Un quart de siècle et des projets plein la tête

IMG_3634Voilà ça y’est, j’ai officiellement 25 printemps. Un quart de siècle. Bon sang… Comment se fait-il que le temps soit passé si vite? J’ai l’impression que ces dernières années m’ont filé entre les doigts et je me revois encore à user mes fonds de jeans sur les bancs de la fac de Droit, le nez dans mon Code de commerce.

Je vous le délivre sans honte : j’ai peur de vieillir. Je crois qu’en fait, c’est un truc de famille. Ma mamie et plus récemment ma maman ont le même discours sur le temps qui passe et se complaisent dans leurs souvenirs heureux avec beaucoup de nostalgie mais aussi un peu de douleur avec cette phrase devenue presqu’inévitable : « c’était mieux avant ».

Parfois je n’y pense pas (heureusement d’ailleurs, sinon ça virerait au trouble obsessionnel hein) Mais d’autres fois je ne peux m’empêcher de me rendre compte que des mois entiers se sont écoulés depuis tel ou tel événement de ma vie et la réaction est presque physique : mon cœur bat plus vite, ma gorge se serre et la tête me tournerait presque.

Ce sentiment d’angoisse, je le connais bien désormais. Ces dernières semaines, j’ai essayé d’y réfléchir sérieusement et d’en déterminer les causes (si on met de côté la théorie du gène familial lié à la peur de vieillir ^^’). Dans mon cas, il me semble que deux données entrent en jeu : l’incertitude de l’avenir et l’augmentation de ma bucket list alors que les années qui sont devant moi s’émiettent petit à petit.

Pour l’incertitude de l’avenir, je crois que je ne peux malheureusement pas faire grand chose. Ne pas savoir de quoi demain sera fait est, pour certains, une motivation du quotidien pour profiter de chaque instant comme s’il s’agissait du dernier. Pour d’autres en revanche, moi compris, c’est la source d’une profonde inquiétude. Il m’est arrivé plus d’une fois de me demander comment sera ma vie d’ici une vingtaine d’années. Aurai-je enfin trouvé ma voie professionnelle? Habiterai-je la maison de mes rêves? Serai-je toujours avec mon amoureux? Ne pas avoir de réponses à ces questions me frustre terriblement.

Quant-à la bucket list, le constat est simple : il y a de plus en plus de choses que je souhaiterais faire dans ma vie alors que j’ai de moins en moins de temps pour les réaliser. Cela passe par de petits projets (organiser des ateliers « green » sur Rennes, me mettre au surf, adopter un compagnon pour Flika) et de plus grands défis (réaliser au moins un voyage par an, passer mon permis bateau et pourquoi pas en acheter un, effectuer une mission de volontariat en Afrique dédiée à la protection de la faune sauvage et à la lutte contre le braconnage).

Et là, je peux agir. Choisir d’agir. Si je pouvais me complaire dans ma petite vie de lycéenne puis d’étudiante qui n’avait ma foi rien d’exceptionnel, c’est parce que je n’avais justement pas conscience de la valeur du temps qui passe. De l’or pur. Aujourd’hui, même si l’angoisse et la peur sont loin d’être des sentiments agréables, je dois au moins leur reconnaître qu’ils me poussent. C’est parce je suis désormais pleinement consciente des années qui défilent que j’ai décidé de me prendre en main et de concrétiser mes projets.

L’excuse du « j’ai le temps, on verra ça d’ici quelques années » ne tient plus la route chez moi. J’aspire à ne plus remettre à demain des projets que je suis susceptible de réaliser aujourd’hui. Bien sûr, tout ça sera progressif et je ne suis pas en train de vous dire que je pars demain pour l’Afrique ou que j’irai surfer sur les plus grosses vagues du monde dans 2 mois. Mais j’ai sérieusement décidé de me mettre un bon coup de pied aux fesses. Et croyez-moi, ça fait du bien. J’ai envie de faire tout mon possible pour que la vieille dame que je serai probablement d’ici une cinquantaine d’années regarde en arrière sans regrets (ou presque) et soit fière de ce qu’elle a pu accomplir durant son existence.

Bref, j’ai 25 ans, des projets plein la tête et la rage de les concrétiser.

Je vous embrasse bien fort et vous souhaite de vivre votre vie à fond, elle est trop courte pour être petite ♥

35 petits mots

  1. Anaïs - MBB

    Je me retrouve complètement dans ton article, et j’ai également pris une grosse claque lors de mes 25 ans (j’en ai 27, et ça ne s’est pas arrangé depuis). J’ai peur de vieillir depuis… que je suis petite en fait, je crois que le dernier anniversaire que j’ai fêté, c’était mes 18 ans :) Et comme toi, j’essaye d’en profiter à fond pour que chaque année qui passe soit remplie de jolis souvenirs et d’accomplissements, plutôt que d’avoir l’impression que je suis passée à côté d’un bout de ma vie !

    Répondre
  2. domi

    Eh bien bravo et bon anniversaire !!! En octobre ce sont les meilleurs (humhum moi c’est demain!!!)
    J’ai aussi peur de vieillir et demain je serai dans ma dernière année dans la vingtaine :-(
    Mais je me dit que j’ai fais ma vie avec mes propres choix et je continue à vivre en faisant ce que je veux (dans la limite des possibilités physiques et financières bien-sûr…)et je ne regrette rien , j’ai fait des erreurs mais je ne regrette pas car elles m’ont fait grandir et avancer!!!
    Continue comme ça.
    ;-)

    Répondre
  3. Julie R.

    Joyeux anniversaire Julie!!! Je te souhaite de réaliser tous tes rêves :)
    ça m’a fait bizarre de lire cet article aujourd’hui puisque j’ai fêté mes 24 ans la semaine dernière et qu’en ce moment j’ai la même angoisse. A celle-ci s’ajoute chez moi une peur de la mort de mes proches de plus en plus présente (j’ai perdu mon grand-père il y a peu et c’est la première personne chère à mon cœur que j’ai vu partir…). Bref, une peur du temps qui passe, je me sens de plus en plus adulte aux yeux des autres, je vois mes parents vieillir, mes frères grandir et mes potes fonder leurs familles, et ce n’est pas très rassurant. Dans mon cas, ma réflexion personnelle sur la cause de cette angoisse m’a amené au constat suivant: j’ai peur de ne plus avoir le choix. Parce que c’est vrai que quand on est jeune, on a le choix! On peut facilement changer de vie, on ne sait pas ce qu’on deviendra « plus tard » etc… et finalement plus le temps passe, plus on se rend compte que l’étau se resserre, qu’on est réellement en train de construire sa vie et non plus de la rêver. Donc oui, je pense qu’il est important de se mettre des coups de pied aux fesses de temps en temps pour profiter, pour choisir de faire des choses (grandes ou petites) plutôt que de « subir » et de laisser le temps filer… Bref, on a qu’une vie :) !
    PS: même si je ne commente pas souvent, merci beaucoup pour tes articles (et tes vidéos) toujours super intéressants et agréables à lire (ou regarder ^^)

    Répondre
  4. Qu'on se le dise

    oui c’est sur plus le temps passe et moins on a de temps pour concrétiser ses projets, mais ceux-ci ne seraient jamais apparus sans la maturité qui vient…avec le temps ; on se dit qu’il nous reste de moins en moins de temps pour s’investir, mais il y a 2-3 ans, cela n’aurait pas été possible pour la personne qu’on était, n’ayant pas vécu tel événement faisant murir, n’ayant pas eu tel déclic, n’ayant pas encore rencontré les bonnes personnes. Alors le temps qui passe ne doit pas être une raison de regretter l’avenir qui s’amoindri et le passé si peu rempli, mais une occasion de murir et donc de mener à bien des projets qui de toute façon n’aurait pas vu le jour quelques mois auparavant. Le passé est inssaisissable, il est trop dommage de le teinter de nostalgie. Et bon sang c’que t’es jeune ! l’âge parfait même! A 20 ans, tu aurais été trop jeune pour concrétiser tous ces projets, ou tu ne les aurais pas vécu en pleine conscience; 25 ans ce n’est rien, c’est un si bel âge. Et tu as déja accomplis tant de choses ! je suis certaine que dans 5 ans je n’aurai pas un copain de longue date, un super-méga-top blog bien structuré, cohérent dans ses valeurs et si agréable à parcourir, ni un lieu de vie si agréable, ni des projets secrets mais consistants (dont tu nous avais parlé dans une vidéo). Alors teinte ton passé de fierté et croque l’avenir ! Joyeux anniversaire !!

    Répondre
    1. Lucie MdHdA

      C’est tellement vrai !
      J’ai eu 29 ans il y a quelques mois et j’avance sereinement vers mes 30 ans. À 20 ans, je voyais la trentaine comme la fin de tout. Je m’étais dit que j’arrêterai de dire mon âge à partir de 25 ans. 25 ans, ça me semblait bien.
      Et puis j’ai eu 25 ans, puis 26, puis 27, puis 28 et enfin 29. D’année en année j’ai gagné en confiance et en assurance. À 29 ans je suis heureuse et épanouie comme jamais je ne l’ai été depuis que je suis une « adulte ». Aujourd’hui j’aime l’idée de vieillir et de découvrir ce qui va se passer. La vie c’est passionnant et chaque année en plus c’est un peu plus de réflexion, de maturité et des perspectives de vie nouvelle qui s’offrent à toi.
      Je te souhaite d’arriver à te débarrasser de cette peur et de vivre chaque anniversaire comme une chance. Joyeux 25 ans ! :-)

      Répondre
  5. Martine V

    Cet article tombe à pic …
    Je n’aurais qu’un quart de siècle dans une grosse année mais cet article me parle et me rassure, c’est sur :)
    Ouf ! Je ne suis pas là seule …
    Toutes ces questions et ces angoisses.
    Il faut profiter du moment présent c’est sur mais ces voyages dont je rêve aussi, les projets professionnels, j’ai l’impression qu’il est déjà trop tard … Mais au fond, non :) Faisons en sorte de ne rien regretter et de vivre la vie que l’on souhaite maintenant :)
    Merci pour ce petit coup de pouce <3

    Bonne soirée =)

    Répondre
  6. Sim

    Joyeux anniversaire!!! avoir des projets est signe de jeunesse; cela veut dire que l’on a encore des envies. Du « haut » de mes 3X20 ans je peux te dire que vieillir est dans la tête. A 47 ans j’ai repris des études parce que c’était un projet que j’avais depuis longtemps et à 54 j’ai passé un master2 en management parce que c’était un autre projet. Et je vais peut être faire un DU à la rentrée prochaine!!! Je réalise aussi d’autres projets comme prendre soin de moi, partir en vacances dans des endroits que je ne connais pas, cultiver de nouvelles connaissances, renouer avec d’anciennes, etc…. J’ai la chance d’avoir des enfants jeunes qui me poussent à rester « connectée » au monde actuel.
    Ne cesses pas de remplir ta bucket list , à chaque fois regarde ce qu’il est possible de réaliser et lances toi!!!
    Que veut dire « vieillir » pour toi? Qu’évoque ce mot? Moi c’est le mot « retraite » qui me donne des frissons dans le dos!!! Même si la mienne risque d’être bien occupée.
    Bonne soirée à toi.

    Répondre
  7. stella

    Comme je te comprends! Je n’ai pas spécialement peur de vieillir mais à l’approche de la trentaine je voulais « devenir adulte » changer certaines choses dans ma vie, j’y allais progressivement puis mon père est décédé, je pense qu’il n’a pas pu faire ce tout ce qu’il voulait avant sa mort du coup j’ai décidé que je ne voulais plus attendre! Bien sûr tout ne se fait pas en un jour mais je ne veux plus attendre la situation idéale qui n’arrivera jamais car l’idéal n’existe pas! Et depuis comme par magie, j’ai eu plein de chance!

    J’espère que tu réaliseras tes rêves!

    Répondre
  8. Chick

    Je ne peux que te pousser à réaliser tes rêves, et à mettre un grand coup de fouet à tes ambitions ! Quitte à peut-être louper le premier coche, mais les années passent si vite que tu sauras bien vite rebondir. J’ai eu 27 ans en juin dernier, et je ne sais pas où sont passées ces deux dernières années..! Pourtant 25 ans ne m’a pas semblé « faire quelque chose » de particulier, mais c’est maintenant que je me rends compte que le temps a encore accéléré depuis cette étape. Et tout comme toi, ça m’angoisse. Et c’est pour ça que j’ai décidé que je ne rentrerai pas dans ma 28ème année sans avoir entrepris au moins une chose de concret ! (et tu sais très bien de quoi je parle maintenant ;) ) On ne se rend vraiment compte du temps qui passe que lorsque qu’il est déjà perdu ! A nous de faire en sorte d’en profiter à 300% et de croquer cette vie à pleines dents ♥ ♥ ♥

    Répondre
  9. Lo - Eeonian

    Joyeux anniversaire Julie !!!! :) :)
    Comme je comprends cette peur… je la ressens aussi, très souvent, mais pas du tout pour les mêmes raisons, c’était très intéressant de lire ton point de vue sur la question (et celui d’autres personnes dans les commentaires) :) Je profite donc de ce jour spécial pour te souhaiter de réussir à atteindre tous ces beaux objectifs !!

    Répondre
  10. Mel's way of life

    Je me retrouve un peu beaucoup dans cet article, j’ai eu 25 ans aussi la semaine dernière, j’ai passé 5 ans sur les bancs de la fac de droit et j’ai la rage de vivre plein de projets (ou au moins de l’espérer…) J’espère que les tiens prendront forme ;)
    Bises

    Répondre
  11. Leslie - Tache de Rousseur

    C’est drôle j’étais persuadée que tu avais 5 ans de plus ! Pas du tout une question de physique mais de maturité (je te dis ça du haut de mes 26 ans récemment atteints).
    Je me retrouve beaucoup dans ton état d’esprit en tout cas et j’espère que tu pourras réaliser tes rêves! Je

    Répondre
  12. Sanès

    J’adopte la philosophie de Quino, pour la traduction je laisse Google translator te filer un coup de patte:

    Deberíamos vivir la vida al revés según Quino

    Uno debería morir primero, para quitarse ya ese problema. Luego, vivir en un asilo de ancianos hasta que te larguen cuando ya no seas tan viejo. Entonces empiezas a trabajar y se trabaja durante treinta o cuarenta años hasta que se sea lo suficientemente joven para disfrutar de tu jubilación. Fiestas, parrandeadas, alcohol, salír con hombres o mujeres (según el caso), que sé yo…., hasta que estás listo para entrar en la secundaria. Después pasas a la primaria, eres un niño que se pasa la vida jugando sin responsabilidades de ningún tipo. Luego llegas a ser un bebé y vas de nuevo al vientre materno, y te pasas los últimos nueve meses de tu vida flotando en líquido amniótico hasta que… Tu vida se apaga en un tremendo orgasmo !

    Répondre
  13. Elodie

    Joyeux anniversaire Julie!! La vie est pleine de surprises, avec l’envie qui t’anime tu réaliseras tes projets j’en suis certaine.
    Bisous à toi et continue ainsi, j’adore toujours autant te lire!

    Répondre
  14. Charlotte | The Midnight Blog

    Joyeux anniversaire, Julie ! Et quel joli article pour en parler.
    Je partage tes inquiétudes, particulièrement depuis que j’ai passé la barre des 30 ans cette année. Il y a des moments où je regrette certains choix que j’ai faits dans ma vingtaine et où je me sens frustrée de ne pas avoir plus « tirer profit » du temps et de l’énergie que j’avais à l’époque mais, contradictoirement, ce sont depuis ces dernières années, les plus « chargées » de ma vie, que je commence enfin à réaliser mes rêves et aller au bout de mes envies. Je pense que plus les années passent, plus on se rend compte de la valeur du temps et de nos désirs, et c’est exactement ce dont tu parles ici. Tu as raison, la vie est trop courte pour remettre les choses à demain. :)

    Répondre
  15. Aline - Inspiré et Créé

    Je te souhaite bon courage pour tes projets à venir!
    La vie est une belle aventure, je pense que rien n’est mieux avant et rien n’est mieux après mais qu’on vit les choses que l’on doit vivre au moment parfait et que chaque étape de la vie a ses propres richesses et ses propres leçons de vie pour mieux évoluer même si parfois, les trésors ne semblent pas en être.
    Il arrive que j’ai moi-même peur de l’avenir, les projets pros, les relations, l’environnement, tout est flou quand j’essaie de me visualiser au-delà de 2 ans… Mais d’un côté, je trouve cela magique le mystère de l’avenir!
    Une fois, j’ai lu dans une BD de Mickey (non, j’ai pas honte de dire u’à 25 ans, je lis des Mickey et des Picsou =p), cette phrase qui, depuis des années, me reste toujours en tête: « Quand la vie devient prévisible, ce n’est plus la vie! Au contraire, lorsque rien n’est écrit, tout est possible! » C’est une phrase qui me donne beaucoup, mais vraiment beaucoup d’espoir et qui me pousse à faire le meilleur!

    Si jamais tes projets te semblent trop grands, tu pourrais faire une toute petite étape, chaque jour et au fur et à mesure que le temps passera, tu auras beaucoup avancé, mine de rien!

    Répondre
  16. Lorelei

    eh bien moi j’ai dépassé les 25 ans depuis 10 ans et je le vis bien!
    Et pourtant je n’ai pas une vie parfaite, pas de boulot stable, pas de sérénité du côté financier (on a beau dire, ne pas galérer tous les mois ça doit être reposant quand même….)
    Mais je me dis que y’a plein de gens bien plus à plaindre que moi!!!

    bon anniversaire!!!
    bizzz

    Répondre
  17. sabrinamkp

    Joyeux anniversaire en retard <3
    Super article il résume bien certaines de mes peurs également . Je vais sur mes 23 ans et j'ai l'impression que le temps défilent .
    Je me demande comment sera mon avenir ? J'essaie de profiter du moment présent et d'oublier certaines angoisses même si c'est pas évident. J'ai lu tes commentaires car ça donne pleins de conseils et d'avis sur la chose . Excellent partage.
    Bisous et je te souhaite que du bon pour tous ce que tu entreprendra .

    Répondre
  18. Marie-Gabrielle | Bee Veggie

    Tout d’abord, je te souhaite un très bon anniversaire avec un peu de retard ! Ensuite, c’est marrant (enfin tout est relatif ^^) mais j’ai eu la même réaction cette année : j’ai un frère et bientôt, il aura 30 ans. C’est là que je me suis prise une claque. Je nous vois encore en train de nous chamailler chez mes parents et à faire des bêtises. Le temps passe tellement vite ! Clairement, j’ai 21 ans, je suis jeune (et toi aussi !) et j’ai bien l’avenir devant moi, même si je tente d’en faire un maximum maintenant. C’est pour cela qu’il faut vraiment chérir chaque instant et faire abstraction des petites choses qui pourraient nous miner le moral. Prendre son courage à deux mains et saisir la première chance ou occasion qui se présente à nous. C’est tellement plus épanouissant :)
    Des bisous et papouilles à Miss Flika, tes lapinous et Persillette !

    Répondre
  19. Camomille

    Joyeux anniversaire! J’ai eu 27 ans il y a une semaine et je partage les mêmes angoisses que toi, mais aussi la volonté de faire tout pour que ma vie vaille la peine d’être vécue! C’est vrai que ça donne parfois le vertige quand on aime plein de choses et qu’on a l’impression qu’on aura jamais le temps de tout faire… mais justement, raison de plus pour ne pas perdre de temps et, dans la mesure du possible, poursuivre ses rêves et ses projets :) Je pense que c’est la meilleure philosophie à adopter!

    Répondre
  20. Sophy

    Joyeux anniversaire Julie! Tu n’aurais pas pu mieux décrire ce que j’ai ressentis en passant le quart de siècle! C’est en vieillissant que l’on se rend compte qu’il faut profiter des choses dès qu’elles se présentent et ne pas attendre

    Répondre
  21. Pauline

    Super cet article ! Ca fait du bien te lire ton ressenti et les commentaires. Je me sens moins seule ! Moi j’ai trés mal vécu mes 25 ans et cest après que j’ai reflechi. Aujourdhui à l’approche de mes 27 ans je suis dans le meme état d’esprit que toi. Et ça fait du bien ! Je te souhaite de réaliser tous tes jolis projets.

    Répondre
  22. tiphaine

    Joyeux anniversaire ma belle ! 25 ans c’est pas si vieux ;) Tu es vraiment inspirante et ça j’adore tu nous pousse à mieux vivre mais de manière fun , continue et tu déplaceras des montagnes !
    Tu parles rapidement de bucketlist dans cet article , je serai curieuse d’en savoir plus sur ce principe … qu’est ce que c’est ? pourquoi elle s’agrandit si vite? qu’est que tu y met ( autre que faire du surf)? comment tu sais qu’il faut que tu le mettes ?
    Bref un article dessus serai vraiment le bienvenu !
    Gros bisous à toute la famille , je vous aime !

    Répondre
  23. Marguerite Verte

    Quel talent tu as avec les mots! Tu as su décrire avec précision cette angoisse de vivre qui m’habite également. Comme toi, j’ai eu 25 ans cette année, 26 s’en vient à grands pas (en janvier). Comme toujours, tes mots sont inspirants, merci à toi pour cette bouffée d’air frais!

    Répondre
  24. Roxane

    Joyeux anniversaire Julie ! J’ai eu 27 ans le 30 octobre et je me suis dit exactement la même chose que toi :))
    J’ai découvert dernièrement la chaîne Youtube de Jean-Jacques Crèvecoeur. Il aborde beaucoup de sujets différents sur le développement personnel de manière philosophique et inspirante, je te la recommande ;))

    Bon dimanche !

    Répondre
  25. Kakou

    Magnifique article qui me laisse songeuse … Moi qui suis plus près des 50 que des 30 ….
    Je n’ai pas peur de vieillir mais j’ai peur de ce que la vie va nous réserver, réserver à nos enfants ….
    Mais je suis d’accord avec toi, le temps file à vitesse grand V …
    Je te souhaite de réaliser tes rêves ma belle !
    Je t’embrasse

    Répondre
  26. Belinda

    un très bon anniversaire :-D
    Surtout il faut savoir profiter de chaque instant qui passe même si on a pas le temps de faire certaines choses qui nous tiennent à cœur. Si cela ne se fait pas c’est que cela ne devait pas se faire… Des regrets c’est pas terrible et avoir peur du futur encore moins. Il faut vivre le présent, le passé est passé on ne peut plus le modifier et lorsque l’on sera dans le futur et bien on sera dans le présent. Notre présent d’aujourd’hui et notre future de notre passé.
    J’ai 43 ans. Oui avant je regrettais d’avoir zappé certains trucs mais au fond c’est aussi fait pour donner des messages … Et, en dehors des grands projets importants que l’on pourrait avoir avec mon mari et les enfants (voyagent, scolarité des enfants….) et bien on façonne notre présent pour aujourd’hui et pour plus tard mais on essaie surtout de ne plus se prendre la tête ;-).
    Gros bisous pour tes 25 ans et si tu as tous ces projets et que tu fais en sorte que cela se fasse, alors ils se feront à un moment donné dans ta vie, quelque soit ton âge ;-)

    Répondre
  27. chauba

    Coucou, bon anniversaire en retard. 25 ans, j’en ai bientôt 37. Je comprends ces angoisse et ces doutes. Mais il y a des périodes « bilan » qui ns aident à faire le point.
    Sache que tu peux déjà être fière de tenir un blog pareil. Vis tes rêves et no regrets. Bises

    Répondre
  28. Sabine B

    Désolée pour le retard mais très bon anniversaire!
    Je te souhaite d’accomplir toutes ces choses qui te tiennent à cœur, tout en savourant tout ce qui est déjà accompli, car effectivement pour une jeune femme de 25 ans, tu en as déjà énormément fait, et je suis hyper admirative pour ça!

    Autrement la vie est plutôt bien faite parfois, et personnellement j’étais dans le même état d’esprit à 25 ans, et pire encore mes 30 ans ont été un calvaire, presque le début d’une dépression… Oui je sais, c’est très rationnel tout ça! ;)

    Enfin bref, maintenant que j’ai l’âge « canonique » de 34 ans, vieillir ne me soucie plus du tout. Au prix d’un gros travail sur moi c’est vrai, mais c’est quand même hyper chouette de s’être débarrassée de cette angoisse!

    Belle semaine à toi!

    Répondre
  29. Pauline

    J’ai découvert ton blog grâce à Coline la semaine passée et j’en suis ravie!
    Mon premier mot tombe sur un article qui me touche beaucoup et que je trouve très juste!

    Moi aussi j’ai eu 25 ans cette année et pour moi aussi ce nouvel âge m’a fait l’effet d’un premier cap franchi, la « quarter life crisis »… J’ai fait un bilan de mes accomplissements, de mes envies et de mes rêves, résultat je me suis également retrouvée avec un longue to-do list! Je crois que le plus important est de faire le point régulièrement (qu’on en soit à un quart de siècle ou pas) et de s’assurer que le futur qu’on construit va bien dans la bonne direction et nous amènera à concrétiser les projets qui nous sont chers. En somme ne paniquons pas du temps qu’on se sent sur la bonne voie ;)

    Ah et un très bon anniversaire :)

    Répondre
  30. Elodie

    Bon anniversaire!
    Ta conclusion m’a rassuré, car le début de ton article m’a un peu déroutée. Tu n’as que 25 ans et on dirait presque que tu considères que tes meilleures années sont passées. Le temps file, mais ce n’est rien quand on est étudiant, attend donc d’avoir ses enfants et une vie de famille !
    Le grand principe pour toujours être jeune dans sa tête est d’avoir sans cesse de nouveaux projets, et il n’y a pas qu’à 25 ans qu’on en a ;-)
    Regarde à 35 ans, j’ai mené 3 projets de front (c’était trop). Maintenant je me repose et bientôt je recommence. Point besoin d’être inquiète, mais surtout ne pas regretter le passé pour avancer. Bonne route !

    Répondre

Laisser un petit mot

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *