Des crêpes véganes avec la crêpière Skeppshult

IMG_5591

Arrêtez tout, j’ai trouvé MA recette préférée de crêpes véganes! Celle qui est susceptible de te donner envie de fêter la Chandeleur à n’importe quel moment de l’année, genre en plein mois de juillet ou à Halloween ;-) J’ai mis du temps mais je l’ai enfin trouvée et j’en suis hyper satisfaite. Et puis, entendre monsieur me dire que – je cite – « ce sont les meilleures crêpes que tu aies jamais faites », ça met beaucoup beaucoup de baume au coeur! =)

Avant de partager avec vous la recette, il fallait absolument que je vous parle de ma nouvelle crêpière, toute de fonte brute et naturelle vêtue. Vous le savez sûrement, la marque Skeppshultdistribuée en France chez Scandi-vie , un code promo vous attend en fin d’article – et moi, c’est une jolie idylle qui va crescendo. Après une première poêle « à tout faire » reçue à Noël en 2015, et qui s’est bien culottée depuis (voir plus bas pour cette histoire de culottage), j’avais gagné la jolie poêle à blinis en forme de coeur lors d’un concours, avant de recevoir le gaufrier à Noël dernier.

Skeppshult, c’est une marque suédoise qui travaille la fonte naturelle depuis 1906. Autant vous dire que les gars connaissent leur job! ;-) Les produits sont bruts, sans aucun revêtement, et prétraités à chaud avec de l’huile végétale certifiée Biologique. Ils sont utilisables sur tout type de feux (gaz, vitrocéramique, induction…) et sont garantis 25 ans. Mais en réalité, une poêle en fonte Skeppshult vous durera une éternité, tant ce matériau est solide, durable et quasi-inusable. Il ne craint absolument rien : ni les coups de couteau, ni les brosses abrasives, ni même les tronçonneuses! ;-)

IMG_5597

Je l’évoquais déjà dans cet article, la fonte naturelle est un matériau que j’apprécie beaucoup car non toxique, et qui a passablement révolutionné mes habitudes de cuisson à la maison. Car oui, utiliser des ustensiles de cuisine en fonte, c’est génial, mais c’est presque tout un art ou, en tout cas, un vrai coup de main à prendre. Tout est une affaire de préchauffage, de température, et de culottage.

Avec une distribution de chaleur homogène, la fonte requiert un temps de préchauffage un peu plus long que des ustensiles traditionnels (2 minutes minimum) mais nécessite également un feu plus doux. L’adage à retenir : si la fonte accroche et te fait jurer, baisse ton feu qui doit être trop élevé (oui, je l’ai invité mais c’est plutôt vrai en réalité ^^’).

Revenons sur le culottage. Au fil des utilisations, la fonte va doucement se patiner. En clair, une sorte de couche anti-adhésive, comme du « vernis », va se former naturellement au contact des matières grasses absorbées durant la cuisson. D’où l’utilité de correctement huiler sa poêle en fonte, surtout lors des 30 / 40 premières utilisations (après promis, c’est que du bonheur) ;-) Hors cuisson, une fois la poêle lavée, il convient de l’essuyer à l’aide d’un chiffon doux et d’y appliquer un peu de matière grasse en fine couche (j’utilise de l’huile végétale). La fonte étant poreuse, son graissage est obligatoire pour éviter son oxydation / sa rouille. Pour plus d’infos, RDV sur le blog de Scandi-vie, où Stéphane explique très bien tout ce qu’il faut savoir à ce sujet.

Côté lavage, jamais de produit détergeant (même du simple savon de marseille) et pas de passage au lave vaisselle! De l’eau chaude et une brosse type laiton ou fibres de coco (j’utilise celle de la Droguerie écologique), c’est tout ce dont vous avez besoin.

IMG_5590

Et cette crêpière Skeppshult alors? Comme les autres ustensiles que je possède déjà : AU TOP! Elle est évidemment nettement plus lourde qu’une crêpière « conventionnelle » mais je suis désormais habituée, le poids va de pair avec la fonte. Je suis toujours aussi séduite par la poignée en hêtre massif qui offre une bonne prise en main. Elle permet de faire des crêpes d’une taille parfaite et n’accroche pas si l’on respecte les quelques règles ci-dessus. Moi qui déplorais la piètre qualité de ma crêpière T*fal, vieille de plus de 15 ans et complètement déformée, retrouver le confort et la qualité Skeppshult, c’est un vrai régal!

Allez, sans vous faire languir davantage, voilà la recette.

INGRÉDIENTS (pour une vingtaine de crêpes)

– 400 g de farine → j’utilise personnellement de la T80

– 40 g de fécule → maïs, pomme de terre, arrow root… peu importe!

– 50 g de sucre de canne → j’ai tenté avec du sucre complet mais le résultat est moins concluant

– le zeste d’un petit citron, aussi fin que possible → ça fait toute la différence au niveau du goût!

– 1 pincée de sel

– 1 cuillère à café de bicarbonate de soude

– 1 litre de lait végétal → pour cette recette j’ai une préférence pour le lait de soja, complètement neutre en goût, mais ça fonctionne avec n’importe quel lait végétal

RECETTE

Dans un saladier, mélangez tous les ingrédients secs : la farine, la fécule, le sucre de canne, le zeste de citron, la pincée de sel et le bicarbonate.

Versez le lait végétal petit à petit tout en fouettant sans interruption.

Laissez reposer la pâte au moins 1/2 heure.

Déposez une petite louche de pâte au centre de la poêle chaude et huilée et étalez-la en effectuant des cercles de plus en plus grands avec le « dos » de la louche.

Après 2/3 minutes de cuisson, retournez la crêpe et laissez cuire de l’autre côté pendant 1 à 2 minutes.

Ratez la première crêpe (qui réussit la première crêpe sérieusement?) ;-) et recommencez en huilant si besoin la poêle entre les crêpes.

IMG_5581

Bon et puis comme je vous connais bien, je suis certaine que la pâte à tartiner maison sur les photos n’aura pas échapper à votre oeil de gourmand(e)! ;-) Alors voici la recette, largement inspirée du « not-tella » du livre The homemade vegan pantry de Miyoko Schinner.

INGRÉDIENTS (pour un pot de pâte à tartiner)

250 g de noisettes

100 g de chocolat pâtissier

5 cuillères à soupe de lait végétal

5 cuillères à soupe d’huile de coco

80 g de sucre roux (le plus fin possible)

3 cuillères à soupe de cacao en poudre

RECETTE

Préchauffez votre four à 150°.

Déposez les noisettes sur une plaque recouverte de papier cuisson et faites les dorer au four pendant 15 minutes, avant de les laisser refroidir. Là, je vous assure que c’est la fête de la noisette grillée niveau odeur dans la cuisine, un pur bonheur! ;-)

À l’aide d’un torchon propre, frottez-les afin de les débarrasser de leur peau au maximum (s’il en reste un peu, ce n’est pas très grave).

Placez dans un bol le chocolat pâtissier, le lait végétal et l’huile de coco et faites fondre le tout à feu doux au bain marie. Réservez.

Dans un blender, mixez les noisettes et le sucre jusqu’à ce que la texture soit homogène et presque huileuse. Ajoutez le chocolat fondu et le cacao en poudre et mixez jusqu’à l’obtention d’une texture crémeuse. Je vous le concède, il convient d’avoir un blender assez puissant.

Réfrigérez durant quelques heures afin que la texture se solidifie et stockez ensuite dans un placard.

Notes : J’apprécie personnellement la réchauffer un peu avant de l’utiliser pour avoir un résultat encore plus crémeux et plus facile à tartiner (comme sur les photos). Pour ce faire, je mets la quantité désirée dans une petite casserole que je chauffe à feu doux durant quelques instants, et hop le tour est joué! Le pot se conserve pendant plusieurs semaines sans aucun problème.

IMG_5599

Je remercie chaudement Scandi-vie pour leur confiance quant à l’envoi de la crêpière. C’est toujours un réel plaisir de collaborer avec des marques ou des boutiques en ligne qu’on connaît déjà et dont on apprécie le sérieux. D’ailleurs, on m’a communiqué un code promotionnel à partager avec vous : FRIENDLYBEAUTY vous donne 10% de réduction sur l’ensemble des produits cuisson sans minimum d’achat. (Je précise que je ne touche absolument rien sur les ventes, tout comme je n’ai été nullement rémunérée pour rédiger cet article).

Je vous embrasse et vous souhaite de merveilleuses crêpes party! =)

30 petits mots

  1. Phaenomena

    haha le test de la tronçonneuse !!
    dommage, c’est vraiment lourd pour moi, et pour le moment je me suis tournée vers l’inox. Mais pour les crêpes j’ai pas de solution à part les revêtements anti-adhésifs pour le moment :(

    Bonne crêpes party !!

    Répondre
    1. Julie Auteur de l’article

      Oui je comprends pour le poids, je rêve moi-même parfois d’une poêle toute légère pour pouvoir faire sauter mes crêpes en l’air! ;-)

      Répondre
  2. Camomille

    Cette crépière a l’air vraiment top, je ne savais pas que la fonte « absorbait » le gras à la longue!
    Et il faut absolument que je teste ces deux recettes, je viens de manger mais tu m’as redonné faim! ;)

    Répondre
  3. Swaine

    Je ne sais même pas comment tu as pu garder une poêleT**** aussi longtemps tellement la qualité est mauvaise ! J’étais persuadée qu’une poêle en fonte coûtait quelques centaines d’euros, je vais donc me laisser tenter vu que c’est le dernier ustensile non safe de ma cuisine (dommage que tu ne touches pas de commission ça m’aurait fait plaisir ;) ). Merci !!

    Répondre
    1. Julie Auteur de l’article

      Il faut dire qu’en l’utilisant seulement quelques fois par an, elle ne s’est pas usée bien vite. Mais je suis bien contente d’en avoir une toute neuve et non toxique désormais! =)

      Répondre
    1. Julie Auteur de l’article

      HAAAAN sacrilège! haha! =’D Non le sucre a son importance dans la recette. D’ailleurs, même en le supprimant, il te reste encore le zeste de citron, pas top pour des «  » »crêpes » » » salées. Mais chez moi, ça n’existe pas hein les crêpes salées, on parle de galettes et on ne les réalise pas avec de la farine de froment mais de la farine de sarrasin hihi! ;-)

      Répondre
  4. Manini

    Tout ça ne me dit pas à quelle heure, je suis autorisée à venir déguster ces succulentes crêpes avec sa sauce chocolat à tomber….
    Tout fout l’camp! ;-)
    On mettra ça sur le stress de l’avènement de Breizh Gwer, tant attendu par Tata Nini (qui trépigne d’impatience).

    Pour le reste, je te remercie pour le partage de cette marque d’ustensiles géniaux. Lorsqu’on aura trouvé notre maison, je remplacerai mes caquelons par de belles pièces comme celle-là.
    Des bises
    Delphine

    Répondre
    1. Julie Auteur de l’article

      HAHA mais tu sais bien que tu es la bienvenue à n’importe quelle heure du jour et de la nuit! =’D Merci pour ton message ma Delphine <3

      Répondre
  5. Jeanne

    Qui ne rate pas sa première crêpe? Et bien moi :-D.
    Deux fournées :
    – une classique, car oui, je le confesse je ne suis pas vegan (personne n’est parfait héhé)
    – et une vegan par curiosité

    A chaque fois : premières crêpes réussies! J’y croyais pas moi-même, je l’avoue.
    La différence se joue là je crois (si ça peut aider certaines) : j’utilise de l’huile de tournesol pour ma poêle (avant je mettais du beurre) et la grande impatiente que je suis laisse BIEN chauffer la poêle avant. Et la magie opère.
    Sur la version vegan (recette d’Antigone XXI mais sans le sucre car ma Maman m’a toujours dit qu’il n’en fallait pas car ça accroche alors j’écoute ma Maman ^_^) j’ai eu des loupés mais en plein milieu de ma fournée (poêle trop huilée je pense)… Va comprendre!

    Je ne suis pas vegan, ni même rien de tout ce qui commence en « VE », mais suis curieuse donc j’adopte les alternatives qui me font envie (manger doit rester un plaisir pour moi). Et en l’occurrence, cette recette de crêpes m’a convaincue. Je pense que je vais l’adopter, après l’avoir améliorée car les crêpes étaient un poil trop épaisses. J’opterai également pour un lait plus neutre en goût que le lait d’amande.

    Voilà pour mon expérience!

    Belle journée

    Répondre
  6. Maéva

    Merci Julie de toujours nous faire découvrir des produits de qualité. Je viens de découvrir Scandi-vie grâce à toi et je me réjouis déjà de la commande que je n’ai pu m’empêcher de passer :)

    Belle soirée à toi et à tous tes poilus !

    Répondre
  7. Lalo cosmeto

    Oh c’est une super idée des zestes de citron. Je vais tester et j’ai la même crémière en fonte que toi. C’est grâce à ta toute première vidéo dessus d’ailleurs. Et quel bonheur ! Dès la 1ere utilisation mes crêpes étaient parfaites ^^

    Répondre
  8. Céline

    Coucou Julie,

    Je viens de tester ta recette et je la trouve très sympa. Je ne suis pas vegan mais j’aime bien tester de nouvelles alternatives en cuisine.
    La texture des crêpes est un peu différente de ce à quoi je suis habituée mais je les trouve très bonne, surtout que j’ai utilisé du lait d’amande au caramel alors ça les sucre un peu plus…
    Du coup, j’ai fait un tour sur le site Scandi-Vie et j’ai été moi aussi surprise par le prix, je m’attendais à beaucoup plus cher, je pense que j’y penserai dans l’avenir quand le besoin de changer ma crépière ou d’autres poêles se fera sentir…

    Bonne soirée
    Céline

    Répondre
  9. Enthusiastic Juliette

    Bonjour Julie,

    Merci beaucoup pour cette recette délicieuse ! Les petits bouts que j’ai goûtés sont trop trop bons, mais j’ai un problème, je suis incapable de faire de jolies crêpes comme les tiennes avec la même crêpière… Je fais préchauffer longtemps, je mets le feu pas trop fort (un tiers du maximum environ), et impossible de les décoller… Elles se dédoublent, il y a une couche qui veut bien se détacher et un petit fond de crêpe qui reste collé à la poêle… Et pourtant chaque crêpe met un temps fou à cuire. Il y a forcément un truc que je fais de travers, mais essayer de rectifier toute seule est en train de me rendre folle haha, en modifiant un paramètre à chaque crêpe et en jurant beaucoup entre deux essais :) Bon le bon côté c’est que je m’enfile toutes les crêpes ratées toute seule, et elles sont effectivement super bonnes. Mais je suis quand même preneuse de tes lumières si tu as des idées de ce qui peut clocher chez moi et de comment rendre mes crêpes plus présentables :) (je pourrais vendre la « crêpe déstructurée », mais je crois que c’est moins à la mode qu’avant.)
    Merci encore et très bon week-end !

    Répondre
    1. Julie Auteur de l’article

      Coucou Juliette! Zut alors! Tu es sur quel type de feu? J’imagine que tu huiles correctement la poêle avant d’y cuire la crêpe? Sinon essaie de la culotter un peu avant d’y faire des crêpes, ce sera sûrement beaucoup mieux après! Tu peux y faire cuire des oeufs au plat (si tu n’es pas végétalienne) ou même des pancakes. Bref, utilise la pour cuire d’autres préparations et retente les crêpes lorsqu’elle sera un peu culottée, ça fonctionnera sûrement mieux! =)

      Répondre
  10. Audrey

    Je viens de tester ta recette de crêpes (mais je n’ai pas mis de sucre dans la pâte): délicieux! Merci Julie Le gaufrier de Skeppshult me fait de l’œil depuis que tu en parles mais je vais devoir, il est encore trop cher pour mon budget.

    Répondre
  11. Maria

    Bonsoir Julie,

    Nous avons testé cette recette en famille cet après-midi et c’est un véritable engouement!! A la maison, on n’ est pas vegan même si on est plutôt « bio » ou naturel , je préfère dire ;-) Merci pour cette TRES BONNE recette.

    Je suis allée faire un tour sur le site de Skeppshult, la durée de vie ce ces produits est aussi longue???

    En tous cas, merci pour ton blog, que je suis régulièrement et toujours très intéressant!

    Des bises du sud!

    Répondre
  12. Delphine

    MERCI !!! Non mais vraiment j’ai testé 3 fois des recettes de crêpes vegan et c’était une catastrophe, mais la tienne est juste parfaite ! On dit bien jamais 3 sans 4 non ? (ah non c’est pas ça l’expression ? :D). Elles ne collent pas, ne se déchirent pas, cuisent assez vite et elles sont délicieuses ! On dirait le parfait mélange entre des crèpes « traditionnelles » et des pancakes du coup à la maison on les a renommé les pancrèpes :D
    Oui je suis au bord de l’hystérie, mais le gouter et l’un de mes moments préférés dans la journée j’y peux rien !

    Des bisous Julie

    Répondre
  13. Fanny

    Super recette !
    Je vais la tester et faire goûter les crêpes à ma maman qui est allergique à l’oeuf. Peut-être qu’elles seront plus appréciées que les crêpes faites sans oeuf au hasard hahah.
    En revanche, j’ai testé les meringues avec le jus de cuisson des pois chiche et ça a été un fail total :'(

    Bises,
    Fanny

    Répondre
  14. Aline

    Merci beaucoup pour cette recette !! C’était mes premières crêpes végétaliennes et je suis vraiment ravie du résultat, la texture est parfaite et elles sont délicieuses, mioum :)

    Répondre
  15. kelly

    Hello !
    Je viens de découvrir cette recette que je testerai cette semaine.
    A la maison, nous utilisons Skeppshult depuis plusieurs années mais je n’ai pas la crépière.
    A ton avis, quelle différence y aurait-il en utilisant la poele plate de 32 cm ?
    A+
    Kelly

    Répondre

Laisser un petit mot

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *