BILAN LECTURE #6

img_5419

Un bilan lecture ça fait longtemps! Après un ralenti à ce niveau (les fêtes tout ça tout ça), je m’y suis remise de plus belle. Il aurait dû y avoir 4 retours dans ce 6ème bilan. Manque à l’appel Wild idea de DAN O’BRIEN, un roman de nature writing très connu dans lequel je n’ai personnellement pas réussi à avancer. Même si la protection de la nature et la préservation des grands espaces américains constitue le coeur du roman, ce dernier occulte complètement la question de l’éthique animale et j’avoue que ça m’a beaucoup gêné, au point de rendre ma lecture désagréable dès les premiers chapitres. Point de revue plus complète donc, puisque je ne pense pas être en mesure d’apprécier ce livre à sa juste valeur.

Beignets de tomates vertes de FANNIE FLAGG

★★★★★

img_5428

Résumé – Evelyn Couch, femme au foyer à l’existence monotone qui vit mal l’arrivée de la cinquantaine, se lie d’amitié avec Ninny Threadgoode, une bavarde et dynamique octogénaire qui réside dans la même maison de retraite que sa belle mère. À chaque visite, Ninny lui raconte les incroyables histoires de Whistle stop, petite ville d’Alabama dans laquelle elle a passé sa vie. Grâce à ces histoires tendres et nostalgiques, Evelyn va reprendre goût à la vie.

Mon avis – Après toutes les critiques élogieuses lues ici et là sur la toile, j’attendais beaucoup de ce livre, et il a été bien plus qu’à la hauteur. Je l’ai tellement apprécié qu’il fait partie des livres préférés lus en 2016. Dans la même veine que Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates, j’ai retrouvé de la nostalgie, de la tendresse, de l’attachement et beaucoup de générosité. C’est un livre qui se savoure du début à la fin, qui bouscule – parfois – et qui touche – beaucoup.

Sa structure pourrait paraître complexe et propice à perdre un peu le fil : on passe d’une époque à une autre entre les courts chapitres dont les points de vue ne cessent de changer, de Ninny à la gazette de Weems en passant par un narrateur externe. Mais l’écriture de Fannie Flagg est si fluide que le tout s’assemble à merveille. En fait, je trouve même que cela donne beaucoup de dynamisme à l’ensemble.

Il y a énormément de tendresse dans ce livre. Les personnages sont extrêmement attachants : la belle et sensible Ruth, Opal la coiffeuse, Sipsey et ses bons petits plats, Big George, et bien sûr l’incroyable Idgie pleine d’humour et de générosité (et il y en a bien d’autres). Tant de personnages et leurs lots de bonheurs et de malheurs, avec en toile de fond des sujets graves comme le racisme et la violence faite aux femmes.

Si comme moi vous avez la larme facile (#teammadeleine), prévoyez quelques mouchoirs pour les derniers chapitres, particulièrement touchants. En somme, un merveilleux livre, comme une ôde à la joie et à la générosité, rempli de tranches de vie délicieuses à déguster comme une part de tarte.

Comment être seul de REBECCA DINERSTEIN

★★☆☆☆

img_5426

Résumé – Délaissée par son petit ami et perdue face à l’implosion imminente de sa famille, la jeune Frances quitte New York le temps d’un été pour jouer les apprenties auprès d’un artiste peintre sur les îles Lofoten en Norvège. Elle va y faire la rencontre de Yasha, jeune russe venu respecter les dernières volontés de son père défunt : être enterré « au sommet du monde ».

Mon avis – Que dire de ce roman qui m’a laissé une impression en demie teinte… D’abord attirée par la couverture, j’ai ensuite été assez emballée par le résumé. Les thématiques abordées (l’amour, la solitude) et, surtout, le cadre fabuleux des îles Lofoten en Norvège qui me font rêver depuis plusieurs années, promettaient une lecture agréable.

Le premier tiers du roman était plutôt à la hauteur. Quoiqu’un peu lent à démarrer, je m’y suis tout de même plongée avec plaisir et avec une certaine excitation de découvrir – enfin – les paysages des Lofoten. Mais suite à l’arrivée de Yasha en Norvège, j’ai commencé à m’ennuyer, à trouver les personnages quelconques et pas vraiment attachants. La rencontre entre Frances et Yasha, l’enterrement du père de ce dernier, la chèvre cachée… Tant d’épisodes qui m’ont paru presque ridicules, en tout cas peu crédibles.

Commencé avec entrain, j’ai finalement terminé ce roman avec une certaine hâte. J’ai aimé la plume poétique de l’auteur, les paysages nordiques et les personnages norvégiens sur place. Mais je n’ai vraiment pas accroché avec l’histoire, un peu « abracadabrantesque » et avec les personnages principaux, fades, presque agaçants et dénués d’attachement.

Le journal intime d’un arbre de DIDIER VAN CAUWELAERT

★★★★☆

img_5425

Résumé – Un jour, Tristan, un poirier de 300 ans, ne résiste pas à une forte tempête et tombe. C’est pour lui l’occasion de commencer une nouvelle vie, au travers de ses bûches et surtout d’une statuette de femme sculptée dans son bois. Mais prisonnier de sa mémoire, il se plonge également dans son passé pour nous raconter des histoires qu’il a vécues, tantôt heureuses, tantôt dramatiques.

Mon avis – Sitôt commencé, sitôt terminé! J’ai dévoré ce livre en deux jours tant j’ai été happée par son histoire à la fois tendre, drôle, grave et émouvante. Certaines critiques lui reprochent son manque de loufoquerie. C’est justement ce que j’ai apprécié de mon côté. J’avais envie d’une lecture douce, sans extravagance. D’un récit poétique où l’histoire me serait contée au travers les « yeux » d’un arbre. Et c’est précisément ce que j’ai trouvé.

Dès les premières pages, j’ai su que j’allais être conquise tant j’étais émue. Il faut dire qu’en amoureuse de la Nature, j’ai toujours été émerveillée par les arbres et intriguée par la sylvothérapie (si toi aussi il t’arrive de faire des câlins aux arbres tape dans tes mains). Les tendres mots de Tristan ont de suite résonné fort en moi et m’ont procuré beaucoup d’émotion.

Je suis intimement persuadée que les arbres, à la manière d’un buvard, absorbent les émotions qui transitent autour d’eux. Lire les histoires de Trisan, ce poirier qui a traversé les âges, de Louis XV à nos jours, a donc été un pur régal. Car en 300 ans, il s’en passe des choses! Certaines sont tristes (drames historiques), d’autres joyeuses (rencontre amoureuse).

J’ai aimé son lien avec les différents personnages et même si la seconde moitié du livre était moins « absorbante », j’ai tout de même pris énormément de plaisir à le terminer.

« Végétaux et animaux ne perdent jamais ce qui est gravé dans leurs gènes, tandis que les humains ont une tendance à devenir des machines qui pensent mais n’imaginent plus » (p. 40)

« Votre poirier est comme moi : il est aussi intelligent que sensible, et donc terriblement vulnérable » (p.104)

Et vous, quelles ont été vos dernières lectures? De mon côté, je me plonge maintenant dans La petite boulangerie du bout du monde de Jenny Colgan, un livre léger et feel good qui sera parfait en ce début d’année ;-)

25 petits mots

  1. Rosenoisettes

    Hello !
    Le Journal Intime d’un Arbre me tente bien, je ne connaissais pas du tout !
    Cela m’a l’air à la fois original et touchant. Il me faut le mettre dans ma liste des prochains à lire.
    merci et bonne journée, bises

    Répondre
      1. Ludi_Vine86

        Je vous conseille de voir le film également ! Je n’ai pas lu le livre car je connais le film depuis petite : c’est LE film préféré de ma maman :-)

        Répondre
  2. Vénus Green

    Coucou !
    Merci pour cette chouette revue, j’ai noté trois nouveaux bouquins pour ma PAL =D
    En ce moment, je suis à fond dans le développement personnel et les réflexions sur nos modes de consommation (Pierre Rabhi #coeuraveclesdoigts). Je viens de terminer « Ne marche pas si tu peux danser » d’Anne van Stappen et je commence « Bouddha Rebelle ». Je pense poursuivre avec « Le journal intime d’un arbre », tu m’as convaincue (et oui, je fais partie de la team Câlins aux arbres =D) !
    Des bisous!
    Célia

    Répondre
  3. Angélique

    Hello Julie !
    J’ai Le Journal Intime d’un Arbre depuis l’été 2013 et je n’ai jamais réussi à le finir, alors que je l’ai recommencé plusieurs. Bizarrement je n’avais pas accroché… Tu me donnes envie de réessayer, sait-on jamais, la mayonnaise prendra peut-être cette fois-là :)

    Répondre
  4. Dwija Yoga

    Hello Julie,

    J’ai vu que tu avais mis Wild Idea sur la photo d’ouverture de l’article mais, à moins que je sois totalement passée à côté, il me semble que tu n’en parles pas du tout dans ton post. Ça m’intéresserait bien d’avoir ton avis sur celui-ci, si tu l’as terminé, parce que je l’ai aussi dans ma bibliothèque mais j’ai du mal à l’entamer (je préfère toujours me jeter sur d’autres bouquins avant celui-ci). Peut-être sauras-tu me convaincre ;)

    Belle journée à toi !

    Répondre
    1. Julie Auteur de l’article

      Si si, j’en ai parlé en début d’article ;-) Pas de revue complète puisque je n’ai pas réussi à rentrer dedans. Bonne journée! =)

      Répondre
  5. Mignoned

    Coucou,
    Alors, moi, j’ai terminé « La première épouse » de Françoise Chandernagor que j’ai a-d-o-r-é ! C’est un roman d’analyse du divorce mal vécu par la narratrice. Elle croyait à l’éternité du mariage. Vraiment bien !
    Maintenant, je voyage en Australie avec le roman « Wanda » où on apprend le sort des métis dans les colonies. C’est bien écrit.

    Kenavo :)

    Répondre
  6. Joséphine

    Merci pour ton bilan lecture (je découvre ton blog je sens que je vais y passer un petit moment !!)
    J’ai lu cet été La petite boulangerie du bout du monde, j’ai passé un vrai bon moment donc j’espère que cela sera ton cas aussi !
    J’hésitais à lire Le journal intime d’un arbre de Cauwelaert car j’ai été une grande fan de cet auteur (je l’ai vu à une lecture d’un de ses livres, il possède une culture et il raconte des choses tellement passionnantes !) mais j’ai été déçue par le dernier livre que j’ai eu entre les mains (impossible de le finir…)… mais je vais y réfléchir !
    bonne année à toi !!

    Répondre
  7. Joséphine

    Oubli : Beignets de tomates vertes a été adapté en film (un « vieux » film américain).
    Et Fannie Flag a écrit d’autres bons livres, comme « Miss Alabama et ses petits secrets », j’avoue que je suis toujours un peu désarçonnée en commençant les livres de cette auteure, il me faut du temps pour rentrer dedans mais généralement je ne suis pas déçue !

    Répondre
    1. Julie Auteur de l’article

      J’avais également adoré Miss Alabama et ses petits secrets =) J’avais partagé mon coup de coeur dans un précédent bilan lecture d’ailleurs. Je n’ai pas vu le film adapté du roman Beignets de tomates vertes mais j’en entends beaucoup de bien, je pense que je me laisserai bientôt tentée ;-)

      Répondre
  8. julie

    coucou !
    merci pour ces comptes rendus !
    de mon coté j’ai lu Le Jardin Arc-en-ciel de Ito Ogawa et Myriam Dartois-Ako. c’est vraiment un roman humain qui m’a beaucoup bouleversée, je te le conseille vivement !
    bises et bonnes lectures !

    Répondre
  9. Anouck

    Coucou Julie,
    Je suis en train d’écouter l’entretien sur Mediapart d’Emilie Hache, philosophe qui a publié une anthologie de textes eco-feministes, Reclaim (https://www.youtube.com/watch?v=TpfQpsU4O6A) et j’ai pensé que cela pourrait t’intéresser. Je ne connaissais absolument pas ce mouvement mais Emilie Hache l’explique très bien, et certains extraits de l’anthologie sont lus, histoire de se faire une idée de ce que ces femmes des années 1960 ont pu écrire.
    Je pense acheter le livre :)

    Bonne fin de journée !

    Répondre
  10. Chloé

    Salut Julie! Tes articles dernières lectures sont mes préférés! Je n’ai jamais lu « Beignet de tomates vertes », mais je connais l’histoire. Le roman a été adapté au cinéma dans les années 1990. Sans avoir lu le livre, je trouve que c’est un film magnifique. Je compte me lancer dans la lecture du coup ! Merci pour tes partages :) Chloé.

    Répondre
  11. Alexandra Tell Me More

    Tout d’abord Julie, très bonne année à toi et tous tes proches!
    Ravie de découvrir ton avis de Beignets de Tomates Vertes! J’avais eu la curiosité de le lire après avoir beaucoup aimé « La dernière réunion des filles de la station service » que j’avais beaucoup apprécié (cette lecture elle-même influencée par le cercle littéraires des amateurs…). Tu nous en avais parlé dans ta PAL de l’été dernier et j’avoue avoir beaucoup aimé aussi (mais peut-être pas plus).La petite boulangerie du bout du monde était dans ma PAL de l’été dernier aussi et j’en ai parlé sur le blog, je suis pressée d’avoir ton avis, je suis bien curieuse de voir si nos avis se rejoignent ;)
    Très bonne fin de semaine Julie et merci pour tout ce que tu nous proposes et nous fais découvrir

    Répondre
  12. Delphine B

    ah, ben je viens juste de terminer la petite boulangerie du bout du monde. Je l’ai lu en une petite semaine! J’ai été super emballée au début, un peu plus mitigée sur la fin… mais ca reste une belle histoire toute mignonne et je me surprenais quelque fois à envier le destin et la nouvelle vie de Polly!
    par contre, j’ai pas du tout accrochée avec le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates! J’ai pas du tout réussi à entrer dans l’histoire, j’ai trouvé ce bouquin limite ennuyeux,…
    A l’heure qu’il est, je me remets à fond dans la lecture de la saga Millénium que je dois déjà avoir lu 5 ou 6 fois mais que j’aime par dessus tout!!!
    Bonne lecture Julie! Bises – delphine

    Répondre
  13. Delimanjalu

    Moi j’ai adoré Demain les chats de Bernard Werber, je suis une fan de cet auteur, c’est toujours entre la réalité et la science fiction mais là, le fait que les héros soit des chats, je l’ai dévoré !

    Répondre
  14. Fabienne

    J’ai adoré les beignets de tomates vertes !
    Par contre comme toi je n’ai pas pu aller jusqu’au bout Wild Idea’de Dan O’Brian
    Merci julie pour tes articles toujours très sympas et intéressants

    Répondre
  15. Ariane

    Je suis restée mitigée après ma lecture du Journal intime d’un arbre. J’ai beau être amoureuse de la nature moi aussi, lire un arbre qui décrit une relation sexuelle – entre autres – m’a totalement dépassé. Reste que je dois avouer que l’idée est originale et que plusieurs passages faisaient réfléchir comme l’illustrent les deux citations que tu as choisies!

    Répondre

Répondre à Alexandra Tell Me More Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *