Tarte tomates cerises & Risella

IMG_8317

Est-ce que chez vous aussi, il y a certains plats que vous adorez littéralement mais que vous avez très souvent la flemme de préparer? Pour ma part, c’est typiquement le cas de la tarte aux tomates cerises. De 1, comme dit, j’ai souvent la flemme de m’atteler à une version maison. De 2, je trouve rarement d’options véganes toutes prêtes. De 3, quand j’en trouve, le résultat n’est pas franchement à la hauteur. Résultat : je n’en mange pas souvent alors pourtant qu’elle fait partie de mes plats préférés en été.

Après quelques essais, j’ai finalement trouvé une recette pas-si-compliquée-et-plutôt-rapide qui me convient très bien et que je viens aujourd’hui partager avec vous. À noter que : (1) J’ai utilisé des tomates cerises jaunes mais la recette fonctionne évidemment avec les autres couleurs hein, pas de racisme! ;-) (2) Quant-à la Bio Risella, il s’agit d’un substitut végétal à la Mozzarella, réalisé à partir de riz complet germé. Je la trouve en magasin Bio et elle est vraiment parfaite, aussi bien froide que chaude.

INGREDIENTS

Pour la pâte :

  • 250 g de farine T80
  • 100 g de margarine végétale (j’utilise le St Hubert Bio demi-sel qui est maintenant sans huile de palme #youpi!)
  • 1 cuillère à soupe de sucre de canne
  • 1 cuillère à soupe de graines de lin moulues
  • 1 cuillère à café de sel
  • 5 cl de lait de soja

Pour la garniture :

  • environ 320 g de tomates cerises
  • 1 buche de Bio Risella (ou autre substitut végétal à la Mozzarella)
  • 4 cuillères à soupe d’huile d’olive + 1 gousse d’ail hachée + 1 cuillère à soupe de thym + 1 cuillère à soupe de basilic séché

IMG_8325

RECETTE

1. Préchauffez votre four à 180°.

2. Préparez le fond de tarte. Dans un saladier, versez et mélangez tous les ingrédients secs : farine, sucre, graines de lin moulues et sel. Ajoutez la margarine détaillée en cubes et incorporez-la du bout des doigts jusqu’à obtenir une texture un peu sableuse. Ajoutez le lait de soja et pétrissez jusqu’à former une belle boule de pâte. Si celle-ci est trop collante, ajoutez un peu de farine. Si elle est, à l’inverse, trop sèche, ajoutez un peu de lait de soja. Bref, ajustez! =)

3. Étalez la pâte sur un plan de travail fariné à l’aide d’un rouleau à pâtisserie. Placez-la dans un moule « margariné », piquez-la à l’aide d’une fourchette et enfournez-la pour une cuisson à blanc d’environ 10 minutes (pour éviter qu’elle ne gonfle, j’y étale une couche de haricots secs).

4. Pendant ce temps, lavez et détaillez les tomates cerises en deux. Coupez la buche de Risella en fines tranches. Et préparez l’assaisonnement en mélangeant dans un bol l’huile d’olive, l’ail, le thym et le basilic.

5. Une fois la pâte précuite et légèrement refroidie, munissez-vous d’un pinceau et badigeonnez le fond avec la moitié du mélange d’assaisonnement. Placez ensuite les tranches de Risella et terminez par les moitiés de tomates cerises, faces coupées vers le bas et bien serrées les unes aux autres. Reprenez votre pinceau et badigeonnez la face bombée des tomates cerises avec le reste du mélange d’assaisonnement.

6. Enfournez pour environ 25 minutes de cuisson à 180°. Une fois la tarte cuite, laissez-la à température ambiante pendant une dizaine de minutes, le temps que la Risella se « fige » un peu.

Bon appétit! =)

9 petits mots

  1. Giusi

    Ouuuuuuh !!! Avec de la roquette, et filet de crème balsamique ça doit être top :) #ritalpourtoujours ahaha

    La Rizella j’ai pas eu de coup de coeur..hélas !

    Bioux,
    Giusi

    Répondre
  2. Clemence

    Comme ça donne envie !
    La Risella, je voudrais tester, mais je n’ai aucune idée du prix, et j’ai peur d’être un peu déçue niveau goût (même si, honnêtement, la mozza conventionnelle est pas vraiment le fromage le plus fort en goût!).
    Je fais souvent une tarte thon/tomate avec un fond de moutarde à l’ancienne. Du coup, ta recette m’a donné envie de passer côté veggie sans mettre de thon !
    Bonne soirée :)
    Clemence x

    Répondre
    1. Julie Auteur de l’article

      Coucou Clémence. C’est nettement moins onéreux que d’autres « fromages véganes » je trouve. Disons que si l’essai n’est pas concluant, ce n’est pas « trop » grave ;-)

      Répondre

Laisser un petit mot

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *