Adopter un extracteur de jus | Tout ce qu’il faut savoir

IMG_7010Bien qu’ayant déjà abordé ce sujet en vidéo, je reviens aujourd’hui pour vous faire un tour complet des petites choses à savoir si vous projetez d’acheter un extracteur de jus. En effet, je reçois beaucoup de questions ici et là depuis que je vous ai présenté le mien, Barney pour les intimes ;-) Je me suis dis qu’un article récapitulatif autour de ce fameux appareil qui m’est devenu indispensable pourrait donc vous être utile.

Petits préalables qui me semblent nécessaires1/ Je ne suis absolument pas rémunérée par qui que ce soit afin de rédiger cet article. 2/ Je ne souhaite pas qu’il soit la source d’une quelconque « polémique ». Je ne prône ni ne blâme aucun « régime » alimentaire en particulier. Chacun est libre de se nourrir comme il l’entend, le principal étant d’être toujours à l’écoute de son corps et de ses besoins.

L’extracteur de jus est un appareil qui permet de réaliser des jus frais de fruits, de légumes et d’herbes, très riches en vitamines et en minéraux. Contrairement aux jus « industriels », les nutriments sont ici extraits des aliments encore frais sans que ceux-ci n’aient été transformés. L’extracteur permet de ne conserver que la substance liquide tout en évacuant à part la pulpe sèche contenant les fibres. Certains modèles permettent également de réaliser des purées d’oléagineux, des sorbets, des compotes…

IMG_7021Extracteur de jus VS centrifugeuse

S’il peut s’apparenter à une centrifugeuse de part sa fonction, l’extracteur de jus a cependant un rendement nettement plus important, à la fois en quantité et en qualité. Une centrifugeuse utilise par définition la force centrifuge pour écraser les végétaux et en extraire le jus. A grande vitesse, les aliments sont susceptibles d’être chauffés et perdent ainsi une grande partie de leurs nutriments (c’est notamment le cas de la vitamine C, particulièrement fragile). Avec l’extracteur de jus, le résultat est similaire en lui même (on obtient un jus) mais les moyens pour y parvenir sont différents puisqu’il n’est pas ici question de force centrifuge mais de « mastication », c’est à dire de broyage à l’aide d’une vis sans fin. Même si certains extracteurs peuvent avoir tendance à chauffer quelque peu les aliments (cf vitesse de rotation plus bas), cela reste sans commune mesure avec l’effet de chauffe obtenu avec une centrifugeuse. Conclusion : les jus obtenus grâce à un extracteur sont de meilleure qualité, nutritionnellement parlant, que ceux obtenus à l’aide d’une centrifugeuse.

OMEGA4☞ Extracteur de jus VS blender / jus VS smoothie

En séparant l’eau distillée et les éléments minéraux des fibres contenus dans les végétaux, l’extracteur de jus permet d’obtenir un aliment liquide d’une digestibilité instantanée, avec un minimum d’effort pour le système digestif. En revanche, avec un aliment « solide » (comme un smoothie par exemple) le processus de digestion requis pour séparer les éléments minéraux des fibres exige de l’organisme plusieurs heures de travail. Résultat : ce processus brûle une grande quantité d’énergie qui est produite et renouvelée par les aliments eux-mêmes. Dès lors, une partie de la nourriture solide qui est ingérée est détournée de son objectif nutritionnel afin d’être employée comme « combustible » pour assurer le renouvellement de cette énergie.

Bie sûr, je ne suis pas en train de vous dire que les smoothies ne peuvent pas être sains et nutritifs (j’en suis moi même très friande!), et encore moins que les fibres sont mauvaises pour l’organisme. En réalité, bien que ces dernières n’aient strictement aucune valeur nutritive, elles ont un rôle non négligeable de balai intestinal. Sans apport de fibres, le corps ne peut pas fonctionner correctement. Une personne qui voudrait se nourrir uniquement de jus est donc a priori sur la mauvaise voie.

IMG_7025Quelle marque / quel modèle choisir?

Avec le mouvement healthy, les extracteurs de jus ont vu leur cote de popularité nettement augmenter. Les marques sont désormais plusieurs à se disputer le marché en proposant parfois plusieurs modèles : OMEGA, ANGEL, TRIBEST (Greenstar, Solostar…) Sans compter sur le fait qu’il existe des extracteurs horizontaux et verticaux, munis d’une vis unique ou d’une double vis… De quoi en perdre son latin! J’ai personnellement choisi le modèle 8026 (ou 8226 dans les pays anglo-saxons) de la marque OMEGA que j’ai acheté sur le site Bien et Bio.

Avant d’acquérir un extracteur de jus, il appartient à chacun d’évaluer ses critères de priorité. De mon côté, la vitesse de rotation (nombre de tours par minute) a été le premier point auquel j’ai prêté attention. Plus elle est élevée, plus l’extracteur aura tendance à chauffer l’aliment et donc risque de détruire les nutriments les plus fragiles. Avec 80 tours/minute, l’OMEGA me paraissait être un bon choix (contre 110 tours/minutes pour les GREENSTAR). Sachez qu’il existe également des extracteurs manuels, nettement moins pratiques selon moi, mais qui conviennent bien aux personnes souhaitant réaliser principalement des jus d’herbes.

Le prix et la garantie étaient également deux points importants pour moi. A 389 euros et garanti 15 ans (moteur et pièces), l’OMEGA est d’un excellent rapport qualité prix. Pour information, les GREENSTAR, FRUISTAR, SOLOSTAR, etc… sont garantis entre 5 et 10 ans seulement, sachant que cette garantie ne concerne souvent que le moteur et que la garantie des pièces en elles mêmes ne dépasse pas une année.

A l’inverse, je n’ai pas prêté une grande attention au nombre de vis et au format. Les extracteurs verticaux ont selon moi l’unique avantage de prendre moins de place et la double vis (ANGEL et GREENSTAR) permettrait apparemment d’obtenir une extraction absolument optimale. En revanche, côté matériau, j’aurais beaucoup aimé que le plastique de mon OMEGA soit certifié sans BPA ce qui n’est malheureusement pas le cas (contrairement au FRUITSTAR par exemple).

IMG_7019☞ Fonctionnement et équipement

L’OMEGA 8026 possède un tamis à jus à deux étapes qui optimise la quantité et le rendement. Le jus est filtré une première fois grâce à un broyage relativement grossier des aliments, puis les pulpes sont poussées vers l’avant de l’appareil où elles sont fortement pressées, pour en extraire un maximum de jus. Le jus passe alors dans la partie la plus fine du tamis pour un filtrage renforcé et les fibres sortent sous forme de pulpe sèche à l’avant de l’extracteur.

OMEGA1Ce modèle est également vendu avec un tamis plein qui permet de concocter de nombreuses préparations comme des purées de légumes ou des préparations pour bébés, des compotes, des beurres de noix, des sorbets, et même des gressins ou des pâtes fraîches grâce aux 6 buses.

Je ne vais pas vous cacher que j’ai été assez déçue de voir qu’il était très fastidieux de réaliser des beurres d’oléagineux… Même en s’y reprenant à plusieurs fois et en repassant les noix broyées dans l’appareil, la texture n’est pas assez lisse et homogène et l’huile se sépare beaucoup trop des morceaux de noix. En revanche, je suis particulièrement enchantée de pouvoir réaliser des purées, compotes, sorbets et compagnie… En grande fan de houmous, je le réalise désormais en deux temps trois mouvements, rien qu’en passant des pois chiches déjà cuits dans l’extracteur. Et il est particulièrement agréable de pouvoir se faire des glaces maison en utilisant simplement des fruits congelés, un vrai bonheur!

IMG_7032Le nettoyage

Beaucoup semblent redouter cette étape alors pourtant qu’il ne s’agit nullement d’une corvée. L’extracteur se démonte et se nettoie très facilement. Il suffit de déverrouiller le bloc d’extraction, puis d’en sortir la vis et le tamis. Chaque élément se rince facilement sous l’eau chaude, parfois même sans qu’il soit besoin de produit vaisselle, et l’ensemble se remonte en quelques secondes.

Evidemment, le mieux est d’effectuer le nettoyage juste après avoir utilisé l’appareil pour que toutes les fibres se décollent sans difficulté. Pour les aliments les plus fibreux, une petite brosse très pratique est prévue afin de nettoyer le tamis à jus.

IMG_7035 Jus de fruits ou jus de légumes?

Lorsqu’on possède un extracteur de jus, la tentation de l’utiliser principalement pour réaliser des jus de fruits est grande. Du moins, c’est comme ça que je l’ai ressenti à la maison avec un homme qui ne s’intéresse pas tellement à l’alimentation (en tout cas pas de près comme je peux le faire). Au départ, il ne comprenait pas pourquoi je tenais tant à rajouter quelques carottes et feuillages avec les oranges. « Mais pourquoi tu mélanges des fruits et des légumes..? ça va pas être terrible si? » Et puis lorsqu’il a vu que le mélange des deux était particulièrement délicieux, il a de suite revu son « jugement ».

Parce que s’il y a bien une chose à retenir de cet article, c’est ceci : en présentant une proposition élevée d’éléments protéiniques, les jus de légumes sont les bâtisseurs du corps; alors que les jus de fruits, riches en glucides, en sont essentiellement les nettoyeurs.

Tout est dit. Je pense que vous comprendrez donc très facilement que si les jus de fruits sont si agréables au palais, il ne faut pas en abuser mais privilégier plutôt les jus de légumes ou les jus de fruits ET de légumes, dont la fonction nutritionnelle est bien plus intéressante pour le corps. Si vraiment les jus de légumes ne sont pas assez sucrés pour votre palais, vous pouvez tout à fait y rajouter une ou deux gouttes de stévia, un sucrant naturel à l’indice glycémique nul.
IMG_7013Que faire des fibres?

C’est LA grande question que vous êtes très nombreuses à me poser. Et je l’avoue, je suis une bien mauvaise élève en la matière. Bien souvent, les pulpes sèches vont tout droit dans mon petit bac à compost une fois le jus réalisé… Je n’ai pas tellement d’excuse. Disons que je n’ai pas envie de me casser la tête à réaliser une recette en particulier dans le seul but d’utiliser les fibres. C’est pourtant bien dommage puisque cela permet d’une part de bénéficier de leur rôle de balai intestinal mentionné plus haut, et d’autre part de réduire ses déchets.

La pulpe sèche des légumes notamment peut très bien s’utiliser dans la confection de cakes salés. J’imagine très bien un cake aux carottes en réutilisant les fibres de celles-ci après un jus! ;-) Si vraiment le sujet vous intéresse, je vous conseille ce petit livre très réussi que j’ai eu l’occasion de feuilleter et qui contient quelques recettes permettant de réutiliser les fibres.

OMEGA2☞ Conservation

C’est un fait indéniable : les jus réalisés à l’aide d’un extracteur ne se conservent pas bien. Lorsqu’on réalise un jus, il est donc préférable de le boire directement et sans attendre car la perte de nutriments est assez rapide. Certains modèles d’extracteur (GREENSTAR) sont dotés d’une vis légèrement aimantée qui permettrait de conserver le jus jusqu’à 24 heures au réfrigérateur sans qu’il ne perde de vitamines… Je suis personnellement très sceptique et préfère consommer mon jus directement après l’avoir réalisé.

En revanche, si vous réalisez un jus en grandes quantités et que vous souhaitez tout de même en conserver une partie au réfrigérateur une petite journée, pensez bien à y ajouter un citron (à passer directement dans l’extracteur en même temps que vos fruits et légumes) qui permettra de maintenir le jus « intact ».

IMG_7045Les petit plus qui font la différence

Au fur et à mesure des utilisations, j’ai vite vu l’intérêt de certains petits accessoires qui, je trouve, facilitent la vie. Il peut s’agir de choses très simples, comme une petite brosse à légumes. Je n’en voyais pas l’utilité avant d’en posséder une mais je peux vous dire que ça fait toute la différence. Car si vous achetez des fruits et légumes Bio, vous pouvez tout à fait les passer dans l’extracteur de jus sans même les éplucher, simplement en les lavant. Et c’est là qu’est tout l’intérêt de la brosse à légumes. Je l’utilise principalement lorsque j’ai à ma disposition des carottes Bio. Elle me permet de les nettoyer à merveille en un rien de temps. J’avais trouvé la mienne sur iherb mais vous en trouverez très facilement dans les magasins Bio.

Autre « ustensile » qui m’est désormais indispensable : un sac à jus (qui peut également servir de sac à laits végétaux). Bien que l’extracteur soit un appareil puissant au rendement très efficace, il laisse tout de même passer quelques fibres qu’il est intéressant de filtrer si vous souhaitez que votre jus ait une consistance véritablement liquide. Idem que la brosse : je n’en voyais pas tellement l’utilité avant d’en acquérir un (sur le site Bien et Bio). Mais désormais, je ne pourrais franchement plus m’en passer. Certes, cela rajoute du temps à passer à la réalisation de son jus mais ce dernier n’en est que meilleurs! Il suffit tout simplement de verser le jus obtenu à l’extracteur dans le sac à jus qui est lui même positionné dans un saladier ou dans un carafe. On presse délicatement jusqu’à ce que les dernières fibres aient rendu leur jus, et voilà, le tour est joué!

IMG_7095IMG_7098Les meilleurs alliés

Parmi les centaines de fruits et légumes, il en existe certains qui sont particulièrement intéressants sur le plan nutritionnel. Les consommer sous forme de jus est donc très bénéfique pour l’organisme. Si vous souhaitez aller plus loin de ce côté, je vous conseille un petit livre riche en informations : Votre santé par les les jus frais de légumes et de fruits. Au delà de son ton un peu dogmatique que je n’ai guère apprécié, cet ouvrage est une véritable mine d’informations pour celles et ceux qui s’intéressent aux jus et à leurs vertus.

On a droit à des explications très fournies pour chaque légume ainsi qu’à des tableaux d’analyse avec les proportions de protéines, glucides, vitamines, etc… contenues dans chacun d’eux. L’auteur nous livre également quelques petites associations destinées à booster l’organisme, de quoi faire le plein de bonnes idées en faisant du bien à son corps. Une grosse partie est également dédiée aux maladies, classées par ordre alphabétique, et pour chacune d’elles, un ou plusieurs jus sont proposés.

IMG_7045

De mon côté, j’ai mes petits favoris, ceux qu’on trouve quasi systématiquement dans ma cuisine ou dans mon réfrigérateur. Comme je serais bien incapable de n’en choisir qu’un, ni de les classer par ordre de préférence, je vais les citer par ordre alphabétique, comme ça, pas de jaloux ^^

Même si j’en bois peu en ce moment, le jus de betterave a toujours eu mes faveurs. Particulièrement intéressant pour favoriser la synthèse des globules rouges dans le sang, il est un allié de taille pour stimuler le système sanguin d’une manière générale. Allié au jus de carotte, ils constituent à eux deux une usine à globules rouges très efficace.

Parlons justement du jus de carotte, encore un que j’aime tant! Non seulement il donne bonne mine, mais c’est aussi et surtout la source de vitamine A la plus riche que le corps humain est susceptible d’assimiler rapidement. Riche en vitamines B,C,D,E,G et K, il aide à la normalisation de l’organisme tout entier, même là où on ne l’attend pas forcément. Il est par exemple très bénéfique pour la structure osseuse des dents et très nourrissant pour le système oculaire. Mais ce qui fait que je l’aime beaucoup, c’est qu’il renforce considérablement le système immunitaire en augmentant la résistance aux infections affectant les organises respiratoires d’une manière générale (sinusites, laryngites…)

IMG_7012

Toujours en suivant les conseils du livre mentionné précédemment, j’allie souvent jus de carotte et jus de céleri, dont l’association fournit une combinaison équilibrée en minéraux organiques (soufre, fer, calcium, phosphore…)

Le jus de concombre fait également partie de mes chouchous, même si je ne le bois pas toute l’année. Au delà du fait qu’il s’agisse d’un excellent diurétique naturel, il a également en poche quelques atouts beauté (j’en entends déjà certaines dire « ouf, c’est pas trop tôt, elle commençait à nous perdre avec ces histoires de vitamines et tout le tralala » ^^) Et oui, le jus de concombre est l’allié de nos cheveux et de nos ongles dont il favorise respectivement la pousse et le durcissement. Voilà deux bonnes raisons de s’y mettre!

Je rajoute très souvent, pour ne pas dire systématiquement, dans mes jus un morceau de gingembre. Car au delà de sa réputation aphrodisiaque et de sa saveur sans égale, c’est là encore un allié pour tout l’organisme d’une manière générale. Tonifiant et fortifiant, il possède des propriétés antibactériennes et antivirales très intéressantes, notamment en hiver.

IMG_7017Même si l’intégrer dans un jus est assez long et fastidieux, la grenade est particulièrement intéressante puisque bourrée d’antioxydants (flavonoïdes, tannins…) Son goût sucré et acidulé relève à coup sûr un jus de carotte un peu plat pour certains palais. De nombreuses études ont démontré que le jus de grenade était susceptible de prévenir certaines maladies cardiovasculaires, voire certains cancers.

Il y en a plein d’autres bien sûr : le chou (frisé, kale…), la pomme, la mangue… Même si je ne m’attarderai pas dessus, j’aime également beaucoup les intégrer dans mes jus.

IMG_7015Et les jus moches alors?

Avec la tendance healthy (que je déplore déjà à bien des niveaux), il y a un point qui me titille parfois sur les blogs et sur les réseaux sociaux lorsqu’on y parle de jus : il faut que tout soit beau. Les green juices notamment se doivent d’être d’un beau vert bien vibrant sinon, ça ne fonctionne pas…

S’il m’arrive d’obtenir de jolies couleurs vibrantes, dans 80% des cas, ce n’est franchement pas la joie côté visuel : une couleur verte un peu suspecte, voire carrément marécageuse. Sauf que le goût est littéralement à tomber. En matière de jus, je pense qu’il ne faut pas se fier à la couleur mais à nos papilles. Comme dirait ma grand-mère, le plus important c’est que « ça fasse du bien par où ça passe! »

Je finirai donc ce billet sur cette phrase d’une importance capitale : VIVE LES JUS MOCHES! ;-)

IMG_7102J’espère sincèrement que cet article pourra vous aider à y voir plus clair côté extracteur de jus. De mon côté, je pense que je ne pourrais plus me passer de cet appareil absolument formidable qui tourne tous les jours ou presque à la maison.

Certaines personnes mettent en avant le fait qu’il est préférable de consommer les fruits et légumes tel qu’ils sont, sans en extraire le jus. Soit. Sauf que lorsque je bois au saut du lit un jus réalisé avec 5 carottes, 3 oranges, une botte de céleri branche et 5 pommes, j’ai du mal à imaginer comment j’aurais pu ingérer tout ça en version solide… L’extracteur est selon moi un excellent moyen de consommer des fruits et des légumes en grandes quantités sans en avoir l’impression.

A vos jus, prêts? Buvez!

20 petits mots

  1. Roxy

    Très bon article.
    J’ai fait l’acquisition d’un Omega VRT352 HD (peu de place donc vertical) il y a de ça 1 ou 2 ans et j’en suis très satisfaite. Par contre avec les légumes très fibreux, comme les épinards ou le céleri, l’appareil a tendance à se bloquer et il faut régulièrement faire tourner à contresens pour démêler tout ça. Est-ce que c’est pareil avec le tien ?
    Bonne idée le sac à jus. Je me servais d’un sac en organza mais il commençait à se découdre sur un côté. Je vais m’en commander un de suite. Je ne connaissais pas ce site. Merci pour le partage ;-)

    Répondre
    1. Julie Auteur de l’article

      Alors moi curieusement je n’ai aucun soucis avec les légumes. Ce sont certains fruits qu’il n’aime pas trop : les oranges, les mangues… Mais de mon côté je ne le fais quasiment jamais tourner à contresens, il faut juste lui laisser le temps de faire le tri (parfois ça peut prendre 3/4 minutes) =)

      Répondre
  2. Natacha

    Je trouvais la tendance des extracteurs vraiment nulle ayant une super centrifugeuse… Jusqu’à ce que mes parents en achètent un et que je le vois en action et teste le résultat !
    Mon chéri était également sceptique et maintenant on rêve tous les deux de s’en offrir un ^^ Je crois que ça va être notre cadeau de Noël prochain (si on a la patience d’ici là, mais bon comme on déménage et qu’on a pas mal de meubles à acheter/changer plus un petit nous qui débarque d’ici 2 mois on a d’autres priorités ^^) !!
    J’adore les jus orange-carotte-gingembre ou pomme-grenade par exemple. Les jus de légumes aussi c’est vraiment très très bon, et je suis ravie de découvrir que le concombre en jus c’est top car si j’avais un extracteur je me priverais pas d’en utiliser :D
    Ton article me convainc d’autant plus de craquer pour un extracteur et c’est sur le nôtre sera également un Omega ;)

    Répondre
  3. Skulls & Polish

    Merci pour ce chouette article!
    Moi j’ai une centrifugeuse, et j’avoue que je me demandais quelle était la différence, et là je vois bien!
    Bon par contre j’ai pas les moyens pour un extracteur, donc je vais continuer à faire mes petits jus centrifugés! J’avoue que je ne saurai plus m’en passer quand même, c’est tellement meilleur que les jus « du commerce »… Je suis incapable de boire un jus d’oranges industriel, ça a tellement pas le goût des oranges!
    Bref, en tout cas tu m’as donné l’envie de mettre des carottes dans mon jus d’oranges du dimanche (en plus des autres fruits). J’avoue que je ne pense pas assez souvent à faire des jus de légumes…
    Pour le nettoyage, pareil: à l’eau chaude, et pas forcément de produit! Je le fais immédiatement, et c’est pas prise de tête!

    Répondre
  4. Mlle Mandorle

    Quel article complet ! Merci beaucoup !

    Ce type d’appareil, comme le Vitamix, reste hors de prix et de portée pour moi, j’ai une centrifugeuse, et un blender plongeant, et je fais mes smoothies et mes soupes ainsi. C’est vrai qu’en terme de goût, et de vitamines, rien ne vaut le frais, c’est sûr, je n’achète plus, ou très rarement, des jus industriels.

    Le jour où je pourrai m’offrir ce type de produit, je pense que je choisirai Omega. J’en ai vu un chez ma Naturopathe tout à l’heure, j’ai pu l’admirer en vrai, ça fait envie ! ^^

    Merci encore ! Des bisous à toi !

    Répondre
  5. aemi

    salut! J’ai déjà eu une centrifugeuse, mais je trouvais tellement ennuyeux de passer une heure à nettoyer toutes les parties du truc après avoir passé 1 minute 30 à boire mon jus, que j’ai très vite abandonné, même si c’est très agréable… Je me passe tout simplement de jus. Quand j’ai envie d’un jus d’orange, je mange une orange… ! ;-D

    Répondre
  6. Extracteur de jus

    Belle démonstration de l’appareil et de ce que l’on peut en faire… et surtout merci pour le discours sur les fibres qui sont utiles et la dangerosité de consommer 100% de jus, créant un nouveau déséquilibre. J’ajouterai qu’il est proportionnellement plus intéressant de faire des jus de légumes que des jus de fruits (il y a aussi les adeptes des jus d’herbes), et choisir des légumes les plus colorés possibles (vert, orange, rouges…).

    Répondre
  7. oscarvaldemara

    Effectivement, il faut se méfier du livre « Votre santé par les les jus frais de légumes et de fruits. » et de l’obsession de son auteur pour le nettoyage du colon … !

    Personnellement, je privilégie les recettes de jus de légumes, bien plus saines.

    J’en ai déjà mis à disposition plus d’une douzaine sur mon site (www.perdreduventre.TV) et je continue à le faire régulièrement, en informant au mieux sur les avantages de tel ingrédient ou association …

    Et vous, où trouvez-vous vos recettes ?

    Répondre
  8. Jessica

    Merci pour cet article récapitulatif.
    Petites questions : as-tu eu le choix entre l’Omega 8226 et le Sana Omega 606 {http://www.bien-et-bio.com/extracteur-de-jus-sana-606.htm} ? Qu’en penses-tu ? Je ne sais pas lequel choisir. Peut-on réaliser des laits végétaux avec le modèle que tu as choisi ?
    Merci !

    Répondre
  9. Gaëtan

    J’ai longtemps utilisé l’oméga horizontal, et je viens de passer à un vertical essentiellement parceque je peux y mettre des fruits et légumes plus gros avec sa large cheminée.
    Bons jus !
    Gaëtan

    Répondre
  10. Julia

    Pour obtenir un jus de fruits ou légumes sain et nutritionnel et fraichement préparé, l’idéal c’est d’avoir un extracteur de jus. Pour la préparation de des jus , il est préférable de le préparer avec un extracteur de jus. Il sépare le jus des fibres alimentaires à l’aide de son tamis et les presse à une vitesse lente pour avoir un jus de grande qualité en conservant ses propriétés nutritionnelles, ses bonnes vitamines et minéraux. Il faut choisir le meilleur extracteur selon votre usage.

    Répondre

Laisser un petit mot

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *