BILAN LECTURE #1

IMG_9647Malgré le soleil qui persiste, je crois que ma crève carabinée de ces derniers jours m’a rappelé que l’automne était bel et bien là, prêt à déployer son manteau rougeoyant de feuilles mortes jonchant le sol tel un matelas moelleux. Comme je vous le disais dans cet article, j’ai décidé de me remettre à la lecture cet été. Je m’y suis vraiment remise début août et j’ai tellement apprécié ces retrouvailles que j’ai englouti pas moins de 6 livres en 1 mois et demi. Ce sera peut être peu pour certain(e)s mais lorsqu’on sait que je jongle entre le blog, la chaîne Youtube, le boulot et la vie perso, je crois que c’est déjà pas mal! ;-)

Comme mes posts livres sur instagram attirent toujours pas mal de commentaires / recommandations, je me suis dit que partager mes ressentis post-lecture pourrait vous intéresser, tout du moins en intéresser une partie d’entre vous. N’hésitez pas à me dire si c’est le cas ou bien si je me trompe royalement (parce que dans ce cas, il est bien entendu inutile que je poursuive cette série de bilan lecture, saison après saison ^^’)

Demain j’arrête de Gilles Legardinier

★★★★☆

IMG_9657Résumé – Sortant d’une rupture douloureuse, Julie va rapidement développé une obsession pour un nouveau voisin de son immeuble au nom aussi rigolo qu’étrange : Ricardo Patatras. Ces dernières années, elle a eu l’occasion de faire des trucs franchement stupides : enfiler un pull en dévalant des escaliers, réparer une prise électrique en tenant les fils entre ses dents. Et sa nouvelle lubie va même l’amener à se coincer la main dans la boîte aux lettres de ce fameux voisin en voulant espionner son courrier. Mais tout cela n’est rien comparé aux choses insensées que Julie va tenter pour approcher cet homme dont elle veut percer le secret. Intriguée et attirée par cet inconnu dont elle ignore tout, elle va prendre des risques toujours plus délirants jusqu’à ce qu’elle perce enfin le secret du beau Ricardo.

Mon avis – Envie d’un roman léger et drôle pour décompresser? Celui-ci est fait pour ça! Très facile à lire, il mêle une grande louche d’humour, une cuillère d’émotion et une pincée de suspense à la perfection. Tous les personnages sont attachants et leurs liens respectifs avec Julie, l’héroïne, sont à la fois justes et touchants : l’amitié sans faille avec Xavier et Sophie; le côté maternelle avec Madame Bergerot, la boulangère; le côté « grand-maternelle » avec Madame Roudan la voisine. Chacun est dépeint avec beaucoup de tendresse et d’humanité. La fin est, je trouve, très belle et très surprenante à la fois. En somme, une jolie histoire sentimentale emprunte d’humour, mais avec une pincée de bons sentimens en trop (surtout à la fin) qui lui vaut une étoile en moins.

Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates de Mary Ann Shaffer & Annie Barrows

★★★★★

IMG_9651RésuméAu sortir de la Seconde Guerre mondiale, Londres se relève douloureusement et Juliet Ashton, jeune écrivain, cherche un sujet pour son prochain roman après le succès de son premier livre : Izzy Bickerstaff s’en va-t-en guerre. Par le plus grand des hasards, un livre dont elle s’était séparée quelques années auparavant, Les essais d’Elia – morceaux choisis de Charles Lamb, va atterrir entre les mains de Dawsey Adams, un habitant de l’île de Guernesey. Ce dernier va lui écrire, Juliet va lui répondre, et s’en suivra une correspondance riche entre cette dernière et plusieurs îliens de Guernesey. Juliet va alors découvrir l’existence d’un club de lecture, le fameux cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates, et pense désormais tenir le sujet de son prochain livre. Son enthousiasme est tel qu’elle décide même de se rendre sur l’île pour enfin rencontrer toutes ces personnes avec qui elle correspond depuis plusieurs semaines.

Mon avis – Au départ un peu « gênée » par le caractère épistolaire du roman avec lequel je ne suis pas toujours à l’aise, j’avoue avoir mis un peu de temps à me retrouver parmi la multitude des personnages qui y sont présents. Avec le recul, je crois que deux lectures ne sont pas de trop pour bien s’imprégner du rôle et du caractère de chacun (ou bien une lecture d’une traite, ce que j’ai quasiment fait). Autant j’avais éprouvé beaucoup d’attachement pour les personnages de Demain j’arrête, autant il y a dans ce roman quelque chose de plus profond, de plus « vrai ». Le fait que chacun confie des morceaux de vie, parfois en détails, à Juliet Ashton confère au roman un côté intimiste qui rend ses protagonistes non seulement attachants mais aussi émouvants.

On a alors qu’une seule envie : nous rendre nous aussi sur l’île de Guernesey pour faire connaissance avec la fantasque Isola Pribby, le timide Dawsey, le touchant John Booker… Les détails parfois sordides sur leur vie durant l’occupation sont à la fois poignants et réalistes. J’ai également aimé le fait que l’auteur ait pris soin de montrer une autre face de l’occupation qu’on oublie parfois un peu : les allemands parfois plus affamés que les « occupés » eux-même, des allemands gentils et compatissants qui n’avaient pas forcément choisi d’être là… Un roman épistolaire touchant et puissamment riche en émotions, que je vous conseille très fortement.

Juste avant le bonheur de Agnès Ledig

★★★★☆IMG_9659Résumé – Julie, jeune caissière de 20 ans, élève seule son fils Lulu, l’unique rayon de soleil de sa vie. Lorsqu’elle attire l’attention de Paul, un quinquagénaire qui vient de se séparer de sa femme, celui-ci les prend sous son aile de manière désintéressée et les invite même à venir passer quelques jours de vacances avec lui dans le Morbihan en Bretagne, dans sa maison de bord de mer. Jérôme, le fils de Paul, est également de la partie. Paul espère d’ailleurs que ces quelques jours lui feront du bien, car il a du mal à refaire surface depuis le suicide de sa femme. Peu à peu, la présence du petit Lulu amène tendresse et optimisme dans ce trio malmené par la vie.

Mon avis – A la lecture de son résumé, je ne m’attendais pas à lire un roman aussi poignant et violent sur le plan des émotions. Au départ un peu décontenancée et sceptique par un côté « trop beau / trop mélo », j’ai finalement sauté à pieds joints dans cette histoire puissante et profonde où des personnages, meurtris par la vie chacun à leur façon, se soudent et se reconstruisent ensemble, petit à petit. Je pense que comme beaucoup de lecteurs, j’ai été sonnée et abasourdie par la suite imaginée par Agnès Ledig alors que j’avais déjà imaginé la fin du roman au bout de quelques chapitres. Dire qu’il s’agit là d’un grand livre serait peut être exagéré de ma part mais j’ai littéralement adoré la plume de l’auteur, fine et emprunte de métaphores très douces, justes et bien choisies. Une histoire aussi belle qu’atroce, à lire avec une boîte de mouchoirs (ou 2 pour celles et ceux qui ont la larme facile). C’est, à coup sûr, le livre qui m’a le plus marquée depuis que j’ai repris assidûment la lecture.

Complètement cramé de Gilles Legardinier

★★★★★IMG_9655Résumé – Andrew Blake, un chef d’entreprise d’une soixantaine d’années, décide un jour de tout plaquer. Lassé d’un monde dans lequel il ne trouve plus sa place et privé de ses proches (sa femme, Diane, est décédée dans ses bras et leur fille, Sarah, vit à des milliers de kilomètres de lui), il se fait engager en tant que majordome en France au domaine de Beauvillier, là où personne ne sait qui il est réellement. Mais il était loin de s’imaginer à quel point cette nouvelle fonction allait chambouler sa vie et celle des autres occupants du domaine.

Mon avis – Comme je vous l’ai dit plus haut, j’ai énormément aimé Demain j’arrête. Mais j’ai littéralement sur-adoré Complètement cramé! Même si j’ai un peu moins ri aux éclats (à part au chapitre 80 qui est juste extraordinaire, j’ai mis 10 bonnes minutes à me remettre du « perqué pognon à la vieille bique« ), ce roman n’en reste pas moins très drôle. Je crois que ce qui m’a plu (par rapport à Demain j’arrête), c’est qu’il a ce côté sentimental dénué de mièvreries que j’apprécie tant dans les livres. Je me suis inquiétée pour Méphisto, j’ai pleuré pour Jerry le kangourou, pour la valse d’Andrew et de Mme Beauvilliers et pour les retrouvailles avec Sarah (oui je sais, je suis une véritable madeleine).

Andrew est une personne extrêmement attachante dotée d’une grande sagesse. Ses réflexions intérieures empruntes de nostalgie et, surtout, son don certain pour rapprocher les gens avec douceur et tendresse, font de lui un être sensible et délicat qu’on aurait envie de connaître en « vrai » tant il donne l’impression d’avoir quelque chose à nous apporter. Parmi les autres personnages, même si tous ont leur place à part entière dans ce roman, je retiendrais aussi Philippe dont la sensibilité, mêlée à un manque de confiance en lui et à une pointe de naïveté, l’ont rendu très attachant. En bref, un très joli coup de cœur.

Les yeux jaunes des crocodiles de Katherine Pancol

★☆☆☆☆IMG_9664RésuméSuite à un douloureux licenciement, Antoine a beaucoup de mal à faire bonne figure. Une situation compliquée qui le pousse à quitter sa femme et à partir avec sa maîtresse en Afrique, où il va reprendre un élevage de crocodiles dirigé par des Chinois. Sa femme, Joséphine, chercheuse au CNRS, est restée en France avec leurs 2 filles et tente de refaire sa vie, en combattant ses complexes personnels.

Mon avis – Après ces 4 lectures fort agréables, j’ai eu l’impression de retomber bien bas avec ce roman que je n’ai même pas réussi à finir… Vous avez été pourtant nombreuses à me dire que vous adoriez Katherine Pancol (au point que je me suis laissée tenter par un second roman avant de lire le premier, bien fait pour l’impatiente que je suis ^^’) Je n’ai absolument pas accroché avec ce livre. Premièrement, le style. Loin de moi l’idée de jouer la jeune fille prude et bien élevée mais après la finesse d’écriture d’Agnès Ledig, je suis restée franchement gênée devant le style cru de Madame Pancol. Je ne le qualifierais pas de vulgaire mais plutôt de déplacé, voire lourdingue (on a quand même le droit à du « popaul », ahem…) Deuxièmement, et c’est ce qui a le plus chatouillé la féministe qui sommeille en moi, ce roman est truffé de stéréotypes sur les femmes et leur statut dans la société. Ce n’est bien sûr que mon avis, une impression que j’ai eu dès les premières pages du roman et qui n’a fait que s’intensifier au fil de sa lecture. La femme ne peut pas vivre seule, La femme est faite pour satisfaire les hommes, et tant d’autres idées toutes faites se dégagent de ce livre.

Bien sûr, ce langage cru est propre à certains personnages (Marcel notamment) et certains lecteurs apprécient peut être justement le côté caméléon de la plume de Katherine Pancol, capable de finesse à certains moments et de « franc-parler populaire » à d’autres. Mais de mon côté, ça ne m’a pas vraiment plu. Quant-aux stéréotypes sur les femmes, certes l’auteur ne les exprime pas « sous sa plume » mais dans les pensées des personnages. Cependant, à force de croiser ces idées toutes faites au fil des pages, j’en ai fini par conclure que Mme Pancol en était peut être convaincue elle même (rien qu’un peu au fond d’elle) et ça m’a sincèrement gênée. Bref, je passe mon tour, même si l’histoire avait l’air plutôt « haletante » et pleine de rebondissements.

La bibliothèque des cœurs cabossés de Katarina Bivald

★★☆☆☆IMG_9650Résumé – Sara Lindqvist, une suédoise de vingt-huit ans mal dans sa peau et passionnée par les livres, entretient une correspondance nourrie avec une américaine de 65 ans, Amy Harris, vivant à Broken Wheel, petite ville perdue dans l’Iowa. Petit à petit, les deux femmes s’attachent l’une à l’autre et après 2 ans d’échanges, Sara décide d’aller rendre visite à Amy. Mais lorsqu’elle arrive sur place, elle découvre qu’Amy est morte. Seule et perdue dans une ville qu’elle ne connaît pas, Sara va faire la connaissance de ses habitants et se faire de nouveaux amis. Ces derniers vont l’aider à ouvrir une bibliothèque, un peu comme un hommage à Amy. Et lorsque son visa de 3 mois est sur le point d’expirer, Sara se demande si elle veut vraiment rentrer en Suède.

Mon avis – J’avais initialement été attirée par ce roman à cause d’un bandeau rouge sur sa couverture faisant référent à l’excellent Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates (cf plus haut). Bon… Je crois qu’à cause de cette fameuse référence, j’avais placé la barre haute. Un peu trop haute. Ce livre est à mi-chemin entre le roman « classique » et le roman épistolaire. Mais deux choses m’ont gênée s’agissant du côté épistolaire. D’une part, nous avons le privilège de lire uniquement les lettres d’Amy et pas celles de Sara ce que je trouve fort dommage. D’autre part, ces lettres sont dispersées en filigrane tout au long du roman, du début jusqu’à la fin et j’avoue que ce choix de l’auteur m’a un peu décontenancée. Sur le fond, c’est un bon roman mais qui traîne trop et qui, parfois, manque un peu de cohérence. Certains passages sont trop longs à mon goût et je me suis alors ennuyée. Et puis, pourquoi diable Tom paraît-il si énervé sans raison particulière jusqu’à la fin du livre où, « miraculeusement », il retourne sa veste et se montre doux et docile?! Bon et puis une dernière chose qui me chiffonne : le remake de la fameuse scène du slow de L’homme qui murmurait à l’oreille des chevaux à la fin du roman était franchement de trop.

N’hésitez pas à me donner votre avis sur ces romans si vous les avez lus, je serais ravie d’échanger avec vous!

Et si vous avez des recommandations, je tout ouïe! =)

Passez une belle journée

28 petits mots

  1. Pauline

    Hello !
    Merci pour cet article, c’est le genre de billets que je dévore littéralement ! J’adore lire les conseils des gens et figure-toi que tu m’as convaincue d’acheter Juste avant le bonheur, qu’on m’avait déjà conseillé.
    Pour ma part j’ai a-do-ré la trilogie des écureuils de Katherine Pancol. Alors certes, j’étais bien plus jeune qu’aujourd’hui, mais après avoir eu les trois livres, je ne pense pas du tout que l’autrice ait à l’idée même rien qu’un peu que la femme est juste bonne à faire le ménage. Au contraire, toute l’histoire se centre autour de Joséphine, qui a bien plus d’un tour dans son sac ! Cela dit je pense que je comprends ta réticence et si en plus le style de l’autrice ne t’a pas plu, alors c’était inutile de continuer. Moi j’aime quand les auteurs savent nous faire voyager ici, là, d’une classe sociale à une autre, ça n’en rend le tout que plus vrai. D’ailleurs en tant qu’écrivaine, c’est super dur d’adapter son langage en fonction de qui parle dans les dialogues, et du coup je suis un peu admirative des gens comme Pancol et Rowling qui arrivent à trouver les accents et les tics de langage les plus véritables pour qu’on y croie vraiment.
    Bon et puis c’est rien que la millième fois que j’entends parler du Cercle littéraire, il va peut-être falloir que je m’y mette… mais j’avoue que le titre m’a toujours rebutée un max ! Je ne sais pas quand mais c’est sûr, un jour, je le lirai.
    Vivement ton bilan de l’automne !
    Bises.

    Répondre
  2. Sarah

    Je n’ai pas du tout aimé le livre « La bibliothèque des coeurs cabossés » notamment parce qu’elle raconte la fin d’autres livres dedans! Encore heureux que j’avais déjà lu « Beignet de tomate verte » sinon j’aurais eu la fin du livre gâchée. Bref…très déçue par ce livre dont j’avais lu pas mal de critique positif et dont j’avais été attirée par les bons retours généraux dessus. J’avais même fait une critique sur mon blog :-)

    Je dois par contre encore lire le « Cercle littéraire des éplucheurs de patates » mais pas encore pris le temps :-) Pour le moment je suis dans le nouveau de Fannie Flag « La réunion des filles de la station service ».

    Merci pour ces retours littéraires :-)

    Bonne journée

    Répondre
  3. Violaine

    Hello,

    C’est toujours un plaisir de lire un de tes articles et d’autant plus lorsque tu parles du Cercle Littéraire des amateurs d’épluchure de patate.
    J’ai adoré ce livre tellement touchant, il m’a littéralement transporté. Je ne l’avais acheté qu’à cause de son titre sans lire le résumé!
    Du coup tu m’as beaucoup tenté avec Demain j’arrête :-)
    Merci pour le partage

    Répondre
  4. Mélanie

    Hello !

    Merci pour cet article très intéressant !
    J’aime également beaucoup la lecture. Mais il est vrai que je ne prends plus vraiment le temps de le faire. Merci pour ces lectures qui m’inspirent beaucoup.

    Concernant les éplucheurs de patate, je l’avais lu étant plus jeune et dans mes souvenirs, je n’avais rien compris et pas du tout accroché x)

    Tu m’as donné envie de lire deux, trois livres, je les note donc dans ma wishlist.

    J’aime beaucoup ce type d’article, tu peux donc continuer :)

    Bisous
    Mélanie

    Répondre
  5. domi

    Bonjour.

    Bon c’est bon tu peux m’envoyer les livres, tu m’as donné envie …surtout que je suis enceinte et déjà en arrêt depuis 3mois et bébé n’est prévu que pour dbut février donc tu comprends bien que je dois m’occuper lol….bon ok j’ai pas mal lu aussi depuis 3mois et cousu aussi pour bébé mais les livres que tu décris me donnent trop envie!!!
    Merci pour cet article (et tous les autres) et j’attends donc ton colis ;-)

    Répondre
  6. Ophélie

    Ooh j’attendais avec impatience ce post pour connaître ton avis sur « miss Alabama »… ^^ peut être plus tard ^^ j’avais également beaucoup aimé gilles le jardinier. Je n’ai pas lu les autres. Mon roman favori de tous les temps est » la couleur des sentiments « , je te le conseille fortement si tu ne l’as pas lu ! Bonne journée :)

    Répondre
  7. Etoile Ôsaki

    Coucou !
    Ah merci enfin quelqu’un qui me comprend pour Katherine Pancol. Je t’avoue que je me sens un peu moins seule. Je n’ai jamais compris l’engouement autour de ses romans…
    Je suis en train de commencer « Loin de la foule déchaînée » de Thomas Hardy. J’en suis qu’au premier chapitre mais pour le moment j’ai du mal à rentrer dans le bouquin, beaucoup de descriptions pour au final, ne pas dire grand chose, aïe, aïe, aïe, ça s’annonce mal !
    Je ne sais pas si tu as lu « La vérité sur l’affaire Harry Quebert » de Joël Dicker, une petite merveille. C’est mon dernier coup de cœur littéraire et je te le conseille vivement. C’est simple, une fois le roman commencé, tu ne pourras pas le lâcher !
    Pour ma part, je note tes lectures et la prochaine fois que je passerais par la Fnac, je me laisserais bien tentée !
    Moi aussi je me suis lancée pour objectif de plus lire car je me rends compte que ça me rends heureuse.

    Bisous, bonne journée

    Répondre
  8. Leslie - Tache de Rousseur

    Je suis de ton avis pour les deux livres de Gilles Legardinier ! Complètement cramé est mon préféré aussi ! (Celui que j’ai le moins aimé est « le jaune » aka « Et soudain tout change »).

    Si tu as finalement aimé le style épistolaire mais que tu t’es perdue dans les nombreux personnages je te conseille fortement de lire « Petites recettes de bonheur pour les temps difficiles ». Je l’ai lu pour le club de lecture lancé par Victoria du blog Mango & Salt et j’ai vraiment adoré ! C’est très touchant sans être niais. On y lit les lettres de 2 femmes américaines qui attendent leurs maris partis faire la Guerre (la Seconde GM). J’en parle ici d’ailleurs si ça t’intéresse :)
    http://tachederousseur.com/2015/09/mes-lectures-1/

    Répondre
  9. Juliette B

    Très bonne idée cet article, et j’espère qu’il y en aura d’autres :).
    Petit avis personnel sur
    – demain j’arrête : absolument du même avis que toi, j’ai beaucoup aimé le côté léger du roman, beaucoup rit certaines fois et je t’avoue que de lire ton article me donne envie de le relire… Mais je pense qu’avant ça je vais me plonger dans « Complètement cramé » :).
    – juste avant le bonheur : cette année je n’ai pas eu beaucoup l’occasion de lire mais on me l’a offert à Noël et une fois commencé j’ai eu du mal à m’arrêter. Les 2 boîtes de mouchoirs étaient de mise chez moi aussi. Tellement touchée par ce roman je suis en train de lire « Marie d’en haut » d’Agnès Ledig.

    Ton article me donne envie d’enfin lire « le cercle littéraire… ».
    Voici deux petites recommandations de lecture, si ça te tente et/ou que tu ne les as pas lu :

    -« Et je danse aussi » de Anne-Laure BONDOUX et Jean-Claude MOURLEVAT : épistolaire que j’ai dévoré en une semaine, à la fin de chaque mail (oui ce ne sont pas réellement des lettres) on a envie de connaître le suivant et les personnages sont d’une beauté :), sans oublier 1 peu d’humour de temps en temps…

    -« Un avion sans elle » de Michel BUSSI : idem, roman dévoré en une semaine, complètement différent, classé dans les policiers chez mon libraire même si je ne le mettrais pas dans cette case. C’est l’histoire d’un crash aérien avec 1 seul survivant : 1 nourrisson de quelques mois que 2 familles vont se disputer pendant des années. Le roman se déroule 18 ans plus tard et revient sur l’enquête d’un détective engagé par 1 des deux familles. Je ne t’en dit pas plus, en espérant avoir éveillé ta curiosité pour un livre valant vraiment le détour, qui m’a fait redécouvrir aussi cet auteur ;).

    Bonne journée et bonnes lectures !!

    PS : je ne sais pas si on t’a déjà fait la remarque mais parfois il m’arrive d’être redirigée sur une page de jeu quand je viens sur ton blog. Je ne pense pas que ça vienne de mon ordi car ça me le fait exclusivement sur ton blog, je suis surprise à chaque fois.

    Répondre
  10. Chapsyk

    J’ai exactement le même avis que toi concernant les deux Legardinier !
    J’ai beaucoup aimé Demain j’arrête et adoré Complètement cramé. Je trouve qu’il n’y a pas tant de livres « feel good » sans histoire d’amour qui tombe parfois dans le niais que j’ai trouvé ça très rafraîchissant ! Et Legardinier a un vrai talent pour décrire ses personnages (y compris la galerie de personnages secondaires). J’ai aussi lu Et soudain tout change du même auteur mais j’ai un peu moins aimé. Même s’il reste sympa, il est plus « ado » que les autres et j’ai moins accroché à l’histoire.

    J’ai adoré le Cercle littéraire… et comme d’autres commentaires, je te conseille Petites recettes de bonheur pour les temps difficiles que j’ai également lu pour le club de lecture de Mango & Salt. J’ai ressenti les mêmes choses en lisant ces deux romans et dans les deux cas, les personnages sont super attachants.

    J’ai sur ma pile de lectures les autres livres dont tu parles mais je suis un peu refroidie pour les deux derniers ^^

    Sinon, par rapport à ce que tu décris, je pourrais te conseiller Un jour de David Nicholls, Eleanor & Park de Rainbow Rowell, La voleuse de livres de Marcus Zusak et dans un style un peu différent 22/11/63 de Stephen King. Je ne suis pas toujours fan de cet auteur mais ce livre est incroyable.

    Répondre
  11. charlotte

    MERCI!!!!!
    pour ces critiques et surtout pour ton avis sur Pancol qui me rassure sur les récentes velléités littéraires de mes super blogueuses « mode et beauté » (toi et victoria de mango and salt et même Coline qui nous parle bouquins………… ET TANT MIEUX ).
    En effet ce livre est honteux dans la mesure ou pour être heureuse l’héroïne brune ronde ,intelligente et autonome financièrement va devenir mince blonde et entretenue (je crois me souvenir de cela………..) lu il y a longtemps et détesté.

    Répondre
  12. Cham

    Oh oui, un bilan lecture !! Merci pour cet article, mais aussi pour les commentaires (et donc les autres titres conseillés) qu’il engendre !

    Je partage entièrement ton avis quant à « La Bibliothèque des cœurs cabossés » et « Le Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates »; par contre, je suis un peu plus mitigée quant à « Demain j’arrête » – mais je ne l’ai pas encore terminé, il me reste une cinquantaine de pages. J’adore les touches d’humour, certaines réparties sont géniales et m’ont beaucoup fait rire; j’aime aussi particulièrement certains personnages (Xavier, Mme Roudan). Mais je dois avouer que parfois, cela me semble un peu trop cliché ou poussif, pas assez « réel », et je déchante. Donc lecture en dents de scie, pour ma part.
    Tu me donnes malgré tout très envie de lire « Complètement cramé » !

    Mes « conseils » de lecture:

    – Je rejoins Juliette B avec « Et je danse aussi » d’Anne-Laure Bondoux et Jean-Claude Mourlevat, que j’ai également lu quasiment d’une traite. De l’humour, des personnages attachants et bourrés de failles (humains, quoi !), des intrigues, de l’intelligence, de la réflexion, de la douceur… et des poussins perdus !

    – « Tom, petit Tom, tout petit homme, Tom » de Barbara Constantine (« Et puis, Paulette » n’est pas mal non plus d’ailleurs): de la tendresse, de l’humour, de la solidarité, des carottes volées, une belle histoire d’amitié entre un petit garçon et une nonagénaire, et puis plein d’autres choses qui font du bien au cœur !
    Un peu dans la même veine, il y a aussi « La tête en friche » de Marie-Sabine Roger (un quarantenaire, considéré comme l’idiot du village, rencontre une vieille dame très drôle et cultivée, qui l’amènera doucement vers les livres et l’amour des mots).

    – « Le Secret des abeilles » de Sue Monk Kidd. Moins léger que les précédents, mais une très belle histoire à laquelle je pense encore régulièrement (dans les années 60, en Caroline du Sud, une petite fille blanche trouve refuge chez 3 sœurs noires qui l’initient à l’apiculture, mais aussi à l’amour, la tolérance…)

    Rhooo, ce message est déjà bien long, et j’aimerais tellement encore citer quelques titres, donc rapidement, j’ai adoré « Les fiancées du Pacifique » de Jojo Moyes, l’excellent « Un été prodigue » de Barbara Kingsolver, bien évidemment « Beignets de tomates vertes » de Fannie Flagg. Et pour celles et ceux que la littérature jeunesse ne rebutent pas, « Quatre soeurs » de Malika Ferdjoukh, et les excellentes aventures écrites par Timothée de Fombelle (« Tobbie Lolness » et « Vango »).

    Bonne lecture !

    Répondre
  13. Loobee

    je suis d’accord avec toi concernant « demain j’arrête », à la fin c’était trop ! j’ai aimé mais vraiment sans plus alors que « complètement crâmé » est moins spectaculaire mais beaucoup plus touchant ! pour le Pancol, idem, au bout d’un moment faut savoir s’arrêter moi je dis ! et sinon, je suis fan du titre « le cercle littéraire… « , rien que pour ça et pour ton avis bien sûr, il me le faut !

    Répondre
  14. Bull'Elodie

    J’ai lu Demain j’arrête de ta pile et ça m’a donné envie de lire + de livres de l’auteur.j’ai beaucoup entendu parler du 1er et du dernier de ta pile, ça me donne super envie de les lire !

    Répondre
  15. Ernestine

    Tiens tiens tiens, je lis beaucoup beaucoup mais les couvertures de « Demain, j’arrête » et « Complétement cramé » m’avaient refroidi. C’est vrai que j’ai un côté un peu snob dans le choix de mes lectures ( mais je me soigne). Enfin, disons surtout que j’ai peur d’acheter un livre et de le trouver nul…Et ces couvertures, avec un titre peu évocateur m’ont toujours fait penser aux livres envoyer par France Loisir quand nous avions rater la deadline pour commander…et ce n’était pas vraiment un gage de qualité. Mais tes avis m’ont donné envie de les lire : double, yes!

    Pour ce qui est de Katherine Pancol, je dois t’avouer que je sis du même avis. J’avais lu les premiers, plus jeune. J’avais même été happée par le premier et je me souviens avoir envoyé un mail à l’auteur à l’époque ( il y’a un sacré moment). Elle m’avait répondu et je l’avais trouvée assez froide, alors que je n’étais qu’une gamine ado qui devait surement lui confier ses rêves d’écrivain. Quand Muchachas est sorti, j’ai été super déçue d’une de ses interview où elle nous disait à demi-mot que si le livre sortait en plusieurs parties, c’était aussi pour se faire plus de fric. Malgré cela, j’ai acheté le premier tome et ne l’ai jamais terminé tant j’ai retrouvé ce que tu dis, ces pensées stéréotypées sur la femme. Alors même que l’auteure veut nous montrer  » des femmes fortes ». Très déçues.

    Sinon, c’est avec plaisir que je retrouverai tes bilans de lecture!

    Belle soirée !

    Répondre
  16. Lexie

    Ha oui !!! Très bonne idée les bilans lecture, j’aime j’aime j’aime ^^

    Merci pour cet article très complet, et chapeau, 6 livres en un mois et demi c’est un beau score ! J’aimerais lire plus vite pour lire plus de livres, ma wishlist lecture ne cesse d’augmenter…

    Comme toi j’ai vraiment aimé les aventures des habitants de Guernesey, ce livre m’a beaucoup touché, de l’émotion sans pathos. Il y avait un projet de film avec Kate Winslet, je ne sais pas où cela en est mais je serai curieuse de le voir.
    Dommage que Pancol ne t’ai pas plu. Personnellement c’est une série que j’ai eu du plaisir à lire, le style est en effet simple mais cette légèreté ne m’a pas dérangé. Les héroïnes sont toutes différentes mais j’ai plutôt trouvé que les femmes étaient fortes et mises en avant.

    Je suis en ce moment dans « Loin de Chandigarh » de Tarun Tejpal, un gros pavé qui m’occupe bien et dont j’ai hâte d’en savoir plus.

    Dans mes récents coups de coeur il y a « Pour quelques milliards et une roupie » de Vikas Swarup (Slumdog Millionaire). « Meurtre dans un jardin indien » du même auteur m’avait déjà beaucoup plu.
    Tout autre style, les jolis contes fantastiques de Mathias Malzieu, « Le plus petit baiser jamais recensé » et « Métamorphose en bord de ciel » sont très beaux et poétiques.
    Une autre série que j’ai commencé et que j’aimerai poursuivre, « Les enfants de la Terre » de Jean M Auel. J’ai lu les deux premier tomes et cette aventure préhistorique et j’ai envie de connaitre la suite.
    Et pour finir, une autre de mes auteures préférées, Kate Atkinson. Cela fait longtemps mais je garde un très bon souvenir de « Dans les coulisses du musée », « Dans les replis du temps », « A quand les bonnes nouvelles »…

    Bref, de quoi habiller nos tables de chevet pendant un moment encore ;-)

    Bonnes lectures à venir et rendez-vous dans trois mois pour le bilan automnal !!

    Répondre
  17. Cyrielle

    J’en ai pas mal dans ma PAL dont Demain, j’arrête que tu m’as donné envie de lire là tout de suite et le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patate que j’ai commencé mais avec lequel je n’ai pas accroché. Par contre juste avant le bonheur a été un gros coup de coeur pour moi et m’a fait connaitre Agnès Ledig qui est devenue mon auteure préférée !

    Répondre
  18. cecile2004

    Bonjour!
    Le Pancol, j’avais essayé de lire il y a quelques temps, mais je n’ai pas du tout accroché et j’ai abandonné après une vingtaine de pages tellement ça m’a saoulée…
    Je viens de finir un livre qui m’a bien fait rire: « Miaou, bordel! » de Gérard Chevalier; l’histoire est un peu faiblârde à mon goût mais ce livre m’a fait rire car c’est la chatte Catia qui est la narratrice et c’est jubilatoire!!! Je ne regarde plus mes chats de la même manière depuis cette lecture! ;-)
    Je viens de commencer le livre « Voir son steak comme un animal mort » de Martin Gibert et ma foi, c’est passionnant. C’est un livre où l’auteur parle du paradoxe de la viande (genre j’aime les animaux mais j’aime aussi mon steak)
    Bizzz

    Répondre
  19. Andréa

    Après ton avis, « Complètement cramé » est en haut de ma wish-list ! j’avais été un peu déçu de Gilles legardinier après la lecture de « Et soudain tout change », qui était beaucoup trop gnangnan et pourtant j’aime les livres plein de bons sentiments !
    Alors sinon, en conseil de lectures, je te recommande tous les romans d’Anna Gavalda, c’est mon auteure préférée !

    Répondre
  20. matou

    Alors moi par contre, j’ai commencé « Demain j’arrête » qu’on m’a prêté mais je n’arrive pas à le finir Oo Je trouve le style pas terrible, et puis l’histoire pas intéressante du tout, pleine de clichés et de niaiserie… Et les livres de Pancol je n’ai pas trop envie de le lire pour les mêmes raisons…
    Le truc que j’ai découvert récemment et qui là a un peu plus de caractère c’est la trilogie Millenium, j’ai adoré. Sinon mon incontournable chaque année c’est le roman d’Amélie Nothomb, mais je sais qu’on adore ou on déteste ;) bref il en faut pour tous les goûts !

    Répondre
  21. Clémence

    Merci pour cet article !

    J’hésitais à me lancer dans la lecture de Juste avant le bonheur, ayant été complètement retournée par Pars avec lui un autre livre d’Agnès Ledig qui était vraiment poignant. Je te le conseille vivement et je crois que je vais filer à la librairie :)

    Bonne soirée !

    Répondre
  22. Célimène

    Coucou Julie!
    Je suis vraiment fan des articles en lien avec les lectures. Celui-ci est d’ailleurs très bien fait entre les petits résumés et tes avis, ainsi que le système de notation. J’ai terminé « Demain j’arrête » que j’ai également bien apprécié.
    À mon tour de te recommander le livre de Guilia Enders qui s’intitule « le charme discret de l’intestin ». Je l’ai dévoré (sans mauvais jeux de mots ;) ).
    J’en profite pour te remercier pour toutes ces inspirations pour mes prochaines lectures.
    Bizzz

    Répondre
  23. Estelle

    Hello Julie, je suis de ceux qui avait bien aimé la trilogie de Pancol.
    Voici quelques romans que j’ai adorés et que je conseille Ce que le jour doit à la nuit de Yasmina Khadra, Le mec de la tombe d’à côté de Katarina Mazetti, Les filles de l’ouragan de Joyce Maynard.
    Il y en a plein d’autres…
    Merci pour ton article et ton partage, c’est plaisant comme post.
    Bon weekend,
    Estelle

    Répondre
  24. Thessalie

    Hier soir j’ai fini « Demain j’arrête », et tout au long du livre qu’est ce que j’ai rigolé… Hier dans le train j’éclatais littéralement de rire à voix haute tellement j’étais fan de l’histoire ! Vraiment une super découverte :)

    Répondre
  25. Kenza

    Coucou ,
    Je trouve ça vraiment très intéressant de parler de lecture sur ton blog, ça m’inspire beaucoup. A propos de livres je sais que tu as une petite collection de livres de cuisine végane et j’aimerais moi aussi m’en acheter quelques uns. Seulement je débute, je n’ai pour l’instant aucun livre de cuisine et vu l’étendu du choix je ne sais pas trop par quoi commencer. Pourrais-tu nous donner des conseils et nous partager tes « essentiels » qui constituent pour toi une bonne base pour commencer la cuisine végane ?

    Répondre

Laisser un petit mot

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *