Alliés naturels pour système immunitaire paresseux

IMG_0526Même si ces derniers jours sont étonnamment doux, je suis entrée depuis déjà plusieurs semaines dans ma période d’hibernation. Au programme : énorme parka intérieur moumoute + maxi écharpes tellement maxi qu’on ne voit plus que la moitié de mon visage. J’ai toujours craint la saison froide, non pas que je déteste avoir froid à proprement parler mais avec un système immunitaire en carton comme le mien, c’est généralement la période des rhumes, sinusites, rhinopharyngites, trachéites, et autres joyeusetés en –ites. En clair, j’ai toujours été extrêmement sensible aux maux de l’hiver et aux virus qui circulent.

Parce que prendre soin de soi au naturel ne passe pas que par les cosmétiques, je vais aujourd’hui vous parler de toutes les petites choses / « remèdes » que j’utilise dès que les température chutent. Cela fait bien longtemps que je n’utilise plus de médicaments conventionnels, sauf ultime et dernier recours (ce qui n’est pas arrivé depuis… Piouf, 3 ans peut être !) Et ce pour la simple et bonne raison que de nombreux laboratoires testent sur les animaux. Et quand je parle d’animaux, je ne parle pas simplement de rat ou de souris (même si de mon côté, je n’effectue aucune « hiérarchie » entre les animaux, un rat qui souffre ou un chat qui souffre = même combat). Des Beagle, chiens connus pour être particulièrement dociles, sont également « sacrifiés » pour s’assurer de l’innocuité des médicaments destinés à l’Homme. Le pire ? Certains élevages canins en France ont même pour seul et unique but de fournir des chiens aux dits laboratoires. Je ne mettrai ici ni liens ni photos susceptibles d’heurter la sensibilité de chacun. Libre à vous d’effectuer vos recherches sur le net si vous désirez en savoir plus.

Je recours donc à des méthodes naturelles et alternatives pour prévenir les maux de l’automne / hiver et les éradiquer lorsqu’ils commencent à s’installer. Pour plus de clarté, je les ai scindées en 4 groupes : les cures préventives qui boostent les défenses naturelles, les huiles essentielles et dérivés, les produits de la Ruche et les plantes et infusions.

LES CURES PREVENTIVESIMG_0519Il existe plusieurs produits naturels destinés à être pris en cure et qui ont pour vertu de renforcer les défenses naturelles de notre organisme. Et quand on a un système immunitaire fainéant au possible comme le mien, ce sont de véritables alliés de choc. Tous les ans, j’effectue une cure de plusieurs semaines à cheval entre l’automne et l’hiver. Cette année, je me sens nettement plus sensible au froid (il faut dire aussi qu’en partant 15 jours au soleil dans quelques jours il y a de fortes chances pour que le choc des températures m’occasionne un gros rhume). Alors je redouble de moyens en effectuant une « double cure ».

#1 L’extrait de pépins de pamplemousse (EPP) – Il s’agit d’un stimulant immunitaire très connu et très efficace, qui est selon moi un indispensable à posséder dans sa pharmacie naturelle. Antiviral et anti-infectieux, il a un large spectre d’action pour renforcer les défenses naturelles de l’organisme et lutter contre les maux de l’hiver d’une manière générale. Il peut donc être utilisé dès les premiers refroidissements, lors des changements de saison et / ou lorsque des virus circulent. Il tient ses propriétés des précieux bioflavonoïdes qui sont directement extraits des pépins de pamplemousse, par un mélange glycérine végétale / eau.

L’EPP agit, de plus, sans détruire les bactéries bénéfiques de la flore intestinale, point non négligeable lorsqu’on sait que c’est généralement le cas des médicaments conventionnels, du moins lorsque le traitement dure plusieurs jours (d’ailleurs, ceux-ci sont néfastes pour toute flore de notre organisme, quelle qu’elle soit, y compris celle de zouzoute). Côté posologie, il suffit de verser une vingtaine de gouttes d’EPP dans un fond d’eau, à prendre matin, midi et soir. J’ai démarré ma cure il y a quelques semaines et je ne l’arrêterai qu’à la fin de l’hiver. Vous trouverez de l’EPP un peu partout (sur le net, en magasins Bio…) Cette année, j’ai reçu celui des laboratoires Yves Ponroy qui me semble très efficace.

#2 L’Aloe arborescens – En parallèle de l’EPP, j’utilise cette année du jus d’Aloe arborescens. Je ne connaissais absolument pas cette plante avant d’être contactée par l’île aux plantes. J’avoue avoir été vraiment très curieuse, comme souvent lorsque je ne connais absolument pas un produit. L’île aux plantes fait pousser ses plantations d’Aloe arborescens Bio aux îles Canaries. Au-delà de la plante en elle-même, j’ai beaucoup aimé la philosophie de cette belle entreprise qui refuse les plantations sous serres, les produits de synthèse et autres OGM. Elle propose des cures de jus d’Aloe arborescens (à réaliser soi-même ou toute prêtes) ainsi que des produits cosmétiques dérivés dont on aura probablement l’occasion de reparler.

Pour en revenir à l’Aloe arborescens, il s’agit d’une plante possédant des principes actifs plus concentrés que l’Aloe vera tout en étant moins irritante. Consommée en interne, elle a pour vertu de stimuler le système immunitaire et de détoxifier l’organisme. Côté posologie, pour une cure d’entretien, l’île aux plantes conseille de prendre une cuillère avant chaque repas (2/3 cuillères par jour). J’ai personnellement choisi leur jus prêt à l’emploi au sirop d’agave (à l’index glycémique de 20) que je consomme depuis quelques semaines au même titre que l’EPP et je trouve qu’ils forment un bon combo pour me préserver des maux de la saison froide.

LES HUILES ESSENTIELLESIMG_0516Si vous avez lu mon article dédié aux huiles essentielles ce ne sera pas une surprise pour vous, je compte énormément sur ces petits flacons pour m’aider à passer l’hiver sereinement et en bonne santé. Si je devais n’en garder que 3, il s’agirait des huiles essentielles de Ravintsara, d’Eucalyptus globulus et d’Eucalyptus Radiata. Comme je vous l’avais indiqué dans l’articlé dédié, l’huile essentielle de Ravintsara aux vertus antivirales et anti-infectieuses est un précieux allié lorsque les températures chutent et que les virus commencent à circuler. Quant-aux huiles essentielles d’Eucalyptus, si elles sont bien distinctes de part leurs propriétés respectives, elles n’en restent pas moins inter-dépendantes et me sont indispensables chacune à leur façon. Pour rappel, l’Eucalyptus globulus est un assainissant broncho-pulmonaire pouvant être utilisé pour remédier aux infections des voies respiratoires basses. L’Eucalyptus radiata permet quant-à elle, grâce à ses propriétés mucolytiques, de traiter les maux affectant la sphère ORL (voies respiratoires hautes).

L’huile essentielle de Ravintsara est la seule que je consomme en interne : une goutte dans une cuillère à café de miel à tout moment de la journée lorsque je me sens vulnérable. J’utilise les deux autres soit en application cutanée (diluées dans une huile végétale), soit en inhalation. Certaines marques proposent également des mélanges d’huiles essentielles se basant sur des synergies intéressantes. A titre d’exemple, j’ai récemment découvert Salvia Nutrition qui m’a fait parvenir un généreux colis. Leur gamme Alternatvi’aroma contient un mélange d’huiles essentielles reconnues pour aider et soutenir l’organisme pendant les agressions hivernales (Ravintsara, Niaouli, Laurier noble, Cannelle, Origan…) Ce mélange en l’occurrence n’est pas composé exclusivement d’huiles essentielles, celles-ci étant diluées dans de l’alcool, ce que je trouve, je ne vous le cache pas, un peu dommage.

A côté des huiles essentielles « brutes », il existe aujourd’hui toutes sortes de produits dérivés pouvant s’avérer très utiles. Je pense notamment aux sprays à base d’huiles essentielles, très pratiques et efficaces pour assainir une pièce (autant vous dire qu’il m’est même indispensable cette année au bureau, où du public est accueilli plusieurs fois par jour). Mais je suis également une adepte des baumes « respirants » prêts à l’emploi, qu’on vient appliquer par massages sur le thorax en cas d’inconfort respiratoire. Et même si je suis personnellement moins fan, sachez que certaines marques proposent aussi des pastilles à sucer, infusées d’huiles essentielles.

LES PRODUITS DE LA RUCHEIMG_0518Vous le savez probablement puisque je le répète souvent, bien qu’étant quasi végétalienne, je continue et continuerai pour le moment de consommer des produits de la Ruche. Je remarque qu’à chaque fois que je parle de miel et autres, il y a toujours (au moins) un petit commentaire y allant de son grain de sel. J’estime ne jamais m’être placée en mère morale avec vous, je vous remercie donc de faire de même envers moi =) Chacun son cheval de bataille et c’est un fait : on ne peut pas être sur tous les fronts à la fois, en tout cas moi, je n’en ai pas la capacité. D’autant qu’avec un système immunitaire aussi défaillant que le mien, les produits de la Ruche, notamment le miel et la propolis, me sont d’une grande aide.

S’agissant du miel, je l’utilise tant pour « diluer » les huiles essentielles que je prends en interne (Ravintsara notamment) que seul ou dans une infusion (CF plus bas) pour éradiquer des maux de gorge inconfortables. Le miel a en effet des vertus antisceptiques et anti-bactériennes puissantes, à condition de bien le choisir. Le top du top : opter pour du miel cru, non pasteurisé et le consommer à froid ou bien dans une infusion tiède. Il aura alors nettement plus d’intérêt thérapeutique.

Quant-à la propolis, il s’agit d’un bouclier naturel extrêmement puissant, aux vertus immuno-stimulantes avérées. Grâce à ses propriétés antivirales et anti-infectieuses, elle permet de protéger l’organisme des maladies hivernales et lutte aussi efficacement contre les maux de gorge. Elle est proposée sous diverses formes : en extrait pur (un peu à la façon d’une huile essentielle), en gélules, bonbons, sprays, sirops pour la gorge… Vous trouverez forcément chaussure à votre pied ! ;-)

De mon côté je me fournis quasi-exclusivement chez Ballot Flurin, une marque dont l’éthique et l’engagement me parlent. C’est une entreprise respectueuse à la fois de la nature et des abeilles qui pratique l’Apiculture DOUCE® et qui propose des produits d’une excellente qualité (pour en savoir plus c’est par ici). Je me procure toujours ou presque mon miel et mes « remèdes » à base de propolis chez eux et je n’ai jamais été déçue. Le seul point noir : je ne peux pas consommer les produits sous forme de gélules puisque la coque est faite de gélatine de poisson (c’est d’ailleurs une réflexion générale : si vous êtes végétarienne et adepte de compléments alimentaires, prêtez bien attention à la composition des gélules).

La marque propose plusieurs sortes de miel (personnellement j’aime beaucoup leur miel de tilleul) et divers produits autour de la Propolis : des gélules, des gommes, des sprays… La nouveauté 2015 que j’ai beaucoup aimée, c’est le grog Brrr! une préparation à base de miel de forêt, de propolis noire et de cajeput qui protège du froid et stimule les défenses immunitaires. Comme d’habitude, les ingrédients sont d’une grande qualité (et cela s’en ressent côté efficacité) : du miel et de la propolis issu de micro-terroirs préservés et d’une filière solidaire d’apiculteurs doux, une récolte à maturité et une extraction à froid sans pasteurisation… Il suffit de diluer 2 cuilères à café de grog dans une tasse d’eau frémissante (personnellement je l’utilise dans une infusion, CF ci-dessous). Bref, Ballot Flurin et moi je crois que c’est une histoire qui durera très très longtemps! ;-)

LES PLANTES ET INFUSIONSIMG_0523Évidemment, je ne pouvais pas vous présenter mes petits remèdes naturels sans vous parler de plantes et d’infusions. Je m’y intéresse de plus en plus, et je me suis d’ailleurs récemment offert un superbe ouvrage en la matière, agréable à lire et joli à regarder. J’adorerais trouver une herboristerie « à l’ancienne » avec des propriétaires passionnés et une grande quantité de plantes. À ma connaissance, il n’en existe pas sur Rennes (n’hésitez surtout pas à me donner vos bonnes adresses!)

Les plantes sont des alliés formidables pour soigner des petits maux du quotidien. En hiver, période où le système respiratoire est souvent mis à rude épreuve, certaines peuvent être d’une grande utilité. La guimauve et le coquelicot adoucissent la gorge et calment les irritations des bronches; la sauge, le thym ou encore le sapin sont bénéfiques pour l’ensemble de l’appareil respiratoire et soulagent également les irritations de la gorge; l’aubépine et le sureau noir calment respectivement les toux sèches et grasses; etc… Des dizaines de plantes sont bénéfiques pour l’organisme et pour le système immunitaire. La plupart s’utilisent en infusions et peuvent être combinées avec les produits de la ruche (du miel notamment) qui en constituent un solide complément.

Comme je vous l’ai dit, je ne possède pas d’herboristerie près de chez moi (en tout cas pas une très grande). J’achète donc la plupart de mes plantes sur L’Herboristerie moderne dont je vous avais déjà parlé ici. Je trouve leurs plantes d’une excellente qualité et je n’ai jamais été déçue. Par ailleurs, j’utilise également beaucoup le gingembre et le citron dont les vertus immuno-stimulantes fonctionnent plutôt bien sur mon organisme. Je glisse très souvent un petit morceau de gingembre et / ou une ou deux cuillères à café de jus de citron dans mes infusions.

*

Pour aller plus loin, sachez que de nombreux livres peuvent vous donner de précieuses informations sur tous ces remèdes naturels et bien d’autres encore (je pense notamment à celui-ci que j’ai eu l’occasion de feuilleter et qui a l’air très chouette). Vous trouverez la plupart des produits mentionnés dans cet article en magasins Bio ou en magasins spécialisés (je pense notamment à Fleurance pour les rennaises). Enfin, si vous ne disposez pas de magasins près de chez vous, des dizaines de boutiques en ligne commercialisent des compléments alimentaires et autres alliés naturels pour soutenir le système immunitaire durant l’hiver : les laboratoires Yves PonroyFleurance Nature

Et vous, quels sont vos alliés naturels pour rester en bonne santé durant l’hiver?

25 petits mots

  1. stella

    Super cet article!
    Je me soigne aussi et de plus en plus avec des remèdes naturels pour les maux de l’hiver (mais pas que). En plus j’ai la chance d’avoir une collègue qui est naturopathe et qui me donne quelques conseils!
    Je te conseille l’huile essentielle de thym à thujanol pour le mal de gorge, tester très récemment, c’est radical, le mal disparait en 2 jours max! Pour un début de mal de gorge, on peut aussi ingérer du tea tree. J’ai pas essayé le ravintsara en ingestion par contre je l’utilise en massage sur le bas du dos, le long de la colonne vertébrale, le plexus solaire et le cou. Pour les voies respiratoires, inhalation de niaouli!

    Le tout accompagner de tisane de thym avec citron et miel, voici mon combo anti- rhume/grippe/angine de l’hiver!

    Répondre
  2. Sissi

    Bonjour,
    Merci pour cet article. De mon côté depuis quelques mois j’ai pris régulièrement des probiotiques (ergyphilus plus) et des comprimés composés d’un cocktail acérola/pépins de pamplemousse / gelée royale (superdiet) ; j’ai pris aussi du magnésium (il se présente en bouteille, sous forme liquide, mélangé avec des fruits, c’est la marque Salus qui fait ça). Je le prends pour lutter contre le stress.
    En cas de grosse fatigue et sensation de froid le soir : un bon bain au sapin de chez Weleda qui sent la forêt.
    Ca m’a réussi : pas un seul rhume , pas une seule petite maladie jusqu’ici, je touche du bois =)

    Bises

    Répondre
  3. Laura WB

    Très chouette article !
    De mon côté cela fait 5 ans que je me soigne avec les produits naturels. Mais je fais avant tout de la prévention :-)
    Infusions de thym/citron/miel, huile essentielle de Ravinstara, une alimentation riche en légumes et fruits, une bonne aération de la maison, diffusion d’huile essentielle de petit grain de bigaradier.
    Parfois je fais des cures aussi, mais cette année j’ai oublié, peut-être à cause du temps qui a été un peu trompeur ces dernières semaines ;-)
    J’adore ton blog, c’est toujours un réel plaisir de te lire. Et tu sais quoi ? Moi non plus je ne suis pas parfaite ! Dingue, non ? ;-)
    Bisous tout plein ! Continue !!!!
    Laura du Carnet d’Efie

    Répondre
  4. Lo - Eeonian

    Quel chouette article ! Merci pour tous les conseils, couplés aux découvertes liées à la dernière vidéo de Holistic Habits, je vais avoir de quoi mettre tous les maux d’hiver à la porte :) comme toi, j’ai un système immunitaire en carton et CHAQUE année, sans exception, j’ai droit à une semaine-dix jours au fond du lit vers la fin du mois d’octobre-début novembre. J’en ai déjà parlé mais ma découverte magique, c’est le jus d’argousier de Weleda – j’en ai pris un peu par hasard l’an dernier pendant ces fameux dix jours de maladie bien violente, j’ai guéri beaucoup plus vite qu’à l’époque où je prenais des médicaments « conventionnels ». Cette année, j’ai décidé de faire une petite cure dès que j’ai senti le froid arriver… et je n’ai RIEN eu ! Enfin, des petits rhumes par ci par là, mais j’ai évité la grosse rhino annuelle qui me mettait complètement KO. Et jusqu’à maintenant (je touche du bois) j’ai été beaucoup moins sensible de façon générale. Le produit n’est pas donné mais deux fioles ont suffit et si ça me permet d’améliorer notablement ma qualité de vie et santé en hiver, je dis oui :)
    Du coup, je vais noter tes précieux conseils pour le « fine tuning » et pour éloigner les rhumes et joyeusetés plus ponctuelles ;) déjà, je vais filer acheter de l’HE d’eucalyptus radiata, je n’ai que le globulus et dans mon cas, le premier est sûrement plus adapté…
    Petite question qui est un peu hors-sujet, pas trop polémique j’espère, concernant les produits de la ruche – pour quelle raison les vegan n’en consomment-ils pas ? Par principe pour refuser toute exploitation animale, ou est-ce qu’il y a vraiment des problématiques éthiques/écologiques/autres soulevées par l’apiculture, comme c’est le cas pour la viande, les oeufs, le lait…?
    Bisous Julie !

    Répondre
  5. Isabelle

    Bonjour Julie,
    Merci pour ce post très intéressant !
    C’est la première fois que je laisse un commentaire sur ton blog que j’ai découvert il y a quelques semaines à peine et je me régale à parcourir tous tes articles.
    De mon côté, pour prévenir les maux de l’hiver je marche à la spiruline – cette micro algue est une merveille qui stimule les défenses immunitaires et permet en outre de s’assurer un complément d’apport en fer ce qui est toujours bon à prendre lorsqu’on est une femme végétarienne à tendance végétalienne, ce qui est mon cas !
    Je mise aussi beaucoup sur le pouvoir de la vitamine C et bien que mon alimentation riche en fruits et légumes en contienne déjà, je me complémente quotidiennement avec des comprimés à l’acérola bio – en cas de rhume ou de mauvais virus déjà en place, elle aide à récupérer plus rapidement…
    Côté produits de la ruche – j’avoue que je suis plutôt parti pris car j’ai la chance d’offrir l’hospitalité à quelques abeilles puisque je possède 2 ruches – je te conseille le pollen frais. J’en prends 2 à 3 cuillères à café à jeun tous les matins que je laisse fondre tranquillement sous la langue avant de l’avaler. Riche en ferments lactiques et en levures il renforce nos défenses en assurant une flore intestinale au top et puis il est aussi riche en acides aminés et en minéraux de toutes sortes. Je te rejoins absolument concernant l’excellente qualité des produits de la marque Ballot Flurin et l’intérêt de leur produits à base de propolis ( entre autres).
    En ce qui concerne les huiles essentielles, je m’en sers comme toi en version curative pour toutes sortes de petits bobos mais aussi en prévention : 1 goutte d’HE de Saro sur chaque poignet tous les matins, je frotte doucement puis je respire les mains en cathédrale sur le nez (qu’est ce que ça fait du bien !) et le soir c’est massage de la plante des pieds avec quelques gouttes de Ravintsara diluées dans une noisette d’huile de noyaux d’abricots. Je suis une grande fan des huiles essentielles produites par Astérale (et moi aussi j’utilise leur eau florale de géranium), elles sont d’une qualité exceptionnelle et j’aime beaucoup leur approche systémique de l’aromathérapie. Quant aux produits Salvia, j’en trouve quelques uns dans ma Bioccop mais je ne les ai encore jamais essayé – à tester donc. En cas de problème infectieux avéré je fais une cure de capsules d’HE d’origan à avaler (Pranarom) mais c’est effectivement toujours le même problème sous cette forme avec la gélatine d’origine marine utilisée pour les envelopper…et c’est très agaçant pour des produits naturels à base de plantes d’être si souvent confronté à ce mode d’enrobage.
    Oserais-je rajouter la vitamine D ?! Avec mon conjoint nous en prenons d’octobre à mars – la D3 vegan de Vitashine est plutôt très bien réputée sans vouloir faire de publicité – car la vitamine D joue aussi un rôle essentiel dans le maintien d’un bon système immunitaire et l’hiver, avec le peu d’ensoleillement de cette saison nous en manquons tous (pourtant j’habite dans le sud…)
    Bon, voilà – en guise de premier commentaire c’est plutôt un roman finalement !
    Ah oui, côté bouquin j’ai la version « Se soigner au naturel toute l’année » que j’aime beaucoup et je viens donc de découvrir grâce à toi la version automne/hiver – et voilà un nouveau livre sur ma liste déjà chargée de ceux en attente……
    À très bientôt Julie,
    Passe de bonnes fêtes de fin d’année,
    Isabelle.

    Répondre
  6. Anne

    Merci pour cet article Julie ! Très intéressant, comme à chaque fois ! :)
    Personnellement, depuis que je me suis achetée mon diffuseur d’huiles essentielles, je ne peux plus me passer de diffusion chaque soir en rentrant du travail/chaque matin avant de partir ! Cela m’aide à me préparer au sommeil mais également à tuer toutes les petites bactéries que je peux rapporter du métro Parisien, à être de bonne humeur, etc… Bref… Du coup, je commence à avoir une jolie collection d’huiles essentielles à l’appart, ce qui fait que mon copain m’appelle sa petite chaman d’ailleurs ! :P Mes préférées sont le Tea Tree, la Litsée citronnée, l’Eucalyptus radié, … Bref. Dans l’ensemble, j’utilise sensiblement les mêmes produits que toi (propolis, miel, HE, infusions, …). Ce que je fais en plus : chaque matin, je prends une petite poignée de Baies de Goji. Ces petites baies ont des propriétés naturelles hallucinantes pour notre organisme ! Si jamais tu ne connais pas, je te les conseille fortement car personnellement, elle m’aide à avoir de l’énergie pour toute la journée et à renforcer mon système immunitaire très paresseux également !
    Je te souhaite de passer de joyeuses fêtes de fin d’année et surtout de bonnes vacances à la Réunion !

    Répondre
  7. Marie-Gabrielle | Bee Veggie

    Coucou Julie !
    Super article, je sens que je vais te piquer quelques astuces :)
    Je soigne les maux de gorge avec une tisane thym/sirop d’agave/citron et il n’y a vraiment rien de plus efficace. Je suis aussi une grande adepte de l’EPP et des HE de Ravinstara et de Menthe Poivrée, surtout quand je sens que les petits microbes font la fête dans mon corps. Je suis toujours stupéfaite par l’efficacité des plantes !
    Dès que l’hiver arrive (vers la mi-automne), je me complémente aussi en vitamine D. Bon, même si je dois avouer que cette année, on a encore pas mal de soleil pour un mois de décembre, je préfère prévenir que guérir et franchement, je touche du bois, mais pour le moment j’ai évité les grosses maladies.
    Des bisouuus

    Répondre
  8. Charlotte

    Merci pour ce super article que je garde en favoris pour ma prochaine période de rhume (en espérant qu’il n’y en aura pas cet hiver… on peut toujours rêver !). J’ai aussi arrêté les médicaments conventionnels depuis des années et, comme toi, je m’en porte très bien.

    Passe de très belles fêtes de fin d’années !
    Charlotte

    Répondre
  9. JaZzzMiiineE

    l’argent colloïdal!!! une superbe découverte pour moi qui avait tendance à faire beaucoup d’angines! dès que j’ai mal à la gorge, hop! un bouchon matin, midi et soir,je me gargarise puis j’avale! le lendemain c’est terminé!
    Efficacité garanti
    sinon tout comme toi, cure qui commence tous les ans fin octobre avec propolis (2 gouttes le matin à jeun) et de l’extrait de pépins de pamplemousse
    de temps en temps je me fais des infusions de gingembre : beaucoup de gingembre coupé en lamelles dans une casserole avec de l’eau, on fait bouillir, je rajoute un jus de citron et du miel (classique ou de manuka), et ça aussi ça revigore!!!
    sinon je ne savais pas que l’aloe vera stimulait le système immunitaire!
    merci en tout cas pour cet article très complet! bizzz, Delphine

    Répondre
  10. Constance

    Bonjour et merci Julie pour cet article de fond ! J’ai moi aussi un système immunitaire sensible aux infections ORL, et il est mis au défi depuis deux ans : j’enseigne en école maternelle ! En plus des remèdes dont tu parles, et que j’utilise aussi, je te conseille une pratique on ne peut moins glamour mais très efficace : le nettoyage du nez à l’arrosoir+eau+gros sel (marin, non raffiné). C’est une manière mécanique d’empêcher les maux de s’installer ! Il ne s’agit bien sûr pas de l’arrosoir de jardinage mais d’un petit arrosoir avec une toute petite ouverture, de ce type :
    http://www.abcnaturopathie.com/lavage-de-nez-avec-le-lota/
    Cela fait longtemps que j’ai le mien, mais il me semble que je l’avais commandé dans une pharmacie « médication-naturelle-friendly » ; )
    Moi, je le fais matin et soir, toute l’année. Après, mais seulement en période critique, je pulvérise 2 gouttes dans chaque narine du spray nasal de chez Ballot-Flurin.
    Bon nettoyage !
    Constance

    Répondre
  11. Aline - Boutique de créateurs

    J’utilise également la plupart du temps des remèdes naturels pour me soigner et en de rares cas, quand je ne peux plus supporter, des médicaments mais alors en très petite dose (une moitié, 1/4 parfois).
    J’utilise beaucoup d’huiles essentielles et huiles végétales, mes favoris: l’HE pour les nausées et maux de ventre et tout ce qui a attrait à la digestion et l’huile de sésame sur les tempes pour soulager les maux de tête et bien dormir.
    Parfois du thé pour la digestion et je pratique quelques thérapies pour améliorer mon système immunitaire: yoga, méditation, réflexologie et les bains dérivatifs!
    Je vais bientôt me mettre au Miam o Fruit de France Guillain, connais-tu cette recette? À ce qui paraît, c’est une recette qui permet de booster notre énergie, améliorer la digestion, le système immunitaire et de nous donner pleins d’énergies sans nous faire ressentir le besoin de grignoter!

    Je te souhaite de chouettes belles fêtes!
    Des bises,
    Aline

    Répondre
  12. Laurence G

    Hello Julie,
    Les grands esprits se rencontrent, je parle aussi des HE de Ravintsara et Eucalyptus dans mon articles du jour sur mes essentiels de l’hiver ;) Elles ont des effets « magiques » sur moi ! Ayant aussi un système immunitaire paresseux, je devrais tester tes astuces préventives ;) Merci pour le partage !

    Répondre
  13. Geromine

    Chouette article, très utile. A propos de remèdes naturels et vu que tu vas à la Réunion bientôt, est-ce que tu savais que la levure de bière fait fuir les moustiques grâce aux odeurs que notre corps dégage après l’avoir manger ?
    Bonnes vacances ;)

    Répondre
  14. Les Petites Choses de Fanny

    Oui oui oui, j’approuve à 100% ma belle !
    Bien sûr que le naturel va plus loin que la salle de bain, enfin sauf si ton armoire à pharmacie s’y trouve ;)

    J’ai toujours été soignée par des remèdes naturels (merci maman) : homéopathie, plantes, huiles essentielles, cataplasme d’argile, infusion et autres joyeusetés. Par contre quand j’ai commencé à vivre seule et à enchaîner les maladies, j’allais voir docteur sur docteur et du coup prenais médoc sur médoc. Ça m’a bousillé mon système immunitaire pendant un bon moment. C’est que ça s’attaque à la flore intestinale ces salo**ries ! Du coup, en m’intéressant de plus près et grâce aux conseils d’un naturopathe, j’ai mis tout en place pour améliorer la qualité de ma flore intestinale (ça met 3 ans à se détoxifier quand même …). Retour à une alimentation très saine, naturelle, végétale, à une médecine alternative et naturelle elle aussi, à un mode de vie plus sain etc…
    Tu as déjà été voir un naturopathe ? Ça m’avait été d’une grande aide !

    Ah et aussi j’ai toujours su que tout mais absolument tout ce qu’on choppe comme virus et maladies n’arrive pas par hasard, c’est lié à notre état (comme on dit, le microbe n’est rien, le terrain est tout). Et bizarrement quand je regarde en arrière, j’étais souvent malade quand ça n’allait pas dans ma vie ou que je n’étais pas en phase avec qui j’étais réellement, etc… et maintenant que je suis alignée et que je fais absolument ce que je dois et veux faire, j’ai une bien meilleure énergie et une bien meilleure santé aussi ;)

    Si ça intéresse, voici un article sur les huiles essentielles pour combattre les p’tits maux de l’hiver : http://lespetiteschosesdefanny.com/les-huiles-essentielles-qui-combattent-les-ptits-maux-de-lhiver

    Bises et joyeuses fêtes <3

    Répondre
  15. Eloïse Baker

    Article super intéressant, comme toujours :)

    Je suis végétalienne à tendance végane du coup, et j’utilise aussi les produits de la ruche et je ne compte pas m’e passer, surtour que j’ai deux petites filles et j’ai remarqué qu’il n’y avait rien de mieux pour booster les défenses immunitaires!

    Rien à voir, mai j’ai montré ta poneynette à mes filles, Kélis, ma fille ainée de 9 ans, a dit qu’elle serait prête à vivre avec elle dans sa grange si tu le voulais bien ^^.

    Passe de belles fêtes jolie Julie

    Répondre
  16. Les bulles d'inspiration d'Helychrise

    Tu fais bien de préciser qu’on n’utilise pas que les animaux pour tester les cosmétiques. C’est le même combat pour les médicaments, los produits ménagés, les cigarettes, les alcools et j’en passe.

    J’ai les mêmes remèdes que toi. Je rajouterai en plus des huiles essentielles que tu as citées, l’huile essentielle de thym à linalol.

    Je vais aussi commencer une cure de jus d’aloe vera, c’est ma naturopathe qui me l’a conseillée pour ma fragilité intestinale…

    Des bises et de belles fêtes à toi!

    Répondre
  17. Peppermint-beauty

    Très bel article, qui prouve que le naturel peut très bien nous soigner. Je suis un peu contre les médicaments (sauf si problèmes et maladies qui ne peuvent pas être traités au naturel), du coup j’essaie de me soigner seule avant d’aller chez le médecin si je n’ai pas réussi à comprendre ce que j’avais. Je pense me prendre plusieurs pots de miel de thym chez Ballot Flurin prochainement :)
    Des bisous et bonnes fêtes!

    Répondre
  18. Jessica

    Pas plus tard qu’il y a quelques jours, j’ai accueilli ma belle-sœur qui était bien malade : au final, elle avait une angine blanche , une otite et une conjonctivite. Par peur d’attraper, j’ai avalé un sucre avec de l’he d’arbre à thé: c’était dégueulasse. J’ai cru vomir. J’ai essayé dans du miel aussi mais je dois avouer que le goût n’était pas fameux…Pour l’instant, je n’ai rien attrapé, j’espère que ça aura été efficace ah ah.
    Ton article est vraiment complet, je reviendrai y faire un tour quand le besoin se fera sentir. Merci.

    Répondre
  19. Sophy

    Bonjour Julie,

    une très bonne année à toi! Merci pour tes conseils, je rajoute les huiles essentielles à ma liste di besoin! Depuis que je ne prends plus de médicaments, je ne suis plus malade, comme quoi…
    Je me « soigne » en préventif dès octobre au sirop de sureau noir (fait maison) soit pure soit avec de l’eau chaude, chaque soir. Dès que je me sens fatiguée, une bonne soupe me remets d’aplomb. Et sinon bien sur le miel et le citron!

    Répondre
  20. Amandine T

    Le miel, la propolis, le citron et le gingembre sont définitivement mes meilleurs alliés, surtout que j’ai un couple d’amis apiculteurs, traçabilité garantie :-)

    J’ai aussi acheté cet hiver le Yogi tea « reconfort de la gorge » . Un combo gagnant

    Répondre

Laisser un petit mot

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *