Travaux, déco et concessions

Ça faisait un moment que cet article me trottait dans la tête. Depuis qu’on est vraiment chez nous, on entreprend d’aménager la maison complètement à notre goût, au fur et à mesure. La salle de bain a été refaite de A à Z début 2018, le salon a accueilli un poêle à granulés en août dernier, et on prévoit aussi (à court et moyen terme) de changer l’escalier, de refaire la cuisine, de creuser une cave, de construire une véranda…

Autant de travaux qui nourrissent pas mal de réflexions de mon côté quant à mes convictions écologiques et qui, souvent, “m’obligent” à faire des concessions. Parce qu’il n’y a pas toujours ce que j’aime en version écologique. Ou parce que ça coûte beaucoup plus cher, trop cher même. Ou encore parce que je ne trouve pas suffisamment d’informations en la matière et que je ne sais donc pas vers quoi me tourner.

L’exemple type : la peinture. Entre la salle de bain, mon bureau et le salon, je n’ai pas toujours opté pour des options écologiques (si tant est qu’une peinture peut être 100 % écologique…) Je me suis tournée vers Tollens pour un pan de la salle de bain et 2 pans du salon, et vers Colours pour un pan de mon bureau. Pour infos, je les ai toutes trouvées chez Castorama, une enseigne qui a l’avantage d’être proche de chez moi, et vers laquelle je me tourne donc quasi systématiquement.

J’ai commencé par la salle de bain avec le Bleu ardoise de Tollens. Cette teinte m’ayant beaucoup plu, j’avais envie d’en choisir une similaire pour mon bureau. Dans le même genre, je me suis donc tournée vers le Noir d’encre de Colours, qui est une teinte un poil plus foncée et qui a l’avantage de porter l’éco-label européen. Ce dernier garantit, notamment, une teneur minimale en substances dangereuses et une teneur réduite en composés organiques volatiles (ce n’est pas la folie mais c’est déjà ça). Mais j’ai été un poil dubitative, je dois l’avouer. Bien que la couleur soit très jolie, l’application a été quelque peu fastidieuse avec un rendu loin d’être homogène après la première couche. Rien de bien méchant me direz-vous, il suffit d’en appliquer une deuxième. Certes, mais après le rendu parfait de Tollens dans la salle de bains, c’était un peu décevant.

Quand est venu le temps de choisir une peinture pour les 2 pans du salon derrière le poêle, j’ai donc longuement hésité, d’autant que je cherchais une teinte bien particulière, profonde, entre le bleu et le vert. J’avais vu quelques jolies références chez Farrow & Ball, une marque anglaise écologique, dont les pigments et résines utilisés dans l’élaboration des peintures sont principalement d’origine naturelle. Mais j’ai vite déchanté en voyant les prix… C’était tout bonnement inaccessible. Donc je me suis de nouveau tournée vers Tollens, dont le Vert empire de la gamme Mise en teinte me plaisait énormément.

Pour rester dans la salle de bain, on a aussi rencontré un dilemme avec le sol. Le précédent était un revêtement en PVC et quand on a débuté les travaux je rêvais d’un chouette carrelage. Malheureusement, avec le plancher bois, on aurait dû faire couler une dalle au préalable, ce qui faisait grimper la note de façon fulgurante. Rebelote pour un sol… En plastique donc. Mais avec le recul, je me dis aussi que ce n’est pas une si “mauvaise” option car si le carrelage en lui-même est une option “naturelle”, la dalle, elle, l’est beaucoup moins.

Tout ça pour dire que rien n’est simple je trouve, et qu’on essaie de faire au mieux entre nos goûts / envies, notre budget, et l’accès des produits. C’est vraiment la question de la peinture qui m’a fait lâcher un peu prise. Parce qu’à force d’être “le nez dans le guidon” on a très rapidement tendance à s’auto-culpabiliser dès qu’on achète / utilise un produit pas jojo côté écologique. Alors que, il ne faut pas l’oublier, l’important est de faire de son mieux ;-)

Par ailleurs, aucune solution n’est parfaite à mon sens. Et là je pense à notre merveilleux poêle à granulés, installé il y a quelques mois. Même s’il y aurait quelques questions à se poser sur certains de ses matériaux de fabrication, en lui-même c’est un mode de chauffage bien plus écologique que l’électricité (il en demande un peu pour pouvoir fonctionner mais grosso modo, c’est l’équivalent d’une ampoule restée allumée, soit “pas grand chose”).

Néanmoins, reste la question des granulés. Dois-je vous expliquer mon état de dépit lorsque j’ai compris qu’on était résignés à acheter ces derniers dans des sachets en plastique ? Après avoir trouvé une entreprise locale (ouf, c’est déjà ça), on a essayé de voir s’il n’était pas possible d’envisager un autre conditionnement. Miracle, on voit sur son site web qu’elle propose des sacs en papier ! Ni une, ni deux, on lui passe un coup de fil. Et là c’est un peu la douche froide. On a un responsable vraiment très sympa au téléphone qui nous explique que pour lui, le sac en papier est effectivement la solution de conditionnement la plus logique. Sauf que les distributeurs de la marque (qui ne fait pas de vente directe) n’en veulent pas, préférant les sacs en plastique… (Merci à eux au passage, LOL)

On a bien tenté de faire un peu de forcing pour lui en acheter directement, en vain évidemment. Et puis en y réfléchissant, avec notre garage très humide en hiver car dépourvu d’une isolation optimale, les sacs papier n’auraient pas forcément été une solution de conservation idéale. Reste que j’aimerais vraiment trouver une autre option pour le prochain automne – hiver parce que bon… Plus de 60 sacs plastique (sur une palette), ça fait un peu mal. Il y a la solution du silo qui nous permettrait d’acheter les granulés en vrac. Mais elle a un coût puisqu’il faudra investir dans ledit silo. À voir si nous sommes prêts à mettre du budget dedans le moment venu.

D’une manière générale, n’importe quels travaux dans une maison produisent des déchets (parfois de gros déchets d’ailleurs, difficilement “traitables” ensuite) et induisent souvent l’utilisation de produits polluants (colles, silicones, vernis…)

Comme dit plus haut, je crois qu’il est important de lâcher un peu prise et de prendre conscience qu’on fait déjà de son mieux. Réfléchir, envisager toutes les options, et choisir en connaissance de cause en ayant pris tous les paramètres en compte (goûts, budget…) c’est à mon sens là l’essentiel =)

Je serais curieuse de connaître votre point de vue / vos expériences si vous aussi vous réalisez (ou avez réalisé) des travaux. Arrivez-vous à concilier convictions écologiques et (ré)aménagement de votre chez-vous ?

* Cet article contient un placement de lien sponsorisé

41 petits mots

  1. Les_Thés_Au_Fil

    C’est chouette tous ces travaux. Et c’est beaucoup déjà toute la réflexion que tu as fait autour des travaux. En effet il faut arrêter de se culpabiliser et faire de son mieux, chaque petite chose que l’on fait ses mieux que rien du tout.

    Pendant les travaux c’est parfois un peu long mais après on est tellement content :)
    Bisous

    Répondre
  2. L'écolu

    Merci, merci pour cet article déculpabilisant ! Pile ce dont j’avais besoin ce matin, après avoir vu la peinture que l’on a acheté il y a quelques mois pour remettre nos chaises en état, je me disais que j’aurais pu faire mieux. Oui, mais non, si on veut rester à un prix abordable parce que des recherches, j’en ai fait. ;-)
    J’espère que tout cela va vite se démocratiser un petit peu et qu’il y aura de plus en plus d’alternatives ! En attendant, encore merci et profites bien de ton poêle !

    Bisous

    PS : tes photos sont magnifiques, comme à chaque fois :)

    Répondre
    1. Julie Auteur de l’article

      Je crois qu’on a très facilement tendance à s’auto-culpabiliser lorsqu’on s’intéresse aux problématiques écologiques et qu’on ne trouve pas de solution parfaite… Alors qu’on fait juste de notre mieux =) Et dis-toi aussi qu’avoir acheter de la peinture pour remettre vos chaises en état est bien mieux que de les avoir “jeter” pour en acheter d’autres neuves ;-)

      Répondre
  3. Lezardforlife

    Coucou Julie,
    Rien qu’en te lisant j’ai cette envie dingue d’arriver dans notre futur chez nous pour pouvoir aménager comme bon nous semble et de manière plus écologique aussi. Notre chez nous, bien qu’on sera toujours locataires, mais tout ce qui est peinture, décoration seront pour les 3/4 fait maison (la peinture aussi oui oui).
    Tu as de super tutos sur le net pour faire ta peinture toi-même sans passer par des fortunes dingues et un casse tête interminable.
    Je suis contente aussi de voir ta déculpabilisation et ton lâcher prise, ça fait du bien à lire.
    Pour les granules, le silo te serait rentable sur combien de temps ? Là, il s’agirait de faire un calcul savant pour voir s’il serait mieux en sacs plastique ou en silo. Étant donné que vous l’utilisez tous les ans, personnellement je pencherais vers le silo, mais ça n’est que mon humble avis .
    Belle journée à toi!

    Répondre
    1. Julie Auteur de l’article

      Pour le silo on ne s’est pas du tout renseignés sur son prix pour l’instant donc à voir. Si ça se trouve on pourrait même en trouver un d’occasion! =)

      Répondre
  4. Alix - A tire d'Elle

    Je suis complètement d’accord avec toi, et je trouve que partager ta réflexion est vraiment intéressant !
    Ici, on a une cuisinière à bois vraiment vieille, donc j’imagine que les rejets ne sont pas parfaits, mais en même temps on cuisine beaucoup dessus, donc finalement, on utilise moins de gaz..
    On essaie de changer nos pratiques mais en gardant en effet la mise en perspective de la durabilité au quotidien : économique (ratio qualité/ prix acceptable), écologique et socialement (pour la production tant que l’utilisation quotidienne) optimale!
    Bref, on s’adapte et c’est encore ce qu’il y a de mieux à faire, non ? :)
    Alix

    Répondre
  5. Kamille

    Belle réflexion il est vrai que ce n’est pas évident. En ce début d’année nous avons remplacé le grand portail en bois qui avais été bricolé par les anciens propriétaires mais qui etais tellement dans son jus que je me deboitais l’épaule matin et soir pour l’ouvrir, par un magnifique électrique en alu bordeaux. C’est un fait, le budget invite aussi au concession, c’est indéniable. Mais je suis confiante, je l’aurais un jour ma véranda . Bonne semaine à tous

    Répondre
  6. Schmitt

    Bonjour, merci pour ce partage d’expérience qui nous fait déculpabiliser. Parfois je suis devant un tel dilemme que je finis par abandonner un projet alors qu’il me tenait vraiment à cœur…
    Ma grande sœur se trouve face au même problème que toi pour les emballages des granules, faute de mieux ils ont remplacé ses sacs poubelles. Mille bisous. Chloé

    Répondre
  7. Cécile

    Coucou !

    Merci beaucoup pour cet article !

    Me lançant dans la grande aventure de l’achat avec mon conjoint, je me pose les mêmes questions que toi. Lui veut bien faire des efforts sur l’écologie, mais le coût freine vachement.

    Ma mère chez elle, a refait ses peintures soit avec de la chaux (du coup il y a une “matière”), soit avec du yaourt, mélangés à des pigments. Pour le coup cela revient beaucoup moins chers, mais c’est plus difficile d’obtenir une couleur uniforme. Ça peut valoir le coup de tenter dans une petite pièce pour voir ce que ça donner :)

    J’adore ce vert-bleu que tu as mis dans ton salon !

    Répondre
    1. Julie Auteur de l’article

      J’avoue qu’ici on n’apprécie pas vraiment le rendu de la chaux, question de goût =) Je ne connaissais pas du tout, en revanche, la technique du yaourt mélangé à du pigment. J’imagine qu’il doit en falloir énormément?! =O

      Répondre
  8. Paquito

    Merci pour cet article ! Je me pose effectivement les mêmes questions, et je pense qu’on ne peut pas faire parfaitement à chaque fois, la vie est faite de compromis mais tant que l’on cherche à agir au mieux, on est déjà sur la bonne voie !
    Bon courage pour la suite des travaux ;)

    Répondre
  9. Marine Lr

    Nous avons acheter notre maison en août 2017 avec quelques travaux de rénovation à faire et beaucoup beaucoup de déco !!
    Et quel casse tête !
    Quand je vois la montagne de papier peint que nous avons enlevé et qu’il reste à enlever… (ils en avait mis jusqu’au plafond !!) et ensuite choisir la peinture.. Les convictions écologiques pour le coup sont passé un peu à côté car il fallait déjà ce mettre d’accord sur la couleur ^^
    Mais on fait attention au mobilier que l’on achète pour qu’il dure le plus longtemps possible. C’est deja ça.
    En tout cas merci pour cet article qui nous rappelle que c’est déjà bien d’essayer de faire mieux dans ce domaine ou c’est vite un casse tête.

    Répondre
    1. Julie Auteur de l’article

      Merci pour ton commentaire Marine. Effectivement, casse tête est le bon mot ^^ Pareil ici pour le mobilier, si on peut acheter d’occasion ou bien neuf mais en bois massif (durable donc), on le fait.

      Répondre
  10. Morgane

    Tout pareil. Sur le papier, mes projets me paraissent toujours super responsables et eco-friendly et puis… il faut trouver les matériaux/meubles/outils pour le concrétiser et là… chiner pour récupérer des meubles demande du temps, investir dans de l’artisanat de l’argent (je vous laisse imaginer la tête de mon cher et tendre quand il a vu le devis du rembourrage des chaises héritées de mon grand-père (rembourrage fait par une superbe artisane de ma région avec des tissus et des matières européens et écologiques)), et quand on trouve son bonheur, c’est souvent sur internet et là merci l’empreinte carbone due au transport et au suremballage (pour notre mariage, j’ai voulu faire du granola maison pour tous les invités dans des petits pots en verre avec la recette imprimée sur du papier ensemencé, mon entourage a bien rigolé quand j’ai reçu ma commande de pots en verre emballés dans du plastique par pack de 3). Bref, la seule chose à retenir c’est “faire de son mieux avec ce que l’on a”. J’essaie par contre de réfléchir avant d’acheter et de prendre soin au mieux de toutes mes acquisitions afin qu’elles durent le plus longtemps possibles.
    Au fond, prendre conscience de son impact et essayer de le réduire c’est déjà un premier gros pas que pas tout le monde ne se décide à franchir :-)

    Répondre
    1. Julie Auteur de l’article

      Merci pour ton témoignage Morgane! Ah l’artisanat… On est en train de regarder ici et là pour changer notre escalier et on aimerait beaucoup faire appel à un artisan breton dont on apprécie le travail. On n’a pas encore demandé de devis mais on redoute déjà la note, ahem… ^^ Ton anecdote des pots en verre emballés par pack de 3 n’est pas non plus sans me rappeler certaines de nos déconvenues ;-)

      Répondre
  11. Julie

    Salut Julie,
    Vaste sujet, ne m’en parle pas….
    Nous avons fait construire il y a maintenant 5 ans ½ dans une démarche la plus écologique possible, par conviction d’abord, mais aussi par économie d’énergie. Quand on habite en Alsace, à 400m d’altitude dans le massif Vosgien, les températures varient entre 35°C l’été et jusqu’à -20°C l’hiver, il faut donc prévoir une habitation adaptée !
    Je ne te raconte pas le casse-tête rien que pour trouver le bon interlocuteur (nous avons eu la chance de rencontrer un architecte formidable en accord avec nos convictions et avec notre porte-monnaie).
    Quand ce fut fait, les compromis ont commencé : maison à ossature bois, isolation intérieure par ouate de cellulose et laine de bois, bien. Isolation extérieure en polystyrène et crépis (au lieu d’un bardage bois), moins bien mais économique. Quand le moment du choix des peintures et autres parquets est arrivé, il faut bien le dire c’est le portefeuille qui a parlé… Nous avons trouvé de la peinture de la marque Renaulac labellisée écologique, le meilleur rapport qualité-prix. Mais impossible de mettre des sols en vrai parquet (hors de prix), nous avons dû nous rabattre des stratifiés. Nous avons un seul moyen de chauffage (pour 115m²) : le poêle à granulés, super écolo et économique, mais comme toi les sachets en plastique me rebutent. Comme nous n’avons ni garage, ni sous-sol, nous ne pouvons faire autrement pour le moment…
    Je suis persuadée qu’avec les années, nous aboutirons à la parfaite maison écologique dont nous révions mais dont nous n’avions pas encore les moyens. Pour l’instant, je pense que nous avons fait le maximum avec les moyens que nous avions, alors je ne culpabilise pas. Au contraire, j’apprécie chaque jour mon confort de vie et m’estime chanceuse.
    Sujet passionnant, désolée pour le pavé !
    Gros Bisous

    Répondre
    1. Julie Auteur de l’article

      Merci beaucoup pour ton “pavé” Julie, c’est super intéressant! Mon dieu le parquet… Ne m’en parle pas, j’ai cru que j’allais m’évanouir en voyant les prix du marché =/ Pour les sachets de granulés, à défaut d’être écologiques, ils nous servent de sacs poubelle. Manque de mieux… Encore merci pour ton témoignage, je vous souhaite d’arriver à la maison de vos rêves au fil du temps =)

      Répondre
  12. Claire

    En plein travaux chez nous, ton poste me parle particulièrement.
    Notamment quand il s’agit de peindre la chambre du futur bébé ou pire, son berceau… Je suis perdue notamment sur les critères santé!
    Et qui dit beaucoup de travaux, dit aussi peu de budget pour les meubles… Un jour j’achèterai que du bois massif… mais pas tout de suite :-/

    Répondre
    1. Julie Auteur de l’article

      Oh oui les meubles en bois massif sont si chers… =/ Je comprends pour le futur bébé, ça doit être un vrai casse-tête pour essayer de faire au mieux… Courage Claire!

      Répondre
  13. Anne

    Bonsoir Julie,

    La vie est faite de compromis . Je trouve votre décoration ravissante et les efforts que vous avez déployé pour prendre en considération l’aspect écolo est très honorable.
    Je vous souhaite une belle soirée

    Anne

    Répondre
  14. Roanne

    Merci pour cet article, c’est un beau témoignage “pratique” qui montre nos limites. Le plus important c’est de faire au mieux avec les moyens dont nous disposons.
    Cette année j’ai une chambre à refaire complètement (murs et plafond) et la question du choix des peintures va se poser, donc je comprends tout à fait les interrogations par lesquelles tu es passée.

    Répondre
  15. Mathiilde

    Pas d’expérience a te raconter car je n’ai pas encore de “chez moi” mais par contre le peu que je fais dans mon appart on essaie de faire au mieux. Ce qui bloque souvent comme tu dis c’est le budget.. Alors faut faire des concessions mais bon, j’espère qu’a l’avenir ça sera plus accessible !!

    Répondre
  16. Carnets d'une bretonne

    C’est vrai qu’il n’est jamais facile de tout concilier… Je ne suis pas encore rendue avoir un “vrai chez moi” mais j’ai déjà en tête ce que je veux et ce que je ne veux pas en terme de respect de l’environnement. Connais-tu l’entreprise bretonne Algo Paint ? Elle fabrique en Bretagne des peintures bio-sourcée à base d’algues. Voici leur site : http://www.peinture-algo.fr ;)

    Répondre
  17. Camille

    Coucou Julie,

    Pareil la faute au budget, nous avons du renoncer au magnifique parquet en chêne et se rabattre vers des lames en PVC (le rendu est très bien au demeurant) mais choix un peu dur, bref, on relativise, on fait déjà de notre mieux au quotidien.

    Bisous !

    Camille

    Répondre
  18. Collart

    Hello Julie!

    Dans ta dernière phrase « lâcher un peu prise et faire de son mieux », tout est dit. C’est le lot de toute personne qui, dans le monde actuel, essaye de joindre l’utile à l’agréable et le mieux au réalisable… l’important est, je crois, cette belle remise en question qui n’est pas donnée à tout le monde, et, la mesure de notre impact individuel.
    On va forcément vers le mieux. Même si parfois le mieux du mieux n’est pas à notre portée de suite, le simple fait d’y réfléchir est une manière d’y cheminer. Via ton blog et tes réseaux, sache que tu as de surcroît, forcément fait réfléchir tellement de gens, même s’il leur faudra aussi le temps de cheminer à leur rythme et leur manière. Pas facile de vivre avec des convictions si fortes tous les jours, surtout quand elles ne sont que bienveillance… on aimerait que tout soit mieux, maintenant, de suite !
    L’aboutissement sera peut être quand la seule’ chose importante à nos yeux sera « un toit et 4 murs, qu’importe l’esthetisme, il est superflu. Mais je n’y suis pas… il me faut encore du temps :)

    Bisous aux poneys et aux lapins!
    ❤️

    Répondre
  19. Stella

    Meler travaux, écologie et budget serré n’est clairement pas une mince affaire! On rénove actuellement un vieille maison et c’est clairement pas facile de gérer tout ca! Déjà pour le choix des matériaux. Ici on fait appelle aux primes donc en plus il faut tenir comtes des critères pour en bénéficier. On a essayer de faire au mieux mais comme tu dis, on ne peut pas toujours tout faire parfait, surtout quand on a pas un budget extensible.

    Pour le sol de salle de bain on est dans le même cas que vous , par contre on nous a dit qu’en posant une sorte de filet/toile de sous-couche spéciale, alors on pourrait carreler. Cela évitera que si le bois joue, le carrelage pète.

    Répondre
  20. Claire

    Tellement merci Julie pour ce post !! J’étais en train de le lire en attendant que le moelleurx au chocolat ne cuise ^^ Je suis en plein travaux et à chaque fois je me déprime en me disant merde la peinture est pas top, ça pue, … merde on a pris du sol PVC, … merde pour la colle, etc etc. Je suis rassurée !! Je ne suis pas la seule ! Pour le sol j’avais trouvé un matériau super chez Saint Maclou mais qui ne s’adaptait pas à mon sol gondolé des années 70 …. C’est la marque WINEO. Ce sont des dalles à clipser en matériaux naturels. Mais c’est 65€ du m² …. hum hum hum…. Bon je retourne checker la cuisson :) Bon dimanche ! Claire

    Répondre
  21. Marie

    Hello Julie !
    Une question toute simple pour moi: où as-tu déniché le tableau qui figure sur la première photo et qui représente des constellations ?
    Bravo pour ton joli blog et pour tes valeurs.

    Répondre
  22. Animal Sensible

    Je suis limite en train de me demander comment me passer de colle quand j’en ai besoin pour ne pas en acheter (sauf que lorsque tu as une belle pile de petits objets cassés à coller t’as pas envie de tout mettre à la poubelle non plus !). Alors les travaux je n’imagine même pas ! Ce n’est pas encore d’actualité à la maison vu que nous somme en location (même si il y en a des petits de temps en temps comme chez tout le monde !) mais je n’ai pas hâte d’agir ce type de compromis à faire ^^

    Répondre
  23. Chloé

    Hello Julie !
    Merci pour cet article ! Nous sommes en train d’acheter notre premier “chez nous” et oh mon dieu le casse tête pour concilier nos convictions, nos goûts et notre budget. Nous avons rdv samedi avec une dame qui propose de la peinture écologique, si c’est pas mal je transmettrai le lien.
    En tout cas, cela fait vraiment du bien de lire des témoignages comme le tien, qui montrent encore une fois que l’on fait de son mieux mais que tout ne peut pas être parfait. Et d’ailleurs, peut-être que d’un côté, ce n’est pas plus mal. Cela nous incite à aller de l’avant et trouver des solutions temporaires. Si tout était parfait dès le début, ce ne serait peut-être pas aussi plaisant.
    Bref, après cet instant philosophique….j’en profite pour te remercier pour tous tes conseils et partages d’expérience qui sont une mine d’or pour une éco débutante comme moi ! A bientôt

    Répondre
  24. Anaïs

    Salut Julie ! Je comprends tout à fait ce que tu vis… Il faut savoir lâcher sinon entre convictions ecolo et vie réelle c’est impossible.
    2 trucs quand même ! Pour la peinture, regarde la marque Algo: produite en Bretagne à base de déchets d’algues. Apparemment elle est très agréable à utiliser et bien couvrante. La gamme de couleur n’est pas folle mais déjà pour du blanc c’est bien ! Et concernant les sacs de pellets, mes parents ont le même soucis que toi et ils les utilisent en sacs poubelle. Leur poubelle les a lâché et ils ont fait exprès d’en acheter une ronde, haute et étroite pour qu’elle soit bien adaptée aux sacs. J’espère que ça t’aidera !

    Répondre
  25. Isabelle

    Qu’est ce que c’est chouette de faire des travaux et refaire la décoration de son petit nid douillet. Chaque moment est magique comme agencer sa pièce, refaire les peintures, acheter sa nouvelle déco …. Tout ça donne du baume au coeur !!!
    Bref c’est toujours une grande aventure !!!

    Répondre

Laisser un petit mot

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.