’y retrouver dans tous ses produits « bio » ou dit « naturel »…
    J’aimerai avoir ton avis sur les produits Lovea…
    Merci

    Répondre
  59. Aerts

    Bonjour Julie,
    Merci opus ton article.
    Je débute comme esthéticienne et je souhaite vraiment collaborer avec une marque Bio.
    À ce jour ma préférence va vers Phyt’s.
    Mais je dois bien avouer qu’il est difficile d’obtenir une information précise quand aux actifs et surtout à leur concentration dans les produits.
    Puis-je bénéficier de tes conseils d’experte pour mon choix.
    D’avance merci!
    Messaline,

    Répondre
  60. Juliette

    Très très intéressant ton article ! Pour ma part j’en suis comme tu disais à un moment dans l’article dans la phase où je découvre et aime beaucoup Aroma-Zone mais je suis très ouverte à découvrir pleins de petites marques top donc c’était super instructif comme article et cela confirme bien ce que je pense de LUSH, YR et compagnie !

    Répondre
  61. Aurélie Mathon

    J’ai trouvé cet article super intéressant. Effectivement, c’est de plus en plus dur de s’y retrouver dans les marques dites Bio. Je fais de moins en moins confiance aux labels Bio en dehors de Nature et Progrès que je trouve vraiment top !
    Comme beaucoup de gens j’ai aussi cédé à la tentation de faire tous mes cosmétiques maison, notamment grâce (ou à cause) d’Aroma Zone, mais je me suis vite rendue compte que j’accumulais les ingrédients et les petites bouteilles parce que chaque recette nécessitait une quinzaine d’ingrédients.
    Depuis, je me contente de réaliser des déos solides, des savons et des shampoings solides. Je limite le nombre d’ingrédients et je suis sure de les consommer jusqu’au bout. En général, je les achète chez Aroma Zone ou chez Becoselesite.
    Aurélie

    Répondre
    1. Celou

      Oui Aurélie, c’est vrai que ce n’est pas toujours simple et pratique de faire ses cosmétiques soi même, je suis dans le même cas que toi, alors parfois je les achète sur des sites bios ou en boutique. Cela me permet aussi de gagner du temps et de découvrir de nouveaux produits.

      Répondre
  62. Celou

    Bonjour! j’aime beaucoup tes articles et celui ci en particulier, en effet je vois de nombreuses filles sur des blog ou sur YouTube qui n’osent pas trop critiquer certaines marques car souvent elles sont rémunérées pour parler de celles ci (ou bien elles ont des avantages). Pour ma part j’ai testé (entre autres) la marque Nuxe pour le visage et je l’ai acheté sans même regarder les étiquettes car j’avais lu qlq part que c’était une marque bio et de luxe, en plus elle était vendue en pharmacie donc c’était parfait pour moi. Malheureusement, dès la toute première utilisation j’ai eu comme une sensation de brûlure et de picotements et plus j’essayait de faire pénétrer la crème sur ma peau et plus j’avais la sensation d’y faire pénétrer des bouts der fer microscopiques c’était horrible!!!! tout ça pour dire qu’il ne faut pas se fier à ce qu’on nous dit dans les pubs ou sur le web, mais qu’il faut apprendre à lire les étiquettes et se faire sa propre idée.
    ;)

    Répondre
  63. cecilefromtours

    Bonjour, et merci beaucoup pour cet article, que je découvre tardivement mais qui répond à beaucoup de mes questions.
    Je ne crois pas avoir vu de mention de Cattier (mais j’avoue ne pas avoir lu tous les commentaires…)
    Que penses-tu de cette marque?

    Répondre
    1. Julie Auteur de l’article

      C’est une très bonne marque d’une manière générale. Par contre il me semble que leurs produits moussants (les shampoings notamment) contiennent des sulfates ;-)

      Répondre
  64. Lilio

    Bonjour !
    Article très intéressant et informatif. Moi qui suis nouvelle dans la cosmétique Bio, je prends note.
    J’habite aux Pays-Bas et la plupart des marques françaises que tu cites n’y sont pas disponibles (dommage !). Par contre, il y a beaucoup de produits Urtekram dans mon magasin bio. As-tu déjà pu tester ? Un avis ?
    Merci !

    Répondre
  65. Dams

    Article au top, clairement aujourd’hui les grands groupes passe plus de temps à chercher comment nous séduire qu’à améliorer leur produits !

    J’espère que dans le futur les consommateurs se transformeront en consom’acteurs, perso moi j’aime bien me renseigner sur ce que j’achète !

    En tout cas super cool ce petit panel des marques sympas et moins sympas ;)

    Répondre
  66. Val

    Bonjour et merci pour ton article, ouf je ne me suis pas trompée non plus sur certaines marques que j’évite également.
    Ma question est la suivante, tu parles de sobio ethic pour le maquillage mais as tu eu l’occasion de tester d’autres marques comme zao ou boho? Ou encore Serge Louis alvarez (là j’ai un gros doute sur la compo de ses produits qu’il ne mentionne pas sur son site…). J’utilise actuellement des produits de la marque santé mais je les aime moyennement et souhaiterai changer. Merci d’avance pour ta réponse
    Val

    Répondre
  67. Eloïse Baker

    Pour Melvita c’est une bien triste histoire! Jai bossé 1 an chez eux dans en tant qu’ esthéticienne dans leur boutique de Montpellier. A l’époque c’était encor une petite entreprise familiale tenu par deux frères apiculteurs de Lagorce.
    C’est un des meilleurs boulot que j’ai eu, concernant l’aventure humaine: Une des rare boite à rémunérer ses stagiaires a l’année.
    Puis ils sont entrés en bourse et ont en effet décidé de vendre a l’Occitane…Rien n’allait plus au sein de l’entreprise. La boutique montpelliéraine a fermé. C’est triste. C’était tellement bien au début…de vrais pionners de la beauté naturelle et/ou bio en France…

    Répondre
  68. turcat

    Merci beaucoup pour cette article !!! Je tien à souligné ton sens critique très appréciable. Je souhaite aussi l’encourager à poursuivre avec ton éthique et tes valeurs.
    Je tiens tout de même à apporter mon avis sur Léa Nature qui est un peu plus mitigé … Je ne dirais pas greenwashing ou mauvaise composition mais je suis quelques peu dubitative en fonction des produits. Je conseils donc d’étudier composition ainsi que packaging avec attention et sens critique.
    Encore merci !!

    Répondre
  69. Aliona

    J’ai beaucoup aimé cet article. Tu as tellement raison : il est important de faire le tri dans tous ces marques qui se disent « green » et « bio ».
    Merci pour cet article ! :)

    Répondre
  70. Celine

    Bonjour,

    Je voulais rebondir sur un point de ton article qui est très bien fait, étant très sensible moi-même à ce sujet (je suis contrôleuse qualité et régulation en freelance en cosmétique)
    Je te cite: « Bon… Inutile que j’attende plus longtemps, je jette le pavé dans la marre : j’apprécie de moins en moins Aroma-Zone […] Je préfère payer plus pour une meilleure qualité »
    Moi aussi je préfère payer plus pour une meilleure qualité, quels sont les fournisseurs que tu suggère en remplacement d’Aroma-Zone?
    Merci d’avance pour ta réponse

    Répondre
  71. Aline

    Bonjour ! Je vous conseille vivement le site http://www.attitude-bio.ch, j y achète régulièrement mes cosmétiques et quelques thés. Même si Melvita ne semble pas faire l’unanimité, je pense qu il est important de regarder l etiquette de chaque produit (et sans vilain jeu de mot, ne pas coller d etiquette aussi rapidement sur une marque).
    J y apprécie les marques Ekia, Lift d’Argan, Couleur Caramel et mon chouchou les Douces Angevines !
    Bonne journée!

    Répondre

Laisser un petit mot

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *