Un weekend coup de coeur à Nice

sam_4413b

Lorsqu’on planifie des petites escapades ou des vacances un peu plus longues, nous misons toujours sur des destinations verdoyantes, où la nature est omniprésente et où les paysages nous font pousser des « hooo », « haaa »… À vrai dire, on ne s’arrête jamais ou presque dans les villes, préférant la verdure et le calme à l’architecture et au brouhaha (je vous en parlais déjà ici). Pour autant, il y a parfois de bonnes surprises, comme cela a été le cas avec Nice. 

Je ne m’étais jamais vraiment intéressée à cette ville auparavant (pour les raisons mentionnées ci-dessus). Mais aller s’y promener après les tragiques événements de juillet dernier a eu une résonance bien particulière. 3 mois après, la douleur est encore extrêmement vive. Marcher sur la Promenade et se recueillir quelques instants devant toutes ces fleurs, mots, photos et pensées… c’était important pour moi.

Nice m’a émue, m’a fait lever le nez à maintes reprises, m’a émerveillée avec le joli bleu de la mer, ses ruelles colorées, et ses superbes places italiennes… Bref, oui j’ai énormément aimé Nice et c’est probablement la première « grande » ville pour laquelle j’ai un si gros coup de coeur.

sam_4324b sam_4332bsam_4328b

Nous sommes arrivés de l’aéroport en bus directement sur la place Masséna. Une magnifique place qui m’a de suite rappelé que « la botte » n’était pas bien loin au vu de son architecture italienne et de son sol en damier. Moins authentique mais tout aussi jolie et vivante, il y a également la place Garibaldi

sam_4344b sam_4353bsam_4347bsam_4354b

Le merveilleux bleu méditerranéen est la première chose qui m’a frappée en arrivant à Nice. Certains vont peut être me prendre pour une folle en mode « un bleu c’est un bleu hein, arrête ton cinoch’ » mais je vous assure que le bleu breton n’est pas le même que le bleu niçois. L’un est profond, sauvage et parfois grisonnant, l’autre est doux et turquoise ;-)

Le courant n’est pas le même non plus. Point de marrées ou presque à Nice et il suffit de faire quelques mètres dans l’eau pour ne plus avoir pied (alors qu’il faut parfois marcher pendant 5 bonnes minutes pour avoir de l’eau jusqu’aux genoux par ici) ^^’ Et puis les galets quoi! Vraiment, j’ai aimé découvrir cette autre facette de la mer qui a néanmoins toujours ce même effet ressourçant sur moi. 

sam_4359b sam_4368bsam_4364b sam_4369bsam_4365b

Ah le vieux Nice, ses ruelles colorées, ses jalousies… J’ADORE ce genre d’endroit qui incite à lever la tête pour observer moult détails (un joli volet coloré, un chat qui surveille les passants, une rangée de fanions qui surplombe une ruelle…) Je m’y suis de suite sentie très bien malgré le tumulte ambiant de certaines rues. J’ai aimé m’y perdre en ne suivant aucun plan et en me fiant tout simplement à mon envie. 

Et j’y ai aussi découvert plusieurs chouettes adresses, complètement par hasard. Chez Bérénice et Églantine (35 rue Pairolière), vous trouverez des cosmétiques naturels, aussi beaux que sains. La boutique est aussi charmante que ses propriétaires et la sélection de produits plutôt sympa. Dans un tout autre genre, si vous vous intéressez à la lithothérapie, je vous conseille Clair Obscur (9 rue Droite), une boutique spécialisée dans les pierres fines et précieuses. La vitrine est particulièrement impressionnante, un vrai régal pour les yeux. On y trouve des pierres bien sûr, mais aussi des bijoux qui sont tous réalisés à la main.

sam_4385bsam_4384bsam_4377bsam_4376b

Côté hébergement, nous étions invités par Mercure pour passer deux nuits dans l’hôtel Centre Notre Dame. Ce n’est pas du tout le type d’hébergement que nous privilégions habituellement pour nos vacances ou courts séjours. Mais je dois admettre qu’on a très fortement apprécié, le temps d’un weekend, profiter du confort d’un hôtel de ce genre.

Situé à proximité du tramway et de la gare, à 10 minutes à pied du bord de mer, l’hôtel dispose d’un  rooftop assez dingue avec une terrasse, un bar lounge, une piscine, un espace fitness et jacuzzi, le tout surplombant le centre de Nice avec une vue à 360°. L’espace fitness est vraiment chouette, je ne m’attendais pas à autant de machines! J’avoue volontiers que j’ai laissé profiter monsieur, me contentant de farnienter un peu en bouquinant sur la terrasse ^^’ La vue est vraiment magnifique, en particulier en soirée, lorsque les lumières de la ville commencent à s’allumer et que la basilique Notre-Dame s’illumine. Comment vous dire que la petite séance de jacuzzi en amoureux devant le coucher de soleil, ça l’a vraiment fait! ;-)

Le personnel était très arrangeant et courtois (il n’avait absolument pas connaissance du fait que nous étions invités ni même que je tenais un blog) et notre chambre (une standard semble t-il) était vraiment confortable. En somme, une très bonne expérience et une adresse que je vous recommande si vous cherchez un hôtel avec un certain standing sur Nice.

sam_4390b sam_4392b sam_4436bsam_4399b« Hiiii! Haaaaa! » C’est à peu près la réaction que j’ai eue en voyant le nombre d’établissements proposant des options véganes à Nice. Clairement, d’autres villes feraient bien d’en prendre de la graine (coucou Rennes). 3 excellentes adresses que nous avons essayées et adoptées :

Vegan gorilla (7 rue du Lycée), un restaurant 100% végane qui le revendique haut et fort et où l’on s’est vraiment régalés (je cite l’amoureux : « c’était vraiment très bon » → notez le très!) Nous avons tous deux choisi le même plat et c’était dé-li-cieux : un curry de pois chiche avec une sauce mangue coco à se rouler par terre, littéralement.

Koko green (1 rue de la Loge), un bar à jus, smoothies et restaurant crudivore vraiment très sympa. Je suis tombée amoureuse de l’endroit et de sa décoration végétale / tropicale. Nous n’y avons pas mangé, seulement bu un jus pour moi et un smoothie pour monsieur, et encore une fois, c’était très très bon. Le smoothie en particulier était une vraie merveille : baies rouges, banane, açai, agave et lait de riz (OMFG!)

Caju (2 rue Sainte Claire), un bar à jus / cantine végane qui fait encore une fois la part belle au cru et au sans gluten. Idem, nous n’y avons pas mangé (bien que le burger cru ait grandement attisé ma curiosité), seulement bu un jus, mais l’endroit est extrêmement sympathique et convivial. À recommander sans aucune hésitation!

Mais il y a aussi : Speakeasy (7 rue Lamartine) un petit restaurant excentré qui ne paye pas de mine mais où la propriétaire britannique vous concocte de bons petits plats véganes maison; Paperplane (14 rue Gubernatis) un café cantine à l’allure très « instagrammable » qui était malheureusement fermé pour le weekend mais dont la carte végétarienne / végane a l’air super sympa.

sam_4445bsam_4434b

Autres adresses plus « traditionnelles » mais veggie friendly, nous nous sommes régalés chez Namaste Nice india (1 place Masséna), un petit resto indien familial où la cuisine est EXTRA! Je ne vais pas vous dire que le lieu fait rêver mais côté assiette, c’est le top : généreux, fait maison avec amour et rempli de saveurs. Si vous aimez la cuisine indienne, vous allez forcément aimer!

Que serait un weekend à Nice sans une socca, spécialité complètement végane puisque réalisée à base de farine de pois chiche, d’eau, d’huile d’olive, de sel et de poivre. Si les ingrédients paraissent simples, réaliser une bonne socca n’est pas donné à tout le monde et sur les conseils de plusieurs personnes, nous nous sommes rendus Chez Pipo (13 rue Bavastro). Sans grande surprise, on a adoré et on s’est léchés les doigts! ;-)

Si vous avez envie d’une bière je vous conseille mille fois Les distilleries idéales (24 rue de la préfecture). J’y ai bu la meilleure bière à la cerise de ma vie et j’ai eu un énorme coup de coeur pour le lieu et son décor industriel façon années 90′ avec de grosses cuves en cuivre patiné. Et vu l’affluence, je pense que je ne suis pas la seule! ;-) Si vous aimez le bon café, Le Brasilia (8 rue Bonaparte) pourrait également beaucoup vous plaire (la carte n’est pas végétarienne mais il y a des laits veggie faits maison).

sam_4404b sam_4431bsam_4409bsam_4419b

Maintenant que je vous ai bien ouvert l’appétit, retournons à autre chose! ;-) Après s’être baladés dans le vieux Nice, à lever la tête toutes les 30 secondes, nous avons pris de la hauteur en montant à la Colline du château, d’où la vue sur la ville est absolument magnifique. C’était assez rigolo de se dire que quelques heures plut tôt nous étions dans telle ou telle rue, sans avoir vu cette belle coupole qu’on ne pouvait pas distinguer d’en bas! =) Voir tout le quadrillage des ruelles du vieux Nice est également assez impressionnant. Et puis cette vue sur la Promenade des Anglais et la Baie des Anges… Splendide!  

L’endroit n’est pas vraiment le lieu idéal pour se reposer puisqu’assez touristique mais il reste très agréable et verdoyant (il y a même une jolie cascade) tout en offrant une vue imprenable et panoramique. On peut bien sûr y monter à pied mais un ascenseur est mis à disposition, pour les personnes à mobilité réduite notamment.

sam_4420b sam_4428bsam_4425b

En montant tout en haut, on a également une jolie vue côté port, tout aussi plaisante. Bref, venir à Nice sans s’y être promené serait une grosse erreur! =)

J’espère que vous aurez apprécié la visite et que quelques adresses pourront vous servir si vous projetez de visiter cette si jolie ville. Je vous embrasse et vous laisse sur quelques images en vidéo ↓

7 petits mots

  1. Eowine #FNWL

    Je ne suis pas bretonne, mais une voisine de Nantes et j’ai passé mes vacances cette année sur la Côte d’Azur et je suis justement en train de préparer mon article qui va sortir cette semaine (si jamais tu veux passer faire un tour).
    Comme toi je préfère les petites villes et les grands espaces et en une semaine nous n’avions pas le temps de tout faire nous avons donc fait l’impasse sur Nice. Tes photos Sont très belles et donnent vraiment envie. Je me dis qu’on aurait peut-être du y faire un détour du coup.
    Si ce n’est pour le sentiment de recueillement, j’ai ressenti des émotions assez semblables durant ces vacances. Moi aussi je me suis émerveillée sur le bleu de la mer, qui je te le confirme, est bien d’un bleu différent de celui de l’Atlantique. Mais aussi sur l’absence de marée, le goût très (trop) salé de la Méditéranée et surtout sa température ! Et puis comme tu le dis si bien, il y a toutes ces façades colorées qui nous invitent à lever la tête sans cesse. Bonjour les 400 photos des fenêtres et de portes à trier :)
    Un très très joli coin de France que je m’empresserais de revisiter à l’occasion !

    Répondre
  2. Nanie

    Coucou ! Alors là, ton article me fait extrêmement plaisir… car je suis niçoise ! ^^ Bien souvent, les gens ont tendance à critique Nice, alors pour une fois que quelqu’un l’encense ! ;-) Et moi, je l’ai toujours dit que le bleu du ciel de la Côte d’Azur était bien différent du bleu de tous les autres ciels… cieux ? ^^ Enfin, tes photos de nuit sont magnifiques (je pense à celle prise du haut de ton hôtel, où l’on voit l’église Notre-Dame), il faudra que tu me dises comment tu fais parce que moi je ne suis vraiment pas douée pour les photos obscures, elles sont toujours très floues… C’est dommage, si j’avais su on aurait pu se rencontrer. ;) Petite question, par curiosité : c’est l’hôtel qui t’a contactée pour te proposer d’y séjourner gratuitement en échange d’un article ou bien c’est toi ?
    Bises,
    Stéphanie, Tomate sans graines

    Répondre
    1. Julie Auteur de l’article

      Ravie que l’article et les photos te plaisent! =) Je ne contacte jamais les marques / agences pour me faire offrir des choses, qu’il s’agisse de produits, de séjours ou autres. C’est quelque chose qui me mettrait terriblement mal à l’aise! ^^’ C’est l’hôtel qui nous a contactés et invités de lui même ;-) Des bisous!

      Répondre
  3. Lulu

    Coucou, merci pour ce bel article sur Nissa la bella !!! Je suis nicoise , j’y ai vécu 21 ans , maintenant je vis dans la magnifique région qu’est la tienne, en Bretagne, mais ca me fait du bien de revoir des photos de Nice ! La bonne socca me manque !

    Répondre
  4. Dielle

    C’est fou quand même, l’image vraiment différente qu’on peut avoir d’une ville. Même si je ne suis pas très ville, préférant les petits coins paumés, je me faisais une image toute auréolée de Nice! Je suis Bretonne et Rennaise mais je vis depuis 5 ans dans le sud, et j’entame ma deuxième année sur Nice pour les études. Je commence à trouver doucement mes marques, à avoir mes habitudes malgré tout je n’aime pas cet endroit ! Les gens y sont hyper individualistes, râleurs, pas serviables pour un sou et j’en passe. A chaque fois que je retourne dans me Bretonnie, je trouve le contraste entre les mentalités énorme ! Alors bien sur, adorant le nature, le sport, les bivouacs je ne partirai pas de la région puisqu’elle est vraiment géniale pour ça, mais dès que je peux, je file m’éloigner de Nice et de cette ambiance que je n’aime pas DU TOUT !

    Répondre

Laisser un petit mot

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *