Pourquoi et comment réduire ses déchets dans la salle de bain

IMG_7801Réduire mes déchets fait partie des choses auxquelles j’essaie de faire attention quotidiennement. Si dans la cuisine je suis plutôt fière de moi (je consomme beaucoup de vrac et des fruits et légumes), j’ai encore beaucoup de progrès à faire dans la salle de bain. Vous le savez, j’aime essayer de nouvelles choses et je suis toujours curieuse lorsque mes marques préférées sortent des nouveautés. Je n’ai donc nullement la prétention d’être la pro du zéro déchet mais je me suis dit que partager mes petites astuces avec vous pouvait être une bonne idée.

On commence par le plus facile : adopter les cotons lavables. ça tout le monde peut le faire, et j’insiste! ^^ Savez vous que le coton est la culture la plus polluante au monde? Pour reprendre les données de l’OMS, elle engendre l’utilisation d’insecticides et de pesticides à hauteur de 25 et 11% et serait responsable de l’intoxication d’1 million de personnes et de 22 000 morts par an! Sans oublier que la production de coton est particulièrement gloutonne en eau : de 7 000 à 29 000 litres d’eau sont nécessaires pour produire 1 kg de coton.

Plusieurs marques proposent des carrés lavables. J’ai acheté les miens sur le site Les Tendances d’Emma il y a de ça plus de deux ans. La marque propose plusieurs matières : l’eucalyptus, matière douce et souple à l’impact écologique minime; le coton, certifié Bio et décliné sous plusieurs formes (micro-éponge, molleton); le bambou, aux « super-pouvoirs » absorbants. Pour en savoir plus sur ces matières, je vous incite à aller lire l’article complet de la marque à ce sujet.

Depuis deux bonnes années que j’utilise mes carrés lavables (je possède des « molleton » et des « bifaces micro-éponge / molleton »), ils sont en très bon état. L’investissement de départ est très largement rentabilisé à raison de deux carrés utilisés par jour. Pour vous donner une idée, la marque considère que 20 carrés lavables représentent l’équivalent de 6 000 cotons jetables!

Bien que la marque Les Tendances d’Emma ne soit pas seule sur ce marché des carrés lavables (Lamazuna en propose également), j’ai personnellement décidé d’opter pour ses produits car au delà de la dimension écologique, j’ai été touchée par son engagement social. Les produits sont fabriqués par des détenus avec pour objectif de leur réapprendre un métier, des règles de vie et d’insertion au sein d’une équipe de travail. Cela leur permet également de cotiser au système social de la marque et de mettre de l’argent de côté, de quoi leur donner de vraies chances de réinsertion à la sortie. La marque travaille par ailleurs avec un centre de travail pour personnes handicapées situé près de ses entrepôts.

IMG_7808Une fois vos cotons jetables remplacés par des carrés lavables, pourquoi ne pas s’attaquer à un autre point noir de la salle de bain sur le plan des déchets : la brosse à dents. Comme l’avait souligné Natasha il y a quelques mois, le nombre de brosses à dents qui finissent dans les océans et dans les décharges chaque année est effroyable : près de 5 milliards! Tout comme ce qui peut se passer avec les sacs plastique, je vous laisse imaginer les désastres que cela engendre par exemple sur la faune marine…

Il est donc particulièrement intéressant de se tourner vers des brosses à dents plus « écologiques » même si la perfection semble ne pas encore exister en la matière. Il est possible d’opter pour du plastique recyclé, issu d’anciennes brosses à dents ou même de pots de yaourt. Plusieurs marques en proposent : Vitacare, Preserve, Monte Bianco… Cette dernière (généralement vendue en magasin Bio) propose même un système de têtes rechargeables de sorte qu’une fois la tête usée, il suffit d’en racheter une sans changer le manche.

Il est par ailleurs possible d’aller plus loin que le plastique en optant pour une matière compostable, et donc 100% zéro déchet ou presque : le bambou. Là encore plusieurs marques en proposent : Brush with bamboo, Bogobrush, Woobamboo, Tea Natura… Les poils sont généralement en nylon et une fois usés il suffit de les retirer à l’aide d’une pince pour déposer le manche dans un compost. Pour en trouver je vous conseille daller faire un tour sur la boutique en ligne d’Ecco Verde dont les prix sont toujours intéressants.

Je ne vais pas vous le cacher, j’utilise moi même une brosse à dents Brush with bamboo en ce moment et je suis assez déçue de sa courte durée de vie. Au bout de 3 semaines, à raison de 2 à 3 brossages par jour, la brosse est déjà quasi-inutilisable. Je pense donc désormais me tourner vers une autre marque, affaire à suivre.IMG_7818

Dans la lignée d’arrêter les cotons jetables, pourquoi ne pas essayer d’investir dans des produits plus durables? L’impact écologique des rasoirs jetables est à l’image de celui des brosses à dents jetables : catastrophique. D’où l’intérêt d’opter pour un rasoir à têtes interchangeables. Je possède le mien (un Gilette) depuis… piouf, facile 6/7 ans, et le manche est toujours en pleine forme! Sachant que je me rase uniquement les aisselles, je ne change la lame qu’une fois tous les 8/9 mois. L’investissement de base (une quinzaine d’euros) est donc très largement rentabilisée!

Et je peux en dire de même de mon épilateur électrique (un Braun) acquis il y a environ 5 ans. Sur ce point, je suis consciente que certaines ne peuvent pas utiliser ce type d’appareil car il faut bien avouer que cette épilation n’est pas sans douleur… Même moi qui y suis plutôt habituée, je reste douillette sur certaines zones. C’est pourquoi je l’utilise uniquement sur les jambes. Malgré le fait que j’y vais un peu « à reculons », je dois admettre que je suis amplement satisfaite de cet appareil qui n’a qu’un faible impact écologique (il consomme simplement de l’énergie lorsqu’il a besoin d’être rechargé). Au delà de ça, la repousse des poils est en plus largement moins fréquente et moins intense. Bref, un sans faute ou presque.

Toujours côté investissement durable, pourquoi ne pas se tourner vers une brosse en fibres végétales et arrêter d’acheter des gommages corporels? Le brossage à sec, je vous en ai déjà parlé à plusieurs reprises et j’en ai même fait un article complet que vous pouvez retrouver ici. Au delà de sa dimension drainante sur le système lymphatique, ce geste a également l’avantage de faire office de gommage et de laisser la peau toute douce. Je ne me rappelle même pas de la dernière fois où j’ai utilisé un gommage corporel c’est dire…

IMG_7821Si vous souhaitez tout de même utiliser un « vrai » gommage corporel, sachez qu’il est très facile de le réaliser soi-même. Il vous suffit de mélanger du sucre, une huile végétale, pourquoi pas un peu de miel et quelques gouttes d’huiles essentielles de votre choix. Habile transition avec une autre astuce pour réduire ses déchets : privilégiez le fait maison. Si on met de côté les achats de base (huiles végétales / beurres végétaux, huiles essentielles, poudres en tous genres…), le fait maison est particulièrement économique et, surtout, il réduit considérablement la quantité de flacons dans la salle de bain.

Comme je vous l’ai dit en début d’article je ne suis pas un modèle du zéro déchet et cette astuce, je pourrais honnêtement la mettre en application de façon bien plus rigoureuse. Je « fabrique » principalement mon déodorant dont vous pouvez retrouver la recette complète par ici. Non seulement c’est très économique et écologique, mais cela me permet aussi d’être certaine de sa composition parfaitement inoffensive (voir ici).

Mais le fait maison est également possible pour d’autres soins, comme les masques visage (un exemple ici). Chaque peau peut y trouver son compte entre les diverses poudres et argiles, les hydrolats, les huiles essentielles… Préparer un masque est une chose très aisée à la portée de tout le monde. Nul besoin d’être une grande tambouilleuse pour chouchouter sa peau! ;-)

Néanmoins, je fais partie de celles qui pensent que le fait maison doit s’arrêter à des produits simples, réalisés avec des ingrédients basiques. Je vous renvoie à cet article particulièrement intéressant de Mini avec lequel je suis entièrement d’accord. Et si vous souhaitez que j’emploie des termes clairs et précis : je ne vous conseille pas d’acheter vos produits de base chez Aroma-Zone. On trouve tout ce dont on a besoin (huiles végétales, beurres végétaux, hydrolats, huiles essentielles…) chez des petites marques françaises qui s’efforcent de proposer ces produits en mettant en avant la qualité et non la quantité (RevelEssence, Essenciagua, Ladrôme, Asterale…) Pour les poudres en tous genres, je vous conseille la boutique Hennés et soins d’ailleurs. Bien entendu, libre à vous de faire comme vous le souhaitez, ceci n’est que mon humble avis! ;-)IMG_7810Se mettre aux savons solides permet aussi de réduire considérablement ses déchets dans la salle de bain. Ils peuvent faire office de nettoyant pour les mains, le visage, le corps… Bref, c’est un produit multi-usages. Pour les utiliser sous toutes ces formes, il est préférable de se tourner vers les savons saponifiés à froid qui sont nettement moins agressifs avec la peau. J’en ai notamment parlé ici. Ces derniers ont un taux de surgraissage plus important que les savons conventionnels, ce qui les rend très doux avec la peau. Si le savon est de qualité, la peau n’est absolument pas agressée et reste douce et confortable.

Les savons solides ont un impact écologique minime (on évite les emballages superflus, les savons étant généralement commercialisés avec un simple petit carton les entourant) et sont particulièrement économique. En le mettant au sec entre chaque usage, et à raison d’une utilisation par jour, un savon de bonne qualité dure près de 3 mois, ce qui est très avantageux.

Il existe des dizaines de marques qui proposent d’excellents savons : Gaiia, le Baigneur, Savondou (dont je vous parlais ici), les savons d’Orélyla Savonnerie Bourbonnaise, Saponaire, Argasol… Et sachez qu’en vous renseignant bien, vous avez souvent la possibilité d’acheter des savons fabriqués près de chez vous. Pour les rennaises, vous trouverez les savons de la Savonnerie de la Dryade en Biocoop.

IMG_7823Pour rester du côté solide de la force, on peut même aller au delà des savons. Plusieurs marques proposent déjà des shampoings solides mais Lamazuna offre une gamme un peu plus large en proposant des shampoings mais aussi un dentifrice et un déodorant, le tout sous forme solide. Les produits sont 100% naturels, cruelty free et vegan et l’objectif affiché est le zéro déchet. Bien que la marque propose de très jolis packagings colorés en carton, il me semble qu’il est possible de demander à ce que les produits vous soient envoyés sans emballage, de quoi aller jusqu’au bout de la démarche.

L’impact écologique est ici quasi nul. Une fois le produit terminé, il ne reste plus rien, si ce n’est un petit bâton de bois (pour le dentifrice) qui est compostable / biodégradable. Je vous avoue ne pas avoir essayé assez longuement le shampoing et le déodorant pour vous en parler ici mais j’ai d’ores et déjà adopté le dentifrice dont je vous faisais déjà l’éloge ici. Il mousse bien, nettoie parfaitement les dents sans agresser les gencives et a l’air d’être plutôt économique. Je le rachèterai sans aucune hésitation!

Voilà pour mes astuces spécial « je pense à ma planète, j’agis à mon échelle et je réduis un peu mes déchets » =) J’espère que cet article aura pu vous aider / vous motiver. N’hésitez surtout pas à partager vos conseils en la matière. Je serais ravie de lire votre expérience en termes de salle de bain plus écolo!

Je vous embrasse bien fort 

68 petits mots

  1. Marine

    Coucou Julie,

    J’aimerais savoir, où as-tu acheter ta brosse en fibres végétales et quelle est sa marque ?

    J’ai lu avec grand intérêt ton article sur le brossage à sec, d’autant plus que j’en avais beaucoup entendu parler et comptait me lancer, donc autant dire que ton article tombait à pic. Cependant je ne trouve que des brosses en fibres d’agave (végétal, donc ok) MAIS AUSSI mélangées avec du crin de cheval (beurk), DE PLUS sans manche en bois amovible (plus pratique pour atteindre le dos). Oui j’ai l’air difficile avec toutes mes conditions :-P
    La tienne me paraît super, j’aimerais bien savoir où tu l’as trouvée

    Bises

    Marine

    Répondre
    1. Marine

      Oups je suis désolée, je viens de relire cet article et effectivement tu avais répondu à cette question >_<
      Je sais donc quelle brosse acheter mtnt !
      Toutes mes excuses

      Répondre
  2. Charline

    Il y a bien longtemps que je n’avais pas lu un article aussi intéressant, bravo.
    J’essaie de plus en plus de réduire mes déchets, de consommer autrement en utilisant (par exemple) des marques françaises (même si ça doit coûter un peu plus cher). Pour ma part, le rasoir à lames interchangeables, c’est fait, les savons solides, c’est fait ! Et… je crois que c’est tout. Je suis complètement tentée par les cotons lavables parce qu’en y pensant, c’est vrai que j’en utilise énormément et que la poubelle de ma salle de bain se remplit à la vitesse de l’éclair. Seulement, aïe, je n’ai pas de machine à laver et vu la fréquence à laquelle je fais mes lessives au lavomatic… Mais peut-être peut-on les laver à la main, ou bien, je pourrais utiliser les deux (lavables et jetables) après tout, c’est déjà bien que rien non ?

    Répondre
    1. Julie Auteur de l’article

      Oui c’est déjà mieux que rien, l’important est d’aller à son rythme! =) Et effectivement tu peux les laver à la main, ma maman le fait et elle n’a aucun soucis! ;-)

      Répondre
  3. annie

    Merci pour ce petit article :)

    Il faut aussi mentionner le livre « zéro waste home » et le blog de Béa Johnson bourrés d’astuces ! :)

    Moi aussi j’essaie de réduire mes déchets.
    Pour ma part, j’utilise des savons solides saponifiés à froid : ils font tout cheveux / corps / visage.
    De l’huile de noyaux d’abricot qui fait office de démaquillant + d’hydratant corps / visage.
    Je vais te piquer ton astuce des cotons démaquillants lavables :) j’en ai vu à la biocoop.

    Ceci dit, je ne suis pas très fan du discours des Tendances Emma au sujet de la réinsertion des prisonniers et des handicapés. Pour éclairer le discours sur un autre point, ces personnes vulnérables coûtent moins de 4e l’heure (parfois moins). C’est aussi une façon de faire baisser les coûts. Je voulais juste le souligner, car le discours marketing 100% « entreprise bienfaitrice » me rend dingue XD

    Aussi, je suis très intéressée par ta brosse, j’en ai essayé plusieurs (chez Body shop, nature et découvertes) mais elles sont très dures. ça fait peur :D

    Répondre
    1. Julie Auteur de l’article

      Et moi ce qui me rend dingue c’est qu’on essaie souvent de descendre toute initiative éthique et sociale en en soulignant les points faibles ou les inconvénients… Je ne dis pas ça méchamment et je pense que tu n’as toi même pas voulu être désagréable mais je trouve simplement dommage de « voir le mal partout ». Je doute que la marque fasse participer des détenus et des personnes handicapées à son activité dans le seul but de réduire ses coûts. Bien sûr, cela y participe on ne va pas se le cacher. Mais elle n’est pas seule à le faire (oOsolution emploie également des personnes handicapées) et lorsqu’il s’agit d’une marque « éthique » qui fait de son mieux et se donne du mal pour proposer des produits sains qui respectent l’environnement, j’ai dû mal à accepter qu’on la réduise à une équipe de « profiteurs »…

      Répondre
  4. Perrine

    Je lis ton blog souvent et pour la première fois je réagis : je viens de faire le vide dans ma salle de bain en avril :)
    Je rentre d’un long voyage à l’étranger et je me rends compte que j’ai un tas de choses restées inutilement chez moi durant 13 mois ! J’ai fait un gros tri : j’ai donné, jeté, vidé (pour garder quelques flacons). Je n’ai plus que ce dont je me sert tous les jours ou ce dont je me sert au moins 1 fois par semaine (sauf le henné). Je ne fais que mes masques visage et cheveux maison par contre. Le reste est en mode solide (savon, shampoing, déo). Au début c’était pour le voyage (poids, taille, pas de soucis du liquide en aéroport non plus) et l’économie, maintenant pour l’écologie aussi. Et je reste aux produits purs multi-usage : mon huile d’amande douce par exemple me sert de démaquillant, je m’en mets un peu sur les pointes de cheveux mouillées, et je m’en tartine le soir notamment sur les zones sèches de mon corps. Bref je pense que je peux mieux faire encore mais je vais finir les produits qu’il me reste avant :)

    Répondre
  5. Flora

    Encore un article engagé qui me parle. Et très bien écrit.
    Je n’ai jamais aimé les cotons démaquillants, même lorsque j’étais ado et me débarbouillais la face, j’utilisais le lait démaquillant à la main ou avec un gant réservé à cet usage, je trouvais que le coton arrachait et répugnants ceux usagés les rares fois où j’ai bien dû tenter la chose (ce machin immaculé qui devient tout cracra, eurk). De même lorsque j’applique mon hydrolat, c’est à la main, propre évidemment hein, pas avec un coton – et en plus, je trouve que la majorité du produit « part » dans le coton et pas sur ma peau.
    Pareil pour le lavage en général, les savons saf et les shampooings solides sont irréprochables à tous niveaux, et tellement pratiques !, pourquoi s’embêter à acheter des bouteilles en plastoc de 150 ml qui viennent parfois de l’autre bout du monde et par avion? (oui, je n’aime pas I-herb, j’assume).
    Pour l’épilation, j’ai un appareil braun qui date de 2006 et que j’utilise toujours sans souci. Il fait rasoir, je n’ai donc pas d’autre rasoir. Avec le temps, c’est vrai que les poils repoussent moins nombreux ou alors, il fait accepter de les porter fièrement, chose que je ne veux simplement pas.
    Concernant les déos, j’avais une pierre d’alun mais consciente des questionnements qui se posent sur celle-ci, j’utilise aussi mon déo maison inspiré de la liste inci des fameux soapwalla. J’ai tenté quelquefois d’appliquer juste un peu de vinaigre blanc sous les aisselles, et bien, ça marche plutôt bien en fait (à condition d’être déjà une habituée des déos « natures » et d’avoir comme moi, une transpiration tout ce qu’il y a de plus normale).
    Et oui! Oui, à la récup et au fait maison! Le marc de café est un ami méconnu qui ne veut que du bien à votre peau. Et bien utilisé il débouchera aussi vos canalisations, c’est un ami polyvalent ! Ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres.
    Par contre, ma brosse à dents est une classique. Dans l’idéal, j’aimerais trouver un autre objet usuel que la brosse à dents pour mon hygiène buccale mais ce n’est pas évident du tout.
    Voilà pour mon pavé du jour!
    Bel article Julie. Et pi, tes photos sont très léchées.

    Répondre
    1. Julie Auteur de l’article

      Merci pour ton « pavé », j’adore lire vos expériences, c’est toujours très enrichissant! =) Et effectivement si je n’ai pas parlé du marc de café dans l’article je l’utilise moi même. C’est un allié de taille pour avoir un corps tonique et tout doux! =) A bientôt <3

      Répondre
  6. Julia

    Merci beaucoup pour cet article si riche en bonnes adresses et bons conseils !
    Je me permets d’ajouter une autre astuce: on peut également facilement supprimer les Cotons-Tiges, si plein de pesticides et si polluants… Je me lave les oreilles sous la douche, avec mon petit doigt, et cela marche tout aussi bien, cela n’agresse pas mes oreilles et n’enlève pas la cire qui protège nos oreilles, seulement ce qui dépasse et n’est pas gracieux. :)

    J’aurais besoin d’un avis au sujet des cotons lavables. J’en ai offert à ma Maman à Noël et elle en est très contente. Toutefois, moi, je n’utilise des cotons que pour retirer mon vernis. Je me lave et me démaquille au savon et à l’eau ou bien à l’huile de coco (très bon démaquillant !). Un paquet de coton me fait donc plusieurs mois car je ne me mets pas de vernis tous les jours (à ce sujet, je vous conseille la marque Zoya, écologique, excellente tenue, et qui ne contient PAS 5 des produits les plus dangereux pour la santé habituellement présents dans les vernis (je suis incapable de me souvenir de leurs noms)). Pensez-vous que les cotons lavables puissent supporter le vernis, ou pas ?… C’est vraiment ce qui me fait hésiter car c’est la seule raison pour laquelle j’en achète encore…

    Merci pour vos conseils !
    Julia

    Répondre
    1. Julie Auteur de l’article

      Oui effectivement tu as raison j’ai oublié de parler des cotons tiges! ;-) A la maison je pourrais tout à fait m’en passer personnellement mais ce n’est pas le cas de Monsieur alors je les prends Bio, je trouve que c’est un minimum.

      S’agissant du vernis à ongles, personnellement je te conseille pas vraiment les cotons lavables pour le retirer. J’ai déjà essayé et ils sont restés tâchés et l’odeur du dissolvant s’en va difficilement. Je t’avouerais que comme je n’en porte plus, je n’ai plus ce problème. Mais si tu en portes peu souvent, comme une autre lectrice l’a évoqué plus haut, pourquoi ne pas avoir d’un coton des lavables pour ton visage et de l’autre des cotons jetables pour ton vernis? ça peut être un bon entre-deux =)

      Répondre
    2. gwladys

      Moa moa j’ai la solution: pour le vernis j’utilise….des vieilles chaussettes .
      Ca ira à la poubelle de toute façon! on peut utiliser à peu près tout type de tissu de vêtements, draps bons à jeter, et même les découper en forme de disque pour faire plus classe mais je vois pas trop l’intérêt

      Et pour les oreilles il existe des cure-oreilles en métal.

      Répondre
  7. Pure epicure

    Salut Julie,
    Je trouve ton article hyper intéressant sur le fond. Tout ces petits trucs au quotidien sont géniaux. Je suis moins convaincue par la forme  » pourquoi ne pas… », « y’ a qu’à … ». Ce n’est pas méchant mais j’ai du mal en général avec ce discours. Je préfère « voici ce que j’essaie de faire », « je partage mes petits trucs ». Surtout que dans le fond je pense que c’est ce que tu essaies de faire.
    Ceci dit tu es une fille très investie et positive, et tu m’as convaincue d’essayer de reessayer les cotons lavables (j’ai du mal, je prends des jetables de ma biocoop).
    Pour ma petite contribution j’ai enfin (je sais pas pourquoi mais je n’osais pas) une coupe menstruelle, je garde mes tampons natracare exceptionnels.

    Bises.

    Répondre
    1. Julie Auteur de l’article

      Merci pour avoir donné ton avis de façon intelligente et constructive. Je suis ouverte et à l’écoute de toutes les remarques du moment qu’elles soient soulevées sans agressivité! =) Pour m’expliquer (si tant est qu’il y en est besoin ^^), j’ai employé ce ton tout simplement parce qu’il ne s’agit que de suggestions et d’idées que je n’utilise moi même pas à 100%. J’ai donc voulu rester « généraliste » et ne pas me cantonner à mon expérience personnelle stricto sensu. A bientôt! =)

      Répondre
  8. juliette

    Wouhaa! Quel article! Quel travail encore une fois! Je suis absolument fan de ton blog.
    Toujours de belles intro, de belles transitions, tu donnerais presque l’impression que ce n’est pas travaillé tellement c’est fluide , facile à lire et pourtant plein d’informations. Toujours accessible, toujours une note d’humour , et surtout authentique.
    Et sur le contenu, que dire.. c’est complet, précis, tu mènes de vrais enquêtes à ton échelle, tu argumentes. En plus, ton blog est beau beau beau! Premier post ici, mais il faut rendre à césar ce … BRAVO et MERCI!!

    Juliette

    Répondre
    1. Julie Auteur de l’article

      Merci pour tes gentils mots qui me font vraiment plaisir. Je travaille de nombreuses heures sur certains billets (comme pour celui-ci) et j’apprécie particulièrement que ce soit ces billets qui attirent le plus votre attention! =) A bientôt Juliette <3

      Répondre
  9. Bulle_Virtuelle

    C’est toujours un plaisir de te lire, encore un article très intéressant ! Il faudrait que j’abandonne mes cotons classiques pour des lavables. Je suis une fan de l’épilateur. Bon week-end.

    Répondre
  10. Pauline

    Super article !
    J’ai commandé le déo solide de Lamazuna sur l’e-shop Happy Léon, je le teste dès aujourd’hui. J’espère vraiment qu’il me sauvera la vie. Je regrette de ne pas avoir commandé le dentifrice avec, ça fait deux fois que je commande sur Happy Léon et que je me rends compte que j’aurais bien pris des trucs en plus… donc je vais finir mon tube de Logodent avant de voir. Est-ce que le dentifrice de Lamazuna est frais en bouche ?
    Ici, je me maquille si peu que je me démaquille avec les mains et de l’huile, mais les lingettes Les Tendances d’Emma me font trop envie ! J’avais celles de Lamazuna mais je n’aimais pas du tout la texture, qui était assez désagréable et pas du tout absorbante.
    En tout cas tous ces petits conseils sont bien utiles pour les débutant-e-s comme pour les plus averti-e-s ! Tu connais les oriculis de Lamazuna, qui remplacent les cotons-tiges ? Ca m’intrigue mais je n’ose pas y passer ;)
    A bientôt !

    Répondre
    1. Julie Auteur de l’article

      Coucou Pauline! =) Le dentifrice Lamazuna n’est pas assez frais en bouche à mon goût. Je ne sais plus où j’en avais fait mention mais personnellement lorsque je veux avoir une haleine extra fraîche je verse une goutte d’huile essentielle de menthe poivrée sur ma brosse à dent après l’avoir frottée sur le dentifrice et le tour est joué! ;-) Et ouiii je connais les oriculis mais je ne les ai pas encore adoptés moi même et j’ai oublié d’en parler dans l’article, vous avez été plusieurs à rectifier le tir dans les commentaires, c’est chouette! ;-) A bientôt <3

      Répondre
  11. Skull and Beauty

    Je suis comme toi, j’essaie de réduire les déchets mais la salle de bain reste un endroit difficile, vu que comme toi j’aime tester aussi. ..
    J’en avais parlé sur mon blog, comme toi, j’utilise les cotons lavable des tendances d’Emma, je fabrique des cosmétiques de bases car je ne ne veux pas stocker moultes ingrédients,donc je reste slow. Je bannis les cotons tiges aussi, j’ai un cure oreille,et la plupart du temps, je touche pas a mes oreilles. .. comme toi, j’ai un rasoir à tête changeable ,un épilateur électrique, du papier WC recyclé. …. faut que je m’intéresse aux brosses a dent maintenant

    Répondre
  12. Vespera

    Youhouu ! super article !! Deuxième réaction ici, et sur un blog en général.. que m’arrive t-il ? =)
    minute groupie = oui j’adore ton blog, car tous tes articles me parlent car on a la même vision des choses, véganisme, impact écolo.etc. Je kiff.
    Ça c’est fait :p
    J’ai également les Tendances d’Emma pour moi dans la salle de bain avec 4 autre d’une marque dont je ne me souvient pas (super utile) acheté à Biocoop. Ceux là on pas bougé d’un iota, comparé à ceux des TdE qui ont un peu bougé mais rien de bien méchant. Ma fille aussi à ses carrées et gants de change et c’est au poil.
    La brosse à dents, j’ai le système où ne change que la tête, acheté à Biocoop de chez Monte Bianco et c’est vraiment nickel.
    A faire attention toutefois à la brosse car ils ont des poils nylon et du naturel en poil de je ne sais quel animal.
    Les poils de la tête tiennent très bien et sont bien résistant, car je me brosse 2x/j et je suis pas une « douce » avec !

    Le dentifrice Lamazuma me tente bien j’avoue !!aaaaaaaah je vais aller fureté sur le site =)

    Kiss

    Répondre
  13. Nathalie CookieetAttila

    Cet article m’inspire vraiment! Que de bons conseils. Le zéro déchet me semble difficilement envisageable pour moi mais je pense me tourner vers les cotons réutilisables et la cup menstruelle, par exemple. Je privilégie déjà les savons solides même si j’aime encore utiliser un après shampoing classique une fois de temps en temps. Difficile de se remettre en question après avoir vécu pendant tant d’années dans ce monde d’hyper consommation et de « je ne réfléchis pas à ce que deviennent mes déchets ». Un petit effort par ci, par là, ça ne peut être que positif. Comme je disais, cet article m’inspire vraiment. Merci!
    Je m’en vais découvrir ton blog et lire tes autres articles! :)

    Répondre
    1. Julie Auteur de l’article

      C’est exactement ça, « un petit effort de-ci de-là ». Comme je le dis souvent, il faut vraiment y aller à son rythme et en fonction de ses envies. Si la restriction est signe de frustration c’est qu’on y va trop rapidement ou que ce n’est pas la bonne manière de procéder! ;-)

      Répondre
  14. Anne-Sophie d'Ainhoa

    Merci pour cet article très utile!
    J’essaye aussi de réduire mes déchets et le nombre de produits dans ma salle de bains. Perso, j’utilise les carrés lavables pour le change de mon fils, au moins ils ne se désintégrent pas sur ses fesses;)
    J’envisage d’acheter le petit instrument de Lamazuna pour me nettoyer les oreilles et j’utilise des lingettes en bambou pour terminer mon de maquillage à l’huile.

    Répondre
  15. Alice

    Bonjour !

    Tout d’abord, merci pour cette article très intéressant !
    Pour reprendre les propose d’Annie, je suis aussi assez méfiante sur la question du travail pénitentiaire. Je suis juriste (aussi ;) et je connais bien la question : les détenus sont payés entre 1,92 et 4,35 euros de l’heure, quand ils sont payés à l’heure. La plupart du temps et surtout pour ce genre de production, ils sont payés à la pièce, ce qui fait une rémunération annuelle autour des 80-100 euros. Ils n’ont aucun aucun droits sociaux, pas de couverture sociale, pas de contrat de travail, aucun droit à une représentation syndicale, pas de CHST, pas de recours prud’homaux sur leurs conditions de travail, ils cotisent à la retraite pour moitié moins qu’un salarié libre pour du temps plein,… Enfin bref, ce n’est pas tout rose et si le discours de l’entreprise peut bien sûr être sincère, il ne faut pas oublier qu’elle y trouve aussi son compte, et plus que les détenus !
    Mais ce n’est qu’une petite remarque (il en faut bien!)

    Merci tout de même pour tes conseils et ton blog que je lis depuis peu avec attention et qui est très inspirant ! :D

    J’essaye de faire mes cosmétiques moi même, par contre impossible de trouver un anti cernes bio très couvrant, lumineux et qui ne file pas dans les plis, alors si jamais l’une de vous a une idée ! Car les faits maisons ont toujours quelque chose qui ne va pas et comme je n’utilise aucun autre produit pour le teint…

    Pour le déodorant, j’utilise pour ma part du bicarbonate de soude (encore lui !). J’en mets un peu sur mes doigts et je masse mon aisselle avec. Et ça marche plutôt très bien, même si je ne l’ai pas encore testé quand il fait très chaud !

    Si l’une de vous a essayé la cup, qu’en a t-elle pensée ? Ca m’intrigue cette petite chose …

    Répondre
    1. Julie Auteur de l’article

      Coucou Alice. Concernant ta remarque sur le travail des détenus, je suis moi même consciente que cette « pratique » permet à l’entreprise de réduire ses coûts. Mais comme je l’ai fait remarquer plus haut, je trouve dommage de vouloir systématiquement « chercher la petite bête » en « descendant » une marque éthique pleine d’initiative ;-) Pour la coupe, j’en parle dans cet article sous lequel plusieurs lectrices partagent leur expérience : http://friendly-beauty.com/2014/04/24/les-filles-il-faut-vraiment-quon-parle/ Je te laisse aller le lire si cela t’intéresse! =)

      Répondre
  16. Morgan Tookers

    Super article, comme toujours!

    En ce moment tout le monde parle décidément de Lamazuna, j’ai de plus en plus envie de tester leurs fameux dentifrices! J’ai leur déodorant et même s’il est efficace au bout de plusieurs jours consécutifs d’utilisation il m’irrite vraiment les aisselles, je suis obligée d’alterner avec un autre du coup. Je crois que c’est le bicarbonate de soude qui ne me convient pas, c’est le premier ou deuxième ingrédient il me semble.
    Ta photo avec les savons donne tellement envie!
    Je crois que je vais me pencher sur la question de la brosse à dent aussi, j’ai hâte de savoir si tu as pu trouver une autre alternative plus convaincante!

    Plein de bisous!

    Répondre
  17. axelle et ses caprices

    Bientôt quelques mois que je suis passée aux cotons lavables, et je trouve ça super pratique pour se démaquiller correctement (je me démaquille à l’huile de noyau d’abricot). J’a d’ailleurs fais un article à ce propos il y a quelques semaines sur mon blog :)
    Je ne connaissais pas du tout le principe des brosses à dents « écolo », je t’avoue ne jamais avoir cherché plus loin que le rayon de mon supermarché.
    Bisous, Axelle

    Répondre
  18. Bobette Pop'n Cuticule

    Super article, j’en suis presque au même point, manque plus qu’une brosse à dents éco :) et je confirme pour les Rennaises les savons la Dryade c’est une tuerie, bio local nature et progres

    Pour le gommage j’ai pris la brosse mais je ne suis pas encore passée au brossage à sec, juste un essai pour le moment, et c’était cool (mais j’y ai plus repensé depuis), mais pour le visage tu gommes comment?

    Répondre
    1. Julie Auteur de l’article

      Pour le visage j’utilise des gommages conventionnels puisque j’en ai encore dans mes tiroirs mais le mélange sucre + huile végétale fonctionne très bien! =)

      Répondre
  19. Bulle

    Hello,
    merci pour toutes ces pettes astuces. J’essais de passer au bio et de réduire petit à petit.
    J’aime beaucoup ce genre d’articles qui nous montre des alternatives auxquelles on ne pense pas toujours.

    Répondre
  20. Aline - Inspiré et Créé

    Déjà adopté la plupart des astuces: cotons démaquillants lavables, produits solides (shampoing et bientôt dentifrice), gommage? je n’en fais pas xD mais je vais bientôt commencer le brossage à sec pour son action thérapeuthique, rasoir à tête interchangeable, fait!
    Il n’y a que la brosse à dent écolo que je compte adopter dès mon prochain passage au Biocoop!

    Répondre
  21. Ariane Fravala

    Merci pour cet article vraiment complet et intéressant. J’ignorais qu’on pouvait se procurer des cotons démaquillants lavables, je vais surement me tourner vers cela. Dans la même lignée, je fais moi-même mes produits de soins pour les cheveux depuis quelques années. je te laisse le lien d’un petit article que j’ai fait à ce propos sur mon blog Frava et Tout ça : https://fravatoutca.wordpress.com/2015/04/27/3-masques-naturels-pour-cheveux/
    J’adore ton blog, bonne continuation !

    Répondre
  22. mamandoudouce

    J’adore lire tes articles que je trouve toujours super intéressant! Merci à toi de passer autant de temps à tout nous expliquer!

    Répondre
  23. Clao

    Je suis contente que tu parles des savons La Dryade ! Je les trouve dans ma coop vannetaise, et je suis particulièrement fan du mien, le Fée Morgane (Lait de jument, cèdre & orange sanguine. Peaux normales à tendance grasse) que je ne vois pas sur le site.
    J’adorerais convertir toute ma famille au savon solide pour le corps mais avec 3 enfants c’est difficile car les 2 plus jeunes oublient systématiquement de le laisser sécher, le font tomber dans leur bain quand ils ne prennent pas de douche etc… Je vais finir par y arriver ! Dans l’attente c’est gel douche en très grand format et flacon pompe ! Les flacons de 250 ml très peu pour moi, j’en ai racheté 2 « conventionnels » au parfum bien chimique mais rigolo pour une fois, ça ne m’était pas arrivé depuis 2-3 ans et je pense que ça va me reprendre quelques autres années avant de refaire cette bêtise : le 1er flacon a fait 2 jours, mal fermé il s’est vidé :-( Ça fait plusieurs années que je me tiens aux grands formats et recharges, à défaut de solide j’essaie limiter la casse.
    J’aime beaucoup cet article, tu l’as déja lu ? : http://www.nelly-cosmetique.com/2014/11/22/liquide-vs-pain-moussants/

    Répondre
    1. Julie Auteur de l’article

      Idem à la maison, le chéri est moyennement fan des savons solides alors j’achète des énormes bidons! J’utilise des petits formats lorsque j’en reçois pour le blog mais ça s’arrête là ;-)

      Répondre
  24. Une fille d'avril

    Merci pour ces bonnes idées !
    J’ai entamé une démarche de réduction des déchets dans la salle de bain depuis quelques mois, en utilisant une éponge Konjac pour le visage au lieu des cotons, en passant au savon solide, et en arrêtant d’acheter plein de produits/cosmétiques inutiles. Je suis contente de voir que dans mon entourage d’autres personnes sont également sensibles à ce sujet, ça permet d’échanger des idées !

    Répondre
  25. Cassandre

    Bonjour, j’aime beaucoup utiliser des savons mais le problème c’est que je ne sais jamais où les ranger, comment les laisser sécher, comment les transporter, j’aimerais savoir si vous aviez des techniques ? :) merciiii

    Répondre
    1. Julie Auteur de l’article

      Moi je les fais sécher sur des petites planches en bambou ajourées et je n’ai pas de soucis =)

      Répondre
  26. Les bulles d'inspiration d'Helychrise

    Tout pareil chez moi excepté la brosse à dent…. Il va falloir que je m’y mette.

    Concernant les shampoings solides de Lamazuna, tu en penses quoi après plusieurs utilisations?
    J’ai essayé pas mal de shampoings solides et décidément je n’arrive pas à trouver le même effet voire mieux qu’avec un shampoing ultra doux sans sulfate, bio et nature et progrès.
    Je teste actuellement celui de Douce nature, mais pas encore convaincue. J’ai toujours une sensation de cheveux gras en haut du cuir chevelu après son utilisation….

    Répondre
    1. Julie Auteur de l’article

      Je ne vais pas le cacher je pense que je suis comme toi, il y a un petit quelque chose qui me chiffonne avec les shampoings solides sans que je ne sache vraiment ce que c’est ^^ Je ne sais pas… La texture de mes cheveux est différente suivant que je les lave avec un shampoing liquide ou solide =)

      Répondre
      1. Les bulles d'inspiration d'Helychrise

        Je n’arrive pas à savoir non plus….ça m’énerve (!) car les compos sont généralement meilleures que les shampoings liquides et sont donc ultra doux. En plus, je préfère le solide en cosmétiques.

        Par contre sur des cheveux courts, ça marche presque mieux qu’un shampoing liquide. Mon homme me sert de cobaye (hé hé!) : il a les cheveux épais et secs et les shampoings solides lui donnent un effet gainant. Son préféré pour l’instant est celui que l’on utilise actuellement, de Douce Nature.

        Bises

        Répondre
  27. Erika

    Hey ! J’voulais juste dire que c’était un article super cool, et que j’étais ravie (et à la fois déjà fatiguée :D) de voir à quel point le monde de l’éco-responsabilité est vaste ! Que de choses à découvrir et à améliorer, pour les autres et pour soi-même aussi ! C’est génial ! Hymne à la joie #contente \o/

    ps : pourquoi pas aroma-zone ? Pour plutôt privilégier le super local ? (je sens que la réponse va me chiffoner, un gros colis de chez eux arrive chez moi demain :x)

    Répondre
    1. Julie Auteur de l’article

      S’agissant d’Aroma Zone, premièrement j’ai été bien souvent déçue de la qualité de certains produits alors même que j’adoptais des conditions de conservation optimales. J’y achète donc certaines choses que je ne trouve pas forcément ailleurs mais dès que j’en ai la possibilité je préfère acheter chez d’autres marques. Ensuite, la boutique adopte un discours qui ne me plaît pas des masses. Je trouve qu’elle nous encourage à acquérir moult actifs dont on n’a pas forcément besoin. Pour le coup, on est très loin de l’aspect naturel / slow de la cosmétique auquel Aroma Zone se rattachait à ses débuts! Enfin, c’est une boutique qui fait beaucoup de mal aux petits producteurs français qui se donnent du mal pour proposer des produits de qualité. Elle propose des prix défiants toute concurrence qui sont certes bons pour le porte monnaie des consommatrices mais particulièrement dévastateurs pour ces distilleries qui ne peuvent pas se permettre de s’aligner. Voilà tu sais tout =)

      Répondre
  28. Ellana

    Très sympa cet article !
    Je passe peu à peu à la brosse pour le lavage, mais je ne peux me passer d’un gommage maison découvert il y a presque 5 ans : le lait et la poudre d’amande. C’est ultra gourmand (on peut même manger s’il en reste looool), ça gomme en douceur et ça hydrate en même temps, un bonheur !

    Répondre
  29. Pacouette

    J’ai testé le dentifrice solide Lamazuna… Je n’ai pas DU TOUT aimé :(…
    Ce n’est pas pratique à utiliser. Le goût est pas terrible, on a parfois l’impression d’avoir de la soude dans la bouche.
    Il est TRES TRES TRES CHER pour ce que c’est… Et on en perd beaucoup à l’utilisation lorsqu’il n’est plus sur le batonnet.
    Je déconseille fortement.

    Répondre
    1. Julie Auteur de l’article

      Hé bien, je ne sais pas si tu es tombée sur une « mauvaise » série mais moi je l’adore et il surpasse largement tous les dentifrices naturels que j’ai pu utiliser jusqu’à présent! Certes il n’est pas très frais en bouche mais de là à dire que le goût n’est pas terrible… Et au contraire, je le trouve particulièrement économique! Il en faut pour tous les goûts comme on dit ;-)

      Répondre
    1. Julie Auteur de l’article

      Oui j’ai découvert cette marketplace il y a peu de temps, c’est formidable, du beau boulot! ;-)

      Répondre
  30. Jennysioux

    Et bien grâce à ton article, je me suis laissée tenter par le kit de test des carrés démaquillants et une serviette pour les cheveux che les Tendances d’Emma. Je ne suis pas une grande consommatrice de coton mais si je peux encore plus réduire ma conso, je vote pour ! Merci pour cet article !

    Répondre
  31. Ping : Un invincible été » 5 astuces express pour consommer plus écolo

  32. Rêve

    Bonjour Julie!
    J’ai découvert ton blog il y a peu, en me renseignant sur le brossage à sec, et profitant d’un long weekend, je viens de lire toutes tes archives! J’aime beaucoup ce que tu dis, et la façon dont tu le dis.

    Je me suis récemment convertie au savon solide, suis adepte depuis très longtemps des HV et HE, je me sers de bicarbonate de soude ou de miel pour mes gommages, de noix de lavage pour la lessive (une fois le paquet fini, je passerai ou savon ou à la cendre, qui viendront de nettement moins loin!) et de vinaigre blanc en guise d’adoucissant, et de dernière eau de rinçage pour mes cheveux, mon ràl préféré est un Benecos…. Je m’arrête là, mais tu comprends pourquoi ton blog me « parle » autant!

    Là, j’ai vraiment envie de passer aux cotons lavables, aux produits Novexpert, et à l’extracteur de jus (dans un ordre progressif au niveau du prix…), grâce à toi!
    Tu es ma jolie découverte du mois d’avril 2015!
    Merci à toi et à très bientôt!

    Répondre
  33. Amelie

    Super article (et très bon blog au passage !). Moi j’ai opté pour les brosses à dents Monte Bianco et même si c’est encore en plastique, j’en suis très satisfaite ! Surtout que tu peux choisir la dureté des poils des têtes interchangeables, ce qui te permet en cas de saignements ou d’aphtes de changer de tête pour un poil plus « sensitive » le temps que ca passe ;)

    Les carrés d’Emma, un classique dont je suis extrêmement satisfaite aussi !

    Pour compléter ton article (même si tu en as déjà parler), la fameuse Cup qui permet de réduire considérablement ses déchets, ainsi que les mouchoirs en tissus. Plus ils sont jolis, plus on a envie de les utiliser ;)

    Répondre
  34. Ping : Coups de cœur de Mai – Lisebery

  35. Anne-Laure.T

    Perso, je suis adepte des tendances d’emma (coton a demaquiller +pareo et serviette a cheveux), sauf pour le vernis ou je prends du jetable. Pour le savon, je suis revenue au liquide pour la douche car j ‘ai trouve des bidons de 1L sans huile de palme dans la composition en pharmacie, avec parfums aux HE. Les savons secs (sauf alep) contiennent presuqe tous de la palme, même la savon de marseille. Palme même bio : trop d’impacts sur l’environnement. Pierre d’alun en deo, cup depuis quelques mois (encore reticente pour les serviettes lavables). J’ai utilise des couches lavables pour ma 2ieme fille. Epilateur electrique et pince a epiler ; pas de rasoir pour eviter les poils incarnes et la repousse + epaisse.
    Je vais piocher des idees ici : brosse a dents, par ex.

    Répondre
  36. Mariposa

    Je viens tout juste de passer aux cotons lavables et je dois dire qu’il faut un peu le temps de changer les habitudes… J’en ai jeté par inadvertance dans la poubelle, heureusement je m’en suis rendue compte à temps ! Et puis, j’ai un petit souci au niveau du lavage, il est conseillé de les laver à 40° mais je ne fais aucune lessive à 40° (c’est soit 30° ou moins soit 60°). Bref, j’imagine que si on conseille 40°, c’est qu’il faut éviter les températures plus basses mais de là à passer à 60°…
    J’ai aussi récemment acheté le shampoing Lamazuna et je dois dire que je l’adore ! Par contre, lors de ma commande (encore merci pour le code sebio) le déo n’est plus en stock :( .

    Répondre
  37. Chloé

    Bonjour Julie !
    Je viens de lire ton article que je trouve vraiment très intéressant. Pour ce qui est de l’épilateur, on m’a offert un Braun à Noël 2005, cela va faire bientôt 10 ans et il fonctionne toujours aussi bien sachant que je m’en sert une fois par mois pour mes jambes. C’est vraiment un très bon produit et j’espère qu’il me fera encore quelques années !!!
    Voici celui que j’ai : http://www.super-epilateur.com/braun/braun-silk-epil-2170.html
    En tout cas, je pense sérieusement me mettre aux cotons en tissus !
    Merci pour toutes ces informations
    Chloé

    Répondre
  38. Ping : Un an au naturel, petit bilan et présentation | Caprices, des bouquins, et des tas d'autres choses

  39. Laetitia

    Bonjour Julie, ton article est vraiment très intéressant. Je cherche également de plus en plus à réduire mes déchets et ton expérience me donne des idées en plus. Cela fait quelques mois que j’utilise les carrés démaquillants lavables et j’en suis très satisfaite. Je suis soulagée de ne plus jeter et polluer autant. J’ai également adopté la cup pour ne plus utiliser de tampons et serviettes qui sont autant polluants pour la planète que nocifs pour le corps. Je pense maintenant régler le problème de la brosse à dents (j’ai déjà remplacé mon dentifrice par un bio, c’est déjà une 1ère étape). Pour l’épilation, c’est soit épilateur électrique, soit cire naturelle au sucre. Je suis également passée au déodorant crème mais j’aimerais aller plus loin et tester le solide… J’y vais petit à petit, en adaptant ma routine dès que possible.
    Ce qui est frustrant chez moi, c’est que j’ai beau parler et informer ma famille (avec qui je vis encore) ils n’en ont pas grand chose à faire. Quand j’achète un produit bio ou que je donne des astuces, dès que le produit est fini ou que je ne suis pas là, pouf, on reprend du conventionnel « parce que c’est plus facile à trouver ». Tout le monde n’est pas prêt à faire des efforts apparemment… Je trouve cela dommage.
    Merci pour ton article en tout cas, je vais le faire lire chez moi, on ne sait jamais que ça les fasse réfléchir un peu ;-)

    Répondre
  40. Aurelie

    Bonjour,

    Je suis moi aussi dans une démarche de réduction de mes déchets depuis presque un an, et dans la salle de bain, j’ai été assez surprise de la facilité de changer mes habitude !
    J’ai tout de suite adopté le dentifrice maison au bicarbonate, le savon solide, le shampooing solide également et le déodorant solide (que j’ai testé chez Lamazuna, et il s’avère très efficace !).
    Merci de parler de ce mode de vie, qui prend de jour en jour de l’importance, et sensibilise les gens !
    bonne continuation!

    Répondre
  41. Mathilde

    Bonjour Julie,

    Je relis ton article, et je me demandais si tu connaissais des shampooings/dentifrices solides adaptés aux enfants de moins de 3 ans et aux femmes enceintes ? Chez Lamazuna, tous les produits contiennent des huiles essentielles, il est donc mentionné que c’est déconseillé aux enfants et femmes enceintes ou allaitantes. J’ai donc du mal à trouver des trucs plutôt sympa pour ma fille…
    Si jamais tu as une piste, je suis preneuse ;-) Sinon, je trouve ton article très intéressant!

    Répondre
  42. Julie de Écolorée.com

    Coucou !

    Je rajouterai juste 3 petites choses pour une salle de bain 100% zéro déchet (alors ça a peut-être été dit dans les commentaires mais j’avoue ne pas les avoir tous lu) :
    -Une cup pour ne plus acheter (et jeter) de tampons et de serviettes
    -Un cure-oreille pour ne plus utiliser les cotons tiges et protéger ses oreilles
    -Des mouchoirs en tissus pour dire « au revoir » aux mouchoirs jetables

    Je ne sais pas si tu as déjà essayé tout ça, mais je te promets que ça fonctionne bien ;)
    Sinon c’est un super blog, j’adore même si je suis pas totalement d’accord sur Aroma-zone mais c’est une autre histoire.

    Merci et belle journée !

    Julie de Écolorée.com

    Répondre
  43. bibiecherie

    Re !
    Ça y est, j’ai lu tout ton article et tes renvois d’articles. C’est très complet et agréable à lire.
    Pour réduire mes déchets, comme toi, je fabrique mes produits (gommage, masque, shampoing, déodorant, dentifrice. ..lessive, produit lave vaisselle. …) Je ne me suis pas mise au savon fait maison, je cherche un après shampoing qui me convienne et j’aimerai sincèrement trouver une alternative au papier wc … si quelqu’un aurait une idée?
    Encore bravo à toutes et à tous pour votre empreinte écolo.
    Belle journée

    Répondre

Laisser un petit mot

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *