Le cas de la protection solaire

IMG_8703Les problématiques liées aux protections solaires, je m’en préoccupe depuis un bout de temps. Mais je me suis définitivement tranché un avis sur la question en avril 2014 après avoir rencontré Daniel Colleta, l’un des docteurs en chimie organique (et spécialiste en galénique) de la marque Novexpert. Oui le soleil est dangereux et il faut s’en protéger. Non ce n’est pas une raison pour s’appliquer n’importe quoi afin de préserver sa peau.

Trois types de rayons ultra-violets (UV) sont envoyés par le soleil. On laissera de côté les UVC qui, bien que particulièrement nocifs, n’atteignent pas la peau puisqu’ils ne traversent pas la couche d’ozone. Ceux dont on doit se méfier, ce sont les UVA et les UVB. Les premiers, très nombreux et responsables du vieillissement cutané, pénètrent la peau en profondeur et sont susceptibles de causer des dommages dans la structure ADN. Les seconds sont quant-à eux responsables du bronzage (et des coups de soleil). Ils restent à la surface de la peau et activent les mélanocytes qui fabriquent de la mélanine, un pigment qui colore l’épiderme.

Sur le marché on trouve deux grandes catégories de protections solaires : celles qui nous protègent grâce à des filtres chimiques et celles qui contiennent des filtres minéraux. Un filtre chimique va absorber les rayonnements UV à la place de la peau via les molécules artificielles qu’il contient. Un filtre minéral va quant-à lui réfléchir la lumière / les UV à la manière d’un bouclier par le biais d’un assemblage de microparticules de minéraux (généralement de l’oxyde de zinc ou du titane).

Autre différence : les filtres chimiques ne sont efficaces qu’une demie heure après leur application tandis que les filtres minéraux le sont immédiatement.

Si certains produits contiennent les deux types de filtres et font alors office de solaires mixtes, j’ai personnellement fait le choix de n’utiliser que des protections minérales et je vais vous expliquer pourquoi.IMG_8712Au préalable, je pense qu’il est important de noter que les données scientifiques sur la nocivité des filtres solaires chimiques sont encore insuffisantes à l’heure d’aujourd’hui. Pire, les recherches menées jusqu’alors l’ont été sur des animaux… Je ne vous cache pas que c’est quelque chose qui m’attriste profondément. Si un doute persiste quant-à l’inocuité d’un produit, pourquoi ne pas arrêter de le produire / le commercialiser et se tourner vers quelque chose de plus safe et naturel au lieu d’aller faire soufrir des bébés rats..? Je m’égare mais c’est vraiment quelque chose qui me révolte et que je ne comprendrai jamais…

Toujours est-il que certains filtres chimiques sont suspectés d’être absorbés par la peau et de provoquer des changements hormonaux dans l’organisme. En d’autres termes, il s’agirait de perturbateurs endocriniens au même titre que certains conservateurs bien connus que sont les parabens. Pire, on blâme ces derniers alors qu’ils sont généralement présents dans un produit à hauteur d’1% ou moins alors que les filtres chimiques le sont en quantités dangereusement plus importantes (au moins 20% pour un SPF 50!)

Et ces filtres, une fois pénétrés dans l’organisme, ne sont absolument pas biodégradables. Ils se retrouvent dans nos urines et y restent jusqu’à ce que le corps les rejette via les portes de sortie naturelles (et encore, si vos reins fonctionnent bien…) pour finir par se retrouver… dans les stations d’épuration.

Non seulement les filtres chimiques sont potentiellement nocifs pour l’organisme mais ils sont également toxiques pour notre planète. D’ailleurs, si les données scientifiques quant-au premier point (ils provoqueraient des changements hormonaux) sont encore incertaines, il ne fait en revanche aucun doute que les filtres chimiques polluent et sont néfastes pour l’environnement, et plus particulièrement pour la flore marine, en détruisant les micro-algues contenues dans les tissus coraliens.

Voilà les deux raisons pour lesquelles j’ai personnellement choisi de n’appliquer sur ma peau que des protections solaires contenant des filtres minéraux.IMG_8720Avant de vous parler marques et produits, j’aimerais revenir sur un dernier point qui n’engage bien évidemment que moi. Depuis plusieurs années maintenant, on voit fleurir chez de nombreuses marques toutes sortes de produits assortis d’un SPF. Aux traditionnelles crèmes solaires sont venus s’ajouter des écrans citadins au SPF plus ou moins élevé, mais aussi des fonds de teint, des BB crèmes et même des poudres visage destinés à nous protéger du soleil toute l’année.

Alors moi je me pose une question : est-ce bien nécessaire? Se protéger du soleil lorsqu’on passe une heure au jardin en plein cagnard ou lorsqu’on part faire une longue ballade à vélo, d’accord. Mais sérieusement, doit-on avoir si peur du soleil au point de s’appliquer une protection solaire citadine SPF 50 pour aller chercher sa baguette ou bien de marcher systématiquement à l’ombre (comme prétend le faire une maquilleuse bien connue…)? Parce qu’il faut aussi rappeler que le soleil joue un rôle important dans le « fonctionnement » de notre organisme. C’est lui qui permet de synthétiser plus des 2/3 de la vitamine D dont nos os ont besoin pour rester forts et en bonne santé.

Je le dis et le répète : cela n’engage que moi. Mais je pense sincèrement que cette protection solaire à outrance, considérablement influencée par la cosmétique asiatique, est excessive. Et commerciale qui plus est. Oui il faut faire bien attention, non il ne faut pas tomber dans l’excès (et c’est une nana remplie de grains de beauté qui vous le dit) =) Par ailleurs, certaines études statistiques ont mis en évidence que les personnes les plus touchées par un cancer de la peau sont celles qui utilisent le plus de produits incluant un SPF. Non pas que les filtres solaires chimiques aient quelque chose à voir avec l’apparition d’un cancer mais ces personnes ont tendance à s’exposer plus facilement ou plus longuement car elles se sentent sur-protégées.

Je n’utilise donc des protections solaires qu’en juin / juillet / août (parfois en mai et en septembre suivant les années). Si jamais j’achète un produit « classique » doté d’un SPF, tant mieux. Mais ce ne sera vraiment pas l’argument qui m’aura convaincu de me le procurer.IMG_8721Parlons peu, parlons bien, parlons marques. Si ces dernières étaient rares il y a encore quelques années, le marché commence doucement à être plutôt bien fourni. Les recherches avancent et les textures s’améliorent. Car il faut bien avouer que les premiers solaires dotés de filtres minéraux étaient assez catastrophiques et laissaient une épaisse couche blanche sur la peau après leur application. Et encore aujourd’hui, je doute que les peaux vraiment mates trouvent leur bonheur… Et je pense que malheureusement, c’est le pendant d’une protection véritablement efficace.

L’an dernier j’ai investi dans les solaires de la marque Florame. La formulation m’apparaissait intéressante et je suis rarement déçue par cette marque d’une manière générale. La crème solaire autant que l’après soleil m’ont plutot bien convenu. Je les ai principalement utilisés lors de notre road trip en Turquie et la seule fois où j’ai pris un vilain coup de soleil est un jour où j’avais oublié mon tube de crème alors qu’on partait en excursion pour la matinée.

Cette année, j’ai reçu pour test certains produits de la gamme solaire Acorelle, une petite marque française naturelle qui ne paye pas de mine avec ses produits parfois peu glamour mais pourtant très utiles (cire d’épilation, etc…) Le produit qui nous intéresse ici est bien entendu la protection solaire. J’ai personnellement reçu le spray solaire SPF 30 mais sachez qu’il existe une version SPF 50 ainsi qu’une protection spécial visage. Le spray est vraiment agréable à utiliser. On sent que la texture a été travaillée, elle ne laisse presque pas de film blanc sur la peau et elle ne colle pas. Le fluide s’étale assez rapidement et uniformément et l’odeur n’est pas désagréable. Je l’ai personnellement utilisé sur le corps et sur le visage et je n’ai eu aucun soucis (pas d’apparition de petits boutons ou autres).

Aux côtés des protections solaires, Acorelle propose également des produits de soin davantage « plaisir », entre autres un fluide rafraîchissant après soleil ainsi qu’une eau de plage que je n’ai pas tellement eu l’occasion d’essayer pour le moment.IMG_8727Les années précédentes j’avais par ailleurs eu l’occasion d’utiliser les solaires Lavera qui m’avaient quant-à eux moyennement convaincue. J’aimerais beaucoup essayer la marque EQ et ses solaires Evoa qui, au delà de leur composition safe pour la peau, respectent le milieu marin. Sachez également que les solaires Eco Cosmetics et Naturado ont plutôt bonne presse (je ne les ai pas testés personnellement).

Dans tous les cas, veillez à opter pour un solaire qui vous protège à la fois des UVA et des UVB. Et plus vous avez la peau claire, plus le SPF pour lequel vous optez devra être élevé (et donc plus vous serez susceptible d’avoir un effet « voile blanc » sur la peau, c’est le jeu). Néanmoins,  gardez bien à l’esprit que la différence de protection entre les SPF est plus ténue qu’elle n’y paraît. Ce n’est pas parce que vous appliquez sur votre peau une crème solaire SPF 50 que vous êtes presque deux fois plus protégé(e) qu’avec un SPF 30.

N.B – Vous trouverez la plupart des marques citées sur le net (chez Monde Bio et Ecco Verde par exemple). Certaines sont également distribuées en magasins Bio.

J’espère que cet article aura pu vous aider. N’hésitez surtout pas à partager votre expérience avec les protections solaires → Filtres chimiques ou filtres minéraux? Des marques à recommander?

Prenez soin de vous!

56 petits mots

  1. Mlle Mandorle

    Coucou Julie!
    Merci pour cet article très très complet sur le sujet. J’essaye d’éviter de m’appliquer depuis quelques années des solaires « classiques » occlusifs, mais je ne le savais perturbateurs endocriniens. En plus la plupart de ces marques ultra connues testent sur les animaux.. une excellente raison pour moi de les snobber!
    J’aurai tendance à me tourner vers Acorelle, marque pour laquelle j’ai testé pas mal de produits mais je regarderai les autres marques que tu cites.
    Merci en tout cas pour c’est bel article et gros bisous à toi!

    Répondre
  2. ema

    ton article est super intéressant merci ! je teste en ce moment EQ et sache que la texture est super et surtout l’odeur incroyable
    je l’ai en indice 30 je ne sais si c’et assez pour mon visage en tout cas la compo est clean et ils ont une super gamme
    si tu veux en savoir plus sur la marque ddv sur mon blog ici : http://www.lesmainsdor.fr/eq-love-bio-biarritz/
    belle journée

    Répondre
  3. OllyNolera

    J’avoue que je ne m’étais jamais trop posée la question sur les crèmes solaires jusqu’à présent. Merci pour cet article très complet, je vais jeter un oeil aux marques dont tu as parlé car je dois me racheter une crème (j’ai déja des premiers coups de soleil de pas de chance à m’avoir dit bonjour) :)

    Répondre
  4. Friendly_veggie

    Coucou Julie,

    Merci beaucoup pour cet article très intéressant et très complet. Me voila donc prête pour faire face au soleil de cet été et à la plage. En tout cas maintenant je sais pour quelle protection solaire opter.
    Bisous et à très vite.

    Répondre
  5. Manowen

    Merci pour cet article très intéressant ! J’ai arrêté la crème solaire il y a quelques années parce que j’ai eu l’impression que le risque de cancer était présent avec ou sans puisqu’on lisait d’un côté « le soleil est cancérigène » et de l’autre « les crèmes solaires sont cancérigènes » ! Difficile de s’y retrouver ! Et puis si j’avais d’office banni les filtres chimiques, les filtres minéraux ne me paraissaient pas sans danger, du fait des micro particules, qui, si j’ai bonne mémoire, pénétraient l’organisme en plus de tuer les coraux. Tu as l’air mieux renseignée que moi (et sans doute des progrès ont été faits) tu dirais que les protections solaires à filtres minéraux (et bio) sont maintenant sans danger pour nous comme pour le monde marin ?

    De mon côté j’essaye de m’exposer progressivement pour bronzer et éviter les coups de soleil ensuite mais c’est sûre que c’est pas toujours possible…

    Répondre
    1. Julie Auteur de l’article

      Effectivement les filtres minéraux n’ont pas d’impact sur les coraux, en tout cas pas à ma connaissance d’après ce que j’ai pu lire de-ci de-là =) Par contre leur effet sur l’organisme peut être incertain si la crème contient des nano-particules (et non des micro-particules qui sont en principe sans danger) car ces particules sont si petites qu’elles peuvent pénétrer au coeur de nos cellules et « taper » leur noyau et là on ne sait pas vraiment ce qui se passe, les scientifiques sont encore dans le flou. En bref, le mieux : une protection solaire minérale sans nano-particules =)

      Répondre
  6. Elise

    Merci beaucoup pour cet article ! Justement je me disais que j’allais bientôt en avoir besoin et que ça allait être un vrai casse tête de trouver quelque chose qui réponde à ce genre de critères … grâce à toI je suis rassurée, et je vais aller voir si ils ont les marques florame et acorelle dans mon biocoop. Tu me sauves la vie ^^

    Répondre
  7. Fanchon

    Bonjour, merci beaucoup pour cet article intéressant. Vous avez traité le sujet de façon globale, c’est bien. Vous avez raison notre peau a besoin du soleil surtout pour cette vitamine D dont notre organisme a réellement besoin. Encore merci pour ce partage d’avis, d’opinions et d’idées. Belle journée

    Répondre
  8. Othilie

    Merci, c’est très intéressant :-) A vrai dire je ne savais même pas qu’il existait deux types de crème solaire x) Ayant une peau très blanche qui ne bronze pas, mes parents m’ont apprit à me badigeonner de crème solaire dès l’arrivée des beaux jours depuis toute petite. Mais quand j’ai commencé mes études en biologie et qu’on a étudié l’effet des crèmes solaires sur l’environnement marin, j’ai arrêté d’en utiliser… excepté certain cas comme une rando en montagne sur plusieurs jours. Autrement je privilégie les endroits à l’ombre et je porte chapeau, pantalon en toile et t-shirt à manches courtes ou 3/4. Mais si ces crèmes solaires minérales sont inoffensives pour l’environnement marins, elles me tentent beaucoup ! Je vais m’acheter celle d’Acorelle pour cet été :-)

    Répondre
  9. Bulle_Virtuelle

    Un article très intéressant merci beaucoup ! Je n’applique de la crème solaire qu’en Juin/Juillet/Août. Comme toi j’ai de nombreux grains de beauté, lorsque j’étais ado j’ai pris plusieurs coups de soleil mais maintenant je fais plus attention à mon exposition. Je ne vais pas mettre de la crème juste pour 30 min d’exposition car comme tu dis le soleil est aussi bon pour la peau par contre si je passe la journée ou plusieurs heures, je me protège. Il y a 3 ans , j’avais fais un point avec mon dermato je pense que je le ferais l’année prochaine.

    Répondre
  10. Marie

    Bonjour Julie,

    Merci pour cet article très intéressant ! Pour réagir au sujet, j’ai récemment découvert la marque ALGA Maris, fabriqué à Biarritz et présente dans les Biocoop. Ils font une crème hydratante solaire SPF50 pour le visage qui est top top top ! Non collante, certifiée bio et d’origine naturelle, elle est brevetée d’alga-gorria. Du coup, je m’en sers tous les jours, comme crème de soin et elle ne bouge pas. Un petit flacon dans mon sac pour en remettre un coup à la pause déjeuner et hop, protégée pour l’après-midi. De plus, j’ai remarqué qu’elle faisait moins briller ma peaux mixte. Bref, protection solaire très efficace que je te recommande vivement !

    Répondre
      1. Cyrielle

        Bonjour Julie, je confirme que la gamme Alga Maris est super, je reviens d’une semaine à Majorque, j’ai rougi uniquement là où je n’ai pas mis cette crème, ailleurs je n’ai rien eu et elle résiste très bien à l’eau.
        Elle n’a pas d’odeur et s’étale bien

        Répondre
  11. Polly

    Super article qui tombe à point nommé ! J’utilise pour ma part une crème Eco Cosmetics dont je suis très contente mais qui ne conviendra pas à tout le monde car elle est dure à étaler (ce qui ne me dérange pas tant que ça finalement) mais je viens tout juste de commander un spray SPF 20 Lavera en complément. Peux-tu me dire pourquoi les produits solaires de cette marque ne t’avaient pas convaincue l’an dernier ? J’ai peur de m’être plantée du coup ;)

    Répondre
    1. Julie Auteur de l’article

      Oh c’était une histoire de texture si je me souviens bien : trop épaisse et trop collante. Mais peut être qu’elle te plaira, les goûts et les couleurs, tout ça! ;-)

      Répondre
  12. ChaM

    Un grand merci à toi pour ce chouette article !

    Il y a quelques mois, je suis moi-même partie en quête de LA crème solaire, qui serait à la fois bio (les raisons sont évidentes), sans filtre chimique (comme tu l’expliques dans cet article) , ni oxyde de zinc (car obtenu de manière synthétique), et surtout sans nanoparticules (cancérogènes, destructrices de la faune aquatique et des micro-organismes nécessaires à l’épuration de l’eau en station)… Pas compliquée, la nana !

    Du coup, il ne restait plus franchement grand monde… si ce n’est la marque Acorelle que tu sites. C’est donc ce produit solaire que j’utilise depuis, et j’en suis vraiment ravie ! Quelques traces blanches à l’application (forcément, puisque cette crème ne contient pas de nanoparticules – justement employées pour éviter ce coté « emplâtre blanc »), mais rien d’insurmontable, et puis elles disparaissent assez rapidement.

    J’ai également entendu parler de la marque Alphanova, qui n’a pas l’air mal non plus (et qui est même moins chère qu’Acorelle), mais je ne l’ai pas testée. A voir !

    Merci encore, et bonne cure de fraises (en attendant les tomates ;-) ) et de soleil !

    Répondre
  13. Chick

    Encore et toujours un article bien utile et très complet ! Habitant sur Montpellier, je suis de celles qui côtoient le soleil une grande majorité de l’année, mais aussi et surtout de celles qui n’aiment pas s’exposer. Je déteste faire le toast sur la plage, et je marche le plus souvent à l’ombre. Mais il n’empêche que je sais prendre ma dose de vitamine D pour me requinquer. J’aime le soleil, mais je sais qu’il faut néanmoins s’en méfier (un peu comme les animaux sauvages en fait :D) !
    En tout cas merci pour tes précieux conseils ! Je vais du coup me pencher sur les marques dont tu nous as parlé pour être bien protégée cet été :) Et puis, comme d’habitude, JE TE BIZOUILLE. ♥ ♥

    Répondre
  14. Qu"on se le dise

    Franchement, cette année je suis assez satisfaite des protections solaires des Laboratoires de Biarritz, que j’avais acheté inopinément à la Biocoop :) Je trouve qu’elles protègent bien et permettent un joli hâle (parole de cachet d’aspirine qui ne bronze jamais habituellement) ; en y prêtant attention, effectivement on distingue un film blanc après application, mais bon, je préfère ç

    Répondre
  15. Bécassine

    Allergique à l’oxyde benzone et ses dérivés j’ai dû vite me tourner vers les filtres minéraux. Je suis une dingo de la protection solaire car je suis rousse à tâches de rousseur, phototype 1, couperose et tout le tintouin (ma dermato est toujours fière de voir que je fais très attention sans jamais manquer de vitamine). Ma solution est de porter de l’huile de jojoba toute l’année (fps naturel 8 à 10, ce qui est suffisant quand on ne s’expose pas – et je l’utilise avant tout comme crème hydratante), puis je marche à l’ombre (coucou Renaud) sinon je brûle tel un vampire, mes premiers coups de soleil me le rappellent chaque année au mois d’avril. Dès le mois de juin, je mange plein de carottes, et, le soleil devenant plus présent, je prends une protection solaire à la biocoop. Cette année c’est éco cosmétique : joie, bonheur !! Pas blanche du tout et sans odeur, spéciale peaux réactives, un poil mielleuse (de couleur et d’aspect) elle est vraiment chouette. Mais j’ai trouvé une recette maison de protection et j’ai bien hâte de la tester quand j’aurai terminé l’éco-cosmetics ! En tout cas merci pour ce chouette article et ce blog hyper agréable (c’est la première fois que je commente ici alors j’en profite pour le dire).

    Répondre
  16. katia

    Bonjour Julie,
    J’ai utilisé la crème solaire Eco Cosmetics l’été dernier et j’en suis très contente:protection efficace et odeur sympathique sans etre entétante.J’avais testé auparavant la marque Florame mais je n’ai pas été satisfaite car elle était vraiment difficile à étaler et l’odeur était un peu ecoeurante.De plus les solaires Eco Cosmetics ont des prix tout à fait raisonnables je trouve .
    Bonne soirée.

    Répondre
  17. Thessalie

    J’ai été sur leur site, la Acorelle SPF 50 ne coûte que 23€ ! Ca me tente :)
    (J’ai la peau tellement blanche que je ne peux pas porter moins)

    J’aime bien la réflexion sur le soleil : avec modération, ne pas en avoir peur, ne pas en abuser.

    Répondre
  18. Bérénice

    Bonjour Julie, merci beaucoup pour cet article qui tombe à pic :)
    Mais je n’ai toujours pas compris pourquoi un indice 50 ne protégerait pas mieux qu’un indice 30..je vais me procurer une nouvelle protection solaire, mais alors il n’est pas utile que je tienne compte de cet aspect là pour une protection max ?
    Merci d’avance, bonne continuation !

    Répondre
    1. Julie Auteur de l’article

      En fait avec un SPF 50 tu es protégée disons à 98% et avec un SPF 30 à 95% (ce ne sont peut être pas les chiffres exacts mais c’est quelque chose dans ce goût là) ;-) La différence de protection est finalement peu importante et mieux vaut appliquer plus souvent un SPF 30 que de rester 2/3 heures sans réappliquer son SPF 50 =)

      Répondre
  19. aemi

    et oui! les nano-particules des protections solaires non-bio sont si petites que lorsqu’elles pénètrent la peau, l’organisme, ne pouvant les détecter, les laisse circuler dans le corps sans être capable de les en chasser. Bref, perso je ne mets jamais de protection solaire si ce n’est chapeau et tee-shirt, et en juillet et aout pour la plage j’achète des protections solaires bio en biocoops pour mes enfants!

    Répondre
  20. Eranthax

    Bonjour, j adore la référence :) mais elle n est pas maquilleuse …
    Je suis parfaitement d accord avec toi, et je pense que les écrans de ville sont pur marketing … je n’ai jamais aucun soucis avec le soleil quand je suis en balade en ville ( la pollution doit faire écran :() par contre des que je suis au grand air, je suis très vigilante… j utilise des écrans minéraux suite à une allergie, depuis plusieurs annees, le côté blanc ne me gêne pas … en plus je trouve la crème moins poisseuse …Cette année, je vais tester biosolis … on verra …

    Répondre
    1. Julie Auteur de l’article

      Si si elle est bien maquilleuse, je parle de la créatrice de je ne sais plus quelle grande marque de cosmétiques (Bobbi Brown il me semble) ;-)

      Répondre
  21. Laura

    Bonjour,

    Très intéressant ton article !

    J’aurais une petite question, airais tu un protecteur solaire à me conseiller, mais qui soit assez « fort » ?
    Je m’explique : j’ai le bras droit brûlé aux 1, 2 et 3eme degrés, donc je cherche un protecteur qui protége vraimenbien du soleil afin de ne pas avoir de coup de soleil ou de brulure, vu ma peau fragile.

    As-tu une marque en tête, ou bien un produit à me conseiller ? (Vegan si possible)

    Merci becoup pour ta réponse !

    Répondre
    1. Julie Auteur de l’article

      Alors dans ce cas je n’ai pas vraiment de références désolé… Mais sur une zone extrêmement fragile comme celle-ci je crois que le mieux est de la couvrir (avec un tee shirt à manches longues en lin pour ne pas avoir trop chaud par exemple) =)

      Répondre
      1. Laura

        D’accord, je pense qu’un crème l’aire bio forte décès suffit, car quoi que je mette en été je meurs de chaud ! Par contre les vêtements en matières naturelles m’intéresse beaucoup, j’irais voir ça, merci.

        Répondre
  22. Marie

    Bonjour
    Merci pour tes articles toujours très exhaustifs!
    Je vis dans le sud où le soleil tape quasiment toute l’année et encore davantage l’été (34°à l’ombre aujourd’hui). Je porte donc une bb ou ce bio avec un spf au moins 30 en dessous je pense que cela ne sert à rien.
    Par contre l’été difficile de trouver une creme solaire qui ne fasse pas ressembler à une geisha!
    Peut être celle que tu présentes…

    Répondre
  23. Marie

    Avec ma peau de porcelaine, la protection solaire c’est indispensable. J’ai une peau à risque, et donc je fais très attention!
    Il ne faut pas confondre esthétique et protection, comme tu le dis, les asiatiques cherchent avant tout à entretenir une peau très pâle, c’est purement un phénomène de société, et ça n’a rien à voir avec la santé! Les crèmes solaires, c’est pour protéger la peau du soleil qui tape fort. Point. Une précision importante aussi, qui montre qu’on nous prend un peu pour des vaches à lait. L’indice de protection, c’est pas le taux de protection, mais plutôt la durée de la protection. On est autant protégé avec un 30 qu’un 50, le secret c’est la régularité de l’application. Un 30 appliqué toutes les heures, ça protège niquel les peaux les plus pâles (parole d’une peau blanche). C’est moins cher, et pas de risque qu’il y ait des filtres chimiques comme dans les indices 50 de marques qui se veulent naturelles =)

    Répondre
  24. Clochette

    Merci pour cet article, il est absolu de renseigner les gens sur la dangerosité des filtres chimiques et les risques sur le plan « santé » et environnemental qu’ils génèrent!

    J’utilise la marque Alphanova, marque bio et française dont les filtres minéraux sont sans nano particules afin qu’ils ne pénètrent pas en profondeur dans l’organisme et qui ne polluent pas les océans :)

    Répondre
  25. Emilie

    Bonjour Julie,

    Je reviens justement de vacances où j’ai utilisé le flacon Acorelle que tu montres en photo. Et je suis plutôt déçue. Même s’il est agréable à utiliser, il n’est pas assez efficace sur moi. Je l’ai pourtant appliqué très régulièrement (j’ai pratiquement vidé le flacon en 5 jours à moi seule. D’ailleurs à noter que le flacon est petit et ne suffit pas pour une famille en vacances). Par contre j’ai utilisé le tube de la même gamme pour le visage et je n’ai eu aucun souci. Il rend le visage un peu gras mais est efficace (éviter les paupières ceci dit, ça piquotte!).
    Merci pour ton article en tout cas. Tu nous livres à chaque fois du travail de qualité.

    Répondre
  26. Eléonora

    Bonjour Julie,
    Un grand merci pour cet article très complet et grâce auquel j’ai appris plein de choses … à commencer par le fait qu’il existe des filtres chimiques et d’autres minéraux !! Comme quoi, on apprend tous les jours et comme je recherchais une protection solaire et bien j’ai pu choisir en fonction des filtres et j’ai choisi avec filtres minéraux.
    Concernant la présence de SPF dans beaucoup de nouveaux produits, je partage ton avis et sans aller jusqu’à les éviter, je ne choisis jamais mes produits teint (sauf les protections solaires of course) en fonction de la mention SPF (j’avoue même que parfois ça m’agace parce qu’un PSF 10 je ne vois pas bien à quoi il sert … sauf au marketing mais bon ça n’est que mon avis très très perso.
    Encore merci et passe une bonne semaine !

    Répondre
  27. Céline

    Merci pour cet article qui permet d’avoir un avis encore plus éclairé!
    J’ai aussi décidé qu’il était préférable de passer un peu de temps au soleil sans protection que d’utiliser des produits pas top. Par contre, pour ces moments moins intense en exposition, et même au quotidien, pourquoi pas adopter des huiles végétales qui nous protègent et ralentissent le vieillissement (sésame, tomate, etc)?
    Pas mal d’infos intéressantes dans cet article aussi: http://planetaddict.com/creme-solaire-maison/.
    Bonne journée!

    Répondre
  28. Mélanie

    Article très interessant, moi qui me posais pas mal de questions sur les protections solaires bio.
    Il m’en reste une : qu’es que l’hydroxide d’aluminium dans certains produits solaires, dont le spray Acorelle ?
    Es-ce aussi nocif que l’alu contenus dans les déo ? J’avoue que maintenant, dès que j’entend Aluminium, ca me refroidit pas mal. Mais c’est pas la première fois que j’en vois dans les déos, et certains labels sont quand même exigeant. Donc je sais pas trop sur quel pied danser !

    Qu’en penses tu ?

    Bonne journée !

    Répondre
    1. Julie Auteur de l’article

      L’hydroxyde d’aluminium est utilisé dans certains cosmétiques en tant qu’émollient / adoucissant pour la peau, comme c’est le cas dans le spray solaire Acorelle. Je suis assez partagée concernant cet ingrédient qui est d’ailleurs autorisé dans plusieurs chartres Bio. Je l’évite dans les déodorants mais le « tolère » dans certains produits comme par exemple les solaires.

      Répondre
  29. Talline

    Bonjour
    Pour ma part c’est la première année que je prend un solaire Bio, je ne savais absolument pas quoi prendre, j’ai donc demandé conseil dans ma Biocoop, on m’a orientée vers les produits que tu as présenté dans ton article et ceux d’Eco Cosmetics vers lesquels je me suis tournée et j’en suis ravie!! surtout que je l’ai achetée juste avant une après-midi plage, c’était donc le « grand bain »… J’ai la peau claire, de nombreux grains de beauté, des taches de rousseur et une grosse tendance aux coups de soleil et là aucuns problèmes j’en suis ravie.
    Je crois que mon prochain achat sera le fluide après soleil qui me tente ^^

    Répondre
  30. Fluffy

    Salut salut !

    Article très détaillé tout ça mais… Quand t’es une femme, que tu prends la pilule, se plaindre des ingrédients qui te causent des changements hormonaux… C’est pas un peu se foutre de a gueule du monde ? Je ne sais pas si tu la prends mais moi je la prends, je sais de source sûre que certaines blogueuses qui se plaignent de ces fameux perturbateurs la prennent et je trouve ça un peu… Ridicule, oui. OK pour s’en plaindre mai dans ces cas là, faut pas en prendre du tout et pas juste quand ça t’arrange. (je mets tout au tu mais je ne te vise pas, c’est plus une façon de parler).

    Répondre
    1. Julie Auteur de l’article

      On est absolument d’accord : ça fait bien bien longtemps que j’ai arrêté de prendre cette « merde » de mon côté… ;-)

      Répondre
  31. Constance

    Merci Julie pour ce super article ! Moi, j’avais trouvé un spray SPF 30 de la marque Lovea l’année dernière. Je ne suis pas spécialiste, mais la composition ne me semblait pas trop mal et elle est vraiment bon marché (13€) :
    http://www.lovea.fr/solaire/soins-solaires-certifies-bio/spray-solaire-spf30-certifie-bio.html
    Elle a peut-être tendance à un petit peu coller en fin de journée, mais cela reste tout à fait acceptable de mon point de vue !
    Bon été
    Constance

    Répondre
  32. Camille

    Bonjour Julie !
    Tout d’abord merci bravo pour cet article, très complet et intéressant comme toujours. C’est à chaque fois avec le même plaisir que je te lis.
    Si j’ai commencé à m’intéresser au filtres minéraux c’est d’abord dans la continuité de mon passage aux cosmétiques naturels. J’avoue beaucoup moins m’intéresser que toi à l’éthique des produits alors je ne sais pas si cette marque te conviendra. Mais c’est la première que j’ai testé et j’y suis fidèle : Kiss My Face. J’habite dans le sud de la France et je mets de la crème solaire de mi-mars à mi-octobre en gros. C’est une habitude que j’ai pris en étant serveuse 5 mois en saison, en permanence au soleil. En tous cas pour mon visage, d’ailleurs assez sensible. Je prends la crème solaire spécial visage+cou de Kiss My Face SPF50. J’en suis très satisfaite. La marque propose aussi des crèmes pour le corps et sous plusieurs packagings différents. Je commande sur iherb et ils étaient en rupture au début de l’été. J’ai donc acheté la Nuxe Bio visage SPF50 pour me dépanner et j’ai été assez déçue car malgré une agréable et légère odeur de mangue ainsi qu’un texture sympathique, le voile blanc (dû certainement à l’écran 100 % zinc) est vraiment épais.
    Désolée pour ce pavé, en tous cas voilà un site pas mal dédié au choix des crèmes solaires : http://www.ewg.org/2015sunscreen/best-sunscreens/best-beach-sport-sunscreens/
    Je te souhaite une bonne semaine !

    Répondre
  33. Ping : Trousse beauté pour les vacances & revue Birchbox | Juste Elise

  34. Girly Traveller

    Bonjour Julie,
    Je viens de découvrir cet article suite a ta publication sur Instagram de ta shopping list de vacances. Ton article est très intéressant et bien documenté comme d’habitude et c’est ce que j’aime avec ton blog.

    Je suis plongeuse et surfeuse occasionnelle, j’ai vécu en Asie pendant près de deux ans et m’exposais par conséquent à peu près en permanence au soleil.Etant sensible à la survie des coraux et à l’environnement aussi bien qu’à ma propre santé, je me suis tournée vers les crèmes dites coral safe. J’ai testé de nombreuses marques autant européennes qu’américaines et toutes étaient super sur peau sèche. Là où cela se complique c’est quand on a la peau mouillée ou ne serait ce qu’humide, là c’est le drame. Les crèmes minérales sont quasiment impossible à réappliquer (du moins celles que j’ai testées). Elles font des paquets sur la peau et ne s’étalent pas.

    Bien que cela me fende le coeur, j’ai été obligée de revenir vers des alternatives chimiques compte tenu de ces facteurs. Quand je ne m’expose qu’un petit peu, j’opte pour l’huile de coco qui a des filtres solaires naturels et si je dois être exposée de manière prolongée (surf ou bateau sans canopée) j’opte pour les filtres chimiques ou un peu hybrides.

    J’ai cependant très hâte que les labos sortent des produits compatibles avec les sports aquatiques et respectueux de notre peau et de l’environnement.

    Répondre

Laisser un petit mot

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *